Encore un roman ado qui a tout d'un grand. Ce livre, paru dans la collection Médium de l'école des Loisirs.

Nous sommes au Luxembourg à notre époque dans un lycée huppé. Au milieu des élèves de bonne famille vivent des élèves venant des quartiers populaires plus ou moins tolérés par les autres.

Chez les élèves huppés, la narratrice est quasiment invisible. Elle gravite dans la classe sans s'intéresser à rien d'autre qu'à la Grèce antique. Surtout à un livre de la bibliothèque intitulé "les amours des dieux et des héros" qu'elle feuillette dès qu'elle a du temps libre. C'est en quelque sorte sa raison de vivre. Chez elle, dans son petit cocon doré, édulcoré et protégé du monde, ce n'est pas la panacée non plus. Son père et sa mère, se donnant à fond dans leur travail ont tendance à oublier qu'elle existe. Elle aussi d'ailleurs a tendance à s'oublier, se voyant comme une personne sans sexe et sans voix, invisible ...

Invisible jusqu'au jour où son livre fétiche a disparu des rayons ...

L'âge d'ange raconte avec justesse la découverte de l'autre, la prise de conscience de l'injustice sociale. Il traite aussi, sans voyeurisme ni caricature le thème de l'homosexualité. Un livre tout en finesse sur l'amitié.

Par contre, sensibles, sortez vos mouchoirs !!