Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Discussion: [Concours]Les gradins

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Au centre de la clairière trône une estrade de bois, destinée a éprouver le jeu des acteurs. Tout autour de cette sène octogonale ont été montés des gradins de bois, de manière a ce que l'acteur se retrouve au milieu du public.

    Les acteurs viendront démontrer leur talent dans des improvisations de tout registre: tragédie, comédie, burlesque ou vaudeville. Chaque acteur disposera d'un laps de temps. Il y a aussi une possiblité de passer à deux acteurs.


    Pas plus d'un post pour un acteur seul, quatres post maxi pour deux acteurs. Pas plus de deux acteurs. On décrit le ton du personnage, son jeu de scène, enfin bref, on essaye d'être convaincant
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Alfred Mansius était un acteur fortement accoutumé au succès. Son ego quant à lui avait du être saisi d’une crise d’allergie car il avait enflé démesurément. Charismatique, chéri des foules, doué et populaire coté cours, vaniteux, capricieux, égoïste et suffisant coté jardin. Magnifique en son heure il était devenu bedonnant et rougeaud suite à l’abus de bons repas et d’autres plaisirs. Mais cela n’avait entamé en rien sa superbe. Au contraire. Magnifique dans ses costumes sang et or, rouge et vert qu’il se plaisait à collectionner. Il était venu au festival dans le but de remporter le tournoi d’acteur avec une pièce tragique de sa composition. Un très long monologue à vous tirer les larmes. Selon lui. Il n’avait lésiné en rien. Il surgirait de scène au milieu d’un nuage de fumée pendant que s’élèverait une musique céleste. Dans quelques heures, son cher public serait à ses pieds et sa notoriété s’accroîtrait considérablement. Les plus belles femmes de Toril se pâmeraient à ses pieds, le désirant sans cesse. Les autres acteurs tomberaient dans l’oubli après son passage. Il faudrait juste qu’il pense à faire agrandir sa caravane pour y faire entrer fleurs et trophées. Partout, on parlerait de sa maîtrise et de son sens aigu de la dramaturgie. Il en jubilait d’avance.

    Pour l’heure, il travaillait son articulation et sa gestuelle. Il était seul dans les coulisses du théâtre de plein air quand Garfield et Althéa arrivèrent près de lui. Il suspendit son :
    « Cacophonie cathare caractérisée concrète contre carrant carré … » et leur tendit les bras d’un grand geste théâtral.


    « Tiens, dit il aussi mélo dramatiquement que possible, de fervents admirateurs. Mais entrez donc »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Garfield prit la parole, d'une voix à laquelle il ne se faisait décidemment pas...

    [color=#8470FF ]Veuillez, modeste seigneur,
    Pardonner cette interruption,
    Mais a votre grandeur
    Nous demandons pardon.

    Mais une affaire,
    Des plus urgentes je l'avoue,
    Nous a fait remuer ciel et terre,
    Pour arriver jusqu'a vous.

    Nous cherchons un médaillon,
    Ancien et fractionné,
    Dont une moitié est en votre possession,
    Et que nous aimerions acheter.[/color]

    Le visage du tragédien changea subtilement. Il arborait maintenant une mine furibonde, comme si on venait lui vendre du vin elfique alors qu'il combattait un dragon.

    "Par les neufs enfers! M'interrompre pour une affaire si terre à terre. Comment mn art est-il sensé se dévellopper ainsi? Et pour vous répondre, ce médaillon est à moi, je ne le céderais pas!"

    Garfield avait tenté, àAlthéa d'essayer à son tour.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    La tentative de Garfield avait été bien menée, mais l’acteur devait être bouché. Althéa avait peu eu l’occasion de côtoyer ce monde d’apparence et de paillettes. Ses seules expériences de la scène se limitaient à des représentations de seconde zone données dans les tavernes des ports par des acteurs en mal d’inspiration qui finissaient souvent bombardés de tomates. Effet comique trop facilement garanti à son goût. Elle avait toujours rêvé de voir une vraie dramaturgie jouée par des acteurs de renom. Maintenant qu’elle en voyait un de près, elle se sentait déçue. Il les avait traités comme des moins que rien alors qu’ils avaient juste besoin de son aide. Des choses trop terre à terre … Alors que leur histoire était on ne peut plus abracadabrante. Ils avaient besoin de la seconde moitié de l’artefact et ils l’obtiendrait coûte que coûte.

    Elle s’avança vers le comédien et s’inclina légèrement
    .

    « Vous êtes un grand acteur, votre renommée s’étend dans tout féérune à n’en pas douter. Mais qu’adviendrait il si chacun, ici présent apprenait que vous n’avez pas voulu prêter un médaillon à de pauvre malheureux qui en avaient besoin ? Au haut conseiller de Luménis venu vous admirer, de surcroît »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  5. #5
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Mais mais mais mais!!! C'est une menace? Vos désirez me diffamer? Maudits hommes de pouvoir! Non, je ne céderais point devant telle ignominie!!! Proposez moi quelque chose qui vaille vraiment la peine avant que je ne m'epresser de tourner les talons!

    Garfield sentait qu'il allait sortir de ses gonds... Tant de vanité, un egosi démesuré. Maisil avait beau refléchir, il ne voyait pas quoi offrir au barde en échange du médaillon.

    Allez, allez, je dois retourner a mes répétitions moi!! Creusez vous, vous devriez pouvoir trouver quelque chose!

    Soudain, Garfield eut une idée...

    [color=#8470FF ]En échange de ce médaillon, nous vous offrons l'opéra de Lumenis![/color]

    Restait à espérer que l'acteur était assez bête pour accepter, vu l'absence d'opéra à Luménis...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  6. #6
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Alfred Mansius tressaillit quelques secondes. Enfin, tous ses rêves de gloire aboutissaient. Enfin, une demeure à la mesure de l’immense acteur qu’il était. Ses grandes espérances prenaient enfin corps. Pendant un court lapse de temps, il se sentit capable d’aimer Toril entière, de porter assistance à tous ces gens dans le besoin. On lui offrait le saint des saint, le théatre des théatre du plus noble art qui soit et cela en échange d' un stupide médaillon. Il l’emménagerait à son goût (baroque bien entendu), se donnerait en représentation cinq fois par semaines et inviterait d’autres talents pourvu qu’ils soient moins bons que lui. On viendrait des quatre coins du pays pour le voir évoluer dans son splendide décor. Il se voyait déjà en haut de l’affiche. L’espace d’une seconde, il fut prêt à s’en défaire mais soudain, il se ravisa et toisa ses interlocuteurs d’un regard plus que soupçonneux.

    « Attendez, qui me garantit que l’opéra de Luménis sera réellement à moi et que vous n’allez pas filler une fois ce médaillon en votre possession ? »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    [color=#8470FF ]Oui, oui, tout entier a vous.[/color]

    L'acteur sembla hésiter, ce qui enerva passablement Garfield.

    Un opéra, oui, je m'imagine bien un opéra... Il aurai mon nom tout en lettres d'or. Je demanderais à un forgeron calligraphe de le faire. Mais, vous prendrez les frais en charge j'ose espérer?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  8. #8
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Althéa regarda brièvement le conseiller. Du moins, elle se jeta un coup d’œil. Elle se regardait avec un petit sourire en coin, le sourcil froncé et les yeux brillants d’espièglerie. Pour la première fois, elle se voyait en train de fomenter un coup pendable. Et toujours ses cheveux devant son visage … Ephilie, Selden et Angelo lui répétaient sans cesse de faire un effort, qu’elle arrête de se cacher, qu’ils en avaient assez de parler à une touffe de poils. Certains étaient même allés jusqu’à prétendre qu’elle avait de jolis yeux. Angelo y avait décelé quelques étoiles. Pour lui, elle avait consenti à faire un effort. Mais maintenant qu’il n’était plus là … Montrer le moins possible, ne rien dévoiler. Ou montrer son autre face, la plus mauvaise possible pourvu qu’on vous fuie. Et maintenant, elle se voyait dans le regard d’un autre. Triste figure. Elle voulut mettre de l’ordre dans ses poils de tête mais se ravisa.
    L’acteur mégalo toussa pour lui rappeler sa présence. Elle se composa un visage de circonstance pour lui répondre
    :

    « Oui, en grosses lettres d’or. Nous y rajouterons : le grand, le sublime, l’innommable et tout ce que nous voudrons. Bien sur que nous prendrons tout en charge ! Cela fait une éternité que Luménis n’a pas accueilli un acteur de votre envergure. Et nous en sommes fiers. Manost et Mélandis seront jalouses de ne pas vous compter dans leurs rangs. Nous prendrons non seulement en charge les lettres d’or mais votre logement et votre nourriture »

    Se disant, elle lança un fugitif clin d’œil à Garfield.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    L'acteur ne tenait plus. Il sautillait en frappant desmains, comme un enfant devant un cadeau. Si il n'avait joué qu'une seule tragédie, c'était celle-ci, celle de l'être humain prêt à se prostituer pour la gloire.

    Bien, bien, bien mes amis, tenez mademoiselle, prenez ce médaillon.

    Il glissa l'objet dans la paume de Garfield et lui referma la main. L'acteur cru bon au passage d'essayer de tripoter le corps d'Althéa... ce qui lui valu un coup de genoux très mal placé. En larme, ildemanda, d'une voix haut perchée:

    Quand pourrais je prendre possession de l'opéra de Luménis?

    Garfield regarda sa compagne d'infortune:

    [color=#8470FF ]Dites le lui vous, a cet idiot...[/color]
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  10. #10
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Althéa avait regardé d’un œil assombri l’acteur gonflé d’orgueil. Toute cette vanité qui s’effondrerait devant le grand infini. Au moins qu’il n’y ait quelque chose après que l’on ait fermé à jamais ses yeux sur le monde. La seule certitude était qu’on laissait son corps au ras du sol, que l’on n’emportait rien. Ni la gloire, ni les richesses. Peut être même pas l’expérience d’une vie passée. Alors à quoi bon ? N’y avait il rien d’autre à emporter comme la chaleur d’un regard, un sourire, une caresse, l’ivresse de l’amitié ? Perduraient ils après le grand sommeil ? Mais la gloire, la renommée, les biens matériels … Il pèserait alors bien lourd.

    Elle en eût soudain assez de la supercherie. Cela ne servait à rien de se moquer, de flatter un ego de construire des ambitions qui ne tenaient qu’à un château de carte. Elle fit face à l’homme de scène, les sourcils foncés.

    « En fait non. Vous n’aurez pas l’opéra de Luménis. Je vous plains et pas simplement pour cela. Nous vous avons menti pour récupérer le médaillon dont nous avions besoin. Nous sommes méprisables mais nous ne sommes pas les seuls. Vous vous rendez compte ? Vous êtes prêts à tout pour un mensonge immense comme une montagne !

    -Alors, je n’aurai pas l’opéra de Luménis ?

    -[color=#8470FF ]Non, et trois fois non [/color]! » répliqua Garfield exaspéré.

    La physionomie de l’acteur changea du tout au tout. Sa figure s’empourpra, ses sourcils se froncèrent. Et sa voix fut semblable à un grondement d’orage.


    « Mes amis, ces deux chiens m’ont abusé pour me déposséder de mon beau médaillon. Montrez leur à quel point il est dangereux de s’en prendre à la légende que je suis »

    Quelques minutes plus tard, cinq grands gaillards armés de gourdins et de bâtons firent irruption dans la pièce.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Et voila des ennuis qui s'annonçaient...

    Doucement mes gaillards! Vous ne le savez pas, mais vous êtes sur le point de commettre une énorme bêtise. Je suis Althéa de Lochnohant, riche propriétaire terrienne deManost, venu ici sous couvert de la délégation officielle Manostienne, et à mes côtés se tient Garfield, haut conseiller de Lumenis. En bref, quoi que vous vous apprêtiez a faire, cela vous garantira une existence fugitive sur Hélonna et Dorrandin, ainsi que sur le reste de Féerune...
    Réfléchissez, il n'y a pas de mal a une petite honte tenue secrète, mais l'infâmie rendue publique n'est pas un bon atout...


    Garfield espérait pour eux que le message était clairement passé...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  12. #12
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Althéa s’était instinctivement rapprochée de Garfield. Visiblement, l'acteur dans sa colère n'était plus sensible à cet étallage de noblesse. Ou peut être pensait il que seule la sienne était valable. Ils allaient en découdre ... En ce jour de fête, le conseiller pas pris d’épée. Au temps pour eux. Ils étaient sur le point d’être encerclés et les coups ne tarderaient pas à pleuvoir. Un grand silence se fit du coté de l’acteur.

    « Une légère honte en effet, dit il après une lourde pause dramatique, mais vous m’avez escroqué et vous devrez payer. Qu’adviendrait il si l’on apprenait que le conseiller Luménien m’a pris pour dupe ? »

    Les deux complices échangèrent un regard inquiet. L’artiste eût alors un sourire.

    « Mais comme je suis bon prince, je vais vous proposer un compromis. J’ai préparé un magnifique spectacle et je serai bien triste si je ne remportais pas ce fabuleux concours d’acteur. Au vue de votre position sociale, je pense que vous pourriez faire quelque chose pour moi. Dites moi si je fais fausse route … »

    Sur la scène, deux acteurs étaient montés. L’une vêtue de lumière, l’autre d’obscurité. Elle occupait le devant de la scène, à genoux, lui se tenait derrière faisant les cent pas, une épée à la main. Elle regarda devant elle les gens assemblés, les yeux tristes puis doucement, se mit à parler
    :

    « Passants sans lendemains
    Vous pour qui tous les rêves
    Vous poussent vers demain
    Car la vie est si brève
    Et l’avenir incertain

    Ecoutez mon histoire
    Vous me condamnerez
    Vous marcherez dans le noir
    Ici à mes cotés

    Car j’ai séduit la mort
    Dans mes vertes années
    Lui ais jeté un sort
    Maintenant à payer »


    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  13. #13
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Garfield regarda l'acteur d'un drôle d'air:

    Vous nous demandez de tricher? Ce n'est pas commesi nous ne l'avions jamais fait, mais au vu de ce que j'entends sur l'estrade, votre vistoire risque d'être difficellement justifiable, mêmesi je ne doute aucunement devotre talent.

    L'acteur sembla hésiter, puis dit:

    Vous allez m'y aider vous! Si le conseiller monte sur scène et me donne la réplique, cela influencera les votes en ma faveur, lançat-il en direction d'Althéa dont le visage se décomposait a l'idée detraïner ce corps qui n'était pas le sien sur la scène. D'ailleurs, le visage de garfield se decomposait aussi a l'idée desavoir que la manostienne allait peut être detruire sa deja trop fragile image auprès de ses citoyens...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  14. #14
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Althéa avait sursautté en entendant ces mots. Elle, monter sur les planches ? On lui avait souvent dit qu'il y avait quelques liens entre la marine et la scène ... mais cela ne concernait que les superstitions. Et l'utiliser comme argument pour remporter un concours ? Pour qui la prenait on, une image ? Surtout pour elle et Garfield tentant désespérèment de se faire discrets ... Elle croisa les bras et secoua la tête. Que l'acteur fasse ce qu'il voulait, qu'il aille nu sur scène s'il pensait remporter des suffrages mais elle ne l'accompagnerait pas. En haut, l'homme d'obscurité avait pris la parole :

    "Tu es voleuse de mort
    Tu es voleuse d'ombre
    Tu sais quel est ton sort
    Marche dans la pénombre

    Rejoins moi oh amour
    Au pays de non vie
    Il n'y a plus de jour
    Il n'y a que la nuit

    Ressens en toi ce froid
    De ce sang qui se fige
    Amour viens avec moi
    Sens ton coeur qui s'afflige"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    L'acteur vit la personne qu'il croyait être Garfield croiser les bras sur la poitrine, en signe de refus catégorique. Déçu, il tenta sa chance sur un autre front.

    Bien, tant pis, mais peut-être que si la demoiselle ici présente avait lacuisse un plus légère, je serais plus indulgent...

    Et, en disant cela, il commenca a mettre la main aux fesses de Garfield, qui envoya la main d'Althéa dans la tête de l'homme. Maintenant qu'il l'avait vécu, il comprenait les reactions parfois "impulsives" des demoiselles...Mais cela ne resolvait pas leur problème.

    Vous ne mesemblez pas coopératifs! Vous me promettez un opéra qui n'existe pas, vous refusez de me faire gagner ce concours... Je ne vois aucune raison de vous donner ce médaillon!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  16. #16
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    En voyant l'acteur sans scrupules proposer un échange en nature et la courtoise approche qui s'en était suivie, Althéa avait jugé la réaction de son acolyte disproportionnée. A la place de Garfield, elle aurait visé l'entre jambe puis redonné un coup de menton au moment où il se penchait afin de lui rappeler qu'avec les femmes, on regardait d'abord avec les yeux. Bien sur, en tant qu'homme, Garfield devait craindre ce genre de pratiques ... Il lui vint une autre idée. Soudain, montrant le plafond, elle s'exlama : "OH"

    Le comédien leva la tête, elle tapa dans le menton le plus fort possible. Il s'écroula groggy. Garfield, ayant suivi le mouvement se pencha et saisit le médaillon, puis, l'attrapant par la main, ils fillèrent juste avant que les trois mastodontes ne se jettent sur eux
    .

    En haut, la comédienne répondait :

    "Mais je veux encore vivre
    Et profiter encore
    Je veux revoir le givre
    Voir se lever l'aurore

    Je veux connaitre l'ivresse
    Et le chant des saisons
    J'ai besoin de tendresse
    Et encore de frisson

    Je voudrais pouvoir rire
    Et pouvoir aimer
    Je voudrais pouvoir lire
    Les grands textes sacrés"

    Garfield et Althéa couraient aussi vite qu'ils le pouvaient mais leurs poursuivants avaient le pas rapide. Il leur fallait trouver un refuge, un échapatoire. Ce fut le conseiller qui trouva une idée. Sans donner à sa complice le temps de refuser, il monta avec elle les escaliers et déboucha avec elle sur le devant de la scène.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Garfield et Althéa se retrouvèrent au beau milieu de la tirade de la jeune actrice, qui semblait elle aussi fort étonné de cette interrutpion de moins...théatrales. Quoique, se dit Garfield

    [color=#8470FF ]N'aie crainte,
    Car le soleil
    A ouï ta plainte
    Et s'émerveille.

    Tu vivra,
    Jeune femme
    Tu aimera,
    De toute ton âme.

    Ici bas ces trois anges,
    Liés par un serment sacré,
    On entendu tes louanges,
    Et son venus te protéger.

    La mort te désire,
    Mais la vie te réclame,
    Et la faucheuse de son hire
    Peut ravaler les mânes![/color]

    Un peu sonnés, les trois gorille ne comprirent pas la moitié des mots. Mais le public semblait apprécier cette interruption plus que les acteurs, et il se mit applaudir. Lestrois groille ne savait plus que faire, et l'impensable se produisit alors...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  18. #18
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    L'acteur, improvisant tant bien que mal attrappa l'un des trois mastodontes par l'épaule qui rougit jusqu'aux oreilles pendant que le second faisait de grands gestes en direction des gradins pendant que le troisième tentait de se cacher derrière le corps d'Althéa - ce qui ne fut pas une mince affaire compte tenu de sa petite taille :notme: . Donc, l'acteur brandit son épée et se mit à crier :

    "Qu'est ce donc ces démons
    Qui viennent te soustraire
    Ils viennent en ton nom
    M'accabler de misère

    Pourtant tu m'appartiens
    Ton monde n'est que pénombre
    Car je te retiens
    Et qu'importe le nombre

    Tu m'as offert ton coeur
    Tu m'as offert ton âme
    Et j'aurai le bonheur
    De consummer ta flamme"

    Et il s'approcha de la comédienne, pensant donner le coup fatal pour mettre fin dans la farce dans laquelle il était en train de s'empêtrer ...
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Garfield continua sur sa lancé. Plus ils tenaient les colosses occupés, plus ils étaient en sécurité.

    Fi , funeste esprit,
    Tu ne l'aura point!
    Meurt sous les poings
    Du champion de la Vie!


    Un tel champion
    N'existe ici-bas,
    Il n'est qu'illusion
    La femme est à moi!

    Oh divin champion,
    Manifeste toi!
    Fais taire les oraisons,
    Protège la!


    Puis, il fit signe a Althé de faire quelque chose...
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  20. #20
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    La scène s'était soudain emplie de silence. Althéa sentit tout à coup les regards converger vers elle. S'était à son tour d'improviser. Mais comment ? Elle ne connaissait en rien les rudiments de la scène. Elle décida d'apporter un peu d'action. Elle saisit la rapière que Garfield portait à la ceinture et se mit en position pour combattre ou du moins faire semblant et elle se lança :

    "Non, elle n'est pas à toi
    Elle doit vivre
    Elle partira avec moi
    Et elle sera ivre ... heu non .. libre ...



    L'exercice lui fut moins périlleux qu'elle ne s'y attendait. Elle tenta une seconde strophe.

    "Contre moi viens te battre
    Avec moi la lumière
    Et toi vil bellâtre
    Prends garde à ton derrière



    La seconde strophe était beaucoup moins poétique mais elle eut pour effet d'amuser le public ...

    "Alors mets toi en garde
    Et luttes avec moi
    Maintenant tu regardes ...



    Elle fut soudain en manque d'inspiration. Il fallait pourtant qu'elle conclue ... Elle chercha désespérement une rime durant quelques secondes avant de s'exlamer :

    "Saucisse au nougat"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  21. #21
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Déjà que la dernière réplique du Haut conseiller avait arraché des éclats de rire au public était assez ridiculisant pour la troupe d'acteur, mais en plus, un des gorilles eut la bonne idée d'ajouter "Miam, où ça??"...

    L'actrice s'effondra en pleurs, ajoutant à la scène un effet tragique, et l'acteur jouant la mort commençait à paniquer. Sa faux n'était qu'en bois, et contre la lame affuté de l'homme qui se trouvait en face de lui... enfin bref, il ne voulait pas mourir...

    Quant à Garfield, dans le corp d'Althéa, il envisageait d'avoir recours a un sort de métamorphose une fois qu'il aurait récupéré son corps, histoire de laver son image. Mais il lui fallait tout de même dire quelque chose.


    Silence,
    Noble audience
    Le combat commence.


    Mais ceci ne les aidait en rien à sortir de ce panier crabe dans lequel lui et Althéa avaient joyeusement sauté à pieds joints.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  22. #22
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 609
    Devant la nouvelle péripétie offerte malgré elle à la pièce, Althéa avait manqué perdre son sérieux mais avait fini par se reprendre. Devant elle, le public battait des mains, seuls quelques puristes commençaient à sortir des tomates et demander qu'on leur rembourse leurs invitations. Il fallait conclure, et vite. Une diversion ... Ce fut l'acteur qui la trouva pour elle. Voulant éviter de mourir il lacha son arme et se mit à genoux.


    "Vous m'avez pourfendu
    Devant vous je m'incline
    La vie lui est rendue
    Et je courbe l'échine"

    L'actrice se leva, les yeux encore brillants de larmes.

    "Alors je vais renaitre
    Au parfum de la vie
    Enfin pouvoir être
    La lumière de mes nuits

    Debout la tête haute
    Regardant vers l'avant
    J'aurais lavé mes fautes
    Mes rêves dans le vent"

    Ainsi se termina la pièce. Les acteurs se prirent la main et saluèrent sous les huées ou les vivas ... Mais Althéa et Garfield avaient déja quitté les planches.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

Discussions similaires

  1. [Attraction] Concours de dressage
    Par Lothringen dans le forum Les Olympiades de Manost
    Réponses: 21
    Dernier message: 25/10/2008, 12h43
  2. [Lieu] Les Gradins de l'Assemblée
    Par Taliesin dans le forum Le Quartier du Gouvernement
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/09/2008, 13h37
  3. Concours de screenshots
    Par ProsD dans le forum ScreenShots Zone
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/12/2005, 15h43
  4. [Concours] Résistance à la magie
    Par Seina dans le forum Le Festival unique de Magie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/09/2004, 16h43

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231