Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 70

Discussion: [Attraction] L'estrade des Arcanes

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994

    [Attraction] L'estrade des Arcanes

    L’estrade des Arcanes est là pour que divers mage y exercent leur talent d’illusionniste. Ce n’est pas un concours, juste une attraction permanente et bénévole de la part des mages.
    Ils ont la possibilité, à un ou plusieurs de présenter des numéros d’illusion.
    Les membres des diverses écoles de magie seront aussi présents, espérant débusquer un futur prodige.

    Il faudra rivaliser d’audace pour rester dans les mémoires du peuple. Ici, rien n’est à gagner que la notoriété.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Les deux guerriers-mages s'approchèrent donc de l'estrade des arcades où commençait à se presser de nombreuses personnes dans les gradins, tenant à ne rien manquer des spectacles à venir. Ravestha aborda le crieur en lui proposant que Lothringen et lui soient les premiers à ouvrir le spectacle.

    - A votre guise, Messires ! Epatez-nous, les gens n'attendent que ça ! Quand vous vous sentirez prêts, vous n'aurez qu'à vous placer sur l'estrade.

    Ravestha acquiesca et remercia le crieur avant de prendre Lothringen à part :

    - Bien, voyons voir ce que l'on peut faire.

    Le Grand Emissaire ne s'était pas munis de sorts très offensifs pour ce voyage à Helonna. Il avait plutôt compté dissuader les potentiels agresseurs avec quelques tours de passe-passe, et s'était plutôt orienté vers des sorts défensifs. Il se trouvait qu'il avait possibilité de les utiliser à présent dans le cadre du Festival, et il n'allait pas s'en priver.

    - Pour ma part, voici les sorts que j'ai mémorisés pour le voyage :

    Ravestha fit donc l'inventaire des sorts qu'il connaissait au conseiller, espérant qu'ils seraient à même de pouvoir faire un joli spectacle avec leurs sorts réunis.

    Niv.0
    lumière dansante
    son imaginaire
    rayon de givre
    prestidigitation

    Niv.1
    mains brûlantes
    Aura magique
    Projectiles magiques
    brûme de dissimulation
    Couleurs dansantes

    Niv.2
    Flou
    Images miroirs
    Modification d'apparence
    Ténèbres

    Niv.3
    Dissipation de la magie
    Sphère d'invisibilité
    Eclair

    Niv.4
    Terrain hallucinatoire
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  3. #3
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Le grand Emissaire était un compagnon dangereux ! Lothringen se trouvait un peu embarrassé ; il croyait être venu pour admirer des illusionnistes chevronnés, bien calé sur un banc, et il allait se retrouver entraîné sur scène à très brève échéance, alors que ce n’était guère sa spécialité et surtout qu’il ne s’y était pas préparé. Evidemment, il était un peu tard pour partir en quête d’un trou de souris, et encore plus pour arrêter l'enthousiasme de Ravestha ; le guerrier-mage s’attela donc à la tâche en s’efforçant de n’y pas faire paraître trop de mauvaise volonté.

    Certes, il avait mémorisé quelques sorts d’illusion, mais plutôt de ceux qui vous sont utiles au combat que de ceux qu’on exhibe dans une fête foraine… Quoi que ce ne soit peut-être qu’une question de regard ; avec ou sans enjeu, la magie demeurait merveille pour qui savait l’aborder avec une âme d’enfant…

    Lothringen avait aussi mémorisé des sorts divinatoires plus ou moins sournois bien utiles dans une position comme la sienne , ainsi que divers sorts destinés à le tirer promptement de tout dialogue embarrassant avec quelque assassin que ce soit.

    Echanger avec Ravestha sa liste de sorts lui permit de remarquer que, ce dernier ayant toujours équilibré ses compétences magiques et guerrières au cours de sa carrière, il se trouvait pour finir avoir un niveau de magie inférieur au sien.


    Niveau 0 :
    Lumières dansantes
    Détection de la magie
    Sons imaginaires
    Manipulation à distance

    Niveau 1 :
    Projectiles magiques
    Disque flottant de Tenser
    Coup au but
    Ventriloquie
    Déguisement
    Image silencieuse

    Niveau 2 :
    Ténèbres
    Détection de pensées
    Image miroir
    Poussière scintillante
    Modification d’apparence
    Vent de murmures

    Niveau 3 :
    Runes explosives
    Don des langues
    Clignotement
    rapidité
    vol

    Niveau 4 :
    Œil de mage
    Lueur d’arc-en-ciel
    Métamorphose

    Niveau 5 :
    Lien télépathique de Rary
    Mirage


    (en gras les sorts de divination, spécialité de Loth)
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    A mesure que Lothringen déballait sa liste de sorts, Ravestha tournait vers lui un regard de plus en plus curieux. C'est comme s'il découvrait vraiment l'étendue des capacités de Lothringen, car en réalité il ne l'avait jamais vu se battre. En tout cas, il était bien meilleur mage que lui ne l'était et Ravestha se rendit compte qu'il ne connaissait finalement pas grand chose du semi drow. Cela éveillait plus chez Grand Emissaire de la curiosité sur l'étendue des capacités de Lothringen que de la méfiance, les deux haches pendant sur ses côtés témoignant aussi d'un certain savoir en matière de combat à deux armes.
    En tout cas, ils avaient là matière à offrir un spectacle de qualité. Le Grand Emissaire ne s'était jamais prêté à ce genre d'activité auparavant, et cela l'amusait d'essayer.
    Le semi drow, lui, exhibait un visage un peu plus fermé mais Ravestha n'en eut cure. Il y a longtemps qu'il n'avait pas pu faire abstraction de tout problème pour passer quelques heures de pure distraction, il ne s'en priverait pas... et il était impatient de voir le conseiller se dérider à son tour.


    - Eh bien, cher ami, pourquoi ne pas y aller ? Un petit peu d'improvisation mettra du piquant à cette expérience, non ?

    Le sourire de Ravestha lui donnait un air des plus sournois.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  5. #5
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    [Hum... je crois que je me suis un peu laissée emporter! :timide: Fallait pas me défier]

    Lothringen avait bien perçu la lueur de surprise dans le regard de Ravestha quand ce dernier avait découvert l’étendue de ses connaissances magiques, et il appréhendait un peu de devoir jamais expliquer comment il avait pu en acquérir autant. Ni sur les routes, ni dans les casernes, c’était une évidence…
    Le premier principe de précaution, dans une situation comme la sienne, aurait été de laisser ignorer jusqu’où allaient ses pouvoirs - et voilà qu’il allait jouer à chercher ses limites devant toute une assemblée d’étrangers… C’était de la plus haute imprudence.
    Loth balaya l’idée d’un haussement d’épaules. Hé bien soit, il serait imprudent, voilà tout. Le grand Emissaire ouvrait vraiment de grands yeux ravis, lui toujours si sévère ; son impatience faisait plaisir à voir, et il n’allait pas, lui, lui gâcher sa fête.


    [color= #C1FFC1] - Eh bien, cher ami, pourquoi ne pas y aller ? Un petit peu d'improvisation mettra du piquant à cette expérience, non ? [/color]

    Pour toute réponse, Lothringen incanta…


    Lothringen = = > Lien télépathique de Ravy (non je ne sors pas) = = > Ravestha
    (nb: durée du sort : 1h30)


    …et lui tourna le dos pour gagner l’autre extrémité de l’estrade. Le grand Emissaire entendit bientôt la voix du semi-drow qui répliquait en son esprit, un brin railleuse :


    - Une improvisation pourquoi pas, mais bien coordonnée c’est encore mieux. Il va quand même me falloir du temps pour réussir mon mirage, et mieux vaut que je le lance maintenant, tant qu’il me reste un peu de fraîcheur. Je crois que c’est le moment où jamais de mettre le public en condition… Je veux dire, c’est comme pour un sermon helmite, somme toute : la moitié du travail est dans la préparation de l’auditoire.

    Après cette pique, Ravestha entendit même Lothringen rire doucement dans sa tête, ce qui ne laissait pas d’être un peu surprenant, car le semi-drow qu’il avait en face de lui, à l’autre bout de l’estrade, toujours impassible et muet, fermait déjà les yeux, apparemment concentré sur l’élaboration de son prochain sort.

    C’était donc à lui de jouer pour commencer…


    Ravestha = = > ténèbres = = > gradins
    Ravestha = = > sons illusoires = = > gradins
    Ravestha = = > lumières dansantes = = > gradins


    D’abord le public se trouva soudain plongé dans les ténèbres, et il y eut quelques petits cris épouvantés ; mais ceux-ci se tarirent bientôt, comme un son d’abord indistinct croissait d’intensité, semblant se rapprocher de l’estrade ; et c’était le bruit joyeux et confus de toute une procession en marche, où l’on put bientôt deviner des éclats de voix, des rires d’enfants et des roulements de tambour. S‘allumèrent de part et d’autres des gradins ce que l’on appelait des « lueurs dansantes », soit quatre globes de petite taille assez semblables à des feux follets, qui se mirent à danser, tourner, tourbillonner, d’abord lentement, puis à une vitesse de plus en plus folle autour du public, en même temps que le bruit des voix et des tambours s’accroissait jusqu’à devenir presque inaudible.
    Alors tout s’arrêta soudain. Les sons se tarirent, les lueurs se figèrent où elles étaient, deux à gauche, deux à droite, dispensant une clarté diffuse sur le public immobile.
    Ravestha sourit de sa séquence d’ouverture. Classique mais efficace ; l’assemblée était on ne peut plus attentive, à présent...

    Lothringen = = > mirage = => zone environnante (cube de 50 m d’arête)

    Comme prévu, le semi-drow enchaîna en lançant son sort de mirage. Il n’avait pas eu trop de tout ce temps pour le préparer, car il lui avait fallu prévisualiser mentalement le moindre détail de son illusion, qui incluait en effet des composantes visuelles, auditives, olfactives et même tactiles. En règle générale, il employait ce sort très en-dessous de son potentiel, pour détourner un importun par exemple, pour faire tomber un poursuivant dans un fossé, pour faire apparaître un objet absent ou pour suggérer un lieu oublié ; en somme c’était le sort d’illusion de remplacement de beaucoup d’autres.

    Mais cette fois-là…

    Les gradins n’étaient plus des gradins ; c’étaient des terrasses herbeuses où le public s’étonnait de trouver des fleurs nouvelles, multicolores, de toutes senteurs sous ses doigts.
    Les galeries de part et d’autres, qui descendaient en escaliers vers la scène, n’avaient plus rien de galeries. C’étaient des alignements d’arbustes étranges, aux larges feuilles brillantes presque luisantes de verdeur; et ces feuilles rehaussaient des fleurs immenses et blanches au parfum fort, inconnues sous ses latitudes. La température elle-même s’était élevée, suggérant à son tour un climat tropical. Entre les gradins et la scène coulait une rivière dont on entendait distinctement le chuintement tranquille. Elle arrivait d’une cascade sur la gauche… Une brise légère portait parfums et chaleur humide. Quant à la scène, c’était une forêt dense, peuplée d’arbres aux larges troncs dont la tête se perdait dans les altitudes. Et tout cela se devinait à peine, les yeux écarquillés, sous l’éclat des lueurs dansantes : car tout cela demeurait plongé dans les ténèbres invoquées précédemment par le grand Emissaire.

    La voix qui se fit cette fois entendre dans l’esprit de Ravestha paraissait lasse, comme si son propriétaire avait été épuisé en une fois par l’effort de concentration requis ; d’un autre côté, elle avait un accent joyeux, car il était clair que si ce sort était passé – le plus difficile de tous !– le reste serait, vraiment, un pur divertissement.


    - Et maintenant que le décor est posé, pourquoi pas le peupler?

    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Ravestha comprit l'allusion immédiatement et réfléchit rapidement aux solutions. Il ne savait encore quelle forme adopter pour son changement d'apparence et proposa en attendant un petit jeu à Lothringen.

    - Je pense me transformer tout à l'heure, mais je ne sais pas encore en quoi. J'ai déjà prévu la mise en scène pour, mais peut-être qu'un peu d'action les emballera.

    Ravestha ==> Images miroirs (1d4 + 2 = 3+2 = 5 ) ==> Ravestha

    Le Grand Emissaire se lança dans une incantation relativement courte et lorsqu'il lâcha le sort, cinq images strictement identiques se formèrent autours de lui. Accompagné de ses cinq reflets, il émergea de la forêt qui remplaçait la scène, à la surprise des spectateurs qui désormais ne quittaient plus des yeux le guerrier-mage. Ravestha sortit ses deux épées avec vivacité et enchaîna quelques mouvements rapides et complexes pour qui n’était pas initié au combat à deux armes. Ses reflets magiques l’imitant sans le moindre retard, les douze lames volaient dans le vent à la manière d’un ballet parfaitement orchestré.
    Lorsque Ravestha cessa ses mouvements, il rangea ses lames et transmit au semi drow ce qu’il attendait de lui par le lien télékynésique. Lothringen quitta à son tour l’ombre de la forêt à une quinzaine de mètre du Grand Emissaire et se mit à incanter. Le sort était simple et facile, surtout comparé à ce qu’il venait de faire. Le sort fut donc lancé de façon quasiment immédiate.


    Lothringen ==> Projectiles magiques (5) ==> Ravestha

    Cinq projectiles émergèrent des mains du lanceur de sort, chacun prenant pour cible un « Ravestha » différent. A l’impact des projectiles, dont la course fut accompagnée par le silence des spectateurs qui retenaient leur souffle, chacune des images se volatilisa. Il y eut quelques « oh » et la voix d’un enfant demandant à son père « Mais comment il a su qui était le vrai ? » fit sourire en pensée le Grand Emissaire. Il n’avait eu qu’à communiquer sa position à Lothringen pour que le conseiller s’occupe de tous ses reflets sans le viser lui.
    Ravestha se prépara mentalement à enchaîner les sorts, puis se tournant vers le public, se lança dans une nouvelle incantation :


    Ravestha ==> Brume de dissimulation ==> Ravestha

    Lorsqu’il acheva son sort, le Grand Emissaire fit une rapide révérence alors que des volutes de brume se formaient partout autours de lui. Ravestha disparût au milieu d’une demi sphère d'épais brouillard de six mètre de rayon. Le second sort qu’il préparait était dans un unique souci de mise en scène :

    Ravestha ==> Eclair (36m) ==> direction verticale

    Un éclair jaillit de la brume avec fracas pour s’élever en direction du ciel, sous le regard interrogateur des spectateurs. Toujours masqué par l’épaisse brume qui l’entourait, Ravestha lança un nouveau sort :

    Ravestha ==> Modification d’apparence ==> Ravestha

    Plusieurs secondes après l’éclair, une silhouette se dessina dans la brume avant d'en émerger. C’était une belle femme aux oreilles pointues, légèrement vêtue grâce à des atours à l’apparence végétale. Malgré l’enchainement des sorts, Ravestha était resté concentré tout du long de façon à ce que l’apparence semble assez fidèle à la réalité. La voix de Ravestha raisonna dans la tête de Lothringen.

    - Une dryade. Je me suis dit que dans un tel cadre, une dryade serait pour le moins un choix pertinent. En tout cas, disons que cela choque moins que la vision d’un semi drow au milieu des fleurs et des arbres, railla à son tour le Grand Emissaire.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  7. #7
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Le couple déambulait dans les travées animées de la fête. Les Luméniens avaient vu grand et de nombreux chapiteaux étaient offerts aux yeux inquisiteurs. De-ci delà montaient des rires amusés, des éclats de voix empreint de surprise, des chuchotements, des sorts lancés

    Le Paladin stoppa sa marche. Il reconnaissait bien les deux voix qui parvenaient de l’estrade. Amusé, il fit signe à sa compagne de le suivre.


    "Je crois que nous allons rigoler. Il me semble reconnaître les deux enchanteurs qui se prennent pour des Elminster. Allons voir ça de plus prêt."

    Morgana acquiesça de la tête et suivit son compagnon, Rune sur les talons. Anankê ne devait pas être loin ; sûrement un mulot dans le bec ou serré dans les mortelles serres du volatile.

    Le couple prit place et observa le « duel » de magie que se livrait les deux manostiens. C’était fort intéressant pour le Paladin et il ne manquerait pas de demander son avis à sa sorcière de compagne.

    Au moment du changement de forme de Ravestha, le Procureur de la Justice de Manost ne put réprimer un petit sourire. Cette transformation allait faire jaser quelques personnes, et ferait, sans aucun doute, les beaux jours de certains conseils.


  8. #8
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    La sorcière suivit le paladin vers l'estrade. Cette dernière, ainsi que les gradins, baignaient dans une obscurité magique à peine éclairée par des lueurs dansantes que la sorcière reconnue sans peine. Alors que les deux mages se tenaient chacun à une extrémité de la scène, les gradins et la scène elle-même semblaient être devenus un jardin faiblement éclairé par la lumière d'une lune rasante. L'illusion était parfaite, et la sorcière, alors qu'elle se glissait sur un banc herbu auprès du paladin, en apprécia la qualité.

    Ce type de sort sert en général à détourner l'attention, chuchota-t-elle à l'oreille de Hugues, comme les sons illusoires de tout à l'heure, ou ces lumières qui peuvent tromper l'ennemi. Autant de sorts qui peuvent sauver une vie... ou amuser un public captivé, ajouta-t-elle avec un sourire amusé. Je me demande s'ils possède dans leur panel de sorts la transformation, c'est le plus amusant de tous! Avec celui-là, on peut transformer un lapin en dragon!

    Rune, qui s'était glissée sous le banc où s'étaient assis ses maîtres, poussa un soupir triste. Pour elle toutes ces illusions, à l'exception de l'obscurité qui régnait dans les lieux, n'avaient aucune existence, la réalité du monde se résumant pour elle aux taches colorées que lui envoyait sa truffe frémissante. Cependant elle leva le museau quand un rire étouffé lui parvint. Au-dessus d'elle la sorcière retenait un éclat de rire. La louve se glissa hors de sa cachette et regarda la scène.

    Allons bon!!! Voilà une jolie madame qui sentait l'homme... de plus en plus bizarres ces humains, vraiment...
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Il y avait du monde dans toute la clairière, mais deux attractions semblaient attirer plus de monde: le spectacle de magie et la voyante. Garfield décida de suivre panurgesquement les badauds dans la direction du spectacle, étant lui même assez friant de magie... Cela lui rappellait les quelques passées avec Alusiel, et il ne put réprimer un sourire.

    Il resta donc debout et s'appuya contre le bord des gradins. De l'autre côté desdits gradins se trouvait le conseiller manostien et sa compagne, tandis que le reste du conseil manostien sembalit s'être donné rendez-vous sur la scène. Malheureusement pour garfield, il arriva un peu tard. Ce qu'il vit était tout de même assez étonnant a ses yeux: dans une végétation luxuriante entourée de ténèbres se balladaient six grands émissaires de Helm, fendant l'air de leurs lames. Puis d'un coup, des projectiles magiques les firent s'évanouir, et très rapidement vint un éclair qui partit vers les cieux, et une nymphe apparut sur l'estrade.

    Garfield était plus que satisfait: il ne s'attendait pas à quelque chose d'aussi grandiose en organisant le festival. Mais deux mages valent mieux qu'un, et visiblement les helmites aimaient à ce donner en spectacle...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Lothringen trouvait cette transformation en dryade passablement déloyale ; il dut déverser tout son fou rire par télépathie, et encore dut-il se mordre les lèvres violemment et se retirer derrière un rempart de feuilles pour ne pas le faire en sus sous les yeux du public. Il lui fallut un peu de temps pour retrouver toute sa concentration.

    - A mon tour donc… Un semi-drow ? où ça ?


    Lothringen = = > déguisement = = > Lothringen

    Effectivement, ce n’est pas un semi-drow qui revint sur l’estrade, mais, en lieu et place, un Grand Emissaire plus vrai que nature, depuis les vêtements jusqu'à l'expression du visage. Il y eut quelques éclats de voix surpris dans l’assistance, comme certains se demandaient où était passé l’autre conseiller, et comment le grand émissaire avait pu passer ainsi d’un bord à l’autre de la scène. Le faux Ravestha alla saluer fort respectueusement la dryade, révérence et baisemain, avant d’incanter à nouveau au milieu de la brume qui peinait à se dissiper.

    Lothringen = => modification d’apparence = = > Lothringen
    Lothringen = = > poussière scintillante = => Lothringen


    … et soudain il n’y eut plus de Ravestha non plus sur scène, mais un petit être qui faisait bien la moitié de sa taille, une femme-enfant aux longs cheveux dorés, vêtue de bleu et munie d’une poignée d’ailes de libellules. Une pixie, lumineuse dans l’obscurité comme une luciole. Elle se mit à voleter autour de la dryade, au-dessus de la brume, libérant derrière elle une fine pluie de poussière de fée qui la suivait comme une traîne, puis gagna une branche d’arbre où elle se posa. Un demi sourire. Une incantation à mi voix.

    Lothringen = = > ventriloquie = = > Lothringen


    L’attention du public se reporta alors vers l’estrade, tandis qu’un son étrange se faisait entendre, semblant jaillir de nulle part. En fait, non. C’était un chant bien connu des enfants, qui se mirent d’ailleurs à le reprendre en chœur.


    « C’est nous les joyeux bûcherons… »

    Lothringen = = > image silencieuse = = > rivière illusoire


    En même temps, il sembla que quelque chose s’agitait en bas de l’estrade. Les cous se tordirent pour mieux voir : un petit animal – un rongeur à fourrure et à large queue – en somme, un castor – s’extirpait de l’eau et se dirigeait lentement mais sûrement vers l’arbre protecteur de la dryade…
    … dont il commença de ronger la base, fort bruyamment. Le chant se tarit, tandis que l’on se mettait à entendre avec une netteté forcément surnaturelle le bruit des dents avides contre l’aubier de l’arbre.


    Lothringen = = > sons imaginaires = = > scène


    La dryade avait beau n’avoir rien d’une dryade, elle ne put laisser le crime impuni, libérant de ses doigts vengeurs un éventail de couleurs chatoyantes dont on aurait pu croire qu’il n’existait que pour la beauté de ses reflets:


    Ravestha = = > couleurs dansantes = = > image silencieuse


    A peine le sort eut-il touché l’animal indélicat que ce dernier disparut, au grand regret de son inventeur.

    La pixie, quant à elle, comme par colère, s’envola de sa branche et partit en altitude, faible lumière indistincte qui s’éloigna, s’éloigna, puis revint…
    … qui revint même avec une luminosité beaucoup plus faible mais une taille beaucoup plus grande…


    Lothringen = = > métamorphose = = > Lothringen

    Un cri de surprise comme un dragon d’argent se posait juste à côté de la dryade, sans un bruit ou presque, dans un simple froissement d’ailes repliées. Il paraissait si proche, si tangible, si.. réel… et il l’était en effet, car quand la dryade lui toucha l’aile, il se dégagea, puis dodelina de la tête, marmonna quelque chose… Incantant à son tour…


    Lothringen = = > clignotement = => Lothringen
    Lothringen = => lueur d’arc en ciel = = > estrade


    Il se mit à devenir difficile à distinguer, comme il passait d’un instant à autre hors de portée du regard, dans le plan éthéré. L’effet au finale était celui d’un clignotement incessant qui fatiguait quelque peu le regard.
    Mais ce dernier dut bientôt se détourner, comme par contrainte, pour s’attacher à une curieuse lueur aux couleurs de l’arc en ciel qui venait de surgir devant le dragon – de sa gueule même, aurait-on dit. Une lumière dont le regard ne pouvait plus se détacher… Une lueur,vraiment... fascinante, oui…

    La voix du semi-drow résonna encore dans l'esprit de Ravestha... vraiment épuisée, cette fois...


    - J'ai à peu près épuisé tous mes sorts exploitables... il faudra conclure...


    HRP: les sorts d'ADD 3.5 gagnent à être connus...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Ravestha entendit la voix de Lothringen raisonner dans sa tête. Il répondit qu'il était arrivé à la même conclusion concernant ses propres sorts. De plus, il avait rarement eu recours à autant de sorts en un laps de temps si court et en plus de la fatigue, il commençait à avoir un léger mal de crâne. Il était effectivement temps de conclure.

    - Vous avez raison. Et puis, il faut bien laisser un peu leur chance aux suivants, ajouta Ravestha, qui gloussa intérieurement. Je peux vous demander une dernière faveur ?

    Lothringen accepta, bien que la fatigue le gagnait à chaque nouveau sort. Après tout, c'était le mot de la fin.

    Lothringen ==> Ténèbres ==> Estrade

    Soudain, toute la scène disparut dans une obscurité impénétrable, englobant le dragon et la dryade, au grand regret des spectateurs dont les regards essayaient vainement de perçer les ténèbres magiques.

    Ravestha lança alors son dernier sort, l'un des plus complexes avec Eclair qu'il avait dans son répertoire, afin de clore leur petit spectacle.


    Ravestha ==> Dissipation de la magie ==> Estrade des Arcanes

    Soudain, une décharge d'énergie explosa au milieu de l'attraction, annihilant toute magie dans un rayon de plus de trente mètres. L'obscurité se dissipa alors immédiatement pour laisser apparaître le Grand Emissaire, plusieurs gouttes de sueur sur le front témoignant de l'effort qu'il venait de fournir, et Lothringen, le visage trahissant aussi une certaine fatigue. La grande illusion lancée par le semi drow s'effaça elle aussi pour laisser place au cadre original de l'estrade des Arcanes, les arbres s'évaporant, les gradins retrouvant leur apparence initiale, les lumières disparaissant, pour laisser les lieux tels qu'ils étaient au début.

    - Félicitations cher Lothringen pour cette magnifique animation, j'ai été autant épaté que le public par vos capacités... surtout le dragon., ajouta Ravestha en riant de bon coeur - en pensée -, soulagé que tout se soit bien déroulé.

    Ravestha se fendit d'une révérence en direction du public pour le saluer, mais qui s'adressait en fait tout autant à Lothringen. Et les applaudissements nourris du public leur firent oublier la fatigue et un large sourire se dessinait sur leur visage. Ravestha ne s'était pas autant amusé depuis... Il ne se rappelait même plus le dernier moment où son esprit avait été épargné par les tracas de Manost. Mais ce moment là avait été du pur bonheur : comme un enfant, il s'était amusé comme un enfant. Et le sourire des spectateurs le remplit de satisfaction. Il était heureux, et ce n'était pas une mince chose... Et il était d'autant plus satisfait qu'il avait partagé cette expérience peu banale avec le semi drow qu'il connaissait alors assez peu, espérant que ce petit jeu les rapprocherait un peu plus. Il manquait cruellement d'une amitié sincère depuis la mort de Wookiee, Egrevyn et la disparition d'Eric, qui avaient chacune laissé un grand vide. Il devait à présent se forger de nouvelles relations de confiance avec les nouveaux membres du Conseil, et tout rebâtir n'était pas chose aisée.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  12. #12
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Le spectacle avait été de toute beauté. Garfield avait eut quelques expériences d'illusioniste, mais rien de bien comparable a l'effort effectué par Ravestha et Lothringen. Lui s'était contenté de jouer avec un peu de poudre féerique...

    Il quitta les gradins plein de souvenirs. Il lui fallait se restaurer maintenant, et opta pour la tavenre en plein air du festival...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  13. #13
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Valprofond
    Messages
    359
    Alors que Rune observait avec une attention accrue la chose clignotante sur l'estrade en méditant si oui ou non elle allait tenter de s'en emparer pour lui donner une bonne leçon, et ce malgré son odeur humaine, cette dernière se retrouva plongée de nouveau dans des ténèbres bien réelles. Toute l'assistance retint son souffle dans l'attente d'un nouveau prodige, puis la clarté revint et avec elle le décor originel.

    Alors que dans la salle on applaudissait à tout rompre, la sorcière parmi les premiers, les deux conseillers manostiens saluèrent l'assistance avec un air ravi tout en cherchant du coin de l'oeil un endroit où aller s'effondrer pour reprendre des forces. Alors que la foule se dispersait en attendant un nouveau spectacle, Morgana et Hugues s'approchèrent des deux autres Manostiens.


    Vraiment magnifique, les félicita la sorcière. J'ai rarement vu une utilisation aussi agréable et aussi bien combinée de la magie.

    Elle s'inclina de nouveau avec grace puis, après un signe de tête à son compagnon, elle se dirigea vers les autres attractions du festival.
    "Et si on se lançait dans l'élevage de bébés en plein air?!!!" "... *soupire*"
    Je suis les Ténèbres, je suis la Lumière... Morgana LeFay Sorcière à la retraite.

  14. #14
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Exténué, le semi-drow souriait de soulagement, heureux qu’aucun de ses sorts n’ait dévié de ce qu’il voulait en faire, et plus heureux encore de pouvoir quitter cette estrade. L’exhibition publique n’étant pas son fort, il lui devenait urgent d’être ailleurs - surtout que les compliments du grand Emissaire n’avaient pas tardé à augmenter considérablement la température de ses joues, et que la chaleur commençait à remonter dangereusement vers les pointes de ses oreilles.

    Lothringen avait salué l’assistance en la balayant d’un dernier coup d’œil avant de descendre ; bien que son regard ne s’y soit pas arrêté, il avait aussitôt remarqué la présence du paladin et de sa compagne qui vint plus tard les saluer, ainsi que, plus discrète encore, celle du haut conseiller luménien. Si ce dernier avait cessé de recevoir dans la clairière, ce devait être qu’il considérait qu’il ne viendrait plus d’officiels. Le conseiller se promit de vérifier de lui-même l’identité des présents. Il y avait certaines personnes qu’il était de son devoir de rencontrer, et d’autres qu’il valait mieux pour tout le monde ne jamais croiser… Mais l’heure n’était pas encore aux pourparlers officieux.


    Il n’avait pas aperçu de drow dans les gradins. Il se moqua aussitôt de la naïveté de cette réflexion ; à Manost, il n’y avait pas assez de sang drow pour organiser une partie de tarot, et il s’étonnait de n’en pas trouver davantage à Helonna ? « S’étonner » n’était pas le mot juste. Il était soulagé. Un elfe noir d’Ombre-Terre ne se serait pas trompé longtemps sur l’interprétation à donner à ce qu’il venait de voir. Un semi-drow manifestement très jeune, exilé à la surface de Dorrandin, et qui manipulait des sorts du cinquième cercle… ça n’était pas vraiment banal. Il aurait pu crier
    «Almaeron Jaell'ym zhah wun lil Blada del Manost!» qu’il n’aurait pas été si convaincant. Il n’y avait plus qu’à espérer que cela ne remonterait jamais jusqu’à Dorson…

    Une fois en bas des marches, en détournant la tête, Lothringen sentit le regard intrigué de Ravestha fixé sur lui. C’est alors seulement qu’il se rappela que le lien télépathique n’avait pas été rompu par la dissipation de la magie. Il eut un sourire un peu piteux en guide d’excuse.


    - Je vous expliquerai, si vous voulez. J’aurais sans doute dû le faire plus tôt d’ailleurs. Que diriez-vous de retrouver un semblant de forces à la taverne ?


    En l'état où ils étaient ils n'étaient plus bons à grand chose, et en sus les divers concours en étaient encore à enregistrer les candidatures. Du reste, Lothringen avait plus envie de parler que de se concentrer sur quelque spectacle que ce soit. En fait, il n'avait curieusement jamais eu autant l'occasion de cotoyer le grand Emissaire que depuis le début de ce festival. Ce qui devait valoir le voyage.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #15
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 924
    Taliesin avait quitté les abords de la scène de Milil et flânait parmi les attractions sans vraiment les voir. Toutes ses pensées allaient au morceau qu’il s’était engagé à jouer le soir-même. Déjà, il regrettait sa décision : il craignait de n’être pas prêt à temps, la partition lui semblait trop imparfaite et une multitude de petites modifications à apporter lui emplissait l’esprit.

    Soudain, des sons étranges et des lumières vives le tirèrent de ses pensées : un spectacle de magie ! Vu l’ampleur des sorts exécutés, il devait s’agir du clou de la représentation, et le barde s’arrêta pour observer la scène avec attention. Mais bientôt des ténèbres s’abattirent puis furent rapidement dissipés, redonnant leur aspect normal à l’estrade et aux gradins bondés qui lui faisaient face. Taliesin fut très surpris de découvrir l’identité des deux magiciens : Lothringen et Ravestha. Et bien, tout le monde avait décidé de s’en donner à cœur joie ! Voilà qui promettait un excellent festival !

    Tandis que quelques spectateurs s’en allait vers d'autres attractions, Taliesin vit un couple s’approcher des deux conseillers : s’il ne connaissait pas la jeune femme, il reconnut aussitôt Hugues de Breizh. Avec autant d’anciennes connaissances, passer inaperçu sera quasiment mission impossible, songea-t-il. Mais une pensée goguenarde vint aussitôt balayer ce regret : s’il avait voulu rester incognito, il ne se serait pas inscrit à un concours de musique…

    Souriant pour lui-même, le barde s’éloigna : il avait hâte de toruver une table sur laquelle il pourrait étaler sa partition, afin de la raturer à son aise. Et s’il se souvenait bien, une auberge en plein air devait se trouver quelque part dans cette direction…
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  16. #16
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    La jeune fille l'avait complètement ignoré, et malgré la prévisibilité de la chose, un sentiment d'injustice mêlé d'indignation étreignit Agrippa alors qu'il marchait en aveugle à travers la clairière du festival.

    -Ouch.... Je... je suis désolé, monsieur.

    Tout à sa déconvenue, le prêtre n'avait pas prêté attention aux personnes qui marchaient comme lui entre les attractions, et avait violemment bousculé une personne, laquelle en était tombée à la renverse. La journée devenait de plus en plus désagréable, à ce qu'il paraissait.

    -Laissez-moi vous aider, dit-il alors que l'homme se relevait prestement.

    S'empressant pour réparer sa bévue, Agrippa remarqua que l'homme était en fait un elfe de belle prestance aux cheveux d'un blond doré, portant des vêtements agréables aux yeux. *Il ne manquerait plus que j'aie importuné un des artistes du Festival*, pensa frileusement le prêtre.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  17. #17
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 924
    Unee fois relevé, Taliesin chassa la poussière de ses vêtements, tout en observant son interlocuteur. C’était un jeune homme de haute taille, aux yeux bleus et aux cheveux bruns. Mais ce qui frappa le plus le barde fut son air contrit ; désirant le rassurer sans plus attendre, il lui adressa un large sourire et lui parla d’on ton chaleureux :

    [color= #FFFF66]-Ne vous tourmentez pas, messire, il n’y a nulle offense ! Je dois d’ailleurs avouer que je ne faisais pas particulièrement attention à ce qu’il y avait devant moi… C’est un miracle que je n’aie bousculé personne au milieu d’une telle foule ![/color] Il balaya du regard les attractions voisines.[color= #FFFF66] Les autorités luméniennes ont vu les choses en grand, et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup ont fait le déplacement, souvent de très loin, pour admirer les merveilles du festival ![/color]
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  18. #18
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    La politesse et l'enjouement de l'elfe mirent du baume au coeur d'Agrippa. Enfin une rencontre heureuse aujourd'hui...

    -Eh bien, c'est vrai, il semble que l'on soit venu des quatre coins d'Helonna et de Dorrandin. Si ce n'est de plus loin, d'ailleurs : je suis moi-même d'Eauprofonde. Et vous même? s'enquit Agrippa. Puis avant que son interlocuteur n'ai eu le temps de répondre : Puis-je vous offrir un verre à la taverne, pour me faire pardonner de mon incivilité? Je me nomme Agrippa, dit-il en tendant sa main à l'elfe.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  19. #19
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 924
    -Enchanté, dit le barde en serrant la main du jeune homme. Je m’appelle Taliesin. Et j’accepte avec joie votre proposition : je prenais justement la direction de la taverne !

    Tous deux s’engagèrent alors dans une allée menant à la Voûte étoilée, se faufilant parmi la foule qui s’y pressait, veillant tout particulièrement à ne bousculer personne tout au long de leur trajet.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  20. #20
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    L'estrade s'était vidée rapidement après le spectacle de magie des deux conseillers, et le calme avait envahi les lieux. Ravestha et Lothringen avait quitté la taverne qui avait gagné en activité en quelques minutes. Le mal de crâne persistant avait était devenu encore plus intense avec le brouaha général de la Voute étoilée. Les deux conseiller cherchaient un endroit tranquille car il leur restait beaucoup à échanger, et l'estrade à présent déserte semblait le lieu idéal. Les deux conseillers s'installèrent donc sur l'herbe, devant les gradins qui faisaient face à la scène où ils s'étaient donnés en spectacle.

    - J'espère que nous serons plus tranquilles ici, j'ai cru que mon crâne allait exploser tout à l'heure.

    Ayant terminé une nouvelle grosse bouchée de pain, Ravestha continua, afin de reprendre la conversation là où ils l'avaient arrêtée :

    - Vous êtes donc descendu dans Ombre Terre. A votre ton tout à l'heure, je devine que c'est là que vous avez appris une grande partie de ce que vous connaissez...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  21. #21
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Lothringen inspira profondément. Assez tourné autour de la question, plus tôt il prendrait le dragon par les ailes, moins son embarras aurait de durée. Autant y aller franchement à présent. Il marqua un temps avant de reprendre.

    - Le nom sous lequel vous me connaissez - Lothringen - est un pseudonyme que j'ai adopté à mon arrivée à Manost. J'avais un autre nom en débarquant sur Dorrandin, un autre encore en quittant Féerune... Mais en Ombre-terre, je n'en ai jamais eu qu'un... Vous l'avez surpris dans mes pensées tout à l'heure: Almaeron Jaell'ym. Il ne signifie rien pour vous, je m'en doute ; mais, pour un drow d'Ombre-terre, il rappelle furieusement celui de Dorson Jaell'ym, archimage de Guallidurth, dont j'étais l'apprenti, le fils adoptif... et l'esclave.

    Il marqua une pause. Le mot était lâché...

    - C'était un adepte de Vhaeraun, qui s'est fait un malin plaisir de m'arracher des griffes du clergé de Lolth un jour où j'aurais dû mourir... S'il ne m'avait pas racheté, je n'aurais pas survécu à mon passage en Ombre-terre, c'est certain.
    Toujours est-il que je suis parti sans sa permission, il y a six ans de cela... que c'est pour cette raison que j'ai changé si souvent de noms, de régions et de métiers avant de rejoindre Manost... Aujourd'hui que je sais que pour quelque mystérieuse raison il a perdu ma trace je ne peux m'empêcher de redouter ce qu'il se passerait si ce répit prenait fin. D'où une certaine appréhension d'exhiber mon art tout à l'heure...



    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Ravestha réalisa combien il n'avait pas dû être aisé au semi drow de raconter tout cela. Lothringen semblait avoir longtemps souffert de l'oppression de son ancien maître et ce ne devait pas être une partie que le conseiller devait relater avec plaisir. Le Grand Emissaire se rendit compte de la confiance que lui témoignait Lothringen en lui disant la vérité sur son histoire, alors que les fantômes du passé le poursuivaient et qu'il craignait à chaque instant voir surgir de nouveau dans sa vie le mage drow venu se venger. Dès lors, l'inquiétude de Lothringen et les précautions qu'il prenait étaient fondées. Ravestha laissa un silence ponctuer la déclaration de Lothringen avant de lui répondre :

    - Je comprends tout à fait. A défaut de pouvoir vous soulager du poids du passé, je tiens à vous témoigner ma sympathie la plus sincère. Vous savez, je pense que vous ne vous êtes pas trompé en choisissant Manost. Les préjugés y sont bien moins importants et tenaces qu'ailleurs, du moins c'était l'un des objectifs majeurs lors de la fondation de la cité : la tolérance. J'imagine combien il doit vous être difficile de ne pas vous retourner souvent pour voir si l'ombre de Dorson ne vous a pas rattrapé. En tout cas, vous connaissez du monde à présent ici. Vous savez que vous pourrez compter sur ces personnes si le moment vient où la paix que vous avez trouvée devait être perturbée par les fantômes du passé.

    Ravestha marqua une pause, avant de reprendre :

    - Je suis aussi heureux que vous m'ayez raconté cette partie de votre histoire, ce qui ne dût pas être un choix très facile pour vous. Je présume que peu savent la vérité. J'apprécie à sa hauteur ce témoignage de confiance, Lothringen.

    Le Grand Emissaire ajouta peu après :

    - Comptez-vous continuer à voyager ou vous installerez-vous à long terme à Manost ? Le fait que nous vous ayons confié des responsabilités ne doit pas être une entrave à votre liberté de choix. Mais si je puis me permettre, si le passé doit inéluctablement vous rattraper, comme vous semblez le penser, alors pourquoi continuer à fuir ? Pourquoi finalement ne pas attendre de l'affronter ? vous avez ici des personnes de confiance qui seront prêtes à se battre à vos côtés. Et sans vouloir donner l'impression de prêcher pour ma paroisse, peu de villes vous accueilleront comme Manost l'a fait.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  23. #23
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Lothringen esquissa un sourire. Que peu de villes l'accueilleraient jamais comme Manost l'avait fait, il en était bien persuadé, en ayant essayé beaucoup. Et c'était aussi pour cela qu'il s'était attaché à cette cité et qu'il n'envisageait pas d'en partir, bien que sa conversion à Tymora l'ait définitivement éloigné d'une bonne partie de ses élites. Ce n'était pas seulement par facilité, c'était de la reconnaissance, et il n'était pas vraiment du genre à oublier de sitôt un bienfait.

    - Je ne fuirai plus, non. Je vous l'ai dit, je ne le pense pas en mesure de me retrouver à ce jour, et s'il le faisait, ce ne serait pas pour se venger, je pense. Plutôt pour reprendre les choses là où elles en étaient... D'une certaine manière, il m'avait volontairement laissé filer.

    Il fit effort pour détourner son esprit de la pensée de son maître. Dorson appartenait à son passé et c'était mieux ainsi. Allait-il donc peser sur chaque instant de sa vie?


    - Je n'en parle jamais, en effet; je n'en parlerai plus. Je pensais seulement que je vous devais la vérité. Au moins vous. On m'a posé bien peu de questions à mon arrivée au conseil, peut-être pas assez
    - il était certain que le grand Emissaire devinait à quoi il faisait allusion - et si jamais... je ne voulais pas d'autres malentendus.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #24
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Ravestha regardait désormais complètement ailleurs. Il repensait au moment où Lothringen lui avait avoué la vérité. On l'aurait sans doute giflé que ça n'aurait pas été pire. Pour la première fois, un non Helmite - ou plutôt pire : un ancien Helmite ayant changé d'obédiance ! - siégeait au conseil. Dans un système théocratique où le conseil représente le sommet de la pyramide hiérarchique, c'était un comble. Et la pillule avait été très difficile à avaler pour le conservateur qu'était le Grand Emissaire. C'est pourquoi Ravestha voyait très clairement à quoi faisait allusion Lothringen.

    - Je vais être franc, je pense en effet que l'on ne vous a pas posé assez de questions avant votre nomination. Je pourrai même dire que si j'avais été là à ce moment, et que j'avais su la vérité, vous n'auriez jamais eu ce poste. La théocratie est et restera l'unique système à Manost, du moins tant que je serai là. Il est immuable. Certains y verront de l'extrémisme, moi j'y vois la stabilité.

    Le Grand Emissaire savait ce que l'on pensait parfois du système de Manost : un système sévère. Mais pour lui, c'était le prix à payer pour que la cité bénie connaisse la paix et la sécurité.

    - C'est pourquoi la présence d'un non Helmite au conseil m'a... enfin, vous savez comment ça s'est passé. Cepandant, aussi aveugle et fermé que l'on puisse me croire, vous pouvez constater que vous êtes toujours là. Si j'avais jamais voulu vous renvoyer, je l'aurai fait ce jour là. Mais que deviendrait alors la tolérance si précieuse de Manost ? C'aurait été de la discrimination pure et simple.

    Ravestha marqua une pause, comme pour faire le bilan de ses sentiments :

    - Au début, j'ai eu peur. Egoïstement peur des conséquences d'une telle nouvelle, j'y ai vu une fragilisation de notre système, de l'autorité helmite. Avec le recul, je me rends compte que nous avons sans doute gagné en crédibilité auprès de la population, et finalement, je crois que nous en sommes sortis plus forts. Un nouveau regard était sans doute nécessaire dans ce conseil. Vous savez, vos aveux m'ont donné beaucoup à réfléchir à cette époque. La frontière est mince entre une théocratie et un système totalitaire. Je crois que vous nous avez permis de nous en éloigner. Mais si Manost est la liberté, Manost est la tolérance, Manost est l'ordre, Manost est surtout helmite. Et cela ne changera jamais. Pourtant, depuis des années maintenant la ville est ouverte à quiconque se pliera aux lois de la cité. Il était peut être temps pour nous d'avoir un oeil extérieur au conseil. Car nous sommes là d'abord pour servir la population, helmite ou pas.

    Ravestha réalisa qu'il n'avait pas effacé les doutes de Lothringen quand à son avis.

    - Il n'y a pas de malentendus, Lothringen. Vous êtes membre du conseil au même titre que Folken ou Hugues de Breizh. Mais hélas pour vous, vous serez condamné à vivre encerclé par les Helmites, dit Ravestha avec un sourire. Non, je ne doute plus de notre choix. Plus maintenant.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  25. #25
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Tout en se gardant bien de l’interrompre, le semi-drow avait constaté avec quelque amertume combien le Grand Emissaire s’était fermé dès lors que la conversation avait glissé sur le sujet qui fâche. Dans les hautes sphères manostiennes, il valait mieux être un drow que le fidèle d’un dieu bénéfique ; un étranger à la ville s’en serait sûrement surpris, mais Lothringen le savait depuis longtemps déjà. Combien de fois l’avait-on accusé à voix basse d’avoir intrigué pour arriver où il était ; et combien de fois avait-il dû protester à voix forte de sa loyauté envers la ville… Ce qu’il faisait bien volontiers, d’ailleurs, et sans états d’âme. La période des doutes était passée pour lui aussi.

    - Sire, je viens de vous raconter mon histoire…, répliqua-t-il en souriant à son tour. Je suis venu seul ; et, depuis le temps, vous aurez eu tout loisir de constater si je traîne après moi une faction entière d’intérêts séditieux. Que les dieux m’en préservent, pour aujourd’hui et à jamais ! Car je prends cette cité comme elle m’a pris, c’est-à-dire comme elle est, et je considérerais comme un manque de respect de la vouloir autre qu’helmite. Cette attitude me sera sûrement reprochée par certains… Il haussa les épaules. Je n’en ai cure.

    Lothringen demeura songeur quelques instants. Si la position de Ravestha avait un peu évolué avec le temps, la sienne l’avait fait davantage encore. Il avait souvent resongé aux événements de son récent passé. S’ils ne s’étaient précipités si vite, il n’y aurait jamais eu de servant de Tymora au conseil de Manost. Et s’il était demeuré helmite, tout aurait été bien plus simple… Mais que de hasards imprévisibles sur sa route. Sa rencontre avec Seina. Avec la déesse. Sa conversion. Sa nomination quasi immédiate au Conseil, à son retour de Melandis. Et il s’était si souvent demandé pourquoi Elle avait pris la peine de lui parler si longuement… de l’amener à Elle.
    … Il croyait avoir trouvé la réponse. Une des réponses, du moins
    .

    A son retour à Manost, il avait été passablement choqué par la façon dont la ville avait évolué durant son absence, que ce soit l’immixtion des prêtres helmites jusque dans l’office culturel ou la multiplication des groupuscules extrémistes au sien de ce même clergé. Ravestha avait aussitôt réagi par une épuration qui n’avait pas vraiment arrangé les choses du point de vue du climat d’intolérance ambiant. Et c’était donc en de telles circonstances – au pire moment - qu’il était venu au conseil. Lui, l'intrus. Le faux helmite.

    A ce jour, il estimait que Tymora n’avait pas pu ne pas prévoir tout cela, et qu’elle avait sans doute voulu jouer – une fois n’est pas coutume – un mauvais tour au Vigilant, en détournant in extremis à son profit le nouveau conseiller de la ville. Une façon d’empêcher Manost de se radicaliser tout à fait. Un tour pendable. Avec le recul, plutôt réussi : si les helmites avaient pu voir leur tête, quand ils avaient appris la nouvelle !
    Et lui même, comme un outil stupide au service de ces grands desseins, tiraillé entre des fidélités concurrentes, à trahir sans l’avoir voulu – lui qui se targuait tant de ne jamais pouvoir le faire… Petite leçon d’humilité.


    Réagissant aux dernières paroles du Grand Emissaire, Lothringen reporta sur lui un regard plutôt amusé.

    - S’il en doit être ainsi, alors c’est bien : encerclez-moi, j’en prends le risque! Et si vous êtes prêts à le prendre aussi, vous tous, c’est que vous en valez la peine…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #26
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Le regard de Ravestha se porta vers Lothringen et intercepta la lueur d'amusement de ses yeux. Il ne put réprimer un sourire, lui qui depuis son retour devait plutôt se forcer à sourire. Puis son visage se rembrunit brutalement.

    - Vous savez, nous avons déjà pris de grands risques auparavant : affronter le Démogorgon, s'attaquer au Zentharim dans son antre de Château-Zhentil, participer à une guerre contre Shar...

    Ravestha marqua une courte pause avant de reprendre, la mine plus sombre que jamais :

    - ... mais aucun n'est comparable à celui que nous nous apprêtons à prendre., ajouta le Grand Emissaire avec une feinte gravité telle qu'il crut qu'il n'allait pas pouvoir se retenir de rire plus longtemps.

    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  27. #27
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Lothringen répliqua tout aussi sombrement, sans que son expression n'en soit en rien altérée, mais sur un ton grave qui se faisait presque menaçant:

    - Un bel esprit de sacrifice, vraiment, et dont l'histoire universelle vous sera pour jamais redevable. Peut-être devriez-vous pourtant y réfléchir davantage. Car je suis vraiment dangereux, vous savez. Surtout pour les nerfs.

    Pendant qu'il parlait il observait les commissures des lèvres de Ravestha qui tendaient à remonter irrésistiblement vers les oreilles. Puis il attendit patiemment une explosion de rire qui ne tarda pas à venir.

    - Qu'est-ce que je disais...


    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  28. #28
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    Ravestha n'avait pu retenir ses éclats de rire plus longtemps et ne pouvait désormais plus les arrêter. C'était d'autant plus facheux que des larmes commençaient à se former. Devant le Grand Emissaire, le semi drow dû détourner son regard afin de ne pas se laisser emporter à son tour par un rire incontrolable. Il ne put toutefois pas résister tout le temps aux assauts des visions du Grand Emissaire au rire certes peu sonore, mais inarrêtable et ne put s'empêcher quelques sons de sortir de sa bouche.

    C'est alors qu'une vision vint foudroyer les élans de joie du Grand Emissaire. Certaines pensées vous frappent de façon inattendue, comme lors d'une ambuscade : vous n'y êtes pas préparé et vous êtes démunis devant l'assaillant. C'est la même chose pour l'esprit. Le souvenir des conseils avec Egrevyn, Wookiee et Eric réunis dans la salle du conseil riant aux éclats après une boutade particulièrement bien pensée de l'un des membres s'imposa à Ravestha. On lui aurait plaqué une feuille représentant la scène sur le visage qu'il n'aurait pas été moins choqué.
    En cet instant où les tracas de Manost l'avait pour un temps abandonné, la peine qu'il avait refoulée dès son retour à cause de son devoir de dirigeant de Manost avait choisi de reapparaître avec autant de violence que lorsqu'il avait appris la disparition de ses amis.

    Lothringen regarda Ravestha : si celui-ci ne riait plus, les larmes continuaient de s'agglutiner sous yeux. Le Grand Emissaire en éprouva un sentiment profond de honte. Alors qu'il venait de faire plus ample connaissance avec le semi drow, voilà qu'il se mettait à pleurer. La belle image...

    Ravestha détourna son visage, cherchant à endiguer le flot de larmes. Faible ! Qu'il était faible ! Que pensait Helm en ce moment ? Puis Ravestha se ressaisit : il aurait été surtout honteux de ne pas pleurer la disparition des conseillers, sinon quel ami aurait-il fait ?

    Il était parti, huit mois, voyageant à traverser Féerune. Huit mois dans une solitude terrible, la volonté rongée par le Fys'Nuyr. Et lorsqu'après ce long périple, il s'apprêtait à retrouver ses amis, Manost en paix suite à la guerre contre Shar, mais on lui avait parlé de morts, de vol et de trahison. Quelle désillusion cruelle... Il ne se souvenait même plus quels avaient été les dernières paroles échangées avec ses amis avant de les quitter. Mais il n'avait pas eu le temps de réfléchir. La responsabilité l'appelant plus que tout, il avait mis de côté sa peine pour affronter le mal qui rongeait Manost - encore un ! -. Mais voilà que tout était terminé, qu'il jouissait d'un répit qu'il avait attendu avec impatience, et sa tristesse s'imposait à lui avec force souvenirs et images douloureuses. Il n'avait même pas eu le temps de faire le deuil de ses amis.
    Il en avait peu en réalité, et la perte de trois d'entre eux en même temps représentait une épreuve terrible. C'était aujourd'hui, là, alors qu'il venait de rire comme il ne l'avait fait depuis longtemps, qu'il avait réalisé complètement la perte que représentait la mort de ses amis. Un vide, comme un trou béant dans son âme, qu'il s'efforçait aujourd'hui de combler. Ravestha s'essuya le visage puis se tourna vers Lothringen.


    - Je suis désolé... Je veux vous dire... j'ai toujours eu une grande relation de confiance avec les conseillers de Manost... enfin...vous savez... J'aimerais que cela continue.

    Ravestha était désorienté et hésitant sur les mots à employer. Tant pis, qu'il paraisse défaillant ! Autant que ce soit maintenant et devant Lothringen...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  29. #29
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Le lien télépathique s’était dissipé depuis longtemps déjà, et Lothringen ne pouvait que deviner le défilé des souvenirs derrière ce soudain accès de larmes. Il n’avait pas connu le précédent conseil, ni de près ni de loin ; entre son arrivée à Manost et son départ pour Melandis, il n’était pas en effet demeuré beaucoup plus d’un mois en ville. Encore fallait-il y soustraire la petite excursion au bosquet des pierres. A son retour de la cité du chaos, des mois plus tard, Manost était, lui semblait-il, presque une autre cité, où il n’avait pu retrouver les mêmes visages, à quelque niveau que ce soit - sinon celui de sire Folken, pour lequel il avait de nouveau travaillé, mais qui avait bientôt disparu à son tour. Il n’avait donc pas vraiment eu le temps de s’attacher ; et il avait bien trop changé lui-même pour s’en apercevoir…

    Il ne savait de ce qu’il s’était passé que ce qu’Hugues de Breizh ou Folken avaient pu lui dire : une sombre accumulation de disparitions, d’assassinats et d’irruptions de la non-vie. Tous les conseillers actuels avaient déjà eu affaire à quelque chose de semblable, d’ailleurs. Même lui… et ça n’était pas très rassurant.
    Parfois, les disparus se retrouvaient. Comme Ravestha qui était revenu contre tout espoir, après des mois et des mois d’absence. Mais les morts ne revenaient pas. Sauf… Il songea fugitivement à Gythris, à Angelo. En fait, tant mieux s’ils oubliaient de revenir.

    Il reporta sur Ravestha un regard embarrassé. Autrefois Dorson l’avait élevé de manière à étouffer en lui tout sentiment humain ; en même temps qu’il lui enseignait la magie, le devin drow avait appris à son élève à se montrer froid, impénétrable, comme il l’était lui-même. Ç’avait été une surprise renouvelée, après son évasion, que de redécouvrir ces créatures qui riaient, qui pleuraient, se mettaient en colère et s’effondraient dix fois dans une conversation, chose dont les esclaves qu’il avait côtoyés n’étaient plus guère capables depuis bien longtemps. Une surprise mêlée d’envie. Sa propre spontanéité lui revenait pourtant peu à peu, avec le temps. Avec l’aide de Tymora. Et une immense lenteur…
    Au total il n’avait jamais été très doué avec les sentiments, à commencer par les siens. Alors ceux d’un Grand Emissaire ! Il songea pour se reprendre que tous les grands de ce monde ont commencé par être de petits garçons qui pleurent quand ils s’écorchent le genou en tombant. Mais il ne savait pas quoi dire pour autant.

    - Pour ce qui est de ma sympathie et de ma confiance, vous les avez… Il eut un pauvre sourire. Pour ce qu’ils valent. Mais c’est moi qui suis désolé de savoir si peu du passé du conseil, ajouta-t-il en détournant le regard. Depuis le jour où j’ai acquis la citoyenneté manostienne, j’ai passé moins de temps à Manost qu’hors des murs. Quand je suis arrivé au conseil, Hugues de Breizh était seul... Et à votre retour, tout le monde semblait vous croire disparu, vous aussi.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #30
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages
    1 258
    HRP : pfiouuu... vu l'heure, j'espère ne pas avoir raconté trop de bêtises

    La réaction de Lothringen le rassura. Malgré la difficulté qu'il éprouvait à appréhender la peine de Ravestha, loin de la mépriser, il s'excusait de connaître trop peu de l'histoire du conseil. Quand à son retour, il était à peine arrivé, prenant par surprise bon nombre de personnes qui le croyaient disparu, qu'il avait entamée les purges dans l'Eglise. L'image de Ravestha en avait été écornée, c'était certain, mais il savait que cela avait été nécessaire. En tout cas, parler était sans doute la meilleure solution pour le Grand Emissaire de soulager un peu sa peine.

    - Vous avez raison, je suis resté loin de Manost très longtemps… et je me suis moi-même cru perdu à un moment. Je vous dois sans doute aussi quelques explications. Vous avez été franc sur votre passé, je le serai aussi. Avant votre arrivée, avant même la nomination de Hugues de Breizh au conseil, nous étions six : Egrevyn Berrak, Folken, Wookiee Al Kashyyk, Eric, Kaozium et moi-même. Kaozium est décédé durant la guerre de Shar il y a environ un an maintenant. Pour le remplacer, le conseil choisit donc Hugues de Breizh une fois Shar vaincue.

    Ravestha marqua une pause afin de rassembler ses souvenirs douloureux en un tout cohérent.

    - Nous avons affronté mains périples ensemble. Qu’il s’agît de combattre ou de faire face aux problèmes que connaissait Manost, nous sommes toujours restés très soudés. Nous sommes devenus des amis, notre confiance les uns envers les autres était totale. Un silence Vous savez, les personnes qui ont énormément compté pour moi se comptent finalement sur le bout des deux mains. Il y avait donc entre autre les membres du conseil, mais avant cela, il y eut ma mère et mon père, un paladin de Lathandre qui fut tué par une liche alors que je n’étais qu’un enfant. Helm m’a offert la vérité que le clergé de Lathandre me refusait et j’eu la vision de sa mort. Je ne devais jamais plus oublier la liche qu’il avait combattue. Ses yeux s’étrécirent. Le sort a voulu que lors d’un voyage à Melandis il y a plus d’un an, nos chemins se croisent. Si je ne lui avais pas rappelé mon père, je n’aurai jamais pu la reconnaître. Et pour cause, elle était devenue demi-liche. Alchra Diagoth… Venger mon père obsédait mes pensées lors de mon séjour, et je promis mille tourments à l’ennemi que j’avais, et qui m’avait, reconnu.

    Ravestha eut un pauvre rire.

    - Ridicule. Surtout lorsque l’on connaît l’étendue des pouvoirs d’une demi liche. Alors que je rentrai vers Manost, elle nous attaqua, mon escorte et moi. Naturellement, les chances de vaincre étaient nulles, mais je ne fuis pas. Lorsqu’elle lança son dernier sort, mes hommes décimés, je me crus perdu. Mes pensées tourbillonnaient dans un épouvantable chaos alors que je ne comprenais pas que j'étais en train de mourir. Je ne dus mon salut qu’à une amulette que je portais autours du cou, sans quoi mon âme aurait fini emprisonnée dans l’une des dents d’Alchra. Cela n’empêcha pas mon corps d’être complètement détruit. Le fantôme que j’étais devenu n’était guère plus que l’ombre du semi elfe que j’étais, une triste forme éthérée à qui seuls sa volonté de servir Manost et ses amis lui permettaient de garder un lien avec ce plan.

    Le Grand Emissaire se rappelait cette expérience terrible, où les sens ne signifaient plus rien, où chaque journée passée tendait un peu plus à rompre le lien qui le reliait à son plan d’origine. Il était devenu un esprit à la volonté faiblissante.

    - C’est la première fois que je peux en parler, vous savez. Quand je n’étais qu’un spectre, la malédiction d’Alchra m’interdisait de pouvoir raconter à quiconque la façon dont je m’étais retrouvé ainsi. J’étais mort… ou du moins un mort-vivant. De ces abominations que combattent farouchement les paladins et les prêtres. Puisque je ne voulais pas quitter ce monde, Manost, mes amis, inexorablement, j’aurais fini comme ces pauvres âmes errantes, à l’esprit rongé par une pensée obsessionnelle qui les rattache au plan matériel et que la folie a gagné.

    Ravestha frissonna. Il se remémorait ces instants de défaillance où sa conscience cédait parfois à la folie, où le fantôme prenait le pas sur le semi elfe.

    - En tout cas, j’ai eu de la chance. Beaucoup de chance même je crois. Vous ne le savez sans doute pas, mais l’instrument de notre victoire contre Shar, en plus de l’intervention du Seigneur Helm lui-même, était un calice extrêmement puissant… que nous avons volé. Il était gardé par Dame Alustriel de Lunargent. Je ne suis pas très fier de cela, mais c’était le seul moyen pour nous de sauver Manost. Toujours est-il qu’après notre victoire, j’ai de nouveau quitté Manost pour le ramener. Malgré les mises en garde d’Alustriel, j’étais donc parti seul vers sa cité. Mais si le calice me dévora l’âme, allant jusqu’à me faire détourner de mon trajet initial, il me restaura aussi. Pendant ces longs mois de voyage, je redevins le semi elfe qui avait besoin de se nourrir, qui pouvait de nouveau voir avec ses yeux, toucher et sentir. J’étais redevenu vivant.

    Ravestha n’avait réalisé l’importance de la signification d'être vivant que lorsqu’il avait perdu tout ce qu'il venait de décrire. L’incapacité à interagir avec son environnement, de vivre dans un corps intangible comme anesthésié… Ce miracle qu’il devait au Fys’Nuyr avait été comme une renaissance.

    - Alustriel m’a retrouvé alors que je déviais étrangement, et dangereusement selon son propre avis - j'ignore pourquoi -, vers le cœur de l’Anauroch, puis a rapporté le calice en sécurité. Vous connaissez la suite : je suis donc rentré à Manost après huit mois d’absence. J’apprends alors la disparition de mes amis, le vol de la relique et la corruption d’une partie du clergé. Mais par-dessus tout, j’avais l’impression d’être un étranger dans cette ville : la confiance, principe sur lequel je m’étais toujours basé, avait été sérieusement ébranlée par le vide laissé par l’absence des conseillers, et par la trahison d'une partie des Helmites… A présent, les choses se sont calmées, et je crois aussi m’être retrouvé. Il n'a pas dû être facile pour Hugues de gérer Manost seul pendant tout ce temps, et il a fait montre d'une grande capacité...

    Sans y avoir été explicitement convié, Ravestha avait aussi parlé de son passé. Peu nombreuses étaient les personnes à qui il s'était confié de la sorte. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pu parlé librement... Il avait le sentiment d'avoir trouvé en la personne de Lothringen une relation de confiance qui lui manquait. Le Grand Emissaire cesserait alors de vivre avec la nostalgie des années passées.

    - ... Définitivement, nous avons les éléments pour faire du présent quelque chose de bien. Il est peut être temps de laisser le passé où il est : derrière nous.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Sanctuaire des Arcanes
    Par Sous Nain dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 34
    Dernier message: 02/08/2005, 12h20
  2. [SA] Sanctuaire des arcanes
    Par gogorafido dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/06/2005, 23h12
  3. [Commerce] La Constellation des Arcanes
    Par Folken dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 291
    Dernier message: 10/01/2005, 23h23
  4. [Archive] Sanctuaire des Arcanes
    Par Sous Nain dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 24
    Dernier message: 08/11/2004, 12h51
  5. [NWN] Tour des arcanes
    Par sirob dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/10/2003, 16h00

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230