Page 2 sur 70 PremièrePremière 12341252 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 2085

Discussion: [Commerce] La Taverne de la Bienveillance

  1. #31
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    3 138
    Dorian apperçut son ami Link qui faisait son entrée à la Taverne.Il posa son diabolo menthe sur le comptoir et fit signe au lutin !L'etre vert apperçut le geste de dorian et lui redit son salut et s'avança vers lui.
    "Salut à toi Link!comment cela va t il à la tete de l'armée luménienne?Toujours aussi tyrannique notre chère Présidente non-morte :rigoler: "?

    Dorian espérait que Link lui proposerait bientot une quete:il se rouillait un peu trop à son gout depuis la quete inachevée d'ailleurs,des 4 éléments....
    Bat la chauve-souris de Gotham !
    Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forums Elindore http://foxglove.tonsite.biz/elindore/ sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et ma bio JdR http://www.baldursgateworld.fr/lacou...4-com-bat.html

  2. #32
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    - Oui , tout va bien , du moins tout allait bien , je doit partir dans une heure a l'autre bout de Toril et j'attends des personnes qui je l'espère vont venir.

    Link sentit comme une lumière s'allumer dans les yeux de Bat , lui qui justement rêver de repartir en voyage .

    - Ah tout hasard vous cherchez encore du monde demanda Bat ?
    - Autant que le destin pourra nous en fournir .... tu est interessé?
    - Les affaires tournent au ralenti à la forge , je peut pouvoir m'absenter je pense.
    - Merci , bat ! Nous ne serons jamais de trop pour cette escapade , j'attends Eomer qui doit venir avec des amis. Si tu as des affaires à régler en ville , depêche toi d'y aller et rejoins nous ici dans une heure maximum....

    Link attendit la réponse de Batman et tourna la tête vers la porte qui venait de s'ouvrir laissant apparaître ....
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  3. #33
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185
    Eomer.
    :lunette: Eomer venait de pousser la porte de la Taverne, il regarda autour de lui dans l'espoir de voir ses autres compagnons pour l'aventure mais il n'y avait encore dans l'auberge que Link et Dorian qui discutaient... :rigoler:
    Eomer tirant son sac rempli d'affaires pour l'expédition s'approcha des hommes un sourire aux lèvres, il était content de voirqu'il n'était pas le premier à arriver et heureux à la perspective de revivre une aventure...

    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  4. #34
    Date d'inscription
    June 2003
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    3 138
    Dorian acquiéca avec joie à la proposition de son ami Link.Moins de deux heures plus tard,il était de retour,toujours sur le dos de SabotsLégers.Il portait un manteau bleu à capuche,qui le recouvrait entièrement.En dessous,il portait un justeaucorps et des braies,et en dessous de ces paisibles vetements civils,il portait son habituelle cotte de maille en mithril .Sur son dos pendait un carquois et son arc long:à son flanc reposait dans son fourreau,son épée psychique,fidèle compagne.
    En se rendant chez lui,Dorian était passé à la forge flamboyante et avait donné ses instructions à son assistant et à ses ouvriers.Héraclès son cheval de trait serait bien soigné par son personnel :happy: !

    Dorian sauta sur le sol,avec sa grâce féline de vampire,et rentra dans la taverne,ou Link l'attendait.
    " Et voilà Ami,je suis à la fois preê et de retour " :rigoler: dit il à l' être vert qui lui faisait face !Sur le dos du vampire ,reposait un sac à dos qui contenait ses affaires habituelles d'aventure.
    Dernière modification par Bat ; 25/01/2015 à 18h39.
    Bat la chauve-souris de Gotham !
    Rejoignez Luménis,ville de paix et de fortune.Allez voir le forums Elindore http://foxglove.tonsite.biz/elindore/ sur Baldur's Gate et un JdR sur les ROs. Et ma bio JdR http://www.baldursgateworld.fr/lacou...4-com-bat.html

  5. #35
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185
    Eomer dit bonjour à Dorian qu'il connaissait puisque c'était lui qui avait fait l'une de ses deux épées longues, il appris aussi qu'il allait participer aux recherches aussi, il alla donc chercher des affaires chez lui...
    Pendant ce temps, le rôdeur raconta à Link qu'il avait contacté Dedalu et Balrog qui avaient eux aussi accepté de venir et qu'ils n'allaient sûrement pas tarder à arriver avec leur équipement.
    Eomer lui demanda aussi comment ils devaient se rendre au desert de l'Anauroch... :heu:


    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  6. #36
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages
    866
    Dedalus poussa la porte d’entrée de la taverne de la Bienveillance. Il ne faisait pas vraiment des habitués, le demi-elfe devait y venir une fois par trimestre et encore. A l’atmosphère enfumée et avinée de ce lieu, le bibliothécaire préférait celle plus feutrée et calme d’une salle de lecture.

    Dedalus allait en se dirigeant vers le comptoir lorsqu’il aperçut à une table Dorian, Eomer et Link en pleine discussion. Ayant entendu la requête d’Eomer, le demi-elfe se permis de faire de l’esprit :
    A la rame, Eomer, à la rame. Comme pour notre dernier voyage touristique, nous prenons un bateau ! Il est bien connu qu’il y a énormément d’eau dans un désert. :happy:

    Un regard d’interrogation passa dans les yeux de Link. Dorian resta interloqué et Eomer se retourna pour voir qui lui avait lancé cette pique.
    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  7. #37
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    536
    Balrog arriva dans la taverne, sa cotte de maille elfique sur le dos, ses armes dans son sac. Il entendit "à la rame, Eomer, à la rame !", et tourna la tête vers l'endroit d'ou venait ces paroles. Dedalus etait debout, et Link Hasriel, Dorian et Eomer étaient assis autour d'une table. Alors qu'Eomer se retournait pour voir qu lui avait lancé une pique, Il vit Dedalus, et derrière, en train de marcher vers lui, le demi-orc. Il prit la parole :

    - Ah ! Asseyez vous, vous deux. Link, voici les renfort que je t'avais promis. Dedalus, je pense que tu le connais déjà, et Balrog, mercenaire à l'Epée Brisée. Bon, il va falloir que tu nous dise ce qu'on va faire dans le désert...
    Lorsque l'humanité aura acquis tout le savoir dont elle peut disposer, elle se détruira d'elle même. Moi."Ce qui ne te tue pas te rends plus fort." Ouais mais avec un bon Clerc, la mort n'est plus qu'un détail. ma bio rp, actuellement (longue) pause rp...

  8. #38
    Date d'inscription
    January 2003
    Localisation
    Oui.
    Messages
    847
    -Il va falloir que je vous dise ce qu'on va faire dans le désert, oui... Attendez-moi un instant...
    Sous le regards interloqués des personnes présentes, Link monta les escaliers menant aux chambres de la taverne. Il frappa à la deuxième porte de droite, et n'attendit aucune réponse pour entrer.
    Le guerrier était bien la, assis sur une chaise près du lit, aiguisant son épée.
    -Ne serais-ce pas notre "grand" Maréchal qui arrive ? Demanda-t-il sans lever le nez de sa lame blanche.
    -Ironise tant que tu peux, répondit l'intéressé en souriant, j'ai besoin de toi...
    -Allons donc... Pourquoi cela ?
    -J'ai un groupe a mené dans l'Anauroch, à la recherche d'une caravane perdue.
    -Qu'est ce que j'ai à voir la dedans ?
    -C'est une équipe de bras cassés, plaisanta le Maréchal, alors j'ai pensé à toi...
    Enfin, le guerrier leva la tête, pour afficher un léger sourire.
    -Mes services ne sont pas gratuits...
    -Même pas pour un Maréchal ?
    -Je ne suis pas dans l'armée.
    -Même pas pour un ami ?
    -Tu épargnerais une armée ennemie car elle était ton alliée auparavant ?
    Le silence donna raison au guerrier.
    -Et tu veux ?
    -1 300 pièces d'or.
    -C'est l'argent de l'Etat, après tout, pas le mien... Quand seras-tu prêt à descendre ?
    -Le temps de rassembler ce qu'il me faut...
    Et alors que le Maréchal allait refermer la porte, l'humain l'interpela.
    -Nous sommes bien d'accord ; 1 300 pièces, et 200 de plus pour les risques.
    -Moi aussi, je suis content de te revoir, Filamp...
    Il referma la porte.
    Lisez Hybris Glace ; on vous félicitera pour votre poil plus soyeux et votre QI moins haut.

  9. #39
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    Link redescendit dans la salle principale , toujours sous le regard interloqué de son " armée ".
    - Excusez moi , un dernier problème à régler. Bon et bien nous pourrons partir d'ici un quart d'heure , hum au fait pourriez vous évitez de parler de notre quête jusqu'a ce que le bâteau soit loin des côtes , disons que je n'ait pas préciser a Navi que nous partions en quête , chuchota t'il après avoir vérifié qu'elle était toujours de l'autre côté de la taverne a discuter avec une amie.
    - Pas de problèmes , nous serons discrets comme des ombres répondit Eomer
    - Bonsoir tout le monde , murmura Filamp dans leur dos.
    - Et bien je pense que nous sommes tous la , pas besoin de vous présenter Filamp je suppose?
    - Bon et bien , je pense qu'il ne manque personne , ah moins que vous n'ayez une personne de plus a sortir de votre manche monsieur le maréchal?
    - Non , ce sera tout pour aujourd'hui ... bon et bien messieurs ... le bâteau nous attend !
    La minute qui s'ensuivit fut consacré aux cris de guerre meurtriers en tout genre : Yaouuurt , Bastooon , Beuaaaaah.

    Puis ils quittèrent la taverne , et au fond de chacun d'eux ils espéraient la revoir un jour....
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  10. #40
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Quête: Péripétie Melandienne</span>

    Chose peu courant dans cette ville, trois Melandiens se promenant sur les quais à la recherche d'une Auberge. Un Drow, Beorn DeVir un dirigeant Melandien, un demi-elfe, Mycontil le Necromant, et l'escorte, Duorok un semi-orc et c'est déjà bien.
    Donc il recherchait une auberge et le Drow prit la parole.


    -Et ça y est, on aurait du demandé à ce gardelet où se trouvait l'auberge la plus proche. *Quoi que son QI ne lui aurait peut-être pas permis de nous répondre...*

    Le necromant restait de marbre comme à son habitude.


    *Comment il se la pète.*pensa l'orc.

    Avide de se remplir la panse et de boire une bière, Duorok attrapa un passant pour lui demander son chemin.

    -Hé toi bouges pas ! Nous chercher auberge, toi comprendre moi lumenien ? Duorok savait parler correctement mais il fallait se mettre au niveau du lumenien. :notme2:

    -Derrière vous...fit le lumenien tremblottant et effrayé qui allait faire dans sa culotte.
    Duorok rejetta le lumenien par terre, se mit une seviette autour du coup et sortit sa dague pour découper le lumenien.
    Il se ravisa quand il vit le regard noir de Beorn, il soupira un Mais euh !, mais ça n'y fit rien.
    Le petit groupe Melandien rentra dans l'Auberge et alla s'assoir à une table.


    <span style=\'color:#FFFFCC\'>-Bof, ça vaut pas Melandis du tout, même Manost c'est plus beau que ça...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  11. #41
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Une migraine intense commence à subjugué le pauvre drow tant l'imbéclité du demi-orque lui tapait sur les nerfs... enfin, il n'y avait personne d'autre de libre...
    Le petit groupe entra donc la la batisse indiquée par le citoyen qui n'avait pas demandé son reste et était parti ses jambe à son cou. Les trois Melandiens s'assirent à une table un peu isolée.

    *Rah, cette odeur de lait de chèvre me donne la nausée*

    Le demi orque siffla tout bêtement pour qu'une serveuse vienne prendre commande. Celle-ci ne tarda guère et leur distribuant les cartes, elle ne put réprimer un réflexe par rapport à l'odeur de l'orque. Quelque instant plus tard, ils pouvait commender.

    -Bien, je veux du sanglier, avec les haricots. Mettez moi également un verre d'absynthe avec une larme de sang.

    La réaction désirée par le drow se produisit et la serveuse eut l'aire encore plus appeurée qu'avant ce qui provoqua un rictus sournois sur les traits du drow. L'orque prit lui aussi du sanglier mais demanda directement un tonnelet de bière alors que mycontil se contenta d'un écureil rôti en ne prenant autre boison qu'nue fiole sortie de son sac contenant un liquide des plus suspecte que Beorn dégusta lorsqu'il lui en proposa.

    -Nous commencerons les recherches demain. Cette charogne peut se trouver partout en ville. Il se pourrait même qu'elle soit ici même en train de nous observer.

    -Hein??? pas possible, ça sent plus bizarre qu'un luménien c'te vermine là!

    -Je ne suis pas sur que ton flaire puisse véritablement l'identifier. *Hum, un vrai toutou cet orque... Si je lui dit couché se couchera-t-il?*

    Le repas terminé, l'orque sentait lourdement les effets des boissons alocoolisées et manqua d'avoir quelques problème ithiliques. Beorn rappela la serveuse avec un peu plus de dessance que précédemment l'orque.

    -Dis moi jeune fille. Où pourrions nous passer la nuit dans ce village?

    Il fut conclu qu'ils dormiraient sur place (personne ne répondant )
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  12. #42
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Le soleil matinal commençait à peine à se lever lorsque la Présidente de Lumenis pénétra dans l'auberge encore vide. Elle alla s'installer à sa table habituelle et commanda un cocktail de jus de fruits sans alccool :nuke: Elle remarqua que le tavernier et les serveuses étaient mal à l'aise, comme apeurés. Se demandant ce qu'il se passait, la morte-vivante questionna la serveuse qui venait lui apporter son jus de fruits ce qui les mettaient dans cet état. Elle fut pour le moins surprise lorsqu'elle lui répondit que trois hommes, dont un drow et un orque particulièrement malodorant, visiblement originaires de Mélandis, étaient arrivés la veille à la taverne et qu'ils étaient d'ailleurs encore là, ayant décidé de passer la nuit ici.

    Après avoir remercié la servante pour ces renseignements, la dame vampire dégusta son jus de fruits tout en réfléchissant. Qu'est-ce que des mélandiens pouvaient bien venir chercher ici ? L'ensorceleuse décida d'attendre un peu, elles les verraient probablement descendre et pourrait déjà voir si certains d'entre-eux étaient de vieilles connaissances. Perdigan commanda un second jus de fruits et le savoura tout en jetant de temps en temps un coup d'oeil à l'escalier qui menait aux chambres de la taverne.
    New Barbie Order - CEO

  13. #43
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Il était quelque peu plus de neuf heure du matin lorsque la troupe descendit dans la taverne, après avoir passé une nuit des plus désagréable. L'orque avait ronflé, les somiers grincé, et il avait fait beaucoup trop chaud. Toute l'assistance put les entendre arriver car Duorok bailla tant et si bien qu'il réveilla tous les autres pensionnaires. Beorn et Mycontil, l'air maussade et le regard noir descendirent après le bourin.

    *Ca y est, l'autre erreur de la nature est là... mon dieu, la journée s'aonnonce des plus désagéable.*

    -Dame Foxglove, quel plaisir de vous revoir *en vie aurait été trop demandé de toute manière, mais belle et bien morte ne serait franchement pas de refus*

    Cela fait bien longtemps que je ne vous ai vu. *A force d'éviter ce minoi plein de crème solaire, je ne le vois pas, enfin...*

    Les trois Melandiens se posèrent à une table après que Duorok ait lancé un :

    -Hey, b'jour m'dame la bonne morte. (jeu de mot très aprécié des Melandiens, allez savoir pourquoi :notme: )
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  14. #44
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    L'ensorceleuse accueillit les mélandiens avec la froideur habituelle qu'elle affichait à l'égard des mélandiens.

    - Tiens donc. Le général Beorn. Que vaut donc à Lumenis l'horreur d'une visite indésirable de l'un des dirigeant de Mélandis ?

    Contrairement au dirigeant mélandien, la dame vampire ne cacha pas son hostilité et entendait par ailleurs que cela soit réciproque. Autant elle méprisait les mélandiens, autant elle préférait la franchise aux faux airs mielleux du général. Elle entendait aussi savoir pourquoi lui et son valet étaient venu à Lumenis. Elle connaissait assez les mélandiens pour savoir qu'ils ne seraient pas venu ici pour une simple visite de courtoisie, surtout pas un dirigeant. Mais il fallait d'abord mettre les choses au point avec le demi-orque malodorant qui accompagnait le dirigeant mélandien. La Présidente pointa un doigt dans sa direction, dévoilant ses crocs.

    - Ferme ton sucrier et cesse de crâner, l'orque, je suis beaucoup plus forte que toi et je ne supporte pas la provocation, ni d'être contrariée et encore moins d'être interrompue. Alors si tu ne veux pas te retrouver à travailler comme eunuque dans un quelconque harem de Mélandis à ton retour là-bas, fait en sorte de ne pas m'énerver, vu ?

    Les choses mises au point avec l'orque, l'elfe vampire reporta son attention sur le drow.

    - Pas la peine de tergiverser, vous ne seriez certainement pas venus ici sans une bonne raison, alors, quelle est-elle ?
    New Barbie Order - CEO

  15. #45
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Duorok fut particulièrement vexé qu'une lumenienne lui parle sur ce ton.

    - :8: Dis, M'Sieur Beorn, je peux la taper hein ? Dis steuplait !!! C'est une vampire, je lui envois un sort de Clerc et on en parle plus !!!

    -Cela suffit Duorok, attend au moins qu'on parte.

    -Pfff, t'es pas cool, je t'aime pas et de toutes façons t'es pas mon vrai père !!!

    Il grommela quelque chose puis réfléchit longuement à la dernière phrase de Perdigan.

    -Par contre la bonne morte a raison, on fait quoi ici ? Dans ce trou puant ?
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  16. #46
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Sans dire un mot, Perdigan se leva, se dirigea vers la fenêtre et l'ouvrit grand. Puis, elle se campa face au demi-orque, le dévisagea un court instant, le visage impassible, puis, toujours sans mot dire, le saisit par l'entrejambes et serra d'une poigne d'acier avant de le jeter par le fenêtre, directement dans l'abreuvoir pour chevaux.

    - Et ne viens surtoût pas dire que je ne t'avais pas prévenu, orque.

    Débarassée de cette créature malodorante et stupide, l'ensorceleuse retourna s'asseoir face au drow et le fixa d'un regard de braise.

    - Nin telanthen lu' telanthen queelas, jaluk !

    Peut-être qu'en parlant dans sa langue, le drow comprendrait qu'il aurait tout intérêt à révéler rapidement à Perdigan ce qu'il était venu chercher ici.
    New Barbie Order - CEO

  17. #47
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Puisqu'elle paralait dans sa langue, le drow ne put réprimmer de la traiter comme il le fallait dans la dite langue.

    -Vrine'winith nindol sanguine! Usstan tlun naut ghil whol thalack! Fridj vok ulu vel'bol Usstan inbal ulu telanth lu' udos qill alu! Dosst !!

    (arrête ceci, vampire! Je ne suis pas ici pour la guerre! Ecoute ce que j'ai à te dire et je m'en vais, je ne supporte pas ton tein pâle.)

    Il reprint cependant en commun.

    -Si je suis ici, c'est presque également pour ta misérable ville. Un Doppel de genger a échapé à notre controle. Je ne veux rien d'autre que sa carcasse *Et surtout son sang* Réalise ce qu'il pourrait faire dans tes ruelles, un vrai chaos.

    A ces mots, Beorn sourit sournoisement. La mention du chaos avait toujours énervé son homologue luménienne.

    -Je viens pour le capturer, voir le tuer si il monter trop de résistance. Ce chien puant qui me suit est Duorok, un sale demi-orque, mais si son odeur est forte, son aide ainsi que ses muscles peuvent l'être plus encore.

    A cet instant, Duorok sembla descendre de l'escalier. Les deux dirigeants regardèrent aussitôt par la fenêtre pour s'appercevior que le "vrai" Duorok pataugait toujours dans son abreuvoir. Lorsqu'ils regardèrent à nouveau à l'escalier, ce n'était non plus Duorok, mais le garde de la porte de Luménis qui, à cette heure précise était à son poste...
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  18. #48
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Après un vol plané par la fenêtre et un bain forcé dans un abreuvoir, Duorok sortit la tête de l'eau. L'eau était devenue noire.

    -Bon au moins Beorn arrêtera de dire que je sens mauvais :rigoler: . Mais dites donc elle a de la force la morte !

    Des lumeniens le regardaient de loin en murmurant...

    -Beurk un demi-orc !
    -Oh un talossien !
    -Maman, il est pas beau le monsieur !


    Duorok sortit de l'abreuvoir, et bouffa le mollet d'un cheval qui était là. Puis il rentra dans l'Auberge. Il vit Sire Beorn toujours avec la morte, mais il y avait un autre homme, le garde de la porte.
    Enervé Duorok se jetta sur lui.


    -T'es encore en vie toi ? Mais je vais le bouffer !!!

    Curieusement le garde était étonné de voir Duorok comme si il ne le connaissait pas...Duorok vola en arrière et écrasa une table et un lumenien qui y était.

    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  19. #49
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    -Il suffit triple damné d'imbécil!!!!

    Le "garde" devint subitement flou et prit alors son apparence véritable.

    C'est lui, Duorok, c'est notre bête!!!

    Le Doppelganger se redressa vivement, souria sadiquement avant de prendre l'apparence d'une nouvelle personne... Sous les yeux halucinés de la populace, la créature se transforma en Perdygan avant de sauter par la fenêtre et s'enfuire en rigolant avec la voie de la Luménienne, mais d'un ton qu'elle n'utilisait jamais pour rire.

    Les passants prirent peut. Leur présidente avait-elle recouvert ses instincts de vampire? Déjà des rumeurs se formaient...
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  20. #50
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    La morte-vivante poussa une bordée de jurons en voyant que le doppelganger avait prit son apparence. Elle avait déjà eu à faire à une créature métamorphe autrefois, bien plus puissante qu'un doppelganger, certes, mais sous cette apparence, cette créature pouvait quand même lui créer pas mal de problèmes et du fait qu'il pouvait se transformer en n'importe qui, il pouvait en apporter d'une façon ou d'une autre à toute la population lumenienne. Il convenait donc d'agir au plus vite et de profiter du fait qu'elle connaissait l'apparence actuelle du monstre pour le traquer et le détruire. Elle regarda par la fenêtre et suivit la fausse Perdigan du regard. Elle se dirigeait droit vers le phare.

    L'ensorceleuse se tourna vers les deux mélandiens. Elle n'appréciait pas le fait de devoir faire alliance avec ces deux-là mais dans les circonstances actuelles, elle n'avait pas vraiment le choix. Au moins, ils étaient motivés à mettre hors d'état de nuire cette créature, ils pouvaient donc s'avérer utiles.


    - Il faut arrêter cette créature, et vite. Suivez-moi, elle se dirige vers le phare.

    A peine eut-elle prononcé ces paroles que le demi-orque grogna son mécontentement de se voir donner des ordres par une lumenienne. D'une main, Perdigan l'attrappa par le cou et le colla dos contre un mur.

    - Ecoute-moi bien, l'orque, si tu veux éviter que l'envie me prenne d'envoyer ta tête séparée de ton corps à la vulgaire catin qui te sert d'impératrice, tu as intérêt à faire tout ton possible pour que nous éliminions ce doppelganger avant qu'il ne fasse des dégâts en ville, c'est compris ?

    Sans attendre la réponse de l'orque, la dame vampire le relâcha et se précipita à la poursuite de la créature.
    New Barbie Order - CEO

  21. #51
    Astaldo tarkil Invités
    Trainant les pieds Astaldo entra dans la taverne et s'effondra dans un BLARF sonore sur une table libre.

    Patron ! Deux futs de jus d'orange ! Et trois coudées de cordes avec un bon gros poids au bout :snif: .

    Sentant que même ici il ne serait pas à l'aise il entonna une longue plainte, mi-pleurée mi-chantée.

    Persooooooone au mondeuuuuuuuuuh
    Ne coonaiiit ma peiiiiineuuuh;
    Persooooooone au mondeuuuuuuuuuh
    Ne m'aiiiimeuuuuuuuuuuuh.

    Jamaiiiis persooooooneuuuuuuuh
    Ne m'a dis je t'aiiimeuuuuuuh;
    Jamaiiis persoooooooneuuuuuuh
    Veut être ma reiiineuuuuuuuh.

    J'aimeuuuh personnnneuuuuuuuh
    Et personneuh ne m'aiimeuuuuh;
    J'aimeuuuh personneuuuuuuuuuh
    Même pas ma bedaineuuuuuuh.






  22. #52
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    Ce soir la taverne était nettement démarqué en deux . D'un côté les clients "normaux" ( c'est à dire des marins alcooliques , des tueurs psychopates et des contrebandiers ) et de l'autre , Astaldo qui tentait d'établir un nouveau record de pluviomètrie en essayant de noyer la taverne sous ses pleurs . Il avait déja vider une vingtaine de verres de jus d'orange et il s'apprêtait à s'en verser un vingt et unième . La porte de la taverne s'ouvrit , laissant filtrer la lumière du jour , dans la pièce principale . Un homme de grandes carrure aux épaules de déménageur entra , il jetta des coups d'oeils furtifs dans toute la salle et n'eut pas de mal à trouver celui qu'il cherchait. Il alla vers Astaldo tout en prenant soin de ne pas glisser sur les flaques de jus d'orange.

    - Monsieur Astaldo ? dit l'homme tout en essayant d'atténuer sa voix bourru
    - Bouuuuuuuuuuuuhouuuuu , elle ne m'aimera jamais :snif:

    L'homme prit une chaise et s'installa à côté d'Astaldo , il allait essayer de mettre en pratique les cours suivies lors des deux semaines en faculté de pscyhologie lumenienne ( pour la petite histoire , il fut renvoyé juste après car considéré comme non apte à la reflexion ).
    - Il y a quelque chose qui ne va pas ? Je peut faire quelque chose pour vous ? répondit-il avec un sourire plein de dents qui en aurait traumatisé plus d'un.
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  23. #53
    Astaldo tarkil Invités
    Relevant le nez de sa chope de jus d'orange Astaldo se moucha énergiquement dans un pan de la veste du nouveau venu, la redécorant avec moults choses orangées et collantes.

    Aaaaah mon bon Marcel, toi au moins tu n'as pas à souffrir à cause de ces satanées femelles. Un coup direct de baliste en pleine tête te fais à peine tressauter et aucune femme n'est sortie vivante de ton estomac.

    Il émit un rot sonore et recommença à pleurer, ridiculisant au passage les fontaines du Parc Verdoyant.

    J'vais m'faire homooooooooo :hips2: .

    Il alla s'asseoir sur les genoux du videur des SRL et s'épancha grandement contre son sein :snif: .

    Rend-moi un service : tue-moaaaaaaaa !

  24. #54
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    La minute tendresse de Marcel était passé et ses instincts meurtriers revenaient au galop . Il respira un grand coup et reposa ( reposer ou plus exactement , envoyer ) Astaldo sur sa chaise . Ce dernier repartit en sanglot , surement à cause de son aterissage manqué . Les pulsions du garde étaient arrivés en fin de course et ceci se matérialisa par un violent coup de poing sur la tête de l'agent secret. Il sortit de la taverne ( Astaldo sous un bras ) sous les applaudissements des clients qui retrouvaient enfin la tranquillité .

    Une fois dehors il lui remit des baffes pour le ranimer , ce qui marcha plutôt bien .
    - Bon maintenant tu va m'écouter !
    - Zêtes qui Monsieur ??? répondit Astaldo , les yeux hagards
    - Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah , un deuxième coup remit les idées d'astaldo a leur bonne place et il allait recommencer à pleurer quand la main -ou plutôt palme- de Marcel se leva , menaçante ...
    - Maintenant tu me suis ! Le Siège est attaqué et on a besoin de toi.
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  25. #55
    Astaldo tarkil Invités
    Se tartinant de baume pour les coups Astaldo reprit vite ses esprits. On ne rigolait pas avec le boulot. Sauf quand le Maréchal Link venait en visite et se perdait toujours entre les toilettes et et la sortie.

    Bon, alors c'est quoi cette fois-ci ? Des manifestans ? Des brigands ? Des vandales ? C'est pas possible que ce soient des mercenaires on les a déjà eu le mois dernier.

    Rangeant son petit calepin-agenda dans sa poche intérieure il commença à trouver le pas de Marcel, qui imitait à la perfection le pilier de rugby, un brin gênant.

    Et si tu me posais ? Et pourquoi on a besoin de moi ? J'ai encore deux jours de vacances, et puis selon les RTT j'ai pas à bosser aujourd'hui, et normalement il y a une équipe de nuit là bas, je me demande si je vais pas me syndiquer moi, au fait on fait quoi pour les armes, j'ai rien moi, tout est dans mon bureau ou à la maison, et il faut laisser un mot à Ewena, passer prendre Aramis en renfort et dire au castors de préparer les siège des bureaux, tu as un bonbon pour la gorge ?, et ils ont pensé à évacuer le siège ?, je trouve que cette chemise te va très bien...

  26. #56
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages
    1 298
    Marcel fit les gros yeux et Astaldo comprit qu'il fallait partir immédiatement .

    - Mais j'ait même pas pris de douche se lamenta l'agent secret , qui essayait lamentablement de trouver une excuse.

    Et ils partirent donc , seuls , sales , désarmés , pour aller sauver les SRL , si il y avait encore quelque chose à sauver .....

    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  27. #57
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925
    Quête: Living in the Past

    -Participants:
    Dunhallym
    Daneghar
    Balrog
    Moi même

    HRP: ne me demandez pas pourquoi un titre comme ça, ni le rapport réel avec la quête, qu'il n'y en a pas, ou du moins un très très très lointain, né dans les replis dérangés et pervers de ma petite imagination ( si j'en ai ne une... ), donc comme quoi, hein... Acessoirement le titre d'un album que j'écoute en ce moment, et comme je suis toujours nul pour trouver des titres, je me suis dit que ça fera l'affaire...

    Une tête qui lui tambourinait comme jamais encore... Aucun moyen de fermer l'oeil depuis... hé bien, des lustres...
    Une douleur telle qui l'avait jusqu'à contraint à renoncer à toutes ses responsabilités à l'amphithéatre. Il avait presque de la peine pour son malchanceux second... Enfin, peut être s'imaginait-il de la peine pour cette homme...
    Il ne savait plus trop où il en était. Méconnaissable, aucune des personnes qui l'avaient cotoyé, même durant une brève période, n'aurait été en mesure de faire le rapprochement entre l'elfe dans la plénitude de sa force qu'ils avaient connu et l'ombre blafarde, ravagée par l'épuisement qu'il était actuellement.
    C'est ainsi qu'un Corwin bien changé qui poussa la porte du bar dans lequel il vint s'installer à une table.

    La sensation avait été au départ imperceptible, tout au juste une légère altération de son humeur... Il n'y avait pas pris garde... A vrai dire, qui y avait pris garde? Lui même s'était soigneusement abstenu de fréquenter les hauts lieux de pouvoir, et avait tenté de passer le plus inapercu possible. De plus le petit nombre de personnes qu'il avait approché le voyaient tous les jours, et quand on commence à faire partie du décor... plus personne de pense à vous...
    Alors quant à remarquer quelque chose d'anormal sur son compte, il ne fallait même pas l'escompter.

    Les conversations se turent momentanément dans l'auberge à son approche, mais reprirent bon gré mal gré quand les curieux eurent croisé son regard particulièrement peu patient. Un léger flottement restait nettement perceptible. La sensation d'être une bête curieuse filtra jusqu'à son cerveau, perçant le bouclier devenu oppressant et omniprésent de la douleur, et qui l'isolait chaque jour un peu plus de la raison.
    Ce n'état pas qu'il n'ait pas essayé de remédier à ce mal. Mais tout les apothicaires avaient été impuissants à le soulager... quand ils ne suggéraient pas qu'il n'était qu'un vulgaire affabulateur pour éviter à avoir se remettre en cause quant à leurs compétences réelles.

    Tout le monde semblait éviter d'instinct sa table. La taverne commençait même à se vider, suite au malaise que sa présence suscitait. Il avait toujours été fasciné par la capacité des humains à fuir tout ce qui était différent d'eux, et son apparence actuelle n'arrangeait pas le fait d'être un elfe.
    Un voix le fit dresser la tête. Il eut de la peine à distinguer celui qui s'adressait à lui, avant de reconnaitre l'aubergiste assez peu satisfait de sa présence.


    - Monsieur, je pense qu'il serait plus sage que vous partiez. Vou savez, je ne pense pas qu'il soit vraiment décent de venir ici dans un état pareil, et vous faites fuir les clients.

    Puis, joignant le geste à la parole, il le prit doucement mais fermement à l'épaule, dans l'intention de le faire lever.
    Un rire à moitié dément sortit des lèvres du rôdeur, avant qu'il ne fixe le gêneur d'un regard assez intimidant, refletant la pure pure rage, avant de lui répondre d'une voix faussement calme:


    - Ecoute moi bien, mon vieux. Sache que je ne suis pas spécialement d'humeur à discuter avec toi, d'autant plus que tu n'as pas toujours été aussi regardant sur tous tes clients. J'aimerais bien qu'on me laisse tranquille sachant que je n'ai fait de mal à personne. Mais si tu as toujours des doutes sur la question, je pourrai toujours de fournir une explication plus... appropriée, et qui je suis sûr, conviendrait beaucoup mieux à la racaille de ton espèce.

    L'humain avait parfaitement compris la menace et le danger de la situation. D'autant plus que dans un bref éclair d'acier, le dément avait dégainé un cimeterre très acéré... qui caressait négligemment sa pompe d'adam. La terreur luisait à présent dans ses pupilles. L'elfe ne semblait plus lui même. Quelque chose d'étranger semblait avoir pris possession de lui. Quelque chose qui lui rendait le sentiment d'une vie qui ne tenait plus qu'à un fil et que son agresseur serait capable de le tuer sans le moindre scrupule ni la moindre hésitation.

    Le temps semblait s'être suspendu. Une situation prête à basculer d'un instant à l'autre dans le drame... et le plus inquiétant était sans doute le fait que cela ne tenait qu'à un simple caprice du rôdeur.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  28. #58
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    Dans un coin de la taverne, Daneghar, qui tranquilement prenait un petit verre avant de faire un tour au centre d'entraînement, n'avais rien raté de la scène qui venait de se dérouler non loin de lui. Cette ombre d'un elf qui était entrée et à l'humeur si particulière, réveillait en lui un intérêt curieux, dont-il ne parvenait pas à cerner la raison. Mais il n'eu pas le loisir d'inspecter plus loin. L'étrange personnage chatouillait à présent la gorge tavernier, ses intentions clairements exprimés dans ses yeux.

    Le demi-orque ne perdit pas un instant. Il sorti sa dague en un éclair pour la lancer d'un geste vif et précis. Elle tourna dans l'air et frappa le poignet de l'elfe avec force
    (rien de grosbill. J'y ai consacré pas mal de séances au centre d'entraînement ), suivie très rapidement de 110 kilos de demi-orque qui vinrent percuter l'elfe de plein fouet. Daneghar le cloua au sol en lui tenant fermemant les poignets dans une poigne de fer.

    "Ecoute mon gars. Je sais pas qu'est ce que t'as comme problème qui nous concernent pas, mais je crois pas que tu ai besoin de te déchaîner sur un innocent..."

    L'éclaireur laissa mourrir sa voix. Alors qu'il observait le visage dérangé du rôdeur il eu comme une sensation de déjà vu...

    "Hey... On se serait pas déjà vu quelque part ? Ta face de cinglé me rappel quand même un être quelque peu plus sensé... Tu peux m'aider ?"

    HRP : si j'ai fais des bêtises dis le moi. Je m'empresserai de corriger ma bévue.

  29. #59
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    400
    Dunhallym avait décidé de prendre un verre à la taverne. Depuis l'arrivée de son père, qui s'était installé chez elle, elle avait l'impression de ne plus être vraiment chez elle et elle ressentait le besoin de s'isoler de son (trop) exubérant géniteur. Mais ce soir là, l'ambiance de la Taverne de la Bienveillance paraissait tendue. Elle le sentit avant même d'entrer, en croisant le regard des clients qui sortaient, bizarre à cette heure de la soirée où les gens avaient plutôt tendance à entrer. En poussant la porte, un spectacel inhabituel (du moins inhabituel si tôt dans la soirée, quand les esprits n'étaient pas encore échauffés par l'alcool) s'offrit à ses yeux. Un demi-orque plaquait un elfe au sol devant un tavernier visiblement terrorrisé. Le premier mouvement de Dunhallym fut de libérer l'elfe, visiblement agressé quand elle reconnut le demi-orque, Daneghar. Elle le connaissait bien et il était peu probable qu'il s'attaque à quelqu'un sans raison. De plus, quelques détails qu'elle n'avait pas remarqué la frappèrent à ce moment là, notamment le cimetère, probablement celui de l'elfe, qui gisait près de sa main. Elle s'approcha alors, pour voir si elle ne pouvait pas aider Daneghar :

    Bonsoir, Daneghar, besoin d'aide ? [/I]
    Rassemblant tout son courage devant la situation qui ne tournait pas à leur avantage, Agnetha prit ses jambes à son cou
    Et voilà pour moi : #9F79EE
    Statut : Pas du tout dispo

  30. #60
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    "Ne craignez rien, citoyenne, nous avons la situation en m... Oh, salut Duna ! Et bien, je pense que oui. Tu peux me dire ce que je suis en train d'écraser ? Il était tranquilement occupé à aggresser le tavernier quand j'ai décidé de gâcher son bon plaisir. Tu trouve pas qu'il ressemble à quelqu'un ? En tout cas il à l'air dérangé. Tu peux y fair quelque chose ? Un truc magique ou je sais pas quoi. Parce que je suis un peu largué sur la procédure à adopter..."

    Le demi-orque s'était redressé et avait tiré son épée qu'il pointait à présent sur la gorge de l'elfe resté allongé. Il tentait encore de récuperer son souffle, s'emblait-il.

Page 2 sur 70 PremièrePremière 12341252 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Commerce] La Taverne de la taie dorée
    Par Sire de la Canne dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 128
    Dernier message: 16/11/2006, 23h36
  2. [Archive] La Taverne de la Bienveillance
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 413
    Dernier message: 14/05/2004, 22h23
  3. [Commerce] La taverne du croc sanglant
    Par dragum dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 218
    Dernier message: 02/03/2004, 17h56
  4. Discussion à la taverne de la Bienveillance 2
    Par Renaud Maerdrym dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 23
    Dernier message: 27/08/2003, 21h42
  5. Discussion à la taverne de la Bienveillance
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 21
    Dernier message: 26/08/2003, 01h34

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236