Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Discussion: [Quête] Mystère à l'école de magie

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    [quète] l'agresseur de Gundrill



    Ce matin, comme bien d'autres, avait été consacré à la paperasse et à l'écoute plus ou moins attentive des réclamations des élèves et professeurs.

    Le temps lui semblait de plus en plus long alors qu'un professeur tentait de lui expliquer pourquoi il serait bon de remplacer les cours de physique quantique des premières années par des cours de danse, et le vampire encaissait tous les arguments, aussi saugrenus soient-ils, sans broncher.

    Soudain la porte s'ouvrit brutalement, un élève se tenait dans l'encadrement, essouflé et échevellé par une course qui semblait avoir été éprouvante.

    Ses cheveux plaqués sur ses tempes par la sueur, il se mit à parler, haletant.


    Monsieur le directeur ! Les élèves de huitième année des classes de nécromancie et d'évocation semment encore la pagaille, ils sont dans le couloir principal de l'aile ouest.

    Alors que le professeur continuait à exposer des arguments complètement débiles concernant son amour pour la danse, le vampire haussa un sourcil agacé. Ces derniers temps ces deux écoles lui causaient bien des ennuis, elles n'avaient de cesse de se provoquer mutuellement. Il se leva lentement.

    J'en ai assez ! Vous, fermez la un moment il n'est pas question de faire disparaitre les cours de physique !

    Lacha t-il sèchement, alors qu'il lançait un sort de silence sur son interlocuteur, histoire d'être tranquille quelques heures au moins.

    Quant à vous jeune homme, je vous remercie.

    Déclara t-il alors que son ton s'adouciçait quelque peut. Il amorça alors un sortilège de téléportation sans erreur pour se retrouver tout proche de ce qui ressemblait fort à une véritable petite bataille rangée. Il s'approcha avec détermination des élèves de l'école d'évocation, ces derniers lui sortaient par les narines, plus prompts à s'adonner à des orgies qu'à étudier. Bien que les élèves extrémistes de l'école de nécromancie ne vallaient guère mieux avec leurs valeurs éculées.

    D'un murmure accompagné d'un geste distrait de la main, le couloir se retrouva plongé dans une sphère d'anti-magie. Le vampire s'avança au milieu des élèves abassourdis.


    ASSEZ ! OU SONT VOS PROFESSEURS PRINCIPAUX?! JE VEUX LES VOIR IMMEDIATEMENT !
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  2. #2
    Gundrill Invités
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Gundrill arriva d'un pas alerte vers lelieu de l'altercation, ses yeux auraient envoyés des éclairs s'ils avaient pu.... il ne supportait pas d'être déranger durant son étude.... Vétu d'une simple robe de bure noire, il avait une mine sombre....

    Il rugit d'une voix tonitruante :


    " Que se passe-t-il donc ICI !!!!!!!!!!!!!!!"


    Les élèves de Nécromancie, auparavant arrogants se tassèrent subitement sur eux même en entendant la voix en colère de leur maître... l'un d'eux osa tout de même répondre :

    " Ce sont encore ceux de l'école d'évocation.... ils nous ont provoqué.... maître"

    Gundrill regarda sévèrement son élève...

    " VOus êtes bien au dessus de ces loqueteux enfin !!! où avez vous mis votre cervelle apprentis !!!"$

    Saluant bien bas Nathiel, Gundrill s'adressa au directeur de l'école :

    " Messire nathiel, je m'excuse au nom de mes élèves pour le grabuge qu'il y a eu.. même s'ils ne sont pas responsables de l'évènement, ils auraient du faire preuve de plus de sang froid face aux provocations de ces apprentis évocateurs..."

  3. #3
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Le vampire se tourna vers le professeur. Gundrill lui inspirait le plus grand respect, un homme d'âge mûr, sage, un peu trop sévère peut-être, mais un excellent enseignant dont il n'avait jamais eu à se plaindre.

    Sire Gundrill, vous me ferez parvenir les noms de vos élèves qui auront participé à tout... cela... De même aussitôt que vous pourrez, vous m'enverrez ce cher Fel'Tal, j'ai quelques mots à lui dire... Bonne journée professeur.

    Quant à vous Messieurs... Tenez vous un peu mieux, et soyez assués que vous serez punis pour cette mascarade.


    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  4. #4
    Gundrill Invités
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Gundrill quitta les lieux de l'altercation suivi de ses élèves penauds.... Il se rendit immédiatement dans les quartiers réservés à la nécromancie. D'un geste il congédia les étudiants.


    Il fulminait... Tell'Far ne cesserait donc jamais de le provoquer... il passa ses nerfs sur un des squelettes servants, qui se retrouva proprement désintégré. Il se souvint des paroles du directeur et se décida à envoyer un message à son rival :


    " très "honoré" Maître de l'évocation, votre présence est requise par Maître Nathiel."
    C'était court.. mais il n'allait pas faire la grâce à ce dilétant d'un message détaillé non plus. Il nota sur un parchemin la liste des étudiants fautifs et se dirigea d'un pas leste vers le bureau du directeur.



    ____________________________________________________________________

    Tell'Far, assis sur un fauteuil de velours rouge se prélassait, profitant des attentions particulières de deux charmantes étudiantes de 2ème cycle. Il révassait. Soudain un parchemin attérit sur ses genoux... Un message de ce détesté Gundrill.. Qu'avait donc encore fait le nécromancien pour l'humilier ? Il lut le message. Bah, il irait voir le Sieur Nathiel mais pas maintenant...


    On frappa discrètement à sa porte... dans un grognement empli de mécontentement il autorisa l'intrus à entrer. Un jeune homme et une ravissante elfe entrèrent alors.


    " Ah mes très chers apprentis !! entrez donc .. venez gouter le plaisir de cette belle journée.. arolyn ? apporte donc du vin à mes deux apprentis préférés.."

    L'une des demoiselles se leva, rajusta sa robe et sortit prestement obéir à son maître.

    " Alors ? les cours de 7ème cycle se passent-ils bien ? les élèves font-ils des progrès où vais-je devoir m'en occuper moi même ? Mon temps est bien trop précieux pour pouvoir le perdre avec de jeunes mages encore incompétents... Malgré les consignes du Sieur Nathiel qui tient à ce que les cours au delà du 6ème cycle soient effectués par le Maître de la discipline...Mais bon, j'estime que vous êtes assez compétents pour me dédouaner de cette charge pesante et lassante..."

    Il savoura quelques instants les attentions particulières de ces "jeunes" élèves...
    L'homme regarda son maître se vautrer dans la luxure avec un bref regard de désaprobation, puis se reprit très vite et répondit :


    " Oui maître, les élèves progressent... Nous venions vous prévenir que ces chiens de nécromanciens ont provoqué nos élèves..."

    " Je le sais, je suis d'ailleurs convoqué chez Nathiel, ce pantin de vampire... A part Gundrill, il n'y a pas de personne ici que je ne méprise plus que lui... mais bon. notre regrettée Winona l'a chargé de sa succession..."

    L'elfe regarda son maître et lui dit d'un ton respectueux :

    " Il serait peut être bon de répondre à la convocation du seigneur desuite , Maître..."

    Tel'far grogna et repoussa ses jolies nayades


    " Bon bon bon.. allez zou les filles.. allez étudier, vous viendrez toutes les trois me rejoindre dans mon boudoir ce soir... Je vais me préparer et rendre "visite" à nathounet le Vampire d'opérette"

    Dit-il en pouffant...


    " Vous vous occuperez alors des élèves de 7ème cycle pendant mon abscence ... je ne pourrais leur faire l'honneur de ma présence aujourd'hui..."

    " Comme toujours répondit l'apprenti de tel'far à voix basse... provoquant un regard suspicieux et intrigué de l'elfe.

    _________________________________________________________________

    Gundrill arriva devant le bureau de nathiel, qui semblait occupé par un mage Melandien.. il attendit dans un stature figée. COmme toujours il portait une robe noire ample, pratique et légère le laissant libre de ses mouvements. Gundrill ne prisait pas la mode et ses tenues, même dans les occasions les plus grandes étaient toujours haustère.

    Tel'far arriva peu après, vétu d'une robe écarlate, brodée de fils d'or et d'argent à la dernière mode, fardé comme un courtisan, ses mains ployant sous les bijoux les plus gros et les plus excentriques possibles.


    Gundrill ricana intérieurement se demandant comment son rival pouvait lancer des sorts accoutré de la sorte. Tel'Far était le plus riche des mages de la confrérie... surement parcequ'il recrutait ses élèves plus en fonction du trésor de leurs parents que pour leur réelles capacités magiques. D'un mouvement de tête il salua froidement le maître de l'évocation.



    Tel'Far avec un sourire hypocrite salua outrageusement Gundrill


    " Alors mon cher, toujours aussi plié par le poids de vos responsabilités ? A ce qu'il parait vos élèves n'ont pas su tenir leur rang et ont agressé mes élèves... t-t-t-t-t quand leur apprendrez vous à profiter de la vie et se détendre un peu..."

    Gundril réfréna sa colère, se retenant de lancer une malédiction sur ce pantin. D'une voix cinglante et méprisante il répliqua :

    " J'apprend à mes pupilles à utiliser "correctement" la magie... Je leur enseigne la rigueur et la précision, et non pas à se fondre dans des orgies lamentables tous les soirs...

    D'une voix mielleuse et amplie de fiel l'Evocateur balaya l'accusation à demie voilée d'un geste négligeant d ela main :

    " Allons, tout le monde sait bien que mes étudiants sont le fleuron de l'école... un peu de détente ne leur fait pas de mal.. vous devriez songer à réviser vos méthodes archaiques d'enseignement Gundrill, la vieillesse vous guette..."

    " Vous devriez garder vos conseils pour vous " Maître" * ce dernier mot prononcé avec beaucoup de mépris et d'ironie* Vous ne devriez pas oublier que mon apprenti fut élu meilleur élève de cette année, d'ailleurs des 5 dernières années.. toujours devant VOTRE apprenti..."

    Cette dernière phrase fit tomber le masque de Tel'Far qui devint rouge de colère :

    " C'est parceque les autres ont peur de vous Gundrill, de votre magie noire et de vos sautes d'humeurs ravageuses... SI celà ne tenait qu'à moi vous ne seriez plus maître de la nécromanice !! on ne compte plus les élèves qui ont fui votre enseignement !! vous êtes la honte de la magie Melandienne !! vous rabaissez l'estime et la gloire du Necromicon !!!!!"

    Le ton de la conversation monta :


    " C'est peut être parceque je ne garde que les élèves capable de soutenir le pouvoir et les dangers de la nécromancie !!! Je n'ai que faire d'incapables qui mourront à leur première réanimation des morts !! je ne veux que des étudaint capables et studieux !! et en me parlez pas de honte !! VOUS êtes la honte de cette école TEL'FAR !! vous m'entendez !!! vous vous complaisez dans des orgies plutôt qu'au perfectionnement de votre art !!! Je ne me souviens plus quelle était la dernière fois ou vous avez montrer votre " talent" !!! Si les lois de l'école ne m'en empéchaient pas !! je vous écraserez comme le petit vermisseau que vous êtes !!! Je ferai de vous une vulgaire goule sur qui je prendrait plaisir à tester mes sorts !!! Faites moi rire !! il fut un temps ou vous pouviez vous vanter d'être le plus puissant mage de cette école !! mais désormais vous êtes une loque !!! à peine capable de lancer une vulgaire bou le de feu !!! Vous avez délaissé l'art pour vous perdre dans la chair et la luxure !! Que Kelemvor et Mystra m'en soit témoins, je n'ai rien contre l'Evocation, mais vous avez dénaturé cette vocation magique par votre influence malsaine !!!!"

    tel'Far pointa un doigt accusatuer vers Gundrill :

    " Ecoute moi laquais !! c'est TOI que protège les lois de cette école !!! Sinon celà ferait des années que d'un revers de main je t'aurai désintégré !!! La nécromancie n'est que le déchet d ela magie offerte par Mystra !! votre puissance est insignifiante face aux énergies destructrices que manie l'Evocateur !! Cesse de me provoquer et retient tes étudiants ou je te garantis qu'un jour tu t'en repentira !!! Tu goutera à ma magie, et ce sera la dernière parcelle d'art que tu sentiras !!!

    HRP : voilà Beorn, corrigé

  5. #5
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    [quète] l'agresseur de Gundrill



    [=>Tel'Far/Gundrill<=]

    Le vampire commençait à en avoir assez de toutes ces simagrées. Que les deux professeurs aient des différents soit, mais qu'ils se chamaillent de la sorte devant leur supérieur était d'une puérilité intolérable pour des hommes de leur rang. Il tappa violemment du poing sur la table avant de prendre la parole d'un ton posé et froid.

    Ca suffit messieurs, nous ne sommes pas là pour déterminer qui de vous deux est le plus puissant.

    Vous concernant Messire Gundrill, je vous prierais de tenir un peu vos élèves, on leur enseigne des sorts passablement meurtriers et il serait malheureux qu'un accident arrive.

    Vous concernant Messire Fel'Tar j'ai beaucoup plus à dire à votre sujet. Tout d'abord je vous prierais d'apprendre à vous élèves à se condurie convenablement, certes ils travaillent dur et ont besoin de distractions, mais un élève souffrant de la Syphillis n'est pas vraiment un atout pour notre réputation, et j'ai justement entendu dire que les maladies vénériennes étaient légions parmi vos apprentis.

    Ensuite, j'aimerai que vous fassiez preuve d'un peu plus de respect à mon égard, surtout devant vos élèves, j'ai affaire à assez d'incivilités comme ça pour qu'en plus vous n'en rajoutiez. et mes goûts prononcés pour l'opéra ne regardent que moi, quoi qu'il vous serait bon de vous instruire un peu. Ne me regardez pas avec cet air ahuri, ça vous donne un air tout bonnement crétin qui ne vous va que trop bien. Que croyez vous? En tant que directeur de cette école j'ai des yeux et des oreilles partout... Je sais même que ces derniers temps vous avez quelques difficultés à combler vos partenaires...


    alors que le vampire enfonçait lentement et méticuleusement le clou, le professeur devenait rouge pivoine, tant sa colère et sa honte le dominaient, alors que le professeur Gundrill esquissait un petit sourire en coin.

    Pour finir, vous me ferez l'indicible plaisir de vous vêtir normalement, nous ne sommes pas dans une cour et vous n'êtes pas un bouffon malgré que cet avis soit plutôt répendu au sein de l'établissement. A partir de demain vous porterez une robe simple, de couleur unie, et seuls vos anneaux magiques indispensables vous seront autorisés. Et n'oubliez pas de me faire parvenir le nom de vos élèves qui auront participé à la petite altercation qui a eu lieu un peu plus tôt. Vous pouvez disposer Messieurs. Bonne Journée.

    Les deux mages quittèrent alors la pièce, et le directeur se replongea dans ses ouvrages.

    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  6. #6
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Wotan courrait plus qu'il ne marchait... D'un naturel plutôt posé, il fallait un événement fort pour le voir ainsi. Il avait quitté précipitamment le festival de la magie où il avait été contacté par un garde impérial quelque peu hébété. Ne voulant rien lui dire sur l'affaire, il lui avait expliqué seulement que l'un des puissants dirigeant, Seina, le réclamait de toute urgence à l'école du Nécronomicon.

    Passant devant deux spécimens de guerriers squelettes, il s'avançait avec respect devant ce temple du savoir. Il n'eu pas à chercher bien longtemps la direction pour sa convocation, des sorciers atterrés que des gardes en armes repoussaient, regardaient avec insistance dans une seul direction...

    Au loin, Wotan reconnu la silhouette du dirigeant qui l'avait accueilli à son arrivé à Melandis... l'heure était venu de payer la dette qu'il avait envers le Barde du Chaos.


    -" Je suis arrivé... Maître Seina... comme vous l'avez exigé. De quelle affaire voulez vous m’entretenir ? "
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  7. #7
    Seina Invités
    Seina fit signe à Wotan de patienter quelques instants et prit Bouliar à part.

    " Messire Bouliar, Nathiel Ecthelion n'étant pas disponible, je me charge de l'intérim.. j'ai cru comprendre que vous postuliez à un emploi de précepteur... il vous est accordé, vous enseignerez aux nouveaux étudiants les bases de la magie. Pour l'instant du moins, si vos méthodes pédagogiques sont concluantes, nous vous chargerons de cycles plus élevés"

    HRP : on attend des posts ou tu enseignes les balbutiements de la magie à des nouveaux

    " De plus je vous saurai grè de tenir à l'oeil Wotan et de veiller à ce qu'il reste en vie..."


    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Sans un mot de plus Seina se retourna et fit entrer Wotan dans le bureau du directeur. Il s'assit soucieux dans un fauteuil, puis, après quelques secondes de silence expliqua à Wotan la raison de sa venue :

    " Messire Wotan, un évènement grave s'est produit dans l'enceinte de l'école.. les tensions montent et je crains une explosion imminente si vous ne résolvons pas la situation rapidement. Je souhaiterai que vous vous mettiez à mon service pour dénouer ce sac d'intrigues et rammener le calme ici... Acceptez vous ? si oui je vous expliquerez la situation.. si non.. je crains que vous n'en sachiez déjà trop...."

    HRP : vu que je suis pas très présent je gère les deux discus en meme temps, excusez moi mais c'est pour gagner du temps

  8. #8
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    [quète] l'agresseur de Gundrill



    Wotan releva un sourcil broussailleux, dans une expression interloqué... Quelle idée saugrenu se serait de refuser de porter assistance à l'un des dirigeant les plus influent de Mélandis ! Qui plus est, à un dirigeant à qui vous deviez quelque chose... :

    -" Je n'ai pas pour habitudes de me déplacer pour rien... Si je suis venu, c'est que vous avez piqué ma curiosité. Alors, dit m'en plus, car je me mets à votre service...
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  9. #9
    Seina Invités
    [quète] l'agresseur de Gundrill



    Seina sourit... Wotan était un matériau brut auquel il avait bien fait de s'intéresser :

    " Bien, en gros un des plus puissant mage de l'école a été abbatu par traitrise... Il s'agit de Gundrill.... Les quartiers des nécromans ont été bouclés par leur soin et j'ai hbein peur que ce ne soit le début d'une guerre magique.. IL N'EN AI¨PAS QUESTION !!! à vous de me déméler toute cette histoire !!! vous avez carte blanche !"

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    [quète] l'agresseur de Gundrill



    Wotan etait perplexe devant ce petit mystère. Il n'avait pas pour habitude de résoudre des enquêtes sur des meurtres, mais plutôt de les provoquer... Se frottant les yeux comme pour mieux réfléchir, Wotan relativisa sur la situation.

    Si le mage Gundrill a été assassiné, c'est qu'il avait des ennemis.
    Bon.
    Au dire de Seina, l'attaque contre le mage a été perpétrée par traîtrise, donc par une personne trop faible pour l'attaquer de front.
    Bien.


    -" Maître Seina, j'aurai quelques questions à vous poser... . De quelle façon est mort le Sieur Gundrill ? Armes blanche ou magie ? De plus, le mage Gundrill était-il brillant ou plus beau parleur ? Je sais, par expérience, que la puissance d'un mage attire la convoitise ou la haine... . Autre chose, cette partie de l'école a t-elle une protection particulière contre tous types d'intrusion ?...

    Wotan releva la tête pour admirer l'architecture des quartiers des nécromanciens...

    -" A oui autre chose encore, que pouvez vous me dire sur les relations de Gundrill et des autres Professeurs, voire avec les élèves ?"

    [HRP] Sur l'un de tes posts, Seina, tu dis : " Le seigneur Nathiel avait été assassiné..", Il y a eu 2 meurtres dans l'école ? (mardi 19 octobre)
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  11. #11
    Seina Invités
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    Seina sourit, Wotan avait accepté cette mission

    " Vous faites erreur Wotan, Gundrill n'est ps encore mort, il a recu une attaque qui l'a grazndement blessé.. je n'en sais pas plus.. je ne suis pas un habitué de cette école.. A vous de faire votre enquète pour trouver réponse à toutes vos questions... Un conseil restez discret ... l'aggresseur rode encore en ces lieux....."

    HRP : nathiel a pas été assassiné, c'est juste une rumeur qui a couru lors du vent de panique qui a couru sur l'école, relis bien

  12. #12
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    [quète] l'agresseur de Gundrill

    Wotan se grattais pensivement le menton... réfléchissant posément, il décida de commencer son enquête sur les lieux même de l'agression, dans le quartier des nécromanciens... Avisant les 2 jeunes mages aux visages fiers et à l'air mauvais, il se dirigea vers eux dans le but d'avoir de plus amples renseignements :

    -" Bien le bonjour, jeunes personnes, je suis arrivé le plus vite possible à l'annonce de l'agression de mon... ami, Sir Gundrill... mon nom est Wotan.
    - Votre ami ? je suis son élève depuis très longtemps et je n'ai jamais eu vent de votre nom...
    - C’est normal, nous nous voyons que très rarement... mais notre amitié est sincère... j'ai une dette envers lui et... d'une voix faussement rageuse... de savoir qui lui à fait ça et le venger, pourrait être une façon de la payer ! Gundrill est un mage très puissant, je le vois dans ses élèves, et seul un traître caché dans l'ombre aurait pu lui porter ce coup...
    - c'est vrai... seul un rat pourrait s'attaquer à notre maître comme cela ! Nous bouillons de vouloir réparer cet affront et si je peux, je le...
    -Calmez-vous jeune homme, calmez-vous. Je peux vous aider... dite moi seulement ce que je veux savoir... la voix de Wotan n'était plus qu'un murmure... et je tuerais le responsable de mes mains...
    - D’accord, les amis de notre maître sont nos amis...

    Le petit subterfuge commençais à prendre tournure... Wotan se doutait qu'une vague idée de l'agresseur trottait dans l'esprit revanchard des étudiants du maître de la Nécromancie... A lui de la leur extirper :

    -« Avez-vous assisté à une altercation ou une prise de bèque, ces derniers temps, entre votre maître et qui que se soit ? Pourriez-vous aussi me dire comment nom « ami «, votre maître, a t-il été agressé ? »
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  13. #13
    Seina Invités
    [quète] l'agresseur de Gundrill


    L'élève regarda bizarrement Wotan....


    " Vous êtes sûr d'être un ami de notre maître ???? vous devriez être au courant de son annimosité envers tel'Far.... Ca me semble louche celà .... je vais prévenir l'apprenti du maître... il saura démeler qui vous êtes.. ou pas .. je vais le chercher.. ne bougez pas..."


    D'un pas leste l'apprenti partit en direction du quartier des nécromanciens...




    HRP : désolé pour ce retard, postes là ce que tu fais exactement ( rester ou pas.. tes impressions etc..) de ce post dépendra la suite des évènements...

  14. #14
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Chateau de Vincennes
    Messages
    348
    *mmm, ce petit a de la jugeote...*

    - "Très bien jeune homme, je reste... je reste."

    Un nom avait été lâché... Tel'Far. Se frottant le menton, Wotan regarda partir le mage de dernier cycle. Au détour du couloir, il lui jeta un regard suspect avant de disparaître. Wotan se devait de rencontrer l'apprenti de Gundrill. Il pourrait sûrement lui en dire plus sur le prénommé Tel'Far. Mais sa petite tentative de manipulation ne prenait pas aussi facilement qu'il l'aurait voulu.

    *Et bien, utilisons des moyens plus drastique*

    Avant l'arrivée du mage, Wotan manipula ses doigts à l'abri sous son tabard.

    Séquenceur mineur -----&#62; Charme-personne -----&#62; Wotan

    Il était prêt à accueillire l'apprenti...
    je signe d&#39;un W qui veut dire Wotan &#33;

  15. #15
    Seina Invités
    Plus de deux semaines et Seina n'avait toujours aucune nouvelle de Wotan.. Il décida que ce dernier avait échoué ou disparu. Il envoya une missive au Mage BOuliar, professeur à l'école de magie pour le convoquer.

  16. #16
    Bouliiar Invités
    Ayant reçu la convocation de Seina, Bouliiar se dirigea vers le point de rendez-vous. Il se demanda ce que pouvait bien vouloir le barde, mais il n’avait pas la force de trop forcer l’allure. Sa dernière visite au temple de Beshaba l’avait grandement affaibli, et il avait du se reposer quelques jours. Il avait repris ses cours, mais tous grand effort physique le fatiguait rapidement. Ces donc avec un teint un peu pâle, tranchant sur ses robes rouges, qu’il se présenta devant Seina.

    « Bienvenu en notre école, Seigneur Seina, en quoi puis-je vous être utile ? »

  17. #17
    Seina Invités
    Seina observa le Mage arriver. Celui ci avait l'air faible et épuisé. Curieusement, le Mage avit choisi de marcher plutôt qu'utiliser un sortilège pour se déplacer. Il trouve celà intriguant. Peut être faisait-il une erreur... Mais il ne pouvait se permettre d'attendre. Nathiel avait disparu de la circulation, peut être victime d'une énième tentative de meurtre et Gundrill se remettait mal de ses blessurers, naviguant encore entre vie et mort... Et pour finir d'améliorer la situation... Wotan, son ancien enquéteur avait aussi disparu...


    " Messire BOuliar, le Necronomicon a besoin de votre aide. Gundrill a été victime d'une agression... Je veux que vous me trouviez le coupable."

    Pas de floritures, pas de belles rimes... Un résumé net et précis... seina devait VRAIMENT être en colère

  18. #18
    Bouliiar Invités
    C’était donc ça. Le dirigeant lui demandait d’enquêter sur cette affaire. Bouliiar se rappela avoir déjà rencontré Gundrill, lorsqu’il avait acquis sa nationalité mélandienne. Il l’avait également croisé dans les couloirs mais les nécromanciens n’étant pas sa tasse de thé le fréquenter réellement ne lui était pas venu à l’esprit. Il prit un air pensif, les tenants et aboutissants de cette affaire étaient immenses, Gundrill était le directeur de la nécromancie à l’école, et était de ce fait un mage puissant. Donc son agresseur devait être puissant également. Mais il aurait besoin de plus d’informations, et Seina, dont le ton tranchant indiquait la froide colère, pouvait l’indiquer sur certains faits :

    « J’accepte cette mission, Seigneur. Mais pourrais-je avoir plus de précisions ? Quelle type de blessure Gundrill a t’il reçu ? En quel lieu cette agression s’est-elle passée ? Cela fait deux semaines qu’elle a eu lieu mais certains indices pourraient encore exister … »

    Pendant qu’il réfléchissait et parlait, le mage rouge s’était redressé et avait semblé recouvrer une certaine énergie, comme si sa convalescence avait besoin d’un but pour se terminer. Son visage, bien que toujours pâle, semblait moins tiré, et ses yeux cernés exprimaient une réflexion profonde, réfléchissant déjà aux démarches qu’il entreprendrait dans cette enquête….

  19. #19
    Seina Invités
    Le Barde regardait attentivement le Mage.. Faisait-il bien de lui confier cette affaire ? Dans l'état de fatigue visible du Mage de Thay, celui ci ne serait même pas capable de crâmer une mouche... bah.. au pire il y aurait un Melandien de moins...

    " Gundrill a été attaqué dans le dos, je n'en sais pas plus... Voyez vous, les Necromanciens se sont retranchés dans leur aile de l'école... Et je vous avoue que j'en ai marre de cette affaire... Débrouillez vous... Quant au lieu de l'agression, MmmmM, il me semble que c'était dans la Salle de Nécromancie..."

  20. #20
    Bouliiar Invités
    De maigres indices, mais vu l’état des nerfs de Seina continuer à poser des questions n’aurait pas était judicieux. Ainsi il devrait s’en contenter… L’agression remontant à deux semaines, toutes pistes éventuelles seraient froides, il devrait utiliser la magie abondamment si il voulait avoir une chance de réussir. Il devrait s’atteler à la tache de suite. Levant les yeux vers le dirigeant Bouliiar vit qu’il le scrutait. Le mage rouge reconnut là le regard que beaucoup avait eu ces derniers temps envers lui : ordinairement bien portant le sacrifice personnel qu’il avait consentit avait laissé des marques. Dans un geste qui lui était devenu machinal il fit courir un doigt sur la ligne de tissu cicatriciel qui parcourait sa paume. La chance serait un bonus non négligeable dans cette affaire… Il dit d’un ton songeur, laconique, comme si cela expliquait tout, en réponse au regard appuyé du barde :

    « Je sers Beshaba, et Dame Misère est exigeante. Je vais prendre congé de vous et m’attelait sur l’heure à cette tâche. Vous aurez votre coupable seigneur. »

    Sur ce il s’inclina, se mit à incanter et disparut. La téléportation l’ayant mené directement dans sa salle il se dirigea vers une des armoires, remplie de potions diverses. Ayant décidé d’en finir avec cette faiblesse récurrente il choisit plusieurs fioles qu’il vida d’un trait. Il se sentit sur le moment nauséeux, le cocktail de liquide curatif n’étant apparemment pas conseillé. L’impression passa et une bienfaisante énergie envahi son corps encore bien trop affaibli à son goût. Il alla s’asseoir à son bureau et se mit à réfléchir sur la meilleure marche à suivre. Il regarda les divers outils de divination répartis un peu partout, coupe, boule de cristal, miroir, osselets …, mais se dit qu’il savait encore trop peu de chose pour que cela soit concluant. Se rappelant les paroles de Seina il pensa que, logiquement, si cette affaire ne lui était pas parvenu néanmoins des rumeurs devaient parcourir les couloirs de l’école. Sur cet état de fait il se leva et sorti de la salle. Il marcha quelques minutes dans le flot d’élève, pour finalement trouver ce qu’il cherchait : un petit groupe de jeune qui assistaient régulièrement à ses cours. Il s’approcha d’eux et les interpella :

    -Bonjour, j’aimerais m’entretenir avec vous d’un sujet n’ayant aucun lien avec les cours. Vous devrez rester discret à se propos. Est-ce clair ?
    -De quoi s’agit-il maître ? répondit l’un d’eux, intrigué.
    -J’aimerais connaître les rumeurs qui circulent à propos des nécromanciens, et surtout à propos de Gundrill. Y aurait il eu des frictions entre eux ? Ou avec des personnes externes ?

    En posant ces questions Bouliiar savait bien que, l’effet boule de neige aidant, il pourrait recevoir en réponse tout et n’importe quoi. De plus rien ne faisait dire que l’agresseur du nécromant était dans l’école, ni qu’il avait un lien avec elle. Mais cela étant c’était un début de piste comme un autre…

  21. #21
    Seina Invités
    Bouliar avait interrogé un adolescent d’une douzaine d’année, ce dernier faisait parti du Troisième Cercle de l’Ecole du Necronomicon. Il allait d’ailleurs bientôt passer l’épreuve. Il s’inclina légèrement face au professeur et lui répondit d’une voix où perçait un soupçon de respect :

    « Maître Bouliar, je ne peux dire grand chose sur les nécromanciens… je ne suis qu’un Initié du Troisième Cercle néanmoins je ne peux que vous faire part de mon inquiétude. Les cours traitant sur la sensibilisation aux arcanes nécromanciennes ont tous étaient annulés. De plus, on ne croise plus aucune Robe Noire dans les Couloirs de l’Ecole… C’est vraiment étrange. »

    L’Elève sembla regarder tout autour de lui si personne ne pouvait l’entendre.

    « Il n’y a pas grand monde, pour répondre à votre seconde question, qui apprécie les nécromanciens. Nombreux sont les élèves à avoir été refusés dans cette école si prestigieuse, vous n’êtes pas sans savoir que l’Ecole de Nécromancie est la plus puissante des 7 représentées ici, seuls les Meilleurs Initiés, ceux qui réussissent avec brio leurs 3 premiers Cercles se voient offrir l’honneur d’être accepté dans le sein de leur confrérie.

    Hélas, je ne peux vous en dire plus car je n’en sais pas plus. Voyez vous, nous n’avons que peu de contacts avec les Mages du Quatrième Cercle.. Ils nous trouvent… insignifiants..


    L’Elève semblait contenir une colère sourde.

    « Nous ne savons donc que ce qu’ils daignent nous dire quant à la suite de nos études au Necronomicon… C’est à dire … rien… D’ailleurs… Si j’osais… N’auriez vous pas quelques renseignements quant à l’Epreuve qui nous attend bientôt ? »

  22. #22
    Bouliiar Invités
    Bouliiar sourit à l’évocation des Robes noires. Les couleurs représentaient souvent certaines magies, le noir pour la nécromancie notamment, et les pratiquants de la divination ou de l’illusion préféraient les tons pastel. Ainsi lui faisait plutôt dépareiller parmi ses confrères avec ses robes rouges. Il faillit grimacer lorsque l’élève parla de la toute puissance de la nécromancie, mais il se retint. Il s’était détourné lui-même de cette voie et s’en portait bien. Mais il était évident qu’en cette école, qui portait le nom de cette magie, et dans une citée aussi dépravé que Mélandis les nécromanciens soient fortement estimés, et c’était les autres mages qui en faisaient les frais. Ainsi ce fut d’une voix relativement sèche qu’il répondit à l’élève.

    « Les nécromanciens ne contrôlent pas le monde, loin s’en faut. L’agression de Gundrill le montre bien. »

    Sa voix se radoucit.

    « Ne dramatisait pas si la nécromancie vous est refusé. Votre professeur d’enchantement m’a dit que vous excelliez en cette matière, cela serait une possibilité à envisager. Pour les examens je ne peux rien dire, vous comprenez bien que parler serait de la triche. Si vous entendez de nouvelles choses à propos de mon affaire, n'hésitait pas à m'en faire part. »

    Il les salua et parti dans les couloirs. Les maigres informations ainsi recueilli corroborait avec les dires de Seina, ce qui n’alla pas sans l’inquiéter. Généralement les rumeurs, même les plus abracadabrantesques avaient un fond de vérité, qu’il convenait d’extraire. Que l’affaire ai été si parfaitement étouffé relevait une fois de plus de l’implication d’une quelconque personne haut placé. S’éveillant de ses spéculations le mage rouge s’aperçut que ses pas l’avaient automatiquement mené vers l’aile nécromentique de l’école. Il s’arrêta un instant et vérifia que le couloir qu’il empruntait était vide. N’ayant personne ni d’un côté ni de l’autre il se mit à incanter.

    Bouliiar ---&#62; Splendeur de l’aigle---&#62;Bouliiar

    Il sentit l’énergie magique déferler sur lui et envelopper son corps. Il se remit en route, laissant le sort faire son office. Un observateur invisible aurait remarqué que de subtiles transformations s’opéraient sur le mage : son port se fit plus altier, sa marche plus harmonieuse, son teint maladif non parfaitement gommé par les potions s’éclipser par l’éclat nouveau de ses yeux et par ses traits affinés… Et c’est ainsi qu’il arriva devant la double porte qui permettait d’accéder aux quartiers des nécromanciens, ordinairement grande ouverte alla était à présent fermé et, Bouliiar n’en doutait pas, à double tours. Il frappa et appela d’une voix claire :

    « Ici Bouliiar, professeur de cette école, je désirerais m’entretenir avec vous à propos de l’agression de votre directeur il y a peu ! »

  23. #23
    Seina Invités
    Durant deux longues minutes, Bouliar resta seul à contempler la porte de la Confrérie de la nécromancie sans q’une réponse ne vienne ponctuer sa tirade. Il crut que son déplacement allait être vain lorsqu’un grincement sinistre se fit entendre. Dans un gémissement lugubre la grande Porte s’ouvrit. Deux mages en robe noire passèrent le pas de la Porte et se présentèrent à Bouliar. La Porte se referme derrière eux.

    « Mon nom est Joa, Mage du Cinquième Cercle. Parle, nous t’écoutons. »

  24. #24
    Bouliiar Invités
    Bien. Il avait obtenu un premier contact, ce qui était déjà quelque chose puisque que les nécromanciens ne sortaient plus depuis deux semaines …. Bouliiar regarda les deux mages devant lui, celui qui s’était présenté comme Joa avait l’air plus ouvert que l’autre, mais leur autre surnom, les « tombes », n’étaient pas sans raison. Le mage rouge espéra que son sort lui donnerait assez de prestance pour faire bonne impression, ce qui serait crucial pour la suite.

    « Salutation. J’ai été mandaté ici par les hautes instances de cette ville pour enquêter sur l’agression du Maître Gundrill, cet insoluble mystère tachant la renommé de l’Ecole. Je sais que vous préféreriez résoudre cette affaire par vous-même mais je dois remplir ma tache, et tous ce que je pourrais découvrir et que vous pourrait me dire pour m’aider hâterait mon départ, car je voudrais inspecter la Salle de Nécromancie. Je vous promets que je ne m’intéresserais qu’à ma stricte affaire, je ne fouinerais pas partout… »

    Le mage rouge espéra avoir ménagé le sensible ego du nécromancien. Pour faire bonne figure et ne pas laisser s’installer un silence de glace impossible à briser, il sourit légèrement, encourageant respectueusement son interlocuteur à parler…

  25. #25
    Seina Invités
    le jeune Joa s’inclina respectueusement devant le Mage. Ainsi donc les Instances désiraient prendre les choses en main afin d’éviter une guerre ouverte et déclarée. Maître Gundril agonisant, avait exigé de ses disciples qu’aucune action punitive ne soit effectuée sans son accord contre les présumés agresseurs…

    Les nécromanciens savaient une seule chose : « Quand le maître dit, on fait… tant qu’il est en vie, on obéit… » Et c’est ainsi qu’ils avaient obéis à leur Maître, malgré leur désir brûlant de faire payer cet outrage, cet affront déshonorant.. Attaquer le Maître d’une des Grandes Ecoles était un affront que seul le sang pouvait laver. Toutefois, ils s’étaient simplement retranchés dans leurs quartiers.

    Joa prit la parole. Inconsciemment il avait tendance à vouloir faire confiance au mage qui se présentait devant lui. Il ne savait pas pourquoi… Toutefois les réflexes de son « éducation » l’obligèrent à garder la tête froide.

    « Messire, nous vous sommes reconnaissant de l’intérêt que vous portez à la quiétude du Necronomicon. Même si punir l’agresseur du Maître semble être une plus importante priorité… »

    Insidieusement Jao faisait remarqué au mage son manque de courtoisie.. Il affirmait vouloir résoudre l’affaire pour laver l’honneur de l’Ecole sans se préoccuper un seul instant de la santé de Gundril ou du simple fait qu’il faille punir l’agresseur… Néanmoins, si d’ordinaire Jao aurait pulvérisé l’impudent, aujourd’hui il était d’humeur à passer sur ce nouvel affront.

    « Malgré tout, vous comprenez qu’il nous est impossible de vous laisser examiner la salle de nécromancie… D’ailleurs pourquoi désirez vous l’examiner ? Quel est le rapport entre la salle et l’agression ? »

  26. #26
    Bouliiar Invités
    Le mage sourit à Joa.

    « Ne vous inquiétez pas, la punition du coupable viendra une fois qu’il sera démasqué. J’ai entendu dire qu’un nouveau bourreau en ville faisait des merveilles, à moins que vous ayez d’autre intentions à son égard, mais il devra avant tout passé devant la justice. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

    Pour la salle de Nécromancie je me suis laissé dire que l’agression avait eu lieu là-bas, c’est pour cette raison que j’aimerais aller sur les lieux. L’agression date un peu, mais cette analyse me serait absolument nécessaire, comprenez moi. Si je me trompe sur le lieu, vous saurez m’indiquer je présume. »


    Bouliiar fixa intensément le nécromancien, sans agressivité aucune, avec un regard disant qu’ils étaient entre personnes raisonnables, et que des broutilles ne devaient pas interférer. Puis tournant les yeux il sourit à l’autre mage, qui n’avait toujours pas parlé, puis revient à Joa, souriant toujours.

  27. #27
    Seina Invités
    Le Nécromancien, le visage toujours impassible leva un sourcil :


    " Les rumeurs vont bon train, Gundrill a été ttaqué dans un salon personnel de nos quartiers et non pas dans la Salle de Nécromancie. Quoi qu'il en soit, vous semblez de bonne foi... Et n'êtes pas un Evocateur, je vous autorise donc à pénétrer dans l'enciente de nos quartiers quand vous le souhaiterez, je laisserai des consignes pour celà. Voulez vous visiter nos quartiers dès à présent, où avez vous d'autres affaires à régler avant ?"



    HRP : ceci n'est pas une quète, mais un RP, tu es donc libre de vauqer à tes occupations, de revenir t'en occuper, de repartir etc.... C'est une sorte d'enquète policière Fantasy

    Vu le temps des discussions, tu peux décider de Rpiser à coté comme si tu avais fini ta journée d'enquète etc... De plus, peut être qu'en ville tu trouveras des indices ou autre.. qui sait ? .. heu.. MOI

  28. #28
    Bouliiar Invités
    Bouliiar exulta intérieurement, il avait enfin convaincu le nécromancien. Et puis Joa avait, accidentellement ou pas, parlé d’évocateurs, il avait donc des soupçons. Mais il n’allait pas partir maintenant, il irait jusqu’au bout des ses investigations.

    « Je vous remercie pour cette précision et pour la confiance que vous placez en moi. Je désirerais voir dès à présent le salon où a eu lieu l’agression. »

    Joa acquiesça et se retourna vers la porte, qui s’ouvrit sur son ordre. Il fit signe au mage rouge de le suivre, et précédé de l’autre mage enfila les couloirs sombres de l’aile nécromantique. Bouliiar profita du trajet pour continuer à questionner le nécromancien.

    « Auriez vous des précisions sur la technique de l’attaque du Maître Gundrill ? A-t’il eu des blessures particulières ? »

  29. #29
    Seina Invités
    Bouliiar eut tout loisir d’observer les quartiers des nécromanciens. Des couloirs austère, dénués de tout ornement. Ni sombre, ni lugubre, simplement très sobres. Comme si l’essentiel était la « fonctionnalité » et pas « l’apparence ». les Couloirs étaient simples, il était difficile de se perdre dans l’enceinte du Centre nécromantique. Joa menait, semble-t-il Bouliiar, au cœur même du Complexe. Il continua à répondre aux questions du mage :

    « Des blessures particulières ? On ne comprend toujours pas pourquoi il est encore en vie… Il est veillé nuit et jour par le grand Sage Senodral, les prêtres se relaient pour tenter de le soigner, mais ses blessures sont si graves que la plupart n’arrivent même pas à le soulager. »

    Bouliiar sentit une colère contenue dans la voix du mage, un sentiment d’injustice contenu, chose rare chez un Melandien. Visiblement Gundrill était respecté par ses élèves.

    « Mais nous savons que nos projets doivent continuer. Pour l’instant, c’est l’apprenti de Gundrill qui effectue les cours de 6ème et 5ème cycle à sa place. »

    Il sembla réfléchir, failli dire quelque chose mais se ravisa. Il s’arrêta devant une porte qu’il ouvrit d’un mot de pouvoir. Il invita ensuite Bouliiar à entrer.

    Bouliaar pénétra dans un petit salon rond. Tout à l’intérieur avait été soit carbonisé soit complètement gelé. Comme si une tempête énergétique avait tout dévasté à l’intérieur.

  30. #30
    Bouliiar Invités
    L’austérité de cette aile de l’école était surprenante, et faisait contraste avec le reste de l’école. Bouliiar n’aimait pas vraiment le style baroque mais cette … fonctionnalité le faisait presque frissonner. Lui préférait les bibelots et autres décorations, car sa vision des choses était que pour se clarifier l’esprit on ne devait pas être parasiter par le manque de confort du corps. Mais toute éventuelle décoration dans le petit salon avait été balayée par la tourmente magique. Un seul mot venait à l’esprit du mage : évocation. La puissance nécessaire pour avoir pareillement dévasté le salon était conséquente. Le sous-entendu de Joa sur les évocateurs lui revint à l’esprit, mais comme la plupart des mages avaient accès à ces sorts, le mage rouge y compris, il ne sauta pas sur une conclusion trop simpliste.

    Sans un mot ni un regard pour le nécromancien, Bouliiar fit quelque pas dans le salon, observant le lieu. Saccagé. Dévasté. L’effet résiduel du sort le frappa comme un contrecoup, son esprit étant entraîné à percevoir la moindre ride de pouvoir. Quelque peu effrayé par la force qui avait si profondément marqué cet endroit, le mage rouge banda son esprit et mis toute sa formation de devin et sa puissance psychique pour circonscrire et visualiser ce moment du passé, où toute cette puissance fut relâchée. Il la ressenti plus qu’il ne la vit, cette énergie considérable qui dévasté comme un raz de marée la pièce, qui difficilement contenu par les murs était renvoyé en son centre, frappant encore plus fort et plus encore la silhouette sombre qui s’était recroquevillé sur le sol. La puissance de l’émanation, pourtant vielle de deux semaines, fit vaciller l’âme et la conscience du mage de Thay. Pour se protéger il sortit brutalement de sa transe, dans laquelle il n’avait pas décidé d’entrée. Momentanément hébété par la magie qui avait ainsi marqué la toile, il se ressaisit et se tourna vers Joa, qui le regardait, intrigué. Visiblement le jeune nécromant n’assistait pas souvent à des transes divinatoires, ce qui fit sourire Bouliiar. Dans cette école tant de personnes sous-estimées les magies dites subtiles, comme la divination, l’enchantement et l’illusion, préférant des résultats plus concrets, comme celui qui causa cette dévastation. Le mage frissonna au souvenir de la violence du sort qui s’était abattu ici, violence qu’il pouvait encore sentir au fond de lui … Cette vision ne lui avait pas révélé grand-chose quant à l’agresseur, sinon la confirmation de sa puissance.

    Il se dirigea vers l’endroit où s’était tenu l’assassin, que Gundrill ai survécu relevé probablement de sa maîtrise de la nécromancie qui lui permettait de repousser la mort. Bouliiar fouilla du regard le sol et le mobilier carboniser proche de l’entrée dans l’espoir fou de découvrir une chose ayant appartenu à l’agresseur. Il réfléchit un instant, se redressa et sous l’œil de Joa le mage rouge incanta.


    Bouliiar ---&#62;Yeux de l’Avoral---&#62;Bouliiar

    (Sort de niveau 1 donnant +8 en détection )

    Les yeux de Bouliiar se mirent à briller d’une pure lueur blanche, scintillant douloureusement. Avec cette nouvelle vision le sorcier rouge balaya à nouveau la pièce, cherchant un indice. Distraitement il demanda au nécromancien :

    « Avez-vous trouvé quelque chose qui aurait appartenu à l’attaquant du maître Gundrill ? Avec cela, même si ce n’est qu’une fibre de vêtement, mon enquête ferait un pas de géant… »

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Votre école de magie préférée ?
    Par Mycontil dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 128
    Dernier message: 25/08/2015, 23h28
  2. [BG1] La meilleure école de magie
    Par Norgull le Sombre dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 34
    Dernier message: 06/05/2014, 23h15
  3. [Quête] Mystère souterrain
    Par Beorn Devir dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 175
    Dernier message: 20/04/2005, 13h28
  4. [Quête] Mystère souterrain
    Par Beorn Devir dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 37
    Dernier message: 29/09/2004, 18h53

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231