Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: [CSF] Fondation

  1. #1
    Zaknafein Invités

    [CSF] Fondation

    Pendant les vacances j'ai lu un magazine de science qui abordait le thème des relations entre science et science-fiction, l'un des articles évoquait les bouquins de SF préférer des scientifiques: parmis eux le cycle de Fondation, écrit par Isaac Asimov se situe en tête.

    Que croyez-vous que je fis? J'ai tout lu sauf les préquels.

    Ce cycle est la bible de tout amateur de SF qui se respecte, il n'y a pas un univers de space-opéra (Starwars, Warhammer 40K, j'en passe et des meilleurs) qui ne soit inspiré du travail d'Asimov (Quant je pense que Lucas prétend le contraire, il suffit de lire Fondation pour s'en rendre compte). Pourtant Fondation, n'est pas un space-opera, c'est de la vrai bonne SF à l'ancienne où le décors ne sert de prétexte pour tendre un miroir au monde contemporain.

    Un peu d'histoire: le tome 1 commence ainsi: Alors que l'Empire Galactique n'a jamais été aussi puissant, Hari Seldon, le plus grand scientifique de son temps prévoit son effondrement et la chute la planète-capitale Trantor d'ici 5 siècles, auxquelles succédront 30000 ans de barbarie, seul espoir selon Seldon, réunir les meilleurs esprit du moment, et les rassembler dans une Fondation qui gardera le savoir de l'humanité afin de réduire la période d'anarchie à mille ans. S'ensuit les luttes à travers les siècles de ses héritiers pour accomplir le plan Seldon mais enfin de compte il y en aura-t-il un seul qui sache vraiment ce qu'est le plan Seldon?

    L'histoire s'inspire de L'Histoire de l'Humanité avec une dose (non-revendiquée) de marxisme mais la question que pose l'oeuvre c'est: dans quelle mesure sommes maître de notre destin, que pèse l'action d'un grand homme, celle des masses, que valent nos idéaux? Ont-ils une valeur intresèque ou ne sont-ils que des outils?

  2. #2
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Waaah ! encore une création de sujet que je repousse jusqu'à ce que quelqu'un ait l'idée à ma place . Merci Zaknafein ! J'ai commencé à lire Fondation en Septembre dernier sur les conseils de l'ami Wotan lors de l'IRL d'été de la CdC et je dois admettre que j'ai été bluffé par la qualité de ces romans ! Si on passe avec le sourire sur le côté "l'énergie atomique, c'est la pointe de la technologie", on découvre des personnages qui vivent en fonction du monde et non pas l'inverse. Les personnages sont esclaves du Plan Seldon et ceux qui veulent s'en éloigner sont rapidement rappellé à l'ordre :notme2: . Les 3 premiers livres sont très bien et on voit qu'au fur et à mesure, les nouvelles se rallongent (le 3è livre ne se compose que deux 2 histoires) pour aboutir sur une histoire en 2 livres qui fut rédigée près d'une trentaine d'années après le livre d'origine. Sans rien révéler sur l'histoire, je dirai simplement que Fondation est devenue rapidement ma saga de science fiction préférée et que, comme j'adore cet auteur, je vais attaquer les préquels et le cycle des Robots !
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  3. #3
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Aaaah ! Fondation. Voilà d'ailleurs un mot bien approprié pour ce 1er post après la réouverture officielle des forums. (Longue vie à la Couronne !)

    Moi aussi, j'ai découvert il y a 1 an ou 2 cette saga et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai été accroché. J'ai trouvé à la fois original et très osé ce concept de la psychohistoire et cette idée de pouvoir mettre en place un groupe qui accomplirait, en partie à son insu, les différentes étapes de la recréation d'un empire.

    Au fond, penser que les hommes ont tendance à reproduire sans fin les mêmes schémas est une idée à la fois très ancienne et très persistante. Des cycles bouddhistiques à cette idée qui voit en notre société les mêmes signes que ceux présents dans l'Empire Romain dans sa période de décadence (Du pain et des Jeux), on connaît l'approche générale. Asimov a voulu aller plus loin et s'est montré plus précis, donnant à son oeuvre un souffle visionnaire.

    Les 3 premiers tomes sont passionnants tant on est pris dans l'engrenage seldonien et par cette cohérence de chaque société planétaire décrite (oui, les planètes ont une odeur, une marque qui imprègne ses habitants). Les deux derniers, écrits bien plus tard, sont à la fois très bons et pas terribles.

    Très bons parce qu'ils viennent casser la mécanique trop déterministe mise en place dans les 3 premiers, et sans doute faut-il y lire une évolution à la fois dans l'air du temps (celui de l'écrivain) et dans les idées de ce dernier. Pas terribles car le ton du roman est un peu décalé, un peu moins abouti, un peu réchauffé, perdant ce souffle universel en reposant tout sur les épaules d'un "héros" selon une dynamique romanesque redevenue un peu trop classique. La conclusion du cycle, que je ne révèlerai évidemment pas, est également un peu courte, un peu facile et d'une certaine manière, en recul par rapport au démarrage du cycle. En fait, j'avais, dans les derniers chapitres, l'impression de lire un bout de roman SF des années cinquante plutôt qu'un récit plus moderne. Etonnant mouvement d'aller-retour, contrasté et complexe.

    Malgré tout, Fondation reste en effet un des meilleurs morceaux de SF et peut donner à réfléchir sur les mécanismes qui guident notre société aujourd'hui. Merci Asimov !


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  4. #4
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185
    J'ai dû lire ces livres il y a deux ans, sur le moment je crois que ça m'a bien plû puisque je les ai finis mais bon aujourd'hui je dois avouer que je n'en ai gardé aucun souvenir impérissable... :notme2:

    Mais franchement j'ai préféré "Le cycle de Majipoor" de Robert Silverberg...
    Peut être moins philosophique mais beaucoup plus accrocheur !
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  5. #5
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Je viens de reprendre la lecture du premier volume alors que j'avais fini le 5è il y a quelques mois et je découvre des références à la suite que je n'avais pas remarqué. Ne serait-ce que dans Hardin aborde la question des origines avec Dorwin . Bref, je m'achète les préquels prochainement .
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  6. #6
    Date d'inscription
    March 2007
    Messages
    470
    Ah... Fondation... Nostalgie infinie de jour où je l'ai ouvert pour la première fois.

    Je rejoins cependant ce qui a été dit précedemment: les deux derniers, écrit vingt ans plus tard ne sont pas très bons. Voir même carrément mauvais. Limite nullissimes en comparaison de la trilogie originale. Faut dire que je deteste l'oeuvre d'Asimov en général; j'ai trouvé son fameux "La Fin de l'Eternité" complètement frelaté.

    Asimov y multiplie les erreurs dont la plus gigantesque est de "clore" le cycle. Pour moi, la fin ouverte du troisième roman est la meilleure de toutes les sagas de SF que j'ai lu. J'ai donc jeté (sisi) les tomes 4 et 5 et je considère que Fondation se termine avec la trilogie.

    C'est un peu le cas de Dune aussi, dans une moindre mesure. La trilogie originale pulvérise les tomes suivants. Je ne sais pas trop à quoi rime ce besoin des vieux auteurs de polluer leurs chef d'oeuvres.

    Ce qui est fabuleux dans fondation, c'est de sentir planer, alors que héros passent et meurent, et que la civilisation évolue, l'ombre omniprésente de Harry Seldon. Ce "determinisme" entièrement centré autour d'un personnage qui disparait au bout de 70 pages fait toute la magie de la série.

    Dune, Fondation et Le Seigneur des Anneaux: pour moi, les trois oeuvres SF/Fantasy les plus marquantes et profondes. Faut dire que les 99 centièmes de ce qui se fait en fantasy ne dépasse pas le niveau d'une rédaction d'élève de CM2; Tolkien n'est pas prêt d'être detroné.

    Notons aussi que Fondation est la seule des trois oeuvres à ne pas avoir été massacré par un film complètement pourri. (*s'enfuit en courant*)

  7. #7
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    1 001
    C'est un peu le cas de Dune aussi, dans une moindre mesure. La trilogie originale pulvérise les tomes suivants. Je ne sais pas trop à quoi rime ce besoin des vieux auteurs de polluer leurs chef d'oeuvres.
    non, les deux derniers sont egalement parmis les plus interessants. Au contraire, c'est generalement le 3eme qui séduit le moins


    Notons aussi que Fondation est la seule des trois oeuvres à ne pas avoir été massacré par un film complètement pourri. (*s'enfuit en courant*)
    Dune a recu une excellente adaptation de david lynch. Et le fait que le scenario ai été legerement modifié rajoute à l'interet de la chose

    c'étais mon petit HS de la journée
    Les paranoiaques croient que tout le monde leur veut du mal. Les mages, eux, le savent.

    Foutredieux (Mistrum Ridculle, Archichancelier de l'UI)

  8. #8
    Date d'inscription
    March 2007
    Messages
    470
    Tiens, j'suis heureux qu'on soit pas d'accotrd kunu, parce qu'à force on aurait fini par nous prendre pour un compte double. :notme:

    J'ai beaucoup aimé le troisième tome de Dune. Moins que les deux précédants, mais infiniment plus que les deux suivants.

    Et par contre l'adaptation de Lynch m'a énormément décu. Faut dire, une oeuvre qui fait autant appel à l'imagination me parait tout simplement inadaptable.

    Selon wikipédia, le film aurait été baclé pour des (gros) problèmes de budgets et aurait été renié par Lynch...

  9. #9
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Quelqu'un a lu Prélude à Fondation et l'Aube de Fondation ? Je voudrai savoir ce que ça vaut pour voir où je les place dans mon ordre de livres à lire :notme:.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  10. #10
    Date d'inscription
    March 2004
    Messages
    637
    m'oui, j'ai lu au moins un sur les deux. (je pense prélude).

    Bon.

    A mon avis tu peux avoir d'autres priorité de lectures hein.

    c'est pas mauvais, mais c'est pas inoubliable non plus.

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231