Affichage des résultats du sondage: Etes vous pour ou contre l'avortement?

Votants
35. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Totalement contre

    1 2,86%
  • Contre hormis pour les cas de viol

    2 5,71%
  • Pour à condition que la personne aie conscience des conséquences de sa decision

    7 20,00%
  • Cela ne relève que du choix de la personne concernée

    19 54,29%
  • Pour ou contre n'est pas le problème, la prévention doit être plus efficace

    5 14,29%
  • Autre avis

    1 2,86%
Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 78

Discussion: [Débat] Votre position face à l'avortement

  1. #1
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages
    2 367

    [Débat] Votre position face à l'avortement

    En cette soirée de Dimanche, je vous propose de vous exprimer sur l'avortement. Qu'en pensez vous? Le sondage est ouvert, vous pouvez voter dans le sondage. Même si une loi est déjà présente, il est interessant de connaître votre position là dessus.
    Ma bio rp est ici

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 239

    Re : Votre position face à l'avortement

    Totalement pour:
    -Il permet aux femmes de choisir la naissance et déviter la maternité en cas de besoin.
    -l'avortement à toujours existé (les faiseuses d'anges), sa légalité permet de limiter au maximum les risques pour les femmes (infections, risques hémorragiques, risques de stérilité etc.)

    Edit: Oui, la contraception doit être mis en avant, c'est bien moins traumatisant pour le corps et l'esprit.
    Dernière modification par Umbre ; 21/12/2009 à 08h58.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  3. #3
    Date d'inscription
    March 2007
    Localisation
    La Réunion
    Messages
    169

    Re : Votre position face à l'avortement

    Pour avoir bossé quelques mois en gynéco, j'ai un point de vue assez éclairé sur la question, je pense. Umbre soulève de très bon points (je ne vous dis pas le nombre de femmes qui ont du mourir de septicémie après le passage d'une faiseuse d'ange; l'aiguille à tricoter dans la cuisine, ce n'est pas une légende). Bon, en sachant que le risque zéro n'existe pas non plus, les risques évoqués ci-dessus (infections, risques hémorragiques, risques de stérilité, etc.) existent quand même encore aujourd'hui, bien qu'ils soient faibles et encadrés par une structure de soin, ou tout simplement le corps médical.
    En outre, je tiens à prévenir tout de suite tous les opposants que l'avortement n'est **jamais** une solution de facilité pour la femme qui le vit, c'est plutôt une solution de dernier recours lorsque l'on se retrouve coincée avec une grossesse non désirée, ou non prévue.

    Donc, au cas où vous n'auriez pas compris: je suis pour!

    Edit: Mais bien évidemment, je souligne la nécessité de mettre en avant les mesures de prévention, et de contraception, en première ligne, bien évidemment.
    Dernière modification par Eleima ; 21/12/2009 à 08h04. Motif: Addendum

  4. #4
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870

    Lecture Re : Votre position face à l'avortement

    Je suis totalement pour, mais je pense que cela relève vraiment du choix de la personne concernée.

    Il faut malgré tout privilégier la contraception, pour d'abord éviter toute grossesse non-désirée, mais il n'est pas question non plus de ne pas laisser les femmes qui le désire en bénéficier.
    L'accent doit donc davantage être porté sur les moyens de contraception qui existent, pour que les femmes puissent choisir celui qui leur paraît le plus adapté. Ensuite, il est évident comme le disait Eleima, qu'un IVG n'est jamais à prendre à la légère : il n'est pas sans conséquence pour les femmes que ce soit au niveau physique et au niveau biologique. Donc, on ne peut pas parler de "solution" de facilité car c'est une décision extrêmement difficile à prendre et qui a des répercussions pendant toute la vie.

    Après, chacune doit faire son choix : je ne dis pas que l'environnement (leur parent, le père de l'enfant, etc) n'a pas à s'exprimer sur la question, mais je crois vraiment que c'est en premier lieu la femme enceinte qui doit déterminer si oui ou non elle a la possibilité d'élever cet enfant et de lui offrir un avenir.

    Le temps de réflexion obligatoire qui est aujourd'hui institué dans la loi (15 jours il me semble) est une très bonne chose dans la mesure où on doit évidemment laisser le choix à la personne, la laisser peser cette décision comme il se doit.

    Pratiquer un IVG n'est pas anodin. C'est pourquoi je pense qu'on pourrait fournir un peu plus d'informations à toutes les femmes (jeunes pour commencer) sur tous les moyens de contraception qui existent, la façon de s'en servir, pour qu'elles aient la possibilité de se prémunir de se genre chose.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  5. #5
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : Votre position face à l'avortement

    Pour moi cela ne relève que du choix de la personne concernée.
    Pourquoi désire -t-on avorter?
    -tomber enceinte par accident d'une personne avec qui on a pas de relation stable ou avec qui la stabilité de couple est compromise, ce qui voudrait dire avoir un enfant sans père.
    -grossesse accidentelle d'une femme en couple qui a déjà plusieurs enfants et dont le budget familiale ne permettrait pas d'assumer un enfant supplémentaire.
    -trop jeune pour assumer une grossesse, pas de revenu et étude à finir.
    -viol...

    C'est un acte à ne pas prendre à la légère qui n'est pas sans conséquences sur l'organisme si il est pratiqué trop souvent. Vivre une grossesse s'est très fatiguant et élever un enfant ça demande énormément de concession sur la vie de tout les jours.
    Donc une IVG est une décision pas facile à prendre. Et les femmes qui arrivent avec une ordonnance suite à un IVG, je peux vous dire qu'elles ont pas le moral même si elles sont convaincues d'avoir fait le bon choix. C'est une experience pas très agréable pour une femme.
    Pour ma part au quotidien, je discute énormément avec les consommatrices de Norlevo, les personnes ayant des difficultés à suivre une contraception et les personnes sortant d'un IVG pour les aider à mieux gérer leur contraception ou les diriger vers les centres médicaux compétents.
    Dernière modification par Elanor ; 21/12/2009 à 16h37.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  6. #6
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : Votre position face à l'avortement

    Cela ne relève que du choix de la personne concernée.


    Evidemment l'IVG c'est le dernier recours, le plus traumatisant, et mieux vaudrait ne pas tomber enceinte que de devoir avorter. Mais ce n'est pas si difficile que cela de tomber enceinte sans l'avoir voulu. Même en prenant ses précautions... (ça c'est pour le mythe de "la nana irresponsable qui a pris aucune précaution et qui va à l'IVG comme elle va chez le coiffeur"):



    • d'abord, il y a des gens bien intentionnés qui l'aident à ne pas prendre de précautions. Je parle des gars qui tiennent le discours suivant : 1/ la contraception, c'est un problème de fille, donc c'est pas mon problème 2/ le préservatif, hors de question, ça "supprime les sensations" (sic). C'est plus répandu que je ne croyais...
    • les médecins orientent en premier lieu sur pillule et préservatif. Pour le préservatif, ça se déchire... (et cf. plus haut) Pour la pillule, le rythme de prise est très contraignant, s'agit pas de se tromper, d'oublier un soir (répercussion sur toute la semaine qui suit), de décaler de plus de six heures... Les autres contraceptifs, moins sujets à échec, sont aussi beaucoup plus lourds (implants, etc.)
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  7. #7
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    3 139

    Re : Votre position face à l'avortement

    Voilà mon avis : Cela ne relève que du choix de la personne concernée. Autrement dit je suis totalement pour.

    Raisons :

    -l' avortement c'est comme la consommation d' alcool, on ne peut l' empêcher par une loi l' interdisant. Du coup lorsque l' IVG est interdite, les femmes riches ou aisées peuvent avorter dans des conditions à peu près correctes tandis que les femmes pauvres finissent avec les "faiseuses d' anges", vous connaissez la suite...

    -dans les "cas de base" tels que viol malformation de l' enfant ou danger pour la santé de la mère, le recours à l' IVG est plus que compréhensible.

    -les femmes ont le droit de choisir. Elles ont le droit de disposer de leur corps.

    -des situations de problèmes économiques, de familles déjà nombreuses (plusieurs enfants déjà à charge) peuvent pousser des femmes à avorter car des enfants en plus rendent leurs charges de mères insupportables (ex une femme qui a 2 enfant peut être écrasée de boulot alors avec 3 ou 4 ce n' est même pas la peine d' y penser...)

    De toute manière contrairement à ce que pensent les antiIVG, l' avortement ne sera quasiment jamais une solution de facilité, un genre de contraception bis pour des filles ayant oublié leurs contraceptifs. Comme d' autres l' ont déjà souligné plus haut une IVG est toujours une expérience difficile (pour ne pas dire plus) pour les femmes qui passent par là.
    Dernière modification par Bat ; 23/01/2012 à 13h59.
    Bat la chauve-souris de Gotham !
    Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forums Elindore http://foxglove.tonsite.biz/elindore/ sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et ma bio JdR http://www.baldursgateworld.fr/lacou...4-com-bat.html

  8. #8
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Je me demande ce qui peut être plus facile pour une femme: avorter ou savoir que via l'adoption de son enfant elle ne le verra probablement jamais ?

    Est-ce une solution de facilité pour ne pas choisir entre: garder l'enfant et le faire adopter ? (Là un sentiment de responsabilité se développe et c'est impossible d'oublier, tandis que pour l'avortement il peut y avoir une légère culpabilité mais la conscience est facilement endormable via divers arguments)

    d'abord, il y a des gens bien intentionnés qui l'aident à ne pas prendre de précautions. Je parle des gars qui tiennent le discours suivant : 1/ la contraception, c'est un problème de fille, donc c'est pas mon problème 2/ le préservatif, hors de question, ça "supprime les sensations" (sic). C'est plus répandu que je ne croyais...
    Moi qui pensais que les femmes modernes avaient un peu plus de personnalité que ça...
    les médecins orientent en premier lieu sur pillule et préservatif. Pour le préservatif, ça se déchire... (et cf. plus haut) Pour la pillule, le rythme de prise est très contraignant, s'agit pas de se tromper, d'oublier un soir (répercussion sur toute la semaine qui suit), de décaler de plus de six heures... Les autres contraceptifs, moins sujets à échec, sont aussi beaucoup plus lourds (implants, etc.)
    C'est lourd ok mais à priori une femme se maquille tous les jours, est-ce si dur de faire que ça devienne un automatisme aussi ? (de même pour l'homme avec le préservatif)

    J'ai mis Contre hormis pour les cas de viol mais j'aurai bien mis Pour ou contre n'est pas le problème, la prévention doit être plus efficace, ça pourrait suffire si c'était bien mené. En effet si la prévention était bien menée il n'y aurait pas de raison de voir des femmes demander des avortements (hormis le viol et encore la pillule du lendemain existe).
    Dernière modification par Eomer ; 21/12/2009 à 17h16.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  9. #9
    Smidge Invités

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    C'est lourd ok mais à priori une femme se maquille tous les jours, est-ce si dur de faire que ça devienne un automatisme aussi ? (de même pour l'homme avec le préservatif)
    wou...
    Je ne savais pas que les femmes se maquillaient tous les jours Mais elles seront encore plus à même de te répondre que moi...
    La question est plutôt : et toi, serais-tu prêt à subir toutes cette organisation ad vitam aeternam s'ils étaient aussi contraignants ? Et même si la réponse est oui, je ne suis pas sûr que ce soit le cas pour tous...

    Donc, c'est pour ça que j'ai répondu que l'avortement regardait principalement les femmes elles-même. Et je suis bien conscient que ça n'est pas une solution de facilité, mais bien une ultime roue de secours.

  10. #10
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : Votre position face à l'avortement

    @ Eomer :

    je ne me maquille pas tous les jours.

    Mais applique-toi le problème à toi-même : tu n'as jamais oublié de te brosser les dents ? Tu ne t'es jamais levé plus tard, couché plus tôt (un soir de grosse fatigue) ? Tu n'es jamais sorti une bonne partie de la nuit ? Etre parfaitement prudent, c'est possible ponctuellement, mais sur la longue durée, les accidents arrivent fatalement. Je connais pas mal de cas d'enfants nés d'un échec de contraception, du reste...

    Et un petit lien vers le taux d'échec des différents contraceptifs : je n'y lis aucun 0%
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  11. #11
    Date d'inscription
    March 2007
    Localisation
    La Réunion
    Messages
    169

    Re : Votre position face à l'avortement

    Clairement, c'est dans tous les bouquins, la contraception parfaite **n'existe**PAS**.
    Pour mémoire, je me manquille une fois tous les 36 du mois, pour ma part...
    En outre, la pilule, ce n'est pas seulement contraignant, mais en plus, elle peut présenter des effets secondaires indésirables. Ce n'est pas le cas du préservatif, jusqu'à preuve du contraire, et en plus, si les médecins le proposent aussi souvent, c'est pour une simple et bonne raison: c'est le seul moyen de contraception qui protège des MST.

    Enfin, cela me fait un peu bondir de lire "tandis que pour l'avortement il peut y avoir une légère culpabilité mais la conscience est facilement endormable via divers arguments". Une femme n'oublie *jamais* qu'elle a eu un avortement, et j'ai vu certaines le vivre très mal. Alors, franchement, pour une conscience endormie...

  12. #12
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 002

    Re : Votre position face à l'avortement

    Bien évidemment, et heureusement il faut autoriser l'avortement, librement et gratuitement pour toutes les femmes
    Cependant, il faut venir sur un fait, de plus en plus de femmes en arrivent à l'avortement (notamment chez les très jeunes femmes) et ça n'est pas normal. Non qu'il faille (à mon sens) leur interdire cet accès, cela voudrait dire briser leur avenir le plus souvent.
    Mais surtout, L'EDUCATION SEXUELLE! Expliquer que OUI on peut attraper le SIDA si on se protège pas (car oui la grossesse c'est une maladie, mais le SIDA par contre on en meurt plus souvent et comme l'enfant, on le garde à vie)
    Seul moyen de faire reculer l'avortement à mon sens, de façon intelligente, c'est l'éducation et ça commence très tôt.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  13. #13
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : Votre position face à l'avortement

    C'est lourd ok mais à priori une femme se maquille tous les jours, est-ce si dur de faire que ça devienne un automatisme aussi ?
    Là je suis choquée. Prendre la pilule c'est pas sans conséquence sur l'organisme (je t'épargnes la liste des effets secondaires). Alors comparer ça à du maquillage, excuse moi mais c'est vraiment n'importe quoi. Le maquillage c'est plus du niveau se raser tout les jours pour les mecs.

    Citation:
    d'abord, il y a des gens bien intentionnés qui l'aident à ne pas prendre de précautions. Je parle des gars qui tiennent le discours suivant : 1/ la contraception, c'est un problème de fille, donc c'est pas mon problème 2/ le préservatif, hors de question, ça "supprime les sensations" (sic). C'est plus répandu que je ne croyais...
    Moi qui pensais que les femmes modernes avaient un peu plus de personnalité que ça...
    Merci pour l'insulte gratuite là. Il y a pas mal de femme sur ce forum, tu pourrais être plus respectueux dans tes propos.Justement en tant que femme moderne, je m'indigne et m'étonnes au même titre que Lothrigen des propos vis à vis de la contraception que tiennent encore certains hommes.
    Dernière modification par Elanor ; 21/12/2009 à 20h56.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  14. #14
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Mais applique-toi le problème à toi-même : tu n'as jamais oublié de te brosser les dents ? Tu ne t'es jamais levé plus tard, couché plus tôt (un soir de grosse fatigue) ? Tu n'es jamais sorti une bonne partie de la nuit ? Etre parfaitement prudent, c'est possible ponctuellement, mais sur la longue durée, les accidents arrivent fatalement. Je connais pas mal de cas d'enfants nés d'un échec de contraception, du reste...
    Je pense que personnellement je n'aimerai pas la pillule si j'étais une femme et dans ce cas je verrais trois solutions:
    - Surveiller mon cycle (bon pas très pratique donc je fais que en parler parce que ce n'est pas une science sûre mais ça réduit les chances de grossesses quand même).
    - Prendre un préservatif: 99% de chances qu'il ne se casse pas non ? Et si il se casse, 14% de chances qu'il y ait grossesse d'après ton site. C'est vraiment faible non ? (et dans ce cas en combinant une pillule du lendemain on doit passer à 0%)
    - Se faire ligaturer les trompes.
    Humm une autre en fait:
    - Abstinence jusqu'au mariage ou au moins les fiançailles ? Ahh non de nos jours ça fait ringuard. (A priori ensuite soit on a des enfants soit on en veut pas et le plus simple est la ligature ou enlever les ovaires ce qui empèche d'avoir un cancer d'ailleurs).
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Cependant, il faut venir sur un fait, de plus en plus de femmes en arrivent à l'avortement (notamment chez les très jeunes femmes) et ça n'est pas normal. Non qu'il faille (à mon sens) leur interdire cet accès, cela voudrait dire briser leur avenir le plus souvent.
    Je trouve cet argument bien facile... "Briser leur avenir". Les mères ici présentes ont elles l'impression d'avoir raté leur vie en ayant enfanté ? Ne considèrent elles pas que avoir un enfant peut être gratifiant pour son développement personnel ? Est-ce totalement inconciliable avec un travail ? N'est-ce pas justement une bonne leçon de responsabiliser une jeune femme et au contraire lui assurer un meilleur avenir en n'autorisant l'avortement que dans des cas strictement encadrés ? Apprendre que le sexe n'est pas que quelque chose de mécanique quoi...
    Citation Envoyé par Eleima Voir le message
    Enfin, cela me fait un peu bondir de lire "tandis que pour l'avortement il peut y avoir une légère culpabilité mais la conscience est facilement endormable via divers arguments". Une femme n'oublie *jamais* qu'elle a eu un avortement, et j'ai vu certaines le vivre très mal. Alors, franchement, pour une conscience endormie..
    Je pense que les femmes n'oublient jamais mais une bonne partie d'entre elles s'en accomode plus ou moins facilement (surtout les plus jeunes femmes sûrement). Et la loi permet cela en n'admettant pas que l'embryon est un être humain en devenir quand il a moins de 12 semaines.
    A contrario savoir que son enfant vit quelque part et que tu l'as abandonné à la naissance c'est plus dur pour la conscience non ? Bien que faire adopter soit pourtant le meilleur choix entre les deux mais bon la rationnalité n'est pas souvent suivie par les Hommes.
    Et mener à terme une grossesse ce n'est pas détruire sa vie, ce n'est pas une si longue période que ça. Après: adoption si on n'en veut vraiment pas.

    Après rejeter la faute sur le géniteur c'est un autre soucis. Soit le type avec qui tu as couché est un c** soit non. Dans ce cas c'est en partie de ta faute de toute façon.

    PS: petit article récent: http://www.avortementivg.com/article-22943110.html
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 10h57.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  15. #15
    Smidge Invités

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Humm une autre en fait:
    - Abstinence jusqu'au mariage ou au moins les fiançailles ? Ahh non de nos jours ça fait ringuard. (A priori ensuite soit on a des enfants soit on en veut pas et le plus simple est la ligature ou enlever les ovaires ce qui empèche d'avoir un cancer d'ailleurs).
    Je suis partagé entre et
    Mais bon, ya quand même des questions qui se posent : et quand on ne se marie pas ? c'est un pêché d'avoir des enfants ?
    Et même en passant outre ça : et si on ne veut pas des enfants tout de suite ? On fait comment ?

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Je trouve cet argument bien facile... "Briser leur avenir". Les mères ici présentes ont elles l'impression d'avoir raté leur vie en ayant enfanté ? Ne considèrent elles pas que avoir un enfant peut être gratifiant pour son développement personnel ? Est-ce totalement inconciliable avec un travail ? N'est-ce pas justement une bonne leçon de responsabiliser une jeune femme et au contraire lui assurer un meilleur avenir en n'autorisant l'avortement que dans des cas strictement encadrés ? Apprendre que le sexe n'est pas que quelque chose de mécanique quoi...
    Mais c'est pourtant le cas. Un couple qui n'a pas de revenus, pas d'emploi, ou pas de quoi élever un enfant de plus, ou qui vit dans une situation précaire... bien sûr que ça peut briser une vie ! Tu te vois élever un enfant à, je sais pas moi, 18 - 19 ans ? C'est chaud quand même. Peut-être est-ce ton cas, mais je doute fort que ce soit celui de tout le monde ! Ce n'est pas incompatible avec le travail, bien sûr, mais (en tout cas de nos jours), c'est la grosse galère si on a pas une situation de vie stable.

    Et alors, ce que je trouve d'énorme là, c'est "N'est-ce pas justement une bonne leçon de responsabiliser une jeune femme"
    En quoi est ce que ce que serait la responsabilité *d'une jeune femme* uniquement ? Faire un enfant, c'est la responsabilité d'un *couple*. C'est à dire autant de la jeune femme que du jeune homme.
    Après, je ne dis pas que les femmes qui n'ont pas avorté alors qu'elles auraient pu regrettent toutes leurs choix, mais on se console aussi bien souvent en se persuadant qu'on a pris les bonnes décisions. C'est humain, et c'est normal. Mais pour certaines, c'est le drame. Et rien que pour ça, c'est une bonne chose que l'IVG existe.

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Je pense que certaines femmes n'oublient jamais mais elles s'en accomodent plus ou moins facilement. Et la loi permet cela en n'admettant pas que l'embryon est un être humain en devenir quand il a moins de 12 semaines.
    Je ne suis pas une femme, je peux difficilement juger. Certainement d'ailleurs comme une femme n'ayant jamais porté un enfant. Mais de ce que je peux m'en représenter, l'expérience m'a tout de même l'air plutôt traumatisante, et non, je doute vraiment très fort qu'on puisse s'en "accomoder" aussi facilement que ça.

    Par contre... si c'était vraiment si universel que ça de considérer l'avortement comme un crime, il devrait y avoir autant de détracteur hommes que femmes, non ? Et pourtant...


    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Après rejetter la faute sur le géniteur c'est un autre soucis. Soit le type avec qui tu as couché est un c** soit non. Dans ce cas c'est en partie de ta faute de toute façon.
    C'est faire preuve d'un jugement vraiment dur envers l'être humain, je trouve. On aurait le droit à l'erreur et au pardon dans bien des domaines, mais pas dans celui-ci ? L'avortement est un choix supplémentaire qui existe. On s'en sert, ou pas. Et le fait qu'il existe ne le rend pas pour autant anodin, et encore moins systématique. Mais bon, je ne peux que présumer de tout ça...
    Après tout, je ne suis pas (complètement ) une femme...


    EDIT : hum, le blog dont tu as mis le lien, Eomer... il est quelque peu... comment dire... "partisan", hein... Va jeter un oeil dans la section vidéo ou dans les liens... je ne suis pas certain de leur entière impartialité...
    Dernière modification par Smidge ; 22/12/2009 à 11h15.

  16. #16
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Smidge Voir le message
    Je suis partagé entre et
    Mais bon, ya quand même des questions qui se posent : et quand on ne se marie pas ? c'est un pêché d'avoir des enfants ?
    Et même en passant outre ça : et si on ne veut pas des enfants tout de suite ? On fait comment ?
    Bah on choisit une option au dessus.

    Mais c'est pourtant le cas. Un couple qui n'a pas de revenus, pas d'emploi, ou pas de quoi élever un enfant de plus, ou qui vit dans une situation précaire... bien sûr que ça peut briser une vie ! Tu te vois élever un enfant à, je sais pas moi, 18 - 19 ans ? C'est chaud quand même. Peut-être est-ce ton cas, mais je doute fort que ce soit celui de tout le monde ! Ce n'est pas incompatible avec le travail, bien sûr, mais (en tout cas de nos jours), c'est la grosse galère si on a pas une situation de vie stable.
    On fait adopter ? On utilise un bon contraceptif ? On prend ses responsabilités et on évite d'être dans une telle situation ?

    Et alors, ce que je trouve d'énorme là, c'est "N'est-ce pas justement une bonne leçon de responsabiliser une jeune femme"
    En quoi est ce que ce que serait la responsabilité *d'une jeune femme* uniquement ? Faire un enfant, c'est la responsabilité d'un *couple*. C'est à dire autant de la jeune femme que du jeune homme.
    Visiblement non puisque certaines femmes ici ont posté en disant que certains hommes rejetent cette responsabilité sur la femme. Dans ce cas il revient à la femme soit d'accepter dans sa couche soit de prendre en charge sa contraception soit de forcer l'homme à utiliser un préservatif.
    Un homme peut coucher n'importe quand donc c'est bien à la femme de décider "quand" et comment en général.

    Après, je ne dis pas que les femmes qui n'ont pas avorté alors qu'elles auraient pu regrettent toutes leurs choix, mais on se console aussi bien souvent en se persuadant qu'on a pris les bonnes décisions. C'est humain, et c'est normal. Mais pour certaines, c'est le drame. Et rien que pour ça, c'est une bonne chose que l'IVG existe.
    Je comprends pas le raisonnement... pour certaines c'est le drame et elles regrettent et rien que pour ça l'IVG est une bonne chose ? Ca devrait pas être le contraire la conclusion alors ?

    Je ne suis pas une femme, je peux difficilement juger. Certainement d'ailleurs comme une femme n'ayant jamais porté un enfant. Mais de ce que je peux m'en représenter, l'expérience m'a tout de même l'air plutôt traumatisante, et non, je doute vraiment très fort qu'on puisse s'en "accomoder" aussi facilement que ça.
    210 000 femmes estiment pouvoir s'en accomoder chaque année pourtant.

    Par contre... si c'était vraiment si universel que ça de considérer l'avortement comme un crime, il devrait y avoir autant de détracteur hommes que femmes, non ? Et pourtant...
    Et ?... De toute façon une bonne partie des hommes sont des lâches donc...

    C'est faire preuve d'un jugement vraiment dur envers l'être humain, je trouve. On aurait le droit à l'erreur et au pardon dans bien des domaines, mais pas dans celui-ci ? L'avortement est un choix supplémentaire qui existe. On s'en sert, ou pas. Et le fait qu'il existe ne le rend pas pour autant anodin, et encore moins systématique. Mais bon, je ne peux que présumer de tout ça...
    Après tout, je ne suis pas (complètement ) une femme...
    Bah justement, l'avortement soit tu minimises son importance soit tu considères ça comme un meurtre. Peut on parler de droit à l'erreur quand "l'erreur" est la naissance d'un autre être humain qui n'a pas moins de valeur que la mère ?

    Edit: Bah ne regarde pas les autres sections, l'article auquel je mène est objectif je trouve. Je les avais pas regardées en fait... Mais bon après tout on voit plus souvent l'autre position libertaire que celle là donc ça fait pas de mal !
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 11h32.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  17. #17
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 239

    Re : Votre position face à l'avortement

    @Eomer: Tu es contre l'IVG, c'est ton droit, mais une chose est sur, c'est que l'avortement soit légal ou non, il exisera comme il existait avant sa légalisation. L'avortement a en bonne partie été légalisé pour ça. Controler les risques liés à l'avortement. Les faiseuses d'anges ont fait de nombreuses victimes du fait de leurs techniques pas des plus soignées.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  18. #18
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Umbre Voir le message
    @Eomer: Tu es contre l'IVG, c'est ton droit, mais une chose est sur, c'est que l'avortement soit légal ou non, il exisera comme il existait avant sa légalisation. L'avortement a en bonne partie été légalisé pour ça. Controler les risques liés à l'avortement. Les faiseuses d'anges ont fait de nombreuses victimes du fait de leurs techniques pas des plus soignées.
    Sûrement, bien que on peut se demander si on y a gagné au change: légaliser des IVG en nombre pour empêcher qu'un certain nombre d'IVG illégales soient menées. Au moins celles qui faisaient un tel barbarisme (aiguilles à tricoter etc.) savaient ce qu'elles faisaient et les risques. De toute façon sans l'IVG, pourquoi reviendrait t'on a de telles extrémités alors que les possibilités contraceptives se sont largement multipliées et popularisées ?
    Je doute qu'on en reviendrait à ce sombre tableau que tu rappelles.
    Et si tu mettais tout l'argent dépensé en remboursant les IVG dans des campagnes de prévention tu penses pas que les demandes d'IVG deviendraient caduques ?

    Pour info je suis totalement pour le contrôle des naissances mais pas en passant forcément par l'IVG. Et après coup j'aurais plutôt dû voter ça: Pour ou contre n'est pas le problème, la prévention doit être plus efficace. Parce que en effet le débat pour ou contre ne mène jamais bien loin.
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 11h58.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  19. #19
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 239

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Pour info je suis totalement pour le contrôle des naissances mais pas en passant forcément par l'IVG.
    Euhhh oui bien sur.... Sur quels critères??? Si ton Q.I. n'est pas asser élevé, pas d'enfants? Si tu as une sale gueule, pas d'enfants? Si tu es trop pauvre, pas d'enfants? Si tu as une mauvaise vue, pas d'enfants? Si tu as des idées controversées, pas d'enfants??

    *Se rappel Le meilleur des Mondes de Aldous Huxley*

    PS: des idées vaguement similiares avaient commencés à être en mis application en Allemagne à une certaine époque... Ils ne voulaient que des enfants blonds aux yeux bleus, beaux, forts, intelligents et de race germanique... (c'est un petit brun à moustache d'origine juive et Autrichien de naissance, qui était un peintre raté, qui voulait ça...

    EDIT de Smidge : vas-y mollo quand même hein, on frôle le point Godwin là
    Dernière modification par Smidge ; 22/12/2009 à 13h21.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  20. #20
    Smidge Invités

    Re : Votre position face à l'avortement

    Bon allez, je me sens le courage de répondre une fois de plus, mais peut être la dernière sans nouvel éclairage.

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Bah on choisit une option au dessus.
    Et quand ça rate, c'est justement là qu'intervient d'IVG, non ?
    Parce que partir du principe qu'on peut toujours trouver une autre solution, là pour le coup c'est vivre dans le monde des bisounours (comme quoi ya pas que moi )

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    On fait adopter ? On utilise un bon contraceptif ? On prend ses responsabilités et on évite d'être dans une telle situation ?
    Ce n'est pas toujours aussi simple au quotidien. Tout ça, c'est valable dans "l'absolu". Mais aç arrive parfois qu'on arrive à situation critique. Alors oui, c'est certainement de la responsabilité de la personne qui est tombée enceinte et de son compagnon (ben oui, parce que jusqu'aux dernières nouvelles, faut être deux pour ça arrive ce genre de trucs), mais c'est pas une raison pour que la femme ne puisse pas disposer de son corps, *même* si c'est à la base un manque de vigilance (constante, c'est pas évident) de sa part.

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Visiblement non puisque certaines femmes ici ont posté en disant que certains hommes rejetent cette responsabilité sur la femme. Dans ce cas il revient à la femme soit d'accepter dans sa couche soit de prendre en charge sa contraception soit de forcer l'homme à utiliser un préservatif.
    Un homme peut coucher n'importe quand donc c'est bien à la femme de décider "quand" et comment en général.
    Lorsque deux personnes sont en couple, c'est de leur responsabilité à tous les deux de faire un enfant. Et je crois que les exemples qui ont été cités étaient justement pour décrier le comportement de certains hommes... pas pour dire qu'il fallait que ce soit une généralité... (ou alors, j'ai rien compris ). L'avortement est aussi une décision d'un couple, à mon avis (ce qui exclu aussi bien entendu un cas où l'homme contraindrait sa femme à se faire avorter). Mais par contre, c'est exclusivement celui de la femme lorsqu'elle est seule. Et tout rejeter sur sa responsabilité est une sorte de double peine, quand on sait que l'avortement est souvent fait par nécessité que par gaité de coeur.

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Je comprends pas le raisonnement... pour certaines c'est le drame et elles regrettent et rien que pour ça l'IVG est une bonne chose ? Ca devrait pas être le contraire la conclusion alors ?
    Je me réexplique donc
    Il est vrai que certaines femmes qui n'ont pour finir pas avorté disent qu'elles sont heureuses de ne pas l'avoir fait. Et je pense que c'est une réaction normale et humaine de se conforter dans ses choix, surtout quand ils sont difficiles.
    Mais cependant, pour celles dont le fait d'avoir eu un enfant a énormément perturbé la vie, il est préférable que l'IVG existe et reste un choix comme un autre.

    Voilà, j'ai été plus clair ?

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    210 000 femmes estiment pouvoir s'en accomoder chaque année pourtant.
    Chiffre qui veut tout et rien dire.
    "S'en accommoder" ? C'est à dire ? Qu'elles l'ont fait ? Qu'elle disent après coup que ça les a pas dérangées ? Qu'elles seraient prêtes à le refaire ?
    (parce qu'avec un terme aussi imprécis, on pourrait aussi dire que 3 millions de français préfèrent rester chez eux à ne rien faire plutôt qu'à travailler comme tout le monde. La preuve ? Ils sont au chômage ! )

    Et même avec les réponses à ses questions, il manque des comparatifs. Combien estiment par contre ne pas pouvoir s'en accommoder et n'avoir choisi cette solution que comme solution extrême ? C'est le ratio entre ces deux valeurs qui peut donner une indication. Pas un simple chiffre isolé (qui est celui de la france ? de l'europe ? du monde ?)

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Et ?... De toute façon une bonne partie des hommes sont des lâches donc...
    Ils sont lâches de ne pas dénoncer l'avortement comme un crime ?
    Ce que je constate, c'est que ce sont souvent les hommes qui sont très prompts à décrier l'avortement, quand bien même ça ne les concerne quand même pas autant que les femmes elles mêmes.
    Ahh.... ça serait tellement plus simple si c'était comme avant... Bobonne à la maison à s'occuper des moutards et à faire la bouffe, pendant que son valeureux mari va gagner l'argent de la famille à la sueur de son front


    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Bah justement, l'avortement soit tu minimises son importance soit tu considères ça comme un meurtre. Peut on parler de droit à l'erreur quand "l'erreur" est la naissance d'un autre être humain qui n'a pas moins de valeur que la mère ?
    Ni l'un, ni l'autre en fait. Et oui, on peut parler de droit à l'erreur. Cette "erreur" aurait effectivement pour avenir la naissance d'un enfant, mais il existe justement des moyens d'éviter d'aller jusqu'à cette erreur, donc pourquoi ne pas les utiliser ?
    Parce que l'accouchement sous X et l'adoption n'est pas non plus une solution. Combien seront effectivement adoptés par la suite ? Et tous ces enfants qui vivront sans parents pour leur donner un amour essentiel à leur vie ? Non, franchement, je ne suis pas certain que ce soit la solution, même à une "erreur", comme tu dis.
    Après, c'est mon opinion. Et laissons aux femmes concernées le droit d'avoir la leur, et d'agir en conséquence.

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Edit: Bah ne regarde pas les autres sections, l'article auquel je mène est objectif je trouve. Je les avais pas regardées en fait... Mais bon après tout on voit plus souvent l'autre position libertaire que celle là donc ça fait pas de mal !
    Objectif... peut être.
    Mais que doit-on conclure d'une augmentation des IVG chez les plus jeunes ? Peut-être tout simplement une meilleure sensibilisation au droit à se faire avorter ?

    Bref, j'en resterai là je pense, sauf fait nouveau ou argument nouveau

  21. #21
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Umbre Voir le message
    Euhhh oui bien sur.... Sur quels critères??? Si ton Q.I. n'est pas asser élevé, pas d'enfants? Si tu as une sale gueule, pas d'enfants? Si tu es trop pauvre, pas d'enfants? Si tu as une mauvaise vue, pas d'enfants? Si tu as des idées controversées, pas d'enfants??
    Via la contraception le contrôle des naissances hein... On n'est pas dans la science fiction justement. Je voulais juste bien montrer que je n'ai pas une ligne Papale du refus du préservatif ou des trucs de ce genre.

    Citation Envoyé par Smidge Voir le message
    Et quand ça rate, c'est justement là qu'intervient d'IVG, non ?
    Parce que partir du principe qu'on peut toujours trouver une autre solution, là pour le coup c'est vivre dans le monde des bisounours (comme quoi ya pas que moi.)
    Quand la prévention et la contraception ratent: adoption, accouchement sous X.

    Lorsque deux personnes sont en couple, c'est de leur responsabilité à tous les deux de faire un enfant. Et je crois que les exemples qui ont été cités étaient justement pour décrier le comportement de certains hommes... pas pour dire qu'il fallait que ce soit une généralité... (ou alors, j'ai rien compris ). L'avortement est aussi une décision d'un couple, à mon avis (ce qui exclu aussi bien entendu un cas où l'homme contraindrait sa femme à se faire avorter). Mais par contre, c'est exclusivement celui de la femme lorsqu'elle est seule. Et tout rejeter sur sa responsabilité est une sorte de double peine, quand on sait que l'avortement est souvent fait par nécessité que par gaité de coeur.
    Est-il "nécessaire" d'en arriver à l'IVG quand on ne veut pas assumer sa maternité ? Cf au dessus.
    Je veux aussi rejoindre ça avec ce que tu as dit un peu plus bas:
    Ils sont lâches de ne pas dénoncer l'avortement comme un crime ?
    Ce que je constate, c'est que ce sont souvent les hommes qui sont très prompts à décrier l'avortement, quand bien même ça ne les concerne quand même pas autant que les femmes elles mêmes.
    Peut être parce que l'homme, actuellement, n'a pas voix au chapitre dans la décision d'IVG ? C'est le corps de la femme et l'homme en est éjecté. Et pourtant si il y a conception on rejete autant la faute sur l'homme que la femme. "Il faut un couple pour concevoir".
    Je me réexplique donc
    Il est vrai que certaines femmes qui n'ont pour finir pas avorté disent qu'elles sont heureuses de ne pas l'avoir fait. Et je pense que c'est une réaction normale et humaine de se conforter dans ses choix, surtout quand ils sont difficiles.
    Mais cependant, pour celles dont le fait d'avoir eu un enfant a énormément perturbé la vie, il est préférable que l'IVG existe et reste un choix comme un autre.
    Voilà, j'ai été plus clair ?
    Oui c'est clair. Mais ça néglige encore la possibilité d'abandonner l'enfant à l'adoption alors que c'est une alternative bien encadrée par la loi. "Perturber" sa vie (quel égoïsme quand même !) n'est pas une fatalité.
    Entre celles heureuses d'avoir changé d'avis, celles qui regrettent de l'avoir fait, celles qui auraient tout aussi bien pu accoucher sous X et celles qui accouchent sous X et le regrettent. Et celles qui voulaient le faire adopter et changent d'avis ça fait beaucoup non ?
    Combien auraient été contentes d'avoir un enfant si on n'avait pas autant facilité leur choix de faire une IVG alors qu'elles étaient en détresse ?
    Et même avec les réponses à ses questions, il manque des comparatifs. Combien estiment par contre ne pas pouvoir s'en accommoder et n'avoir choisi cette solution que comme solution extrême ? C'est le ratio entre ces deux valeurs qui peut donner une indication. Pas un simple chiffre isolé (qui est celui de la france ? de l'europe ? du monde ?)
    L’IVG en chiffres - Doctissimo
    En moyenne 1 française sur 2. 220 000 par an en France.

    Ni l'un, ni l'autre en fait. Et oui, on peut parler de droit à l'erreur. Cette "erreur" aurait effectivement pour avenir la naissance d'un enfant, mais il existe justement des moyens d'éviter d'aller jusqu'à cette erreur, donc pourquoi ne pas les utiliser ?
    Parce que l'accouchement sous X et l'adoption n'est pas non plus une solution. Combien seront effectivement adoptés par la suite ? Et tous ces enfants qui vivront sans parents pour leur donner un amour essentiel à leur vie ? Non, franchement, je ne suis pas certain que ce soit la solution, même à une "erreur", comme tu dis.
    Après, c'est mon opinion. Et laissons aux femmes concernées le droit d'avoir la leur, et d'agir en conséquence.
    Oui, en effet, c'est logique. Peut être ne seront ils pas heureux en adoption (par manque d'amour tu dis ? Bah Voyageuse te dira ce qu'elle pense de sa fille adoptée) donc autant les euthanasier. Au moins plus besoin de s'inquiéter pour eux. C'est presque du nazisme là.

    Objectif... peut être.
    Mais que doit-on conclure d'une augmentation des IVG chez les plus jeunes ? Peut-être tout simplement une meilleure sensibilisation au droit à se faire avorter ?
    Oui, ou qu'elles sont de plus en plus irresponsables et s'accomodent bien facilement avec l'idée d'avorter. L'Etat le leur permet jusqu'à la 12ème semaine alors pourquoi est-ce que ça serait mal de le faire ?
    "c'est mon corps", "c'est ma vie" (en l'occurence c'est pas la vie de la mère qui est en question mais bon).
    A l’origine des grossesses accidentelles, trois faits essentiels à connaître :



    • le rapport non protégé: 53%.
    • une contraception trop peu efficace: 32%.
    • un oubli de contraception: 15%.
    (Citation doctossimo)
    (J'aimerai bien savoir quelle contraception elles utilisent pour un taux de 32%...)
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 13h43.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  22. #22
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 239

    Re : Votre position face à l'avortement

    @Eomer: Ah d'accord, j'avais mal compris. Bon de toute façon c'est un autre débat.

    PS: En Angleterre on peut tester l'enfant in utero et le "refuser" si il a certains problèmes occulaires. La sf, on s'en rapproche pour le meilleur comme pour le pire...
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  23. #23
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : Votre position face à l'avortement

    contraception trop peu efficace:
    -les ovules, éponges ou crèmes contraceptives à bas de tensioactifs qui détruisent les spermatozoïdes en les faisant "éclater". Ces produits peuvent être facilement annulé par une toilette au savon. Et même correctement utilisés ils ne sont pas réputer pour être très fiable.
    -la courbe de température: la femme doit prendre sa température tout les jours dans les même condition et faire une courbe. Le pic de l'hormone LH qui déclenche l'ovulation entraine une légère élévation de la température corporel. Le problème c'est qu'un bain dans une eau froide ou une infection peuvent facilement pertuber la température.
    -anneau vaginale: pas évident à appliquer et qui n'arrête pas les maladies sexuellements transmissible.

    Tu parlais de la ligature des trompes, ça voit que tu n'es pas une femme. poruquoi pas se faire tout enlever tant qu'on y est. La liguture il faut vraiment être sur de ne plus vouloir d'enfant. Et on se sait jamais ce que l'avenir peut nous résserver.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  24. #24
    Date d'inscription
    March 2007
    Localisation
    La Réunion
    Messages
    169

    Re : Votre position face à l'avortement

    Je ne vais pas trop revenir sur ce qui a déjà été longuement abordé en long, en large et en travers, et qui ne mènerait pas grand chose.

    Pour mémoire, Eomer, sache que l'indice de Pearl (qui mesure l'efficacité d'une contraception) est nettement supérieur pour la pilule que pour ce que tu appelles une "surveillance de cycle" (que ce soit par observation de la qualité de la glaire ou par surveillance de la température quotidienne avant le lever comme l'a indiqué Elanor).
    Ensuite, personne n'a dit que l'homme était complètement évincé de la décision, on voit beaucoup de couple qui viennent ensemble parce que c'est une décision qu'ils ont prise conjointement (souvent pour raisons de budget ou d'études non terminées, d'ailleurs, la naissance est alors repoussée). Après c'est au choix de l'homme de participer à la décision, ou pas.

    Dernier mot sur la ligature, parce que je lis beaucoup de choses qui me font bondir... Puisque tu es si prompt à la suggérer, Eomer, tu n'as qu'à tenter la vasectomie, et après, on en reparlera. Je m'aligne sur Elanor sur ce point de vue...

  25. #25
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Elanor Voir le message
    Tu parlais de la ligature des trompes, ça voit que tu n'es pas une femme. poruquoi pas se faire tout enlever tant qu'on y est. La liguture il faut vraiment être sur de ne plus vouloir d'enfant. Et on se sait jamais ce que l'avenir peut nous résserver.
    Pour ce qui est de la ligature, en effet ce n'est pas forcément le mieux puisque (je viens de le lire) apparemment ce n'est pas totalement réversible si on change d'avis.
    Enfin la combinaison des autres solutions que j'ai cité plus haut permet déjà une contraception à 0% si on s'y prend pas comme un sauvage.

    le rapport non protégé: 53%.
    une contraception trop peu efficace: 32%.
    Ca fait pitié quand même. Si l'IVG n'existait pas peut être que ces 85% de cas de grossesses "accidentelles" entraînant une demande d'IVG disparaîtraient parce que on chercherait l'alternative qui existe largement (Préservatif (féminin d'ailleurs pk pas ? Je crois qu'il est plus épais que celui des hommes donc moins de risques de casser) + pilule du lendemain (c'est moins lourd qu'un traitement permanent) si on a un doute avec le préservatif).
    Dernier mot sur la ligature, parce que je lis beaucoup de choses qui me font bondir... Puisque tu es si prompt à la suggérer, Eomer, tu n'as qu'à tenter la vasectomie, et après, on en reparlera. Je m'aligne sur Elanor sur ce point de vue...
    Bah oui c'est une alternative. Encore que dans ce cas ce n'est envisageable que dans un couple.

    PS: Au fait, vous connaîssez la politique de l'enfant unique ? A priori ça a bien marché (trop bien ?), pourquoi en France un pays hautement plus technologique on ne pourrait pas limiter les grossesses sans passer par l'IVG ? Est-on stupides à ce point pour ne pas calculer sa température ou son cycle ou ne pas casser ses préservatifs ? (1% de chances non ?)
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 15h09.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  26. #26
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 239

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Eomer Voir le message
    Bah à l'idéal oui pour éviter un cancer toutes les femmes devraient faire une ablation (des seins et de l'utérus et les ovaires) passé la ménopose.
    C'est une blague?????????????
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  27. #27
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : Votre position face à l'avortement

    Citation Envoyé par Umbre Voir le message
    C'est une blague?????????????
    Nan un idéal médical. (pour la santé de la femme puisque je dis bien "après la ménopose").
    Mais c'est un autre sujet sans rapport avec la contraception.

    Edit pour en dessous:
    Passé un certain âge les chances qu'une femme aient un cancer dans une de ces trois parties anatomiques sont assez fortes, d'autant que passé la ménopause elles sont devenues "inutiles" hormis pour se "sentir femme".
    Et pour info je vis dans une famille de médecins.
    Et j'ai pas dit de forcer les femmes à passer par là, arrête de monter sur tes grands chevaux sans raison. Mais c'est vrai que j'étais Hors sujet.
    Encore que, je crois que j'ai dit ça parce que Elanor a dit "Et on se sait jamais ce que l'avenir peut nous réserver. "

    re edit: Je crois que ça mérite une explication supplémentaire:
    Elanor a dit: "Et on se sait jamais ce que l'avenir peut nous réserver. "
    C'est ce qui m'a amené sur le terrain de la santé des femmes et les risques de cancer élevés après la ménopause. D'où la recommandation des médecins soit de faire un suivi fréquent soit de prévoir une ablation des organes visés puisque ils ne sont plus "utiles".
    Je n'ai jamais dit de forcer à ça... Il ne faut pas me faire dire des choses fausses.

    Je l'ai déjà dit, et je le répète. Même en combinant différentes techniques, même avec toutes les méthodes du monde, LA CONTRACEPTION A 100% N'EXISTE PAS!! Demande à n'importe médecin or gynéco-obs.
    C'est stupide, seuls les médecins et les juristes disent ça pour se couvrir "au cas où" mais en fait tout dépend de la prise en charge de l'utilisateur. (Trouve moi quelqu'un qui aurait cassé son préservatif (1% de chances que ça arrive et 14% de chances que ça donne lieu à une grossesse d'après les données de l'étude précédente) et qui aurait pris immédiatement une pilule du lendemain et qui aurait quand même eu un enfant et là je te croirai).
    Dernière modification par Eomer ; 22/12/2009 à 16h24.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  28. #28
    Date d'inscription
    March 2007
    Localisation
    La Réunion
    Messages
    169

    Re : Votre position face à l'avortement

    Je l'ai déjà dit, et je le répète. Même en combinant différentes techniques, même avec toutes les méthodes du monde, LA CONTRACEPTION A 100% N'EXISTE PAS!! Demande à n'importe médecin or gynéco-obs.

    Et maintenant tu nous dis qu'on devrait faire une hystérectomie, annexotomie bilatérale et mastectomie bilatérale à la ménopause?!?!?!? Je rêve, j'hallucine. Pourquoi pas te faire une prostectomie alors, puisque tu pourrais peut-être un jour faire un adénocarcinome prostatique qui métastasera aux poumons et dans le rachis, alors? Ce que tu racontes est complètement aberrant, tu voudrais amputer une femme de ce qui la rend femme, de ce qui fait partie intégrante de son identité sous prétexte qu'elle pourrait *peut-être* faire un cancer? Ah oui, et elle n'en a pas vraiment besoin pour vivre, alors c'est pas grave. Non, mais je rêve complètement.
    Pour info, dans mon service actuellement, j'ai plein de petites mamies qui vivent très bien avec leurs seins, leur utérus, leurs trompes et leurs ovaires toujours en place, mais par contre, j'ai quatre papys (pas si "papy" que ça par rapport aux mamies, ils ont entre 60 et 80 ans, alors qu'elles ont plutôt 80-90 ans) avec un cancer de prostate Gleason 9, métastasé dans l'os iliaque, le foie, le poumon, le rachis.

    Là, on s'éloigne du débat d'origine, et il sera peut-être préférable que les modos ferment le sujet, parce que je sens que les esprits vont commencer à s'échauffer, à commencer par le mien...

    Edit: Et n'ose même pas un seul instant prétendre que cette idée* est un "idéal médical", c'est une thérapeutique qui est uniquement préconisée dans certains cas très particuliers de cancers familiaux avec facteur génétique établi, alors évite de raconter ce genre de bêtise, à plus forte raison lorsqu'il y a des gens qui s'y connaissent.

    EDIT de Smidge* : Je modère un poil le langage. Je peux comprendre que tu soies énervé, mais la formulation me paraissait un peu... excessive
    Dernière modification par Smidge ; 22/12/2009 à 14h53. Motif: Addeddum

  29. #29
    Smidge Invités

    Re : Votre position face à l'avortement

    Houla houla, on se calme. Et on arrête ça rapidement.

    Eomer, je pense que ça va quand même un peu loin là. Je vais pas pondre un pavé en orange, mais ton analyse est quand même un poil courte, pour une proposition tout de même relativement choquante. (et j'euphémisme de toute mes forces pour pas en dire plus là )
    Donc, le débat sur le sujet est clos. Je pense que beaucoup de personnes rejoignent les points de vue d'Eleima et d'Umbre, la contradiction est donc donnée, et on en reste là.

    Je ne compte pas fermer le sujet pour le moment (et même pas du tout si c'était possible), mais ça serait pas mal d'arrêter, non pas le hors sujet (qui pourrait éventuellement est une ouverture du débat), mais des propositions au bas mot saugrenues.

    En conclusion donc :
    - Eomer, n'en rajoute pas sur le sujet.
    - Personne d'autre ne répond à nouveau sur ce thème.

    Et soit on passe à autre chose, soit on en reste là.

    Merci à tous.

  30. #30
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : Votre position face à l'avortement

    (Smidge)

    Et je crois que les exemples qui ont été cités étaient justement pour décrier le comportement de certains hommes... pas pour dire qu'il fallait que ce soit une généralité... (ou alors, j'ai rien compris ).
    Evidemment. J'attire l'attention sur ces cas-là car c'est ce qui arrive trop souvent aux très jeunes couples qui ne connaissent que le préservatif, et c'est ce préjugé que visent prioritairement à briser les campagnes de prévention du secondaire. Selon Eomer, elle devrait dire non ? Sans doute, mais dans le feu de l'action, et à supposer qu'elle soit amoureuse, pas si facile...
    --
    (Eomer)

    PS: Au fait, vous connaîssez la politique de l'enfant unique ? A priori ça a bien marché (trop bien ?), pourquoi en France un pays hautement plus technologique on ne pourrait pas limiter les grossesses sans passer par l'IVG ? Est-on stupides à ce point pour ne pas calculer sa température ou son cycle ou ne pas casser ses préservatifs ? (1% de chances non ?)
    En Chine, stérilisations et avortements forcés (justement...) accompagnent massivement cette politique de l'enfant unique. En évoquant cycle et température, tu parles plutôt, je suppose, de la méthode Oginot. Cette méthode est réputée pour son peu de fiabilité. J'ai un petit cas pratique à ce sujet.


    C'est l'histoire d'une famille nombreuse, six enfants, mère très pieuse. Ses six grossesses l'ont épuisée, alors elle adopte cette pratique, parce qu'elle est très pieuse, que c'est la seule disponible, et du reste la seule tolérée par les purs et durs. Evidemment, ça foire. Tenir des diagrammes de température et des calculs savants au jour le jour, c'est plus ou moins efficace. Au bout de six ans, naît donc un 7e enfant. Mon papa. Et puis un huitième. C'est le bon moment, pas de doute : c'est la guerre, et mon grand père (assureur...) est ruiné. Elle était déjà nerveusement fragile : grâce à ces deux grossesses tardives, elle est devenue complètement cyclotimique, et fait des séjours fréquents en institut psychiatrique. Lesdits enfants grandiront à peu près sans mère. Voilà pour les bienfaits de la méthode Oginot.

    Plus largement : c'est très facile de porter des jugements définitifs de l'extérieur et tant qu'on n'a pas été confronté à un certain nombre de situations complexes. "Elle n'a qu'à" tout gérer, tout assumer (seule ?) : bien sûr.

    Quant à l'accouchement sous X : ça suppose une grossesse menée à son terme (autrement dit, le monde entier est au courant) et n'a pas psychologiquement le même impact, puisqu'il s'agit de renoncer à un enfant arrivé à terme, et non à une simple chance de vie ... - distinction que font la loi et la plupart des gens, ne t'en déplaise.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Débat] Votre position face à l'euthanasie
    Par Streen dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 14
    Dernier message: 24/03/2012, 20h58
  2. [Commentaires] Une armée face à l'ennemi.
    Par Althéa dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/05/2009, 21h42
  3. [ASC/RED/TLR] Problème face au boss final
    Par Sith dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/10/2005, 20h44
  4. [NWN] Rapport d'erreur en pleine face
    Par Ajax dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/04/2004, 07h32
  5. [Info] La Position Helmite
    Par Ravestha dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/06/2003, 20h00

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230