Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 63

Discussion: [Bâtiment] Les douanes de Lumenis

  1. #31
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    [Quête : L’invasion des ombres].

    Après son départ du Palais présidentiel, Dedalus se présentât sur le port et se dirigeât vers le hangar où étaient accueillis les réfugiés. Les deux officiers reconnurent le Haut-Conseillé et allèrent à sa rencontre.

    Le demi-elfe se fît réexpliquer la situation par les deux hommes. Il regardât l’état des deux navires ayant servit à transporter les rescapés.

    Puis guidé par les officiers, Dedalus se rendis à l’entrée du hangar. Là, le Haut-Conseillé fût présenté à Taliesin et Morfea.

    « Messieurs, je me présente : Dedalus, Haut-Conseillé de la cité de Lumenis.

    Je m’excuse de vous avoir fait attendre mais un tel nombre de personnes dépassent les capacités d’accueil de la ville. Toutefois, nous allons nous débrouiller et vous pouvez déjà vous considérer comme nos hôtes. »

    Le demi-elfe espérait que son entré en matière n’avait pas été trop directe. Mais le tableau que lui décrivaient ses officiers l’inquiétait et Dedalus voulait apaiser rapidement les craintes des nouveaux arrivants.
    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  2. #32
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 916
    [Quête : l’invasion des ombres]

    Taliesin, dont le soulagement était manifeste, s’inclina profondément.

    -Je vous remercie, Messire. Me voici doublement redevable envers votre cité : déjà, il y a de nombreux mois, le conseiller Garfield m’accordait de l’aide pour l’expédition que je devais mener à Mélandis. Et à présent, alors que rien ne pouvais laisser soupçonner notre venue, vous nous accueillez en vos murs. Il est bon et réconfortant de savoir qu’il existe sur Toril des endroits tels que Lumenis.

    Le barde glissa un regard en coin vers Morfea. Le visage de celui-ci était éclairé par un mince sourire : c’était la seule manifestation du soulagement qu’il devait lui aussi éprouver. Cela n’avait rien d’étonnant : le demi-elfe n’avait jamais été très expansif.

    Taliesin reporta toute son attention sur le conseiller lumenien.


    -Je vous prie d’excuser l’humeur chagrine de certains de mes compagnons : les épreuves qu’ils ont traversées ont été difficiles, et la fatigue et les privations ont émoussé leur patience. Mais croyez bien qu’ils seront ravis, et plein de gratitude, pour ce que vous faites pour nous. Sur ce point, est-il prématuré de vous demander si vous avez une idée de la manière dont sera organisé notre accueil ? Je pense que ces informations achèveraient de les rassurer.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  3. #33
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    [Quête : L’invasion des ombres].

    Dedalus regarda Taliesin, Morfea puis l’ensemble des réfugiés.

    « Je comprends, leur captivité et les conditions du voyage ont du fortement les marquer.

    Comme je l’ai dit précédemment, le nombre de migrants excède les capacités d’accueil de la cité. Nous avons des auberges et des hôtels mais le nombre de lits n’est pas suffisant.

    Nous allons donc devoirs diviser le groupe en deux. Les deux tiers seront accueillis dans le quartier est. Les autres seront abrités dans ce quartier. »

    Le Haut-Conseillé observait discrètement la réaction les représentants des réfugiés. Le demi-elfe fît une rapide grimace.

    « Je conçois que cette proposition vous déçois un peu mais, intra-muros, nous n’avons pas de place suffisante pour accueillir l’ensemble de votre groupe. Cela poserait aussi un problème en termes d’approvisionnement si vous êtes hors des murs de la cité. Et Lumenis ne peut pas assurer votre sécurité en dehors des murs de la ville. »

    Le dirigeant espérait que les migrants comprenaient la situation de Lumenis et allaient accepter la proposition.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  4. #34
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 916
    [Quête : l’invasion des ombres]

    Taliesin soupira. Bien qu’il comprenne parfaitement les raisons qui avaient poussé Dedalus à suggérer l’hébergement des réfugiés dans deux zones distinctes, cette solution ne lui plaisait guère. Si les conditions d’accueil dans les environs du port promettaient d’être plus que décentes, il était inquiet quant à celles dans les quartiers est. Le barde avait eu l’occasion de visiter la ville basse, avec ces taudis, ses ruelles sordides… Cet environnement qui pouvait sinistrement rappeler Melandis, ajouté à la séparation en deux groupes, risquait de déplaire fortement aux réfugiés. De provoquer la fureur des plus remontés…

    Et pourtant, il n’y avait pas d’autre choix. Il fallait accepter cette proposition, qui ne pouvait être que temporaire. D’ici quelques semaines tout au plus, des logements plus adéquats seraient trouvés, les réfugiés pourraient se rassembler, et tout irait pour le mieux.


    -Soit, messire, il en sera ainsi. Les enfants, les vieillards et les plus faibles d’entre nous demeureront ici, tandis que les autres s’installeront dans les quartiers est. Probablement certain de nos compagnons protesteront-ils, mais je vous prie de ne pas leur en tenir rigueur : ils comprendront que vous avez fait pour le mieux, et que de toute manière, ce ne sont là que des mesures provisoires.

    Le barde coula un nouveau regard vers Morfea. Il aurait besoin de toute son aide, de toute l’influence qu’il avait gagné sur les anciens esclaves, pour les convaincre de patienter, de ne pas s’offusquer trop violemment… Encore fallait-il espérer que le demi-elfe lui-même accepte les conditions qui leur étaient faites.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  5. #35
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    [Quête : L’invasion des ombres].

    Le Haut-Conseillé était soulagé que les réfugiés aient accepté la proposition. Par contre, le demi-elfe avait du mal à cerner le compagnon du barde. Morfea ne parlait pas et pourtant Taliesin semblait lui accorder une grande importance.

    « Comme vous venez de le dire, ce sont deux lieux d’habitation d’urgence et temporaire. Nous avons peu de choix que celui de passer par cette mesure transitoire.

    Je pense qu’il faudra presque un mois pour que nous connaissions les capacités d’accueil des villages sur Helonna. Par la même, les chefs des villages devraient m’indiquer si des corps de métiers en particulier sont recherchés.
    Chacun trouvera une place pour lui et pour sa famille sur notre île d’Helonna.

    Après, Melandis et votre voyage ne seront qu’un mauvais souvenir. »

    Le Haut-Conseillé fît un signe de la main pour désigner le convoi qui approchait lentement.

    « Voici quelques charrettes, elles permettront de transporter les plus faible d’entre vous. Les charretiers vous guideront la majorité d’entre vous vers le Quartier Est, sans oublier ceux qui restent dans le Quartier Ouest. »

    Dedalus se détendit un peu, le devenir de ses pauvres gens s’éclaircissait enfin.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  6. #36
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 916
    [Quête : l’invasion des ombres]

    Taliesin s’inclina courtoisement, se détourna et alla rejoindre ses compagnons, Morfea sur les talons. Certains d’entre eux avaient perçu des bribes de sa conversation avec le conseiller lumenien, et l’entrepôt bruissait de murmures aux intonations diverses.

    Le barde demanda le silence, l’obtint après quelques instants, puis se lança dans un bref exposé de leurs conditions d’accueil. Il parla simplement, sans fioritures inutiles, présentant la vérité telle qu’elle était, sans taire les désagréments qu’allait impliquer leur hébergement dans deux quartiers distincts. Cependant, son ton était calme, confiant, et il tenta de communiquer l’optimisme qu’il affichait à son auditoire : après tout au plus un mois dans des conditions précaires, les choses s’amélioreraient, et ils avaient tout lieu de se réjouir des perspectives qui les attendaient.

    Il y eut très peu de protestations, de récriminations : la majorité des réfugiés semblaient accepter leur sort. Quant aux mécontents, ils avaient pour l’heure choisit de se taire.

    On se mit donc en route sans plus attenre : les plus jeunes, les plus âgés et les plus faibles furent chargés sur les charrettes qui les conduisirent à un entrepôt situé non loin de là. Quand Taliesin se fut assuré qu’ils étaient bien installés, le gros des réfugiés prit la direction du quartier est.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  7. #37
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Lies arrivait de Melandis, paquets et enfants à charge. Elle était épuisée et n'avait plus de voix à force de crier "Julian, ne t'approche pas du pont !" ou encore "Alyps, ne pousse pas ta soeur-fée" (ca se dit pas mais c'est pas grave )

    Elle approcha des douanes et demanda à un gardien :

    "Bonjour, excusez ma voix fébrile et mes enfants un peu bruyants... Je viens de loin, Melandis si vous connaissez, si oui, vous allez me dire que c'est une ville où règne le crime, je vous arrête de suite... Dans cette ville, je n'ai fait ni crime ni connu aucuns vices sauf celui de me marier à un de ses dirigeants..."

    Tout bas, elle se dit qu'elle devrait règler ce problème d'ailleurs...

    "J'ai besoin de l'asile politique, la vie là-bas est devenu trop dur pour mon enfant et mes compagnons... Je sais qu'ils sont nombreux (rappel : Un garçon de deux ans, un familier, trois fées, un chiot et un cheval ) mais ils savent se faire très discrets même si à cette heure, ce n'est pas le cas... Pourriez-vous m'aidez ? Je n'aurais jamais la force de rejoindre une autre ville..."
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  8. #38
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    La surprise se lisait sur le visage du garde de faction : Jamais, il n’avait vu une telle troupe débarquer d’un navire.

    Et alors que la sentinelle réfléchissait à la réponse qu’il allait faire aux nouveaux arrivants, un autre soldat sortit de la casemate.

    Le sergent apostropha le garde de faction :
    « C’est quoi ce cirque, on ne s’entend plus ici. »

    Le planton regarda rapidement la petite troupe devant lui, hésitait, marqua un temps d’arrêt puis regarde son supérieur :

    « Ces voyageurs mélandiens viennent d’arriver et demandent l’asile politique. »

    Le sous-officier passa sa main devant le visage : Et un arrivage supplémentaire de réfugier fuyant Mélandis. A ce rythme, tous les esclaves de cette ville de perdition allaient venir s’installer à Lumenis.

    Toutefois, ses derniers ne ressemblaient pas aux précédents migrants. Ceux qui étaient devant lui ne semblaient pas souffrir de malnutrition, n’étaient pas habillé de loque et semblaient en pleine forme.

    Le gradé scruta une dernière fois les personnes devant lui, secoua de la tête en signe de renoncement et ajouta :

    « Aller à la Taverne de la Bienveillance, vous pourrez y loger. Pour ce qui est de votre demande d’asile, il faudra vous rendre au Salon de naturalisation. »

    Puis ajoutant le geste à ses dernières paroles, le sergent fît signe au garde de faction de laisser passer la bruyante troupe.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  9. #39
    Date d'inscription
    March 2007
    Messages
    3
    Enfin la citée de Lumenis était en vue. Peut être porteuse d'une promesse de guerison. Keldaran avait passé son temps sur le bateau à écouter les anecdotes des marins sur leur ville d'origine. Ils décrivaient avec fierté les grandes bâtisses de la capitale ainsi que le port majestueux des soldats de la garnison et des paladins. Keldaran avait l'impression que tout ces récits de splendeur lui étaient familiers... mais ses souvenirs étaient troubles et il était, à bien y penser, de plus en plus persuadé que celà devait être en rapport avec quelques fables que lui auraient raconté d'hypothétiques parents dans sa jeunesse.

    Rien qu'à la vue du port de la capitale, Keldaran se félicitait d'avoir fait le choix de brûler ses maigres économies pour faire le voyage jusqu'ici. Celà n'avait pas été sans mal... son apparence de sauvage l'avait fait rejeter par de nombreux marchands qui ne comptaient pas prendre le risque de perdre des clients plus fortunés et présentables pour les beaux yeux de Keldaran... encore falait-il seulement qu'ils les remarque. Finalement il avait du payer sa place sur ce navire-ci le double que celà coutait. Inutile de préciser que le capitaine était le pire qu'on puisse trouver dans le port ou il avait échoué.

    Mais il n'en voulait à personne. Il comprenait à présent qu'on se refuse à faire confiance à un homme qui avait toutes les alures d'une bête. Certes, il avait "emprunté" une chemise et un pantalon de toile à un infortuné inconnu qui passait en même temps que lui. Mais même ainsi sa barbe en brousaille et ses cheveux plein de terre laissait imaginer sans trop de peine son ancien habitat.

    Pendant qu'il repensait à son proche passé, le bateau s'était encore approché et il entamait à présent la manoeuvre d'accostage. Keldaran, de son oeil aiguisé, remarqua immédiatement la présence d'un très grand nombre de gardes. Lumenis était ville de paix, mais cet paix n'allait peut être pas autant de soit qu'il aurait aimé l'imaginer finalement. Toutefois, plus ils étaient proche et plus il se disait qu'un si grand nombre semblait vraiment peu habituel. Lumenis était peut être en guerre. Il avait vaguement entendu parler d'une rivale de la citée de lumière. Les deux capitale étaient peut être de nouveaux en conflit.

    Keldaran espéra que si c'était bien le cas, les combats ne toucheraient pas la ville. Il comptait bien s'installer tranquilement ici. Il n'y avait pas encore véritablement réfléchi, mais il caressait l'idée de se refaire une vie tranquille... un métier paisble... une femme et des enfants pourquoi pas. Un foyer. Voilà tout ce dont un individu avait véritablement besoin.

    Sans vraiment y faire attention, Keldaran avait quitté le bateau et se tenait à présent sur les quais. Les hommes d'équipages, comme ils en avaient pris l'habitude pendant la traversé, ne lui avait pas adressé un mot. Tant mieux! Il aimait le silence et la solitude. C'étaient ses plus chers compagnons qui ne l'avaient jamais abandonné pendant ses années passées dans le coeur des forêts et des montagnes.

    Au bout d'un moment, il repéra une pancarte qui indiquait l'entrée des douanes et il s'avança vers celle-ci.

  10. #40
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    30 916
    [Quête : l’invasion des ombres]

    Comme partout ailleurs sur le port, la soldatesque était omniprésente à proximité de la douane. Les gardes observèrent Keldaran s’avancer, l’air soupçonneux, mais le laissèrent pénétrer dans le bâtiment.

    A l’intérieur, il fut accueilli par un officier à la mine patibulaire. Il toisa le nouveau venu sans aménité et s’adressa à lui d’un ton sec :


    -Déclinez votre identité et les raisons de votre venue à Lumenis.

    La nouvelle du coup d’état n’avait pas encore franchi les frontières de la cité, et les navires étaient encore nombreux à accoster. Le nouveau régime n’avait aucune intention de se priver des revenus importants que devait lui apporter le commerce, ni d’interdir les entrés dans la ville. Cependant, compte tenu de la situation, la garde avait reçu pour ordre d’être très vigilante vis à vis des arrivants et de garder un œil sur eux tout au long de leur séjour.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  11. #41
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages
    433
    Quand le fier navire qui effectuait habituellement la liaison entre Manost et Lumenis apparut à l'horizon, personne ne remarqua quoi que ce soit d'anormal. Ce n'est que quand il se fut suffisamment rapproché que les dockers désoeuvrés s'aperçurent qu'il gîtait anormalement et même que l'ensemble de la mâture était sérieusement endommagé. Un attroupement se forma au moment où il pénétrait dans la rade sous les yeux des badauds : il dépassait largement son tirant d'eau et ses voiles qui avaient pris une couleur indéfinissable étaient trouées en de nombreux endroits. Une tempête pourrait-elle causer des dégâts aussi étranges ?

    Un soldat s'approcha du groupe en grommelant, il fallait disperser ces gens là, ses instructions étaient claires.


    " - Et alors ? Vous avez jamais vu de bateau ou quoi ? Du balai !
    - Mais il est en sacré mauvais état, répondit un vieux matelot sans bouger de sa place, nous on veut savoir ce qui lui est arrivé.
    - Il a été pris dans une tempête et c'est tout. Allez, dégagez la place mantenant !"

    Le vieux loup de mer le fusilla du regard et d'un air de suprême mépris, il cracha sa chique, accompagnée de cette déclaration assurée :

    "Que je sois changé en cormoran si une tempête peut faire des trucs pareils !"

    La petite foule garda les yeux braqués sur lui tandis qu'il prenait une nouvelle chique. Mais ne décelant pas chez le marin la moindre tendance à se couvrir de belles plumes sombres et encore moins à s'envoler, les spectateurs lui adjugèrent la victoire dans la conversation et, plantant là le garde médusé, ils s'approchèrent du navire qui avait finit par accoster et devant lequel se tenait déjà un officier du port.

    Une passerelle fut bientôt lancée et le capitaine du navire en descendit avec le livre de bord qu'il confia au fonctionnaire pour l'inspection de routine. Ce dernier ne cacha pas son étonnement :


    "- Qu'est ce qui a bien pu vous arriver capitaine ? On s'étonne que vous flottiez encore !
    - Ah, c'est ce satané gnome ! On m'avait bien mis en garde contre lui à Manost.
    - De quel gnome parlez-vous donc ?

    L'intéressé apparut alors sur le bastinguage.

    - De moi évidemment ! s'exclama-t-il.

    - Comment, reprit l'officier, c'est ce petit être qui a ...

    - Bien sûr que non, mais son fichu produit a tout ravagé !
    - Un produit ? Quel produit ?
    - Mon super acide bien sûr !
    - Un super quoi ?
    - Une création démoniaque !
    - Une découverte merveilleuse ! Il est même capable de corroder du verre de Pylliade !
    - Mon oeil oui !
    - Pour preuve : c'est là dedans que je l'avais enfermé.
    - Mais qu'est ce qui s'est passé ?
    - Et bien une de mes fioles a fondu et son contenu a légèrement abîmé le bateau.
    - Légèrement ? Ca a failli nous couler et ça a rongé toutes les voiles !
    - Et bien oui, c'est très volatil..."

    Au bord de la crise de nerfs, l'officier poussa un grand cri qui fit sursauter les spectateurs et lui valut les protestations de quelques mouettes dont il avait dérangé la sieste. Après leur avoir adressé un poing rageur, il se retourna vers le capitaine et le gnome qui discutaient toujours :

    "- Bon, il va falloir payer les dégâts maintenant ! Et expliquer pourquoi vous venez à Lumenis. Les fauteurs de troubles n'ont rien à faire ici"

    Un quatrième intervenant descendit alors à son tour du navire. Homme d'une belle prestance, aux vêtements richement ornés malgré les ... inconvénients du voyage.

    "Je payerai tout ! Je me présente : Doris Mélékith. Je suis drapier à Manost et ce jeune gnome m'a donné la formule d'une substance fantastique pour la préservation des vêtements. Je lui dois bien ça. C'est un excellent alchimiste et je crois qu'il compte prendre des cours à l'université."

    Le gnome remercia le marchand et confirma ses dires. Mais qu'allait donc en penser l'officier ?



    Mon premier poste en RP, j'espère que le dialogue est compréhensible !

  12. #42
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    L’officier soupira et se demandait pourquoi une telle chose lui arrivait. Il faisait son travail normalement, sérieusement et sans méchanceté : Alors pourquoi fallait-il que les plus ahurissants événements se produisent durant son quart ?

    Il regarda le bateau, ou du moins ce qu’il en restait, et le capitaine :
    Vos problèmes avec vos passagers ne me regardent pas, d’autant plus lorsque cela se produit en dehors des eaux lumeniennes. Puis hésitant : Vous viendrez à la capitainerie pour faire la déclaration de vos marchandises.

    L’officier fronça les sourcilles et toisa le gnome : Vous serez libre de vous déplacer dans notre ville une fois que vous aurez réglé ses indemnités au capitaine. Mais je vous préviens, si une tel chose venait à se produire dans Lumenis, c’est la prison ! Nous avons assez de problème sans que le premier venu en rajoute.

    L’officier s’en retourna à la capitainerie, non sans avoir avant fait disperser la foule.


    HRP : Bien venu dans le RP, ton message est très bien, bonne continuation.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  13. #43
    Date d'inscription
    June 2005
    Localisation
    Paris
    Messages
    433
    Juste un post qui manquait pour faire la liaison.

    Le gnome remercia l'officier, et après s'être arrangé avec le drapier et le capitaine, il se dirigea vers la Taverne de la Bienveillance suivi de l'équipage qui portait ses bagages.
    Dernière modification par QDI ; 27/08/2007 à 10h12.

  14. #44
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393

    Re : [Bâtiment] Les douanes de Lumenis

    Assise sur son petit banc, Hildegarde Von Truppenfort ne comprenait pas pourquoi on la faisait lanterner aussi longtemps. Enroulant et déroulant l’ourlet de sa cape de toile, elle laissait courir son regard autour d’elle, sur la petite salle d’attente lambrissée, ses sièges couverts de velours pourpre, ses fenêtres au verre bleuté, sa vue sur le port que le crépuscule embrasait après une longue journée d’affluence. Il restait trois autres personnes dans la pièce, guettant comme elle l’arrivée d’un préposé aux douanes, en quête d’un cachet, d’une signature, d’un document officiel quelconque. Elle espérait qu’on ne lui confisquerait pas sa cargaison. Elle croisait tous les doigts. Le temps paraissait long, si long. Comme étiré. Elle se sentait gagnée par la torpeur, en dépit du froid de canard qui régnait juste de l’autre côté du mur. Sans doute s’était-elle installée trop près du brasero. Elle n’avait pourtant pas envie de bouger. Si elle s’endormait sur le banc, la réveillerait-on à son tour ? Ou bien les deux derniers arrivés en profiteraient-ils pour passer avant elle ? Un employé compatissant viendrait-il déposer un plaid sur ses épaules et l’enfermerait-il pour la nuit dans ce bâtiment silencieux ? Mystère. Les Luméniens étaient des créatures étranges. Hildegarde était bien incapable d’anticiper leurs réactions.
    Elle lorgna discrètement ses compagnons d’infortune. Un vieux capitaine ridé comme un noyau de pêche, la mine renfrognée, les bras croisés, des éclairs fusant d’une dernière pupille bleue. Il sentait la poiscaille. Sans doute avait-il harponné une Douce par erreur… ou ramené un trésor dans ses filets. A moins qu’il ne soit là pour se plaindre d’un accident maritime. « Un jeunot impétueux a harponné ma barque avec son rafiot prétentieux ». Quelque chose comme ça. Le second était manostien et tranquille. L’œil d’Helm, inquisiteur, surveillait les alentours depuis son épaule. Une broderie inoffensive. Mais Hidelgarde était toujours mal à l’aise en sa présence. Il regardait ses ongles, puis époussetait sa tunique, bâillait aux corneilles, en vieil habitué. Sans doute avait-il débarqué avec une marchandise originale, un engin de siège ou un animal dangereux. Il n’était pas inquiet. Très détendu. Surtout pour un Manostien. Le dernier était nerveux, agacé et se levait sans cesse pour faire les cent pas. Il ne cessait de jeter des regards furtifs au travers des vitres, vérifiant peut-être que son navire était toujours là. Un ballot de lotus noir parmi les soieries ? Plausible.

    « Madame Von Trupinforte ?
    — Truppenfort. » répondit-elle en se levant.
    Du haut de son mètre cinquante, elle ne risquait pas d’impressionner qui que ce soit, mais elle fit face au jeune homme qui venait de l’interpeller sans la moindre appréhension. Un malentendu se dissipe rapidement lorsqu’on maîtrise son sujet. L’employé la guida dans un couloir où s’ouvraient une douzaine de bureaux et l’installa dans l’un des derniers, avant de s’esquiver « un instant ». Hidelgarde craignit qu’il ne s’agisse là que d’une nouvelle antichambre pour la faire patienter, mais l’homme revint rapidement, accompagné d’une personne plus âgée, qui portait une aube aux couleurs de Chauntéa. Elle grimaça. On était allé lui chercher un vieux clerc. Misère. Celui-ci s’assit et lui décocha un sourire de myope. Elle lui répondit en exagérant son expression, histoire qu’il la perçoive.

    « Madame Von Trupinforte, fit l’employé des douanes.
    — Truppenfort.
    — Oui, heu… C’est cela. Vous venez de débarquer à Luménis avec douze caisses de graines de Lupencratus xafrinfius originaires d’Eauprofonde, c’est cela ?
    — Tout à fait. »
    Le clerc s’éclaircit la gorge.
    « Elles sont destinées à trois exploitations situées au sud de Dargyll, est-ce bien cela ?
    — Oui. J’ai déjà raconté cela à l’officier qui m’a accueillie.
    — Je dois vérifier. » fit le préposé en rougissant.
    Elle lui sourit. Avec ses joues rebondies, ses cheveux gris tirés en chignon, sa silhouette potelée, Hildegarde se savait déconcertante pour ces gratte-papiers qui ne l’imaginaient pas franchir les mers dans son petit voilier téméraire. Et pourtant ! S’ils savaient !

    « Madame, vous n’êtes pas sans savoir que les effectifs de l’espèce locale de Lupencratus pauinitus connaissent actuellement une forte décroissance, due à plusieurs calamités naturelles imprévisibles. Nous sommes très vigilants à ce qu’aucune espèce exogène, surtout une variété robuste comme la xafrinfius, ne vienne la supplanter. En conséquence, toute importation et culture de ces plantes invasives sont interdites. Nous sommes donc très surpris que ces fermiers vous aient commandé ces graines qui sont non seulement illégales mais qui ne leur serviront à rien. D’autant que la xafrinfius est très peu… agréable au palais, intervint alors le clerc, d’un ton docte.
    — Ça, c’est une question de goût, fit Hidelgarde avec indulgence. Mais vous ne devez pas vous inquiéter. Les xafinfrius que je transporte ont été intrinsèquement modifiées par des prêtres, selon le procédé d’Ogm. Elles ne peuvent pas se reproduire. Elles ne pourront donc pas échapper aux champs où elles ont été plantées, ni se mélanger avec les précieuses semences de pauinitis.
    — Incapables de se reproduire ? Mais quel est ce maléfice? s’étonna le clerc.
    — C’est un procédé secret qui a été développé par les clercs d’Oghma du Mont Santo. Je ne peux pas vous en dire davantage. Je n’en sais rien moi-même. Mais ça marche ! »
    Le clerc dévisagea l’employé de la douane, puis revint à Hidelgarde.
    « Je suis désolé, madame, mais nous allons devoir en référer au conseil luménien. On ne plaisante pas avec l’introduction de nouvelles espèces, potentiellement dangereuses pour nos systèmes agricoles. J’imagine que nous devrons procéder à des expériences pour vérifier cette… stérilité…
    — Ce sont des plantes très résistantes, la production des fermes pourrait tripler…
    — Là n’est pas la question… Nous devons nous plier au principe de précaution. Par exemple, ce procédé ne risque-t-il pas d’être nocif pour la santé des gens qui vont consommer les xafinfrius ? Après tout, des plantes stériles, c’est… contre nature. »
    Hidelgarde haussa les épaules.
    « Je pense qu’ils comptaient ne nourrir que le bétail avec ces récoltes.
    — Mais qui va les manger, ces animaux ? » s’exclama le douanier, subitement.
    La marchande le dévisagea avec ennui puis soupira.

    « Combien de temps vont prendre ces tests ?
    — Je ne peux pas vous le dire. Mais nous devons malheureusement conserver votre cargaison. Nous ne pouvons pas autoriser la diffusion de ces semences sur notre territoire. »
    Maudits rétrogrades anti-scientistes, songea Hidelgarde, de dépit. Au moins, compte tenu de la morale luménienne, serait-elle dédommagée. Et en arrosant les bons endroits de certaines liquidités, sans doute pourrait-elle livrer deux cent caisses de graines l’année suivante ! Elle retourna donc un sourire affable, compréhensif, aux deux crétins qui lui faisaient face, signa quelques papiers, et s’éclipsa vers la sortie.
    Qu’ils testent donc. Personne n’arrête la marche du progrès.
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  15. #45
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Quête : Un autre appel

    Quittant la rue et la compagnie d'Arthur, Chandara déboucha dans un grand hall, surveillé par deux gardes. Quand ils apprirent où elle devait se rendre, ils la dirigèrent vers une porte sur sa droite où deux autres gardes la prirent en charge, l'escortant jusqu'à un petit vestiaire.
    " Vous devez tout laisser là-dedans, lui dit l'un des deux en désignant un coffre. Quand vous êtes prête, vous franchissez la porte bleue. Vous serez réceptionnée de l'autre côté."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  16. #46
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    La jeune-femme ne put s'empêcher de hausser un sourcil mi surprise, mi inquiète mais se reprit bien vite en interrogeant le garde :

    - Qu'entendez-vous exactement par "tout laisser" : je ne suis pas armée.

    Elle ne voulait pas vraiment commettre d'impair mais les procédures en vigueur en pareils endroits lui étaient totalement étrangères : une paladine ne se trouvait que très rarement dans la position de l' accusé dans un tribunal.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  17. #47
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Le garde haussa le sourcil.
    " Toutes vos affaires, sauf vos vêtements. Si vous n'avez que des vêtements, vous pouvez tout de suite franchir la porte bleue. Mais vous devez laisser tout le reste."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  18. #48
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    Rassurée par ces éclaircissements, la jeune-femme remercia le garde avant de refermer la porte derrière elle. Et puisqu'Arthur s'était chargé de l'essentiel de leurs affaires de plage, elle n'eut vraiment que peu de choses à déposer dans le coffre du petit vestiaire. Dès que ce fut chose faite, elle prit une profonde inspiration pour se donner bonne contenance et trouver un certain calme avant de pousser la porte. Elle devait bien se conduire : elle n'avait pas le droit de décevoir Arthur ni de trahir la vocation de droiture à laquelle elle aspirait de nouveau...
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  19. #49
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Elle sentit comme un picotement en traversant la porte, puis se retrouva de l'autre côté. Une femme en uniforme, la quarantaine, chignon serré, la regarda arriver avec un haussement de sourcils spectaculaire.
    " Misère, asseyez-vous, lui dit-elle en lui désignant une chaise de l'autre côté de son bureau. Qu'est-ce que vous avez bien pu faire, un joli p'tit brin de fille comme vous ? Pas le tapin, j'espère... Vos parents seront mortifiés."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  20. #50
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    L'ancienne paladine dut faire un premier effort sur elle-même pour ne pas se vexer de l'hypothèse avancée par la femme en uniforme. Non, elle devait relativiser en se disant que l'attitude de la luménienne n'était en rien hostile et surtout que son hypothèse n'était pas farfelue compte tenu de la situation. Elle s'avança donc avec un certain calme malgré la nervosité qui la rongeait de l'intérieur puis s'assit sur la chaise qui lui était présentée avant de répondre à la question :

    - Par la grâce de la déesse, il ne s'agit pas de cela, non ! J'ai enfreint la loi qui interdit de se baigner dans les eaux du port.

    Elle n'avait absolument pas l'intention de nier sa faute : qu'elles que puissent être ses circonstances atténuantes, elle s'en était rendue coupable et elle devait en assumer les conséquences pour recouvrer son honneur.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  21. #51
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    " Heureusement que vous vous êtes lavée depuis." commenta la femme en sortant un parchemin.
    Elle humecta une plume.

    " Bon. Nom, prénom, date de naissance, puis vous m'expliquerez en détail ce qui s'est passé, depuis le début. La vérité, évidemment. Mentir devant la cour, c'est aussi un crime."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  22. #52
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    Elle partageait largement le point de vue de l'officier concernant le sujet des bains : il lui en avait fallu plusieurs avant qu'elle ne se sente débarrassée de l'odeur de vieux poisson pourri et d'algues souillées sans parler des mille et une chose innommables auxquelles son esprit refusait obstinément de penser...

    Mais plutôt que de laisser son esprit évoquer ces horreurs et faire perdre son temps à l'officielle qui lui faisait face, elle entreprit de répondre avec exhaustivité et honnêteté aux questions qu'elle lui avait posées :


    - Je m'appelle Chandara de Claire Combe. Je suis née le premier Marpenoth au domaine de Claire Combe près de Cojum, en Dorrandin...

    Elle hésita ensuite un petit instant, juste le temps de remettre un peu d'ordre dans ses pensées et choisir le point de départ de son récit...

    - Alors voilà, j'ai fait la rencontre d'un jeune-homme prénommé Colin dans les rues près du parc verdoyant. Comme il avait l'air désespéré, j'ai entamé une conversation pour tenter de comprendre ce qui lui arrivait et peut-être l'aider. Mais je pense que je m'y suis mal prise car il s'est enfui vers le port. Je m'inquiétais pour lui : il avait l'air de vouloir en finir avec la vie. Je l'ai poursuivis dans l'intention de l'en empêcher mais il était bien trop rapide. Quand je suis arrivé au niveau des quais, il avait déjà eu le temps de plonger entre deux bateaux. J'ai cru qu'il allait se noyer alors je n'ai pas réfléchi et j'ai plongé à sa suite. Pour tenter de le secourir et réparer ma maladresse, vous comprenez ? Je n'étais pas consciente d'enfreindre la loi. Mais c'est pourtant ce que j'ai fait...
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  23. #53
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    Son interlocutrice nota consciencieusement tout ce que Chandara lui disait. Elle n'émit aucun commentaire, conservant son professionnalisme tout au long du récit. Ensuite, elle tendit le parchemin à Chandara et lui demanda de relire attentivement sa déposition et de la signer. Tout y figurait, il n'y avait rien à corriger, aussi la jeune femme put-il marquer son accord.
    La Dorrandinne fut ensuite accompagnée hors de la pièce par un garde, qui la conduisit dans un couloir, jusqu'à un banc. Cinq autres personnes y attendaient déjà leur tour. Il y avait un marin au nez manifestement cabossé, une jeune femme habillée vulgairement dont la moue révélait un profond ennui, une femme plus âgée qui tenait un enfant maussade par la main, un homme en habits de soie, manifestement très gêné d'être en pareille compagnie.
    Une porte voisine s'ouvrit, on appela un certain " Malo Montferré", et le matelot se leva. Il disparut à l'intérieur et l'attente reprit.
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  24. #54
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    Bien que de nature impatience - pour ne pas dire parfois impétueuse - Chandara avait formulé la bonne résolution de traverser cette épreuve avec calme sinon avec philosophie. Jusque-là, ce vœu intérieur n'avait pas été mis à mal : elle avait eu conscience de pouvoir exprimer son point de vue lors de la prise de sa déposition et l'attente dans le couloir ne s'était pas encore suffisamment éternisée pour qu'elle trouve vraiment le temps long.

    Elle savait pourtant que cela finirait par revenir, d'autant plus certainement qu'elle appréhendait ce qui se passerait dans cette pièce où venait d'être appelé son prédécesseur. Sans compter la conversation qu'Arthur lui avait demandé d'avoir et dont elle s'inquiétait malgré tout. Elle trompa ses ruminations en observant ses comparses sans chercher toutefois à prendre l'initiative de lancer une conversation : ce n'était pas vraiment un lieu recommandé pour les rencontres sociales...
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  25. #55
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    On appela ensuite la mère et son fils, puis la courtisane, enfin l'homme en habits de soie. Entretemps, deux autres personnes étaient arrivées : un autre marin à la mine patibulaire, qui se mit à faire des petits clins d'oeil égrillards à la jeune femme, et un marchand passablement furieux, qui rumina les mots "scandale" et "injustice" en boucle pendant tout le temps où Chandara l'eut sous les yeux.
    Enfin, la porte s'ouvrit et "Chandara de Claire Combe !" fut appelée à l'intérieur par un jeune greffier empressé. Elle fut introduite dans une petite salle de tribunal, composée d'une dizaine de bancs et d'une estrade. Il n'y avait que quelques badauds : un capitaine et quelques marins, deux marchands, une femme qui s'épongeait les yeux. Le juge, un demi-elfe déjà grisonnant, était en train de lire. La jeune femme fut placée derrière une table, tout à l'avant. Le magistrat releva les yeux.

    " Vous connaissez l'expression "nul n'est censé ignorer la loi", n'est-ce pas ? Vu d'où vous venez, le contraire serait stupéfiant."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  26. #56
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    La Dorrandine avait senti son estomac se nouer en entendant l'appel de son nom mais elle s'était vaillamment dirigée vers la porte. Sur le seuil, elle avait jeté des regards nerveux aux bancs de la salle d'audience, constatant avec une certaine amertume qu'elle ne serait pas seule face au juge et que les réprimandes qu'il lui adresseraient seraient publiques.

    Au moins pouvait-elle se rassurer du fait qu'ils n'étaient pas très nombreux et qu'il ne s'agissait que d'inconnus qu'elle ne recroiserait probablement plus jamais de son existence. Mais bigre, ce que ce juge semblait austère... La jeune-femme se sentit intimidée - ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose étant donné qu'il valait bien mieux faire profil bas dans sa situation - :

    - Oui, votre honneur, je connais cette expression.

    Même si elle se doutait d'où il voulait aller, elle avait suffisamment de sagesse pour savoir qu'il valait bien mieux acquiescer. D'autant que prétendre avoir ignoré que la baignade était interdite dans le port n'était pas vraiment sa ligne de défense, si tant est qu'elle en ait une.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  27. #57
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    " Bon. C'est bien pour cette fois. Votre... maladresse était inspirée par la bonté, et c'est une circonstance atténuante de taille. Cependant, notre garde maritime aurait pu récupérer deux cadavres, pour tout résultat de cette bonne action. L'eau du port est répugnante, elle reçoit tous nos égouts. Outre les miasmes infects qui y flottent, elle est parcourue de courants traîtres, provoqués par le mouvement des bateaux et les flux d'ordures. Certains endroits dégagent des gaz qui assomment un adulte de deux fois votre poids en moins de dix battements de coeur. Enfin, la densité de coques invite au trauma crânien. Bref, cette interdiction n'est pas une petite fantaisie visant à libérer l'espace pour que les bateaux puissent circuler sans entraves — ce qui entre nous soit dit serait déjà suffisant pour l'implémenter, c'est une nécessité de santé publique."
    Il regarda Chandara droit dans les yeux.
    " Si vous êtes nouvelle en ville, prenez le temps de monter au Salon des Naturalisations. Ils éditent un petit fascicule tout spécialement pour les expatriés qui découvrent notre ville. Vous y trouverez les règles applicables en ville et vous ne pourrez plus dire qu'on ne vous avait pas prévenue."
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  28. #58
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    Le récit du juge était peut-être un brin exagéré mais il atteint son office : jamais plus il ne lui passerait par la tête de plonger dans les eaux du port sans réfléchir aux autres solutions. Le visage de Chandara avait perdu quelque peu de ses couleurs en écoutant le magistrat et en songeant que les inquiétudes d'Arthur semblaient avoir été parfaitement justifiées.

    Son regard ne se déroba pas quand le juge la regarda dans les yeux et elle hocha gravement la tête en écoutant son bon conseil : il semblait que le magistrat n'estime pas nécessaire une réprimande plus salée et elle s'en sentait soulagée. Sentant que le juge lui laissait le loisir de répondre, elle le fit de son ton le plus respectueux :


    - Je vous remercie pour votre indulgence et aussi pour ce bon conseil, votre honneur : je vais m'empresser de le suivre dans les meilleurs délais.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

  29. #59
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 393
    " Allez, bon vent, dans ce cas." dit le juge en donnant un petit coup de son marteau.
    Un garde fit signe à Chandara de rejoindre une autre porte, histoire de ne pas avoir à recroiser les personnes convoquées. Quelques secondes plus tard, elle était dans un couloir où un autre homme en uniforme la prit en charge, pour la ramener jusqu'au vestiaire.

    " En espérant ne jamais vous revoir." dit-il avec un clin d'oeil, avant de s'esquiver.
    Chandara était manifestement libre de récupérer ses affaires et de partir.
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  30. #60
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 593
    Et c'est bien ce que s'empressa de faire la jeune-femme. Non pas qu'elle craignit que les autorité ne changent d'avis à son sujet mais elle devait bien s'avouer que cet endroit la mettait mal à l'aise. D'autant qu'elle ne voulait pas faire attendre Arthur inutilement...

    Chandara récupéra donc ses affaires puis se dirigea vers le hall en saluant les gardes qu'elle était amenée à croiser jusqu'à la sortie du bâtiment. Il lui semblait qu'il s'était écoulé au moins une heure depuis qu'elle y était entrée mais ce genre d'impressions étaient trompeuses.
    Je veux vous montrer que le monde n'est pas dépourvu d'espoir et de beauté.
    Si vous cherchez à me laisser un message - ou un petit mot doux - contactez donc Kasumi qui me le remettra !

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Amphithéâtre de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Le Quartier du Gouvernement
    Réponses: 215
    Dernier message: 02/02/2015, 18h00
  2. [Lieu] Les égouts de Luménis
    Par Galathée dans le forum Les Taudis
    Réponses: 85
    Dernier message: 24/02/2013, 23h16
  3. [Bâtiment] Ambassade de Lumenis
    Par Sarevok dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 18
    Dernier message: 09/10/2005, 01h43
  4. [Bâtiment] Le Conservatoire de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 74
    Dernier message: 20/01/2005, 19h20
  5. [Bâtiment] Banque de Lumenis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/02/2004, 00h05

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236