Page 4 sur 19 PremièrePremière ... 2345614 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 552

Discussion: [Boutique] La Vierge d'Argent

  1. #91
    Ry'har Dimasta'cea Invités
    Encore un signe distinctif... cette demoiselle devais être une habituée de ces attaques; peut-être une ex-aventurière à la retraite? Assez jeune pour être retraitée... peut-être n'aimait-elle pas le mode de vie si particulier qu'est celui de la grande aventure et des voyages. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas la première fois qu'elle se faisait menacer de la sorte. Ry'har se décida à lui poser la question: "Dites donc madame, vous avez un sacré courage! Garder son sang-froid comme vous l'avez fait, c'est pas tout le monde qui aurait réussi! Vous avez sûrement déjà exercé autre chose que boutiquière comme métier, pas vrai?", il reprit quelques secondes plus tard: "Ah, et pour répondre à votre question, un sirop contre la toux serait pas d'trop merci."

  2. #92
    Elissa Keens Invités
    D'ou vous est venue l'idée que j'étais boutiquière ? répondit Elissa avec un sourire. Au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué , c'etait Delcia qui était derriere le comptoir ... pas moi. Je rentrais juste ... chez moi ... quand vous m'avez sauté dessus a travers cette porte.
    Elle marqua un leger temps d'hésitation au moment de prononcer " chez moi " mais il était impossible d'en savoir les raisons, le temps etant trop bref.

    Pour ce qui est du sirop ... tenez , prenez cette décoction. dit Elissa en tendant une fiole apres avoir cherché dans les présentoirs non loin de la. Diluez un peu de ceci dans de l'eau , et buvez , ça fera passer votre toux assez rapidement. Enfin , si vous etes un peu plus délicat avec la fiole qu'avec moi , elle devrait vous tenir deux bonne semaines. termina t'elle avec un leger sourire. Ca vous fera 10 pieces d'or ...

    Tout en discutant , Elissa essayait de détourner la curiosité de l'inconnu ... apres tout , il ne s'etait pas présenté à elle , et sa ... précipitation n'avait en rien arrangé les choses. Surtout maintenant qu'il posait des questions ...

  3. #93
    Ry'har Dimasta'cea Invités
    Ry'har sortit dix pièces d'or de sa bourse et les remit à Elissa. L'habitude commençait à s'installer et questionna la demoiselle: "Ah vous n'êtes pas boutiquière! Mais quel métier exercez-vous donc, chère madame? Au fait, merci pour le sirop" . Il prit une petite gorgée du remède, et afficha instantanément une petite grimace: "Peut-être que j'aurais dû diluer avec un peu d'eau, en effet".

  4. #94
    Delcia Invités
    Delcia fit une grimace à l'intention d'Elissa. L'elfe devenait trop curieux et trop louche. La tieffeline se demandait sérieusement s'il était vraiment entré dans la boutique par hasard. Elle savait que des rumeurs courraient sur la boutique sur les docks. On ne pouvait pas empêcher certaines personnes de raconter ce qu'elles avaient vues un soir où elles traînaient du côté de la sente étroite où débouchait la porte donnant sur la cours arrière.

    Elle soupira et disparu quelques secondes. Elle revint avec deux verres, une carafe de vin et une carafe d'eau. Elle tendit un verre et du vin à Elissa et remplit le second verre d'eau qu'elle tendit à l'inconnu.


    Si vous tenez à votre foie, buvez ça. Avalez le contenu du flacon pur ne vous fera pas passer votre toux. Ce sont des médications, pas des bonbons, ajouta-t-elle un peu rudement.

    Elle se radoucit devant l'air penaud du voleur et lui sourit. Puis elle alla s'installer dans un coin. Autant pouvoir agir en cas de problème soudain. Si Elissa était une combattante hors paire, elle était une magicienne assez douée...


  5. #95
    Elissa Keens Invités
    Elissa remercia d'un mouvement de tete Delcia pour la carafe de vin. Apres avoir bu une ou deux gorgée , elle ne pouvait s'empecher de se demander ce que voulait cet elfe. Il ne s'etait toujours pas présenté , et ne pouvait pas s'arreter de poser des questions ... plutot dérangeantes apres tout.

    Comme tout le monde je mene ma barque ... déja en travaillant avec Delcia , je peux m'assurer d'avoir des revenus .. convenables , de plus je l'approvisionne quand je peux en plantes que j'ai ramassé lors de mes pérégrinations ... histoire de pouvoir faire des remedes tels que celui que vous consommez ...

    Estimant qu'elle en avait assez dit , elle tenta de le déstabiliser ... si il tenait tant que ça a etre curieux et poser des questions , ils allaient être deux à jouer à ce petit jeu.

    Mais et vous , quel métiers exercez vous ? J'ai cru entendre que vous etiez aventurier .... les aventuriers seuls finissent généralement dans l'estomac des betes sauvages. Que faites vous donc à Manost ces temps cis ?

  6. #96
    Ry'har Dimasta'cea Invités
    "Merci", se contenta de rajouter Ry'har à Delcia. Elissa, qui en avait assez de toutes ces questions de la part d'un inconnu curieux, décida de jouer au même jeu que lui et lui posa la même question qui lui avait été demandée quelques minutes plus tôt. L'elfe prit rapidement la parole: "Bah aventurier, c'est un bien grand mot... disons plutôt troubadour, mouais... troubadour." Maintenant c'était à son tour de poser les questions: "Ah vous travaillez pour Delcia! Péregrinations? Ce mot me fait beaucoup penser à voyages, aventures, territoires inconnus, voire même danger! Peut-être que je m'emporte un peu, encore une fois, mais vous semblez vouloir cacher votre réel métier... si on peut appeler ça comme ça, bien sûr." Le Filou en connaissait un rayon sur les métiers les plus inusités et surtout, il en connaissait un sacré paquet sur les comportements humains face aux questions peu évidentes à répondre...

  7. #97
    Elissa Keens Invités
    L'enervement commençait a poindre dans l'esprit d'Elissa. D'abord cet inconnu lui sautait dessus , puis il voulait tout à coup tout savoir de sa vie .. Un peu trop louche pour etre honnête ce troubadour ...

    Voyez vous , pérégrinations comporte surtout le fait que je sors de Manost et qu'en une petite heure de marche , j'ai trouvé ce qu'il me faut. De plus , je pense que la garde manostienne est encore assez efficace pour proteger ses citoyens hors des limites de la ville , dans une distance raisonnable évidemment ... Et puis je ne suis pas sans défense, croyez le.

    S'emportant contre le visiteur qui lui posait décidement trop de questions

    Et qu'est-ce que vous avez à vouloir absolument connaître mon métier ? Que je sache, j'ai encore le droit de faire ce que je veux , non ? Et a moins que ça vous concerne directement , je ne vois pas en quoi vous avez besoin de le savoir.

    Terminant son verre de vin , elle rajouta

    De plus, c'est VOUS qui etes rentrés chez moi, pas l'inverse. Et c'est VOUS qui m'avez sauté dessus. Parlons directement maintenant : Que voulez vous exactement. Et pas la peine de tourner autour du pot.

  8. #98
    Delcia Invités
    Delcia observait la scène depuis sa position en retrait dans le bureau. L'elfe se montrait de plus en plus curieux, trop, beaucoup trop, et Elissa perdait patience. Elle somma le soit-disant baladin de lui dire la raison de sa présence dans la boutique et de sa curiosité. Delcia sentit qu'il était temps pour elle d'intervenir et de mettre ses talents au service de la maîtresse des lieux.

    Elle l'avait souvent fait pour celle qui l'avait précédée, et cela ne la dérangeait nullement. Delcia adorait user de sa magie et trouvait que les occasions manquaient cruellement.

    Elle s'avança en douceur de l'elfe et lui passa langoureusement les bras autour du cou. Elissa la regarda faire interloquée : qu'est-ce qui passait par la tête de la tieffeline
    ?

    Hé bien jeune homme, roucoula la plantureuse jeune femme blonde, détournant l'attention de l'inconnu de la conversation en cours.

    Trop heureux d'échapper à l'interrogatoire de la semi-elfe, et même s'il savait que la femme qui venait de se rapprocher délicieusement de lui ressemblait fortement à un démon, l'elfe se laissa volontiers faire.

    Delcia dessina un signe dans l'air, dans le dos du jeune homme, et quand Elissa le vit, elle comprit ce que faisait la mystificatrice
    .

    Delcia lire dans les pensées Ry'har Dimasta'cea.

    Alors mon joli, lui susurra Delcia à l'oreille, et si tu nous disais ce qu'il y a dans cette jolie petite tête?

    A partir de maintenant Delcia peut lire une partie de tes pensées, les plus immédiates et les plus évidentes : ton nom, ce que tu fais ici et tes réactions du moment. Sois sage. :notme:

  9. #99
    Ry'har Dimasta'cea Invités
    Ry'har n'eût même pas le temps d'énoncer le mot misère qu'il était déjà prit au piège: Delcia usa de sa magie pour tout connaître sur le pauvre elfe. Maintenant, il devrait leur raconter toute la vérité: "Mon nom est Ry'har Dimasta'cea, surnommé le Filou. Pourquoi me surnommer? Je me suis enfui il y a peu longtemps d'Athkatla car je n'étais plus en sécurité, là-bas. Mon père a été assassiné, et j'ai dû tuer mon propre allié pour me sortir d'un vilain piège tendu par une guilde de voleurs. Bien sûr avant de partir j'ai ramassé le plus d'or possible pour pouvoir survivre. Je me suis retrouvé à Manost il y a moins d'une semaine, par pur hasard. J'ai visité cette boutique parce que je sais qu'une boutique de parfumerie n'a strictement rien à faire dans les docks. Cette boutique cache quelque chose, j'en suis sûr; c'est pourquoi je suis si curieux." Ce long discours fût instantané, comme s'il n'avait pas le choix de le dire. Désormais les deux jeunes femmes savaient tout de lui.

  10. #100
    Elissa Keens Invités
    Se calmant , ou en tout cas affichant une expression plus calme , Elissa re-replit un verre de vin pour elle et Delcia. Devant la dénégation du voleur , elle referma la bouteille et se tourna vers lui

    Hé bien , on dirait que notre ami est enfin devenu plus franc ... dit elle a Delcia avec un sourire. Elle ne connaissait pas l'etendue des dons de la tieffeline sur la magie , mais lui faisait amplement confiance. Et au signe de tete discret que celle ci lui adressa , le voleur devait dire la vérité. Enfin , au moins sur le moment.

    Premierement , je voudrais corriger certains petits détails. Vous etes dans une herboristerie , pas une parfumerie , et les herbes qui nous proviennent peuvent venir de partout ... y compris de Luménis , soit par la mer. Ou voudriez vous etre pour les obtenir le plus rapidement ? traverser tout la ville , avec les autres marchandises et que les produits s'abiment ? Voyons ...

    Ceci dit vous n'aviez pas totalement tort ... Il y a probablement plein de choses derriere cette boutique .. mais en quoi cela vous concernerait il ? si vous avez des problemes , la garde serait mieux adaptée a vous répondre ... non ?

    Sachant bien des choses maintenant sur Ry'har ... elle pouvait au moins lui accorder une confiance limitée sur ses propos , durant le temps de la discution ... Des idées lui venaient déjà à l'esprit ...

  11. #101
    Ry'har Dimasta'cea Invités
    Ry'har répliqua, toujours envoûté par le sort de Delcia: "Bon, peut-être avez-vous raison... peut-être que cette "herboristerie" se trouve pour sa position stratégique aux importations... mais je n'y crois pas. Quelque chose de louche se passe à l'intérieur de cette bâtisse. Et la garde ne peut m'accuser de curiosité."

    Le voleur se sentit soudain soulagé, comme s'il était subitement guéri d'une maladie. Sans s'en rendre compte, le sort de Delica s'était éteint. Il pouvait désormais s'affirmer comme à l'accoutumée.

  12. #102
    Elissa Keens Invités
    Euh comment dire .... désolé du retard ? :snif: *cours se cacher * enfin je suis en vacances mnt ça devrait mieux se passer.. encore une fois désolé

    Que vous y croyez ou non , ce n'est pas mon problème ... tant que les autres y croiront , cela m'ira. Si vous voulez en parler a la Garde , je vous en prie , le conseiller Folken est deja passé plusieurs fois dans cette meme piece ou vous vous trouvez ... je pense que ce "probleme" est réglé. Bien. Maintenant , si vous voulez vraiment savoir , nous ne sommes pour le moment rien de particulier ... par manque d'effectifs. En effet, il y eut un temps , cette batisse avait une autre activité ... que je souhaiterais restaurer , si possible. Vu que vous êtes ici , et plutot décidé à savoir ce qu'il se passe ... seriez vous interessé par un emploi ? ne serais ce qu'a court terme , dans les premiers temps ... Votre réponse completera la suite de la mienne... soit vous etes avec moi , soit vous partez. Maintenant.

    Elissa avait parlé d'une traite , faisant taire toute vélléhité de réponse chez le jeune homme en face d'elle. Delcia avait laissé s'affaisser le sort pour tester la bonne volonté de l'elfe ... Avoir l'impression d'etre sous controle est parfois aussi fort que le controle lui meme ... et il avait révélé assez de son passé pour pouvoir lui causer des problemes si il devenait lui meme problèmatique.


  13. #103
    Ilario Vend'Orage Invités
    Venant du Loyal Paladin

    Le Génasi avait parcouru un certain temps les rues sinueuses du quartier des Docks, cheminant lentement, l'air de rien, il observait les lieux sans prêter la moindre attention aux autres passant. Ses vêtements simples, ses armes et la solide besantine qu'il portait auraient pu le faire passer pour un simple homme d'arme, mais sa peau bleutée, ses cheveux blancs et ses yeux dorés qui brillaient étrangement, ajoutaient une aura étrange au personnage.

    A force de recherche le Génasi trouva finalement ce qu’il cherchait, il s’arrêta dans une rue étroite qui débouchait sur une grande battisse à 3 étages et à l’étroite façade.
    Les murs délavés et couverts de fines fissures donnaient à penser que la maison était abandonnée. Au rez-de-chaussée se trouvait une belle porte de bois, ornée de carreaux colorés qui démentaient cette impression de vétuste. Deux fenêtres aux vitres parfaitement propres ainsi qu’une pancarte au nom de l’établissement confirmait que la maison était habitée.

    Réajustant sa cape de fourrure sur ses épaules, le Génasi s’approcha et poussa délicatement la porte d’entrée. Il entra et referma la porte derrière lui.
    Alors, une explosion de couleur submergea sa vue, une infinité de parfums différents emplirent son nez Toutes ces sensations provenaient des dizaines de plantes et de fleurs qui étaient aligné dans la longue pièce ou il venait de pénétrer.
    Un instant dans l’expectative, il se demanda si ses informations était exactes tant l’endroit ressemblait à une véritable – et merveilleuse- herboristerie.

    La personne qu’il vit derrière le comptoir siégeant dans la pièce calma ses doutes.
    Malgré son physique avantageux de femme humaine, humaine elle n’était assurément pas. Sa propre nature de Planaire l’avertissait qu’il avait face à lui une autre exilée des plans extérieurs. Un doux sourire aux lèvres, il s’inclina et entama le dialogue.


    "Bonsoir, belle demoiselle, je suit vraiment confus de vous importuner ainsi mais l’affaire est importante pour moi. Voyez vous à mon arrivée dans cette belle ville, j’ai eu vent de certaines…rumeurs…concernant cet endroit".

    Guettant la réaction de la jeune femme, il ajouta encore.

    Je vais être direct demoiselle, j’ai ouï dire que *baissant le ton* cette endroit abritait une certaine guilde et je souhaiterais y vendre mes services.

    Le Génasi croisa les bras et attendit sans plus rien dire, le sourire encore aux lèvres, les yeux pétillants.

  14. #104
    Elissa Keens Invités
    Delcia ne cilla pas quand le jeune homme lui parla de l'existence de la guilde. Il fallait du monde pour réanimer cette structure pratiquement mourante, et toute les âmes qui vendraient leur service seraient les bienvenues. Enfin , après un petit test , tout de même.

    Je me demande qui a bien pu vous parler de l'existence de cette .. guilde , comme vous dites. Enfin ce qui est fait est fait. La dame viens juste de rentrer , je vais voir si elle peut vous accueillir.

    Delcia partit dans le bureau d'Elissa , qui venais d'arriver. Lui expliquant la situation, cette dernière hocha simplement la tête , et demanda à voir cet homme. Revenant à pas de loup vers la porte , Delcia observa le jeune homme par l'oeillère. Il regardais simplement les différents pots à herbe disposés dans la pièce. Rentrant, et s'approchant de celui, elle dit simplement :

    La dame est la et veux vous voir de plus près , Monsieur ... ?

    Laissant planer la question, elle se tourna et invita l'homme à la suivre.

    Direction la guilde en elle meme , poste la bas ton arrivée

  15. #105
    Ilario Vend'Orage Invités
    Ilario suivit la jeune femme.

    Vers la Vierge d'Argent. ( Guilde )

  16. #106
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Quête : entre ombres et lumière

    En provenance du Loyal Paladin

    Althéa s’était éclipsée discrètement, prétextant une course urgente à faire. Un bandage de fortune à la main, elle poussa la porte. Il fallait à tout prix qu’elle oublie sa déconvenue au Loyal Paladin sinon, elle allait se sentir mal pour le restant de la journée. Et ce n’était pas le moment vu la mission qui l’attendait. Elle devait aussi faire bonne figure face à cet Ilario qui allait sans doute se moquer de sa mine déconfite.

    Elle entra dans la boutique quelque peu angoissée par ce qui l'attendait. Une fois entrée, elle ne pourrait plus faire marche arrière. Presque aussitôt, elle fut envahie par le parfum enivrant d’une multitude d’herbes. Elle regarda fugitivement autour d’elle avant de s’approcher du comptoir
    :

    « [color=#8470FF ]Bonjour[/color], dit elle poliment à la personne qui s’y trouvait, [color=#8470FF ]je voudrais voir Elissa Keens … Elle m’a proposé une discussion autour d’une tasse de thé [/color]… »

    Son interlocutrice eût un petit sourire et répondit :

    « Elle n’est pas là pour le moment. Attendez la un peu, elle ne tardera pas à rentrer »

    Elle hocha doucement la tête, croisa les bras et attendit. Quelques minutes plus tard, un bruit infime attira l'attention de Delcia.

    «Elissa vient de rentrer. Passez donc à coté»

    Edit : Juste mit la couleur
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  17. #107
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Elle s'était préparée à la hâte, débarbouillée sommairement, puis coiffée. Elle se sentait fraîche, infiniment plus rayonnante. Toujours dans la même tenue, bleu nuit, elle a glissé sa harpe dans un étui de cuir, ceint son arme. Ses deux vieilles amies de chaque côté de ses hanches menues. Deux présences fidèles. Elle a quitté sa chambre, mangé en évitant d'attirer outre mesure l'attention de Dryade, laissé quelques pièces sur la table. Elle reviendrait ce soir, et elle jouerait, comme prévu. Garder son rôle. Ca oui. Toujours.

    Suivre les indications sommaires de la jeune femme ne s'est pas avéré très difficile. Dans le quartier du port, elle a facilement trouvé l'herboristerie sur les indications de quelques habitants.
    Elle s'est postée non loin, bien en vue, pas tout à fait en face, à l'angle d'une petite place peu fréquentée.

    L'air, frais, humide, le sol témoin de la pluie tombée au cours des dernières heures de la nuit. Une belle journée qui s'annonçait toutefois. D'humeur presque joyeuse, aussi changeante puisse t'elle être, avec une matinée sans doute agréable à la clé; de toute manière, elle serait immanquablement instructive, quelle qu'en soit la teneur. Le quartier était calme, l'agitation pas encore trop bruissante.
    Elle n'a pas eu à attendre longtemps avoit de finir d'apercevoir Althéa. Les questions qu'elle avait posées plus tôt, le matin, dans la salle commune, avaient confirmé les dires de l'humaine. Il y avait bien une serveuse qui correspondait étrangement à la description de sa visiteuse nocturne. Serveuse au Loyal. Son pari tenait toujours. Les bons mensonges ont une part de vérité. Et ceux par omission entraient dans cette catégorie. Eliaëdel l'a accueillie, sourire étrange aux lèvres:


    “Bonjour, aubergiste.”
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  18. #108
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Elle réprima à temps un haussement de sourcil. Ainsi, l’autre l’avait pris de cours et s’était renseignée. Certes, travailler au Loyal ne lui semblait pas si déshonorant que cela mais elle avait mal pris le fait qu’elle enquête sur elle. Même, elle détestait cela. Ses actes, ses allées et venues et ce qu’elle était n’appartenaient à personne à part elle-même et dans une moindre mesure à Valkur. L’espace d’un instant, elle manqua dire ses quatre vérités à l’étrangère mais se reprit. Commencer la journée par une dispute était on ne peut plus fatiguant et elle ne pouvait se permettre d’être fatiguée.

    Elle venait de passer sa semaine alitée, quelques jours au temple de Helm, plusieurs nuits au Loyal quand les prêtres avaient jugé qu’elle était assez rétablie pour sortir puis enfin chez elle quand Titoeil s’était décidé à arrêter de la couver comme un fragile poussin. Ne lui restaient de l’empoisonnement dont elle avait victime que la fatigue et un bandage sommaire autour du bras. Mais elle se sentait encore faible et fébrile, ce que le manostien moyen ne discernerait jamais. Elle y mettrait un point d’honneur. Elle croisa donc les bras et regardant Eliaedel d’un air moqueur, elle lui demanda
    :

    « Voila, vous avez trouvé ! Comme vous devez être contente ! Et qu’est ce que cela vous apporte au bout du compte ? Rien … »
    Dernière modification par Althéa ; 01/09/2008 à 15h46.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  19. #109
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    “Si.”

    La réaction était beaucoup plus éloquente encore. Presque décevant. Althéa ne se masquait pas assez. Tant pis. Elle n'allait pas s'en plaindre.

    “Ce que ça m'apporte? Ne jamais avancer totalement dans le noir. Je suis pratiquement sûre que vous en feriez autant.”

    Tout comme elle était sûre que la jeune femme finirait tôt ou tard par s'amuser à fouiller dans son histoire. Pas de drame en vue. Masquer sa piste de son mieux, éviter de se faire repérer. Des précautions utiles. Mais insuffisantes. Toujours prendre la peine de voir au loin. Tôt ou tard certains mettraient la main sur des petits éléments, des petits détails, avant de remonter la trame. Pas toujours de manière juste; mais la vérité n'est pas importante. L'idée qu'on s'en fait a toujours eu beaucoup plus d'importance; une des raisons pour lesquelles manipuler était si facile.
    Mais même ainsi, ce n'était pas décisif. Tout dépendait de l'usage qu'auraient ces informations; elle briserait ceux qui s'en serviraient comme d'un levier, pour l'affaiblir. Froidement. De toute manière elle était plus puissante que ne le laissaient supposer les apparences. Et plus important encore, elle ne se laissait pas distraire de son but. Gloussement discret. Un regard noir l'a foudroyée en silence.
    Une moue énigmatique pour toute réponse.

    La tourmenter ne l'intéressait pas. Pourquoi elle, après tout? Provoquer sa rancoeur, la pousser à la faute? Peu d'intérêt non plus. La jeune femme pouvait croire ce qu'elle voulait. Du simple désoeuvrement, et une vague intuition. Quelqu'un auquel elle aurait peut être pu ressembler, dans d'autres circonstances. Rien de plus.


    “Mais nous ne sommes pas venues pour ça.”
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  20. #110
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Ne jamais avancer totalement dans le noir … Voila un beau programme. Tout le monde rêvait de cela. Etre clairvoyant ou même voyant pour les plus chanceux. Savoir prévoir pour se retourner à temps. Connaître tout un chacun pour s’en défier le cas échéant. Etre en sécurité dans ce monde rempli d’apparences trompeuses et de faux semblants. Tout le monde portait un masque et jouait un rôle ici bas. Quel donc était celui de l’inconnue qui lui faisait face ? Impossible de le savoir alors autant rester sur ses gardes. Surtout envers quelqu’un se renseignant sur vous …

    « Effectivement, dit elle avec un petit sourire, nous avons une ville à visiter. Par quoi voulez vous commencer ? »
    Dernière modification par Althéa ; 01/09/2008 à 15h47.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  21. #111
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Elle a répondu en lui rendant la politesse, d'un hochement de tête. Au moins sur ce plan elle devait la suivre. Pas de préférence particulière.

    "Par ce qu'il vous plaira. Après tout, je vous accompagne."

    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  22. #112
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Encore une fois, on lui laissait le choix. Mais cela ne la mettait pas vraiment à son aise. Bien au contraire. On disait ce que l’on aime, on nous disait qui on était. Et elle ne voulait pas que son interlocutrice le sache. Cela pouvait être dangereux, surtout si elle connaissait ses faiblesses. Et elles ne manquaient pas, surtout ces derniers temps …
    Elle ne lui ferait donc pas visiter l’herboristerie en premier lieu ni ne lui montrerait la belle vue que l’on pouvait des toits sûr les jardins du Palais des murmures. Elle garderait pour elle seule son jardin secret.
    A elle donc de renvoyer la balle
    :

    « Cela dépend de vous, dit elle avec un petit air moqueur, nous avons de quoi satisfaire tous vos goûts : des temples et le Cœur Radieux si vous aimez le religieux, des tavernes pour l’amusement, un théâtre pour se divertir et d’autres coquetteries que vous pourrez découvrir plus tard si le cœur vous en dit »
    Dernière modification par Althéa ; 01/09/2008 à 15h47.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  23. #113
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Elle s'est fendue d'un petit sourire faussement charmeur, avant de rétorquer, doucement acerbe:

    « Commençons par le district du gouvernement, si vous le voulez bien. »

    Non que ça lui plaise. Oh non! Quoique.
    Tôt ou tard il faudrait en passer par là. Se renseigner sur ce qu'il y avait de décisif. Savoir à quel point elle pourrait agir sans que et les autorités ne tentent de resserrer la bride. Et s'il y avait un atout à mettre en jeu, il serait joué, en temps utile. Comme toujours.
    Toujours est il qu'elle n'en a rien laissé paraître. La femme savait faire, malgré sa longue habitude de la solitude. Ne laisser transpercer que le superficiel; sauf nécessité; ou plus important encore, simplement lorsqu'elle en avait envie. Même s'il ne s'agissait de ne montrer qu'un coeur de glace, une absence totale de regrets, une étincelle de lucidité et de cynisme, un humour grinçant qui confinaient presque à la démence pour ceux qui en étaient témoins. Tout ce qu'il y avait sous l'armure trop souvent; souvent par pur plaisir de mettre mal à l'aise un importun; parfois elle laissait entrevoir d'autres choses, une lueur d'humanité sincère. Sans parvenir à les faire durer, sans chercher à les cultiver.
    Seule donc. Etait ce un mal?
    Gloussement muet et ravi. Sans doute pas.

    Et qui sait, peut être il y aurait il un autre attrait à cette escapade. Elle n'était pas assez idiote pour faire confiance en cette qui la guiderait. Et réciproquement, sans doute. La matinée s'annonçait riche. Une perspective agréable.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  24. #114
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Elle avait réprouvé une grimace réprobatrice. Le quartier du gouvernement ? Voila une bien drôle d’idée pour une visite. Enfin, pourquoi pas ? Certains venaient bien à Manost pour voir le siège de l’Ordre du Cœur Radieux. Dans tous les cas, elle se contenta de hocher la tête sans rien dire de plus. Peut être l’inconnue recherchait quelque chose de particulier. Le prestige de l’uniforme peut être ? Ou peut être un règlement de compte … Mieux valait ne pas trop poser de questions.

    « Hé bien soit, dit elle l’air un tantinet moqueur, si ce sont les armes, les armures, l’uniformité et la discipline qui vous intéressent, nous allons aller là bas … »
    Dernière modification par Althéa ; 01/09/2008 à 15h47.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  25. #115
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle a franchi le seuil après un instant d'hésitation. Avec méfiance. Des odeurs ont instantanément assailli son nez; diverses, riches, celle de dizaines de plantes et de parfums différents, dont une bonne part lui étaient entièrement inconnues.

    Son guide au centre de la boutique, tranquille et nonchalant, l'attendait.


    « Amusant. Très amusant. » La barde a rit, doucement. Avec une pointe d'interrogation dans le rire.
    « Si j'avais su que je finirais ma route par une herboristerie ce soir. En tous cas, vous avez une drôle de manière d'attirer le client à des heures indues, l'ami. »

    Elle ne l'a pas laissé répondre. Un sourire las, à la patience émoussée s'est dessiné sur ses lèvres alors qu'elle a suggéré:.

    « Venons en au fait. Vous ne m'avez pas fait venir ici pour parler de remèdes et autres décoctions...
    Ou alors si c'est effectivement le cas, je trouverais la convocation infiniment décevante, sans vouloir vous offenser. »
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  26. #116
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Quête : noblesse oblige

    Basile avait pris sur lui pour ne pas s'enfuir de nouveau. Une seconde personne qui n'était pas toute seule dans sa tête à la Vierge d'Argent … Il ne manquait que ça … Mais Elissa avait décelé un potentiel chez cette personne dès son arrivée en ville. Il se serait bien passé de l'aborder mais l'autre folle n'était pas là. Occupée à une autre affaire. Regrettable … Avec un peu de chance, elles auraient pu se neutraliser l'une et l'autre. Et là, il se retrouvait seul avec elle. Il n'avait vraiment pas de chances.

    Se balançant d'un pied sur l'autre histoire de se donner une contenance, il croisa les bras et dit en levant la tête
    :

    "Non, nous ne vous avons pas fait venir pour vous parler d'herbes ou d'autres décoctions. En revanche, la personne qui m'a envoyé vous chercher n'est pas présente pour l'instant, comme vous pourrez le constater. M'est avis que vous vous demandez ce que vous pouvez bien faire ici pas vrai ?"

    Et il eût un petit sourire narquois. Au moins, il avait un ascendant sur elle. Il savait, elle non
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  27. #117
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle a répliqué en haussant les épaules. Désinvolte comme à son habitude.

    « Je le saurai en temps et en heure. Vous permettez? »

    La barde a déambulé dans la boutique, examinant les étagères avec soin. Sans se gêner outre mesure. Ce n'était pas le problème. Elle verrait ce qu'elle aurait à voir. La nuit était encore longue.

    Son manège a duré quelques minutes. Lorsqu'elle a semblé vaguement satisfaite, elle a pris d'autorité une chaise et s'est assise, en silence. La douce ironie adressée à son vis à vis a laissé au fil des minutes place à autre chose.
    Le regard dans les brumes; un instant durant elle a paru s'éteindre, paraître plus petite et diminuée qu'elle ne l'était. L'elfe n'était effectivement pas très grande, même selon les standards de son peuple.
    La curieuse sensation a flotté dans l'air; elle est apparue un bref laps de temps semblable à ce qu'elle était vraiment: un diamant fendu, aux nombreuses imperfections. Des traces d'humanité encore présentes dernières la dureté. Mais lointaines et chancelantes.
    Elle n'a pas paru s'en rendre compte, alors qu'elle a déplacé le bandage de fortune et examiné la plaie, d'un oeil redevenu insondable. Doucement mais sûrement l'initiative lui filait entre les doigts. En témoignaient de nouvelles cicatrices. Auraient elles le temps de se refermer avant les prochaines?

    Un soupir lui a échappé.
    Cela n'aurait jamais du se produire. Trop de blessures en trop peu de temps. Elle ne survivrait pas à la prochaine erreur. Conscience de sa vulnérabilité du moment.
    Remettre la main sur ses manuscrits. Il faudrait en passer par là. Trop précieux pour qui que ce soit. Ricanement intérieur. Mais d'abord se débarrasser des sous fifres.
    Et si ses interlocuteurs lui offraient une manière de disparaître quelque temps le temps de résoudre ses affaires, peut être prendrait elle le temps de la réflexion. Même s'il fallait s'accommoder un temps de contreparties.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  28. #118
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Quête : noblesse oblige


    "Pour les blessures, ne vous en faites pas. Nous trouverons bien un onguent pour vous rafistoler. Nous avons besoin de gens opérationnels ..." avait laissé tomber Basile pour tromper le silence inquiétant qui les enveloppait
    .

    "Vous êtes dans l'herboristerie la plus reconnue de la ville. On y trouve de tout. Et croyez moi, vous ne vous ferez jamais escroquer"

    Et voila qu'il se mettait à parler avec elle à présent. Parler. C'était la seule façon de garder son calme. Et heureusement, elle s'était assise. Certes, elle pouvait très bien se lever d'un bond mais au moins, il aurait le temps de déguerpir.

    "Au fait, je me nomme Basile, et vous ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  29. #119
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête : noblesse oblige

    Elle a haussé le sourcil alors que le fil de ses pensées a été interrompu.


    « Je n'oublierai pas. Basile. Souvenez vous du mien. Quelles que soient vos raisons. Je me nomme Eliaëdel. »


    Oh. On aurait besoin d'elle. Besoin de ses services. Absolument ravissant dans la manière de présenter la chose. Elle a continué, avec une pointe d'humour doucement acide:


    « Cela change de voir que vous posez tout de suite des contreparties à vos soins; vos certitudes me distraient. Vraies ou fausses. Mais je me souviendrai de votre conseil si je dois revenir ici à l'avenir.
    J'espère tout de même que vous avez prévu de quoi patienter, en attendant votre mystérieux commanditaire. »
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  30. #120
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 595
    Quête : noblesse oblige

    Peur, il avait vraiment peur. Elissa avait vraiment le don pour attirer tous les dérangés. Des voleurs, des vampires, des thieffelins, des repris de justice, des génasis … Certains étaient partis et n'étaient jamais revenus. Mais d'autres étaient arrivés, plus dérangés encore. Et celle là était la pire. Et elle voulait qu'elle le fasse patienter. Qu'attendait elle ? Qu'il se mette à danser debout sur le comptoir ? Peut être qu'il lui offre une tasse de thé … Non. Il était chez lui. C'était elle la visiteuse. Il était un des plus Anciens de la Vierge d'Argent. Mais pourquoi donc avait il si peur ? Vite, une idée, de quoi la distraire.

    "Heu … si vous le voulez, je peux aller vous chercher un onguent pour votre épaule. Peut être voulez vous quelque chose à manger … ou à boire … Tout ce que vous voudrez"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

Page 4 sur 19 PremièrePremière ... 2345614 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Guilde] La Vierge d'Argent
    Par Banshee Sangdelune dans le forum Le Port
    Réponses: 374
    Dernier message: 13/10/2014, 12h58
  2. [Boutique] L'oeil fertile
    Par Sire de la Canne dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 86
    Dernier message: 16/12/2004, 13h17
  3. [Guilde] La Vierge d'Argent
    Par Grenouillebleue dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 38
    Dernier message: 26/02/2004, 14h47
  4. Le sifflet d'argent
    Par ravny dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/12/2003, 15h19

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236