On connaissait déja le père avec les aventures du petit Nicolas. Un petit gamin bien sympa avec ses copains, des histoires à mourir de rire ...
On pourrait s'attendre à ce que sa fille reprenne tout simplement le personnage et la suite de ses aventures. Mais pas du tout. Anne Gosciny se lance dans un tout autre registre.

L'histoire n'est pas vraiment drôle. Jugez plutôt : c'est l'histoire d'un gardien cimetière qui a vu passer des enterrements et des enterrements. Chaque chapitre d'ailleurs porte le nom d'un disparu qu'on enterre. Il est un peu blasé ... Lui aussi a perdu quelqu'un, une femme pendant la guerre. Arrive alors une jeune fille qui vient de perdre sa mère et qui n'arrivant pas à se faire à l'idée de sa mort lui rend visite au cimetière.
Une relation profonde se joue entre ces deux personnages.

La plume d'Anne Gosciny peint leurs portraits et leurs rencontres d'une plume douce amère mais pas naïve. Le thème peut parraître glauque mais ce qu'on retire du livre est autre : tant qu'il y a de la vie ...

C'est beau ... mais ça se lit avec un mouchoir surtout si on est sensible :notme: