Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Discussion: [Domaine] La fin du voyage

  1. #1
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94

    [Domaine] La fin du voyage

    Le Domaine de La fin du voyage


    Après quelques mois d'hésitation, Thom Mérillym constata que les dividendes du Loyal étaient une vraie mine d'or, et que la possession de l'auberge la plus réputée de Manost, en plus d'être lucrative, était à tout prendre une reconversion tout à fait honorable pour le vieux barde qu'il était. Oubliant peu à peu les événements malheureux qui, depuis le Téthyr et Lumenis, l'avaient amené dans la cité, il se lassa de sa chambre d'auberge, prit la citoyenneté manostienne et songea à s'installer plus confortablement.

    La résidence qu'il racheta est nichée au cœur du quartier bourgeois de Manost. On y accède par une grande rue pavée réputée pour sa propreté et sa tranquillité. Le ménestrel règne en maître sur deux étages regroupant cinq grandes pièces confortablement meublées et entretenues par une domestique que l’homme a engagée dès son installation en ville.

    L’entrée donne sur une vaste salle qui fait à la fois office de salle de réception, de salle à manger et de salle de séjour. Des fauteuils confortables ouvrent leurs bras aux convives. En face, une immense bibliothèque garnie de livres et de bibelots rapportés lors de voyages que le barde a fait acheminer de son ancienne demeure à Luménis pour ne pas avoir à s’en séparer. Pièces de monnaies, fibules, masques, figurines de toutes sortes sont rangées avec soin dans une vitrine. Mais l’homme n’aime pas non plus faire étalage de ses richesses. Le reste du mobilier est d’une tendance plus classique, choisi pour son confort et sa longévité. Une immense table de chêne massif sur laquelle trône fréquemment une cithare que le ménestrel ne s’est jamais résolue à abandonner. Des chaises et des bancs dans un coin attendent patiemment les soirs où il invite ses connaissances pour donner quelques récitals.

    La seconde pièce est une grande cuisine qui abrite une immense cheminée prête à fonctionner pour les repas de fête. Car l’homme est resté très sociable et aime recevoir. Il apprécie également la bonne chère ce qui explique la présence de nombreux ustensiles de cuisine et de bocaux entreposés sur les étagères.

    Un grand escalier permet d’accéder aux chambres. La première, la chambre de Mérillym est la plus claire de toute la demeure grâce à ses six fenêtres donnant sur la mer. Un grand lit douillet au milieu de la pièce. Aux pieds du lit dort un coffre refermant des affiches annonçant ses passages, vestiges d’une gloire passée. Et à la tête du lit, sous un voile de crêpe noir se cache le portrait de son fils qu’il ne peut plus se résoudre à regarder sans pleurer. Il a gardé de lui quelques vêtements entreposés dans une armoire et quelques jouets d’enfant.

    La quatrième pièce, celle qu’il aurait voulu être sa chambre reste fermée pour le moment et ne s’ouvrira que pour le séjour des amis intimes. Ou peut-être tout simplement pour abriter le souvenir de Martial dont il croit entendre les pas certains soirs, l’espace d’un instant.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  2. #2
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Les derniers invités s'étaient retirés comme le veilleur effectuait sa troisième ronde... La minuit était passée depuis quelques temps déjà, et les domestiques recrutés pour l'occasion, après avoir nettoyé et rangé le salon et les cuisines, étaient partis à leur tour. Songeur, Thom se versa un dernier verre avant de s'enfoncer confortablement dans un fauteuil. Il passa plusieurs fois les doigts sur le bois d'une flûte dont un jeune scalde du nord avait affligé leurs oreilles en prétendant leur faire découvrir une ballade de son pays. Les paroles de la ballade étaient belles et la voix agréable, mais ce barde aurait dû accepter une fois pour toute l'idée qu'il lui fallait un instrumentiste.

    Posant son verre, Thom prit la flûte et, de mémoire, rejoua l'air massacré par le scalde, se laissant à son tour ensorceler par les notes. Oui... en l'entonnant deux octaves plus bas et en changeant quelques bémols, cette ballade serait superbe...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Soudain, l’oreille exercée de Thom perçut une dissonance. Non pas un mauvais son de flûte mais un léger bruit de pas. Vraisemblablement, il ne s’agissait pas de l’un de ses invités revenu après avoir oublié quelques affaires chez lui ni d’un de ses serviteurs. Trop discrets. Mais qui d’autre à cette heure tardive. Pas la jeune fouineuse qui croisait sa route ces jours ci. Elle serait passée par le toit.

    Il posa calmement son instrument et prêta calmement l’oreille. Le bruit de pas se rapprochait. Et soudain, il entendit le bruit d’une arme fendant l’air. Il se baissa juste à temps pour éviter la dague qui quelques secondes plus tôt lui aurait perforé le crâne. Visiblement, son visiteur n’avait pas que des intentions pacifistes.

    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  4. #4
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Le visiteur s'aventura plus prudemment dans la demeure. Il avait raté son effet de surprise, ce serait plus dificile désormais. On l'avait mis en garde contre l'apparente nonchalance de sa cible. Avec ses activités, elle n'avait pu atteindre cet âge-là sans un certain talent pour échapper aux malandrins...

    Bon, voilà que l'homme avait soufflé la bougie posée sur sa table. Grossière erreur... s'il croyait pouvoir se cacher comme ça!

    Soudain, l'assassin entendit derrière lui le sifflement d'une dague qui fend l'air, puis le son sourd qu'elle fit en s'enfonçant dans... son poumon droit. Une seconde dague siffla sur son flanc droit, lui tranchant une oreille. Conscient d'avoir perdu tout avantage face à un adversaire qui semblait maîtriser aussi bien que lui l'art de la dissimulation et du lancer de dague, mais qui, contrairement à lui, avait repéré sa cible, l'assassin commença de ressentir des sueurs froides...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  5. #5
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    L’assassin émit un léger gargouillis. Il aurait dû se méfier de ce vieux bougre qui n’avait l’air de rien. Lui qui pensait que c’était un jeu d’enfant apprenait que ce n’était pas à un vieux barde qu’on apprendrait à faire des grimaces. Mais il ne l’avait pas entendu de cette oreille et il en subissait les conséquences.

    Enlevant à grand peine la dague de son poumon droit, perdant abondamment son sang, il parvint néanmoins à faire demi tour et à rebrousser chemin. Pressant ses poings contre sa poitrine blessée, il partit en direction de la rue des bateleurs.

    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  6. #6
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    A peine était-il parvenu dans la rue qu'il entendit quelques bruits de pas légers dans son dos. L'assassin se retourna sans pour autant interrompre sa course, le temps d'apercevoir une silhouette furtive qui se renfonça aussitôt dans l'ombre portée de la façade... Sa cible le prenait en chasse!

    Au bord de la panique, l'assassin accéléra, dans l'espoir de semer le barde. Ce dernier aurait pu sans doute aisément tenter de lui lancer un nouveau couteau entre les homoplates, mais il semblait avoir d'autres desseins. Le tout était désormais de savoir lequel des deux serait le meilleur en course d'endurance, du jeune assassin sanguinolent ou de l'homme vieillissant mais valide...

    La course poursuite les conduisit à traverser la moitié de la ville, jusqu'aux rues larges et désertes à cette heure du quartier culturel.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  7. #7
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Quête : le saut de l'ange

    En provenance de la rue des batteleurs

    La première chose qui frappa Althéa quand elle ouvrit les yeux fut une impression de chaleur. Un feu de cheminée, une chambre douillette. Comment était elle arrivée jusque là ? Elle ne mit pas longtemps à se souvenir de sa perte de conscience. Une nouvelle crise … Cela faisait si longtemps qu’elle n’en avait pas faites qu’elle s’était crûe tirée d’affaire. Naïvement … La maladie la poursuivrait toute sa vie et peut être finirait même par avoir raison d’elle. Peut être que cette fois …

    Elle regarda autour d’elle. Ses vêtements pendaient à un fil à linge. On l’avait lavée puis habillée. Elle portait désormais une chemise trois fois trop grande pour elle mais qu’importait … On avait pris soin d’elle. Mais quelqu’un connaissait à présent son secret. Qui pouvait est ce bien être ? Elle regarda autour d’elle. Beaucoup de bibelots semblant venir de tout horizons, des malles en pagaille. Un grand voyageur.

    Elle essaya de se lever mais retomba sans force sur le lit. Comme d’habitude, la crise l’avait laissée faible comme un chaton. Ne lui restait plus qu’à attendre d’être à nouveau sur pieds. Et elle pourrait remercier son bienfaiteur. Le remercier s’il voulait bien lui parler. En général, on fuyait les épileptiques comme la peste. On les prenait pour fous ou pire, pour maudits. Peut être parviendrait elle à lui expliquer … Mais il fallait qu’elle se remette vite car ce soir, elle avait une mission de la plus haute importance …
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  8. #8
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    "Vous ne devriez pas vous agiter de la sorte, Althea. Vous êtes encore faible."

    Elle sursauta. L'homme qui venait de parler se trouvait tranquillement assis à son chevet, dans un large fauteuil, en train de tirer sur sa pipe. Un homme dans la force de l'âge, aux cheveux poivre et sel, aux dérangeants yeux bleus. Pourquoi ne l'avait-elle pas vu auparavant? Sans doute parce que sa fébrilité l'empêchait de ne pas sauter constamment d'une idée à une autre. Et tiens, au fait, ne l'avait-il pas appelée par son prénom? Est-ce qu'elle ne le reconnaissait pas?

    "Non, décidément, vous êtes mieux au fond de ce lit que nulle part ailleurs. Et vous remarquerez que je ne vous pose aucune question."

    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  9. #9
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Quête : le saut de l'ange

    Elle sursauta. Ses yeux bleus … Non, elle ne l’avait pas oublié. Elle l’aurait reconnu entre mille. Thom Méryllim : celui qui avait sauvé le Loyal de la ruine. Comme elle lui avait été reconnaissante ce jour là. Elle lui aurait presque sauté au cou. Et aujourd’hui encore, il l’avait secourue. Il l’avait recueillie et nettoyée … Il avait l’air de connaître la maladie dont elle souffrait et ne la jugeait pas. Il lui conseillait de se reposer encore. Et il ne lui avait posé aucune question. Et curieusement, elle se sentait en confiance avec lui-même si elle ne l’avait vu que peu de fois. Qu’une seule à bien y réfléchir …

    Mais elle ne pouvait pas rester. Il y avait cette mission. Elle se redressa sur son lit et secoua la tête.


    « Je ne peux pas rester, dit elle doucement, j’ai … quelque chose de très important à faire. Si je n’y vais pas ce soir, il sera trop tard. Tout sera perdu. Et c’est d’une importance capitale vous savez … »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  10. #10
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Son visage ne s'altéra pas tandis qu'il répondait:

    - Capitale, dites-vous? Plus important que votre santé, plus important que la multiplication par dix au bas mot du risque de faire échouer ce que vous vouliez faire et de provoquer une catastrophe à vous toute seule?
    On ouvre donc un portail sur la Guerre Sanglante? Une cité néthérisse s'écrase sur Manost? On assassine le grand Emissaire?...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Quête : le saut de l'ange

    Althéa avait légèrement pali. Elle devait rapidement partir mais Thom avait raison. Et même plus qu’il ne croyait. Elle avait vraiment crû apercevoir une cité néthérisse, quant à l'assassinat du grand Emissaire et aux guerres sanglantes * ... Mais ce n’était pas le propos. Quant à sa santé, elle se remettait debout après chacune de ses crises, qu’elles soient violentes ou non. La plupart du temps, on la laissait se remettre seule. Elle en était venue à supposer que les membres de sa famille espéraient que l’une d’entre elles l’emporte et n’avait pas tout à fait tort. A vrai dire, seuls Ephilie, Selden ou Angelo étaient venus à son secours. Et cet homme là qui ne l’avait vu qu’une fois l’avait aidée et s’inquiétait pour sa santé.

    « Vous avez raison, dit elle en rougissant jusqu’au bout des oreilles, je devrais me reposer je crois. Mais j’ai un objet à récupérer à la fibule dorée et je ne suis pas la seule sur l’affaire. Je ne sais pas ce qu’il contient. Mais ce serait une catastrophe s’il tombait entre de mauvaises mains. Les autres sont dangereux. L’un d’entre eux a essayé de me planter une dague dans la tempe pendant que j’espionnais les allées et venues du gardien »

    * cf les quêtes vol d'une relique pour la cité Néthérisse et la tentative d'assassinat et le grand ralliement ou l'appel de Paymill pour les guerres sanglantes
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  12. #12
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Il fronça légèrement les sourcils, comme l'évocation de ces assassins lanceurs de dague lui rappelait étrangement son visiteur de la soirée. Se pouvait-il que cette affaire le concerne de beaucoup plus près qu'il ne l'avait cru? Pour qui Althea travaillait-elle donc? Pour les sentinelles de Helm? Pour des particuliers? En tout cas, il lui manquait un peu d'expérience... Naïve et téméraire comme elle était, elle se préparait une existence intense, mais brève.

    "Vous ne devriez pas me raconter cela, remarqua-t-il. Quoi qu'il en soit... vous êtes une grande fille, et je vous aurai prévenue. Prenez quelque chose à manger dans la cuisine en passant, je ne voudrais pas que vous tombiez d'épuisement avant même d'avoir passé le seuil."
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  13. #13
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Quête : le saut de l'ange

    Elle secoua pensivement la tête.

    « Je sais … Je ne devrais pas vous dire tout cela mais vous … non, oubliez cela. C’est juste que très peu de personnes auraient fait tout cela pour ça. Je vous remercie dans tous les cas. J’espère que vous passerez une bonne soirée. Merci encore. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir »

    Elle se remit doucement sur ses pieds. Un dernier petit sourire et elle se remit debout. Ses jambes tremblèrent encore mais elle parvint à atteindre le seuil de la pièce.

    « Et merci encore » dit elle avant de disparaître.

    Suite
    Dernière modification par Lothringen ; 14/08/2007 à 22h08.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  14. #14
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    De retour du Coeur radieux, Thom rentra directement dans le domaine cossu qu'il possédait au coeur du quartier administratif. L'esprit préoccupé, il n'accorda guère qu'un salut pressé aux deux sentinelles que Guiguemar d'Aulfray avait fait placer devant chez lui pour veiller à sa sécurité: elles n'auraient plus très longtemps à patienter.

    Rassembler ses affaires ne fut pas long. Avec le temps, Thom avait eu tout le temps de déterminer la subtile nuance qui distingue le bagage nécessaire du superflu. Un peu de linge, une corde, une torche, une gourde, quelques parchemins vierges, une collection complète de couteaux de lancer, sa vieille cithare juste au cas où. Pour le reste - équipement, couvertures et ravitaillement - il le ferait placer directement dans leur esquif.

    Puis il s'attabla un moment, et tira d'un tiroir une liasse de feuillets reliés ensemble par un mince ruban rouge. Il sauta directement à la dernière page et, ayant daté, nota de son écriture élégante l'addendum qui suit:


    "Ce jour d'hui, sain de corps et d'esprit, je considère comme nul et non avenu le testament ci-dessus détaillé.
    Je nomme désormais Althea de Lochnohan mon légataire universel, ce qui concerne aussi bien ce domaine et tous les biens mobiliers qu'il peut contenir que mes participations dans certaine affaire qu'elle n'aura pas oubliée - à réserve pour elle de léguer l'équivalent des dividendes du Loyal sur l'année qui vient de s'écouler à Anita Velryn, rue de l'Ecluse, quartier du port."
    Après un temps de réflexion, il ajouta:

    "J'écris ces lignes alors que nous allons partir pour Melandis. Je n'aime guère, quand nous nous retrouvons à peine, devoir penser à l'éventualité de ma mort. Puisses-tu prendre connaissance de ces dispositions, ma fille, le plus tard possible. Nous avons tant de choses à rattraper."
    Il relia de nouveau la liasse, puis la confia à son domestique, avec mission de la porter à son notaire. Il lui donna aussi congé jusqu'à nouvel ordre, sous condition qu'il avertirait de son absence sine die Anita Velryn, rue de l'Ecluse, ainsi que quiconque lui en ferait la demande. Le serviteur, sachant qu'il serait amplement dédommagé de son chômage au retour de son employeur, ne se fit pas prier pour déguerpir.

    Prenant alors son baluchon sur l'épaule, Thom Merillym ferma la porte du domaine, cacha la clef dans les hortensia, et, pour mieux faire mentir le nom qu'il avait donné à sa propriété, reprit une dernière fois les chemins de l'aventure...


    Suite.
    Dernière modification par Lothringen ; 23/07/2010 à 13h17.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  15. #15
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Hrp : @Lothy : je suis allée chercher le forum dans les archives. J'en avais besoin pour la quête Est-ce que tu pourrais le dépoussiérer et le remettre en circulation ?

    HRP : ça va comme ça ?

    Oui, merci beaucoup

    @ Dhast : on va poster tout de même en attendant


    Quête : là où meurent les neiges éternelles.

    Althéa avait eu du mal à tourner la clé dans la serrure. C'est comme si le passé, si souvent refoulé revenait d'un coup la hanter. En ouvrant la porte, elle s'attendit presque à voir son père, assis sur l'un de ses confortables fauteuils, occupé à briquer l'un de ses souvenirs de voyages ou à jouer de la harpe ... Mais se fut l'absence et sa douleur qui l'accueillirent à sa place. L'endroit sentait la poussière et le renfermé. Elle n'avait jamais eu le courage de vendre le domaine mais n'osait pas s'y rendre non plus.

    Elle conduisit Brus à l'étage, en espérant qu'il ne remarque pas son trouble. La chambre de Thom était comme il l'avait laissée, avec son lit défait et sa plume qui avait servi à écrire ses dernières volontés. Elle eut un pincement de coeur en la voyant.

    Elle gagna la penderie. Elle ne s'était pas trompée. Parmi la garde robe de son père, elle dénicha deux épais manteaux de laine et deux pantalons de velours, des paires de chaussettes épaisses. Il y avait aussi des couvertures de laine à l'air confortable. Elle alla chercher un sac et commença à préparer le paquetage, consciente que Brus allait sûrement se poser des questions.
    Dernière modification par Althéa ; 13/07/2010 à 17h58.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  16. #16
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages
    571

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Désolé j'ai mis un peu de temps à trouver!

    Quête : là où meurent les neiges éternelles.


    Brus entra sur les pas d'Althéa. La demeure était vieille et poussiéreuse, une foule de bibelots hétéroclites ornaient les étagères, une harpe trônait calme dans l'un des coins de la pièce. Le jeune voleur suivait la bretteuse sans dire un mot, agitant vainement sa main pour dissiper les poussières et faciliter sa respiration. Ils montèrent finalement des escaliers dans l'obscurité pesante. Lorsqu'ils entrèrent dans la chambre Althéa ouvrit la penderie et commença à la fouiller. Tous ces gestes paraissaient sûrs et timides à la fois. Finalement Brus osa rompre le silence des tissus réveillés.

    - Dites, c'est chez vous ici? C'est sympa. J'vais toujours cru qu'z'habitiez à la vierge. Et c'est vous qu'jouez d'la harpe?
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  17. #17
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Althéa prit son temps pour répondre. Déjà, se concentrer sur les affaires à emporter. Le moindre oubli ne pardonnerait pas. Elle dénicha une espèce de tente dans un placard et deux espèces d'édredon de plumes à l'air transportables. Une vraie aubaine.

    "Non, ce n'est pas chez moi. Du moins en théorie. Le domaine appartenait à mon père. Il me l'a légué juste avant de mourir ..."

    Elle s'arrêta, consciente que si elle en disait plus, elle s'aventurerait sur un épisode difficile. Peut-être Brus n'avait-il pas besoin de savoir tout cela.

    "Nous étions à Mélandis. Je ... l'ai entraîné malgré lui dans une aventure dont je n'avais pas la maîtrise. Il est mort à cause de moi. Je venais juste de le retrouver. Si je n'avais pas été là, il aurait continué à vivre ..."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  18. #18
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages
    571

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Désolé pour le délais, les vacances tout ça, ça occupe, j'en perds mon latin

    Brus hocha silencieusement la tête en se mordant la lèvre inférieure. Quel impair! Il s'approcha de la bretteuse pour l'aider à remplir les sacs. Ses mouvements hésitants trahissaient sa gêne alors qu'il ne trouvait pas de mots pour répondre à la jeune femme.


    - J'suis d'solé m'dame Althéa, j'aurai pas du v'parler d'ça.

    L'édredon était presque rentré dans le sac, Brus poussait d'une main tout en tenant le sac de l'autre. Que pouvait-il dire d'autre? Seules des remarques dérisoires lui venaient en tête, il ne connaissait pas Mélandis, et comment ne pas penser que cette histoire ressemblait de façon assez dérangeante aux prémisses de la leur. Il se redressa enfin pour boucler le sac.

    - Allez, v'nez m'dame Althéa, z'êtes responsable pour rien, c't'arrivé, c'comme ça, faut êt' forte maint'nant... et gardez les bons souvenirs, hein? C'était en résumé la philosophie que Brus avait adoptée depuis qu'il fréquentait la mort, c'est-à-dire depuis tout jeune, et il reconnaissait facilement qu'elle était parfois difficile à avaler.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  19. #19
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Quête : là où meurent les neiges éternelles

    Philosophie amère, surtout pour un gamin de son âge. Elle n'était guère plus vieille que lui mais prenait encore la mort pour une aberration, une absence contre nature. Elle se refusait à penser qu'on disparaissait le moment venu parce que le destin l'avait décidé ainsi. Elle s'acharnait contre jusqu'à l'épuisement. Pleurer les morts ne les ramenait certes pas mais quelque part leur permettait de rester en vie.

    Elle se tourna vers Brus, sur le point de sortir de la chambre. Comment réagirait-elle s'il venait à disparaître à son tour ? Cela faisait quelque temps qu'ils se côtoyaient - assez peu à vrai dire - mais elle sentait qu'il occupait pour elle une place qu'elle ne saurait combler s'il venait à disparaître. Et cela était plutôt effrayant.


    "Hé bien ..., finit-elle par dire, espérons que nous ne courons pas à notre perte, sinon, je me demande bien ce qu'on pourra garder de nous ..."
    Dernière modification par Althéa ; 09/08/2010 à 15h32.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  20. #20
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages
    571

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Brus hocha simplement le tête en réponse aux paroles d'Althéa, il l'espérait également de tout cœur. Il ramassa son sac de matériel et se munit de l'autre sac. Il leur faudrait d'abord affronter la montagne, s'il en gardait un souvenir mitigé lors de leur dernière sortie avec les prêtres ils auraient sans doute à s'aventurer bien plus haut cette fois-ci, en plus d'avoir à affronter la kidnappeuse et ses complices, si elle en avait. Cependant Brus restait persuadé qu'il était possible d'éviter ce dernier obstacle.

    - Bah! Z'en faites pas m'dame Althéa, j'vous protègerai, pour sûr! Pouvez m'faire confiance!
    ajouta-t-il, un grand sourire et les pouces passés sous les bretelles de ses sacs.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  21. #21
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Quête : là où meurent les neiges éternelles.

    Pendant quelques secondes, elle l'avait regardé comme stupéfaite. Ce n'était pas vraiment ça. Non. Elle l'avait vu sous un angle différent. Comme si le vernis constituant le gamin à protéger venait subitement de sauter, dévoilant un autre jeune homme. Celui qu'elle avait entrevu durant dans leur séjour dans le manoir hanté. Et avec cette image revint le trouble. Le trouble qui ne devait pas exister. Un doute. Celui qui lui susurrait qu'après tout, elle n'était guère plus âgée que lui.

    Elle le remercia d'un sourire. Et puis, soudain, sans réfléchir, elle le prit dans ses bras et le serra durant une fraction de seconde ... avant de se rendre compte de ce qu'elle faisait. Elle recula brutalement en arrière, comme si elle s'était brûlée, puis, se détournant entreprit de refermer la porte du domaine d'une main tremblante en essayant de faire comme si rien ne s'était passé.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  22. #22
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages
    571

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Brus avait saisi son regard avant qu'elle ne l'étreigne. L'instant d'après il se sentit serré contre son corps sans pouvoir réagir. Puis, tout aussi soudainement, ses bras s'éloignèrent et laissèrent place à un grand et froid vide. Immobile, ses yeux caressaient, hésitants, la nuque de la bretteuse tandis qu'elle refermait la porte du domaine. Le jeune voleur, plus expert dans la mécanique des serrures que dans celle du cœur, ne savait comment interprété ce geste ni s'il avait le droit de parler. Il jeta un regard derrière lui puis s'approcha silencieusement dans le dos d'Althéa et passa les bras autour de ses épaules. Il goûta de nouveau le parfum chaleureux et la caresse des cheveux.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

  23. #23
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    Quête : là où meurent les neiges éternelles

    Elle avait mis du temps avant de réussir à fermer sa porte. Peut-être parce que ses mains tremblaient. L'émotion. Depuis combien de temps n'avait-elle pas reçu un geste tendre ? Elle en avait bien sûr dispensés sans compter à sa fille. Et sa fille lui rendait à sa mesure ce qu'elle lui offrait. Mais elle. Plus de Lothringen ... Leur liaison avait laissé place à une sorte d'amitié polie, plus par amour pour Leodacya que par besoin véritable d'être liés. L'elfe noir le lui avait dit : il aimait ailleurs.

    L'espace d'un instant, elle ferma les yeux, savourant le contact du jeune homme. Et se sentant un peu coupable. Elle voyait en lui un protégé comme elle se bornait à le répéter. Mais de là à envisager une histoire ... En avait-elle le droit ? Au bout d'un moment, elle parvint à trouver la serrure. La porte bouclée, elle ne bougeait pas, puis tout doucement caressa la main de Brus. Cela ne dura que quelques secondes.


    "Nous devrions y aller,hasarda-t-elle, avec un peu de chance, nous aurons parcouru un peu de chemin avant la nuit."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  24. #24
    Date d'inscription
    February 2009
    Messages
    571

    Re : [Domaine] La fin du voyage

    - C'tout juste, comme dirait m'n'oncle, 'llons-y.

    Brus délaça ses bras puis laissa la bretteuse prendre les devants tout en savourant le souvenir de la caresse qui nappait sa main.
    J'ai signé, là: X
    Sinon, la biographie de Brus, c'est ici.

Discussions similaires

  1. [Anime]Le Voyage de Chihiro
    Par Thanok dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/11/2008, 16h24
  2. [COM] Le voyage aux Pyrénées
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/07/2008, 19h25
  3. [HG] Rencontre avec les gens du voyage
    Par Elzen dans le forum Les Portes du Rêves
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/01/2008, 14h34
  4. [Epine dorsale du Monde] [RP] Voyage a Padhiver
    Par Garfield dans le forum Vers Féérune
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2005, 21h59
  5. [Quête] Voyage à Ombreterre
    Par Winona dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 9
    Dernier message: 15/07/2003, 22h56

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230