Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 63

Discussion: [Bâtiment] La Main de Gloire

  1. #1
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    Le vampire avait parcouru toute la ville selon les indications de ses informateurs les plus fiables. Il avait fini par retrouver ceux qu'il savait être à l'origine des attentats contre sa famille, des individus persuadés qu'un être bon n'avait pas sa place en Melandis, il allait leur montrer que sur la question de la cruauté, il était fort averti des choses les plus subtiles.

    Voilà qu'au bout d'une ruelle fleurant bon le vomi, il débouchait face à un petit bâtiment en assez bon état à vrai dire, le bois des colombages était sain et goudronné, le torchi quant à lui tout neuf. Bien que cachés dans un des endroits les plus sales et misérables de la ville, une organisation qui semblait puissante en fin de compte avait élu domicile ici.

    Il se tourna, avec lui marchaient deux hommes en armes qu'il connaissait bien, ils étaient fiables, redoutables, et surtout discrets. Il passa la porte, et salua les hommes présents à cet étage d'un sourire froid et sinistre avant de s'emparer d'un des pans de sa redoutable cape. d'un moulinet rapide, il égorgea un premier opposant, annonçant clairement ses intentions avant même qu'on n'ait pu demander ce qu'il désirait.

    Alors qu'un de ses copagnons broyait la machoire d'un homme d'un violent coup de fléau dans le visage, il pu entendre des voix hurler dans les étages inférieurs, on savait désormais que la Main de Gloire était attaqué, tout le bâtiment se mit en branle pour repousser l'assaut. Il eut même la satisfaction d'entendre un ou deux hommes crier son nom avec panique, finalement il inspirait toujours la peur...

    De sa main libre il frappa au visage un homme qui se ruait vers lui armé d'un baton et il eut la satisfaction de voir le faciès de ce dernier se tordre de douleur alors que la peau sèchait et que les chairs s'enflammaient, décidément la magie lui rendait bien des services !

    Un à un les ennemis tombaient, il reçut bien quelques coups, mais sa nature vampirique eu tôt fait de le régénérer avant que les choses ne se dégradent trop. A l'extérieur on pu entendre le bruit d'une terrible déflagration suivie d'atroces hurlements de douleur et de terreur alors qu'une boule de feu avait projeté quelques malfrats dans un brasier d'une puissance inouïe. Les flammes ravageaient maintenant l'édifice alors que pareil à la mort personnifiée le vampire se déplaçait dans l'incendie, l'air chaud soulevant sa cape comme si elle était mue d'une volonté propre.

    D'un geste négligent il abaissa la température de la pièce, jusqu'à interrompre le sinistre avant qu'il ne réduise le batiment en cendres. Les deux mercenaires pourtant rompus aux armes et habitués à la violence semblaient tétanisés face à la cruauté dont le vampire avait fait preuve pendant le combat, il n'avait porté aucun coup mortel, se contentant d'infliger des blessures promesses d'une lente agonie.

    Le paroxisme de sa cruauté eut lieu une fois dans les entrailles de la batisse, il s'était tracé un sanglant sentier dans les corps inertes de ses ennemis, et enfin il atteint celui qui était leur maitre, après un cours duel il le désarma. D'une main de fer il le plaqua contre un mur les pieds surpendus dans les airs.

    Sa main lentement sembla changer de matière, alors que ses chairs se muaient en acier tranchant. D'un geste implacable il creva les yeux de son ennemi, dont la dernière vision serait ce sourire cruel que le vampire affichait. Avec un raffinement qu'il n'aurait pas à envier il lui infligea des dizaines, des centaines de minuscules blessures, meurtrissant les muscles, sectionnant les tendons, s'assurant bien de ne pas le tuer.

    Pendant toute une nuit des cris d'une douleur indicible se firent entendre depuis le sous-sol du bâtiment, sans qu'aucun n'ose s'y aventurer, tout le voisinage était profondément mal à l'aise, malaise qui fut encore accru lorsque les deux mercenaires bien connus ressortirent seuls, pâles comme des morts, alors que les hurlement s'étaient mus en d'horribles râles de souffrance.

    Le lendemain au petit matin, ce qu'il restait d'un homme fut apperçu dans les ruelles, les yeux crevés, les mains et pieds sectionnés, la chair à vif en de nombreux endroits, seule sa langue était encore intacte dans une bouche sans dents, pour délivrer un dernier message à quiconque oserait désormais s'en prendre aux Ecthelion, ou tenter de reprendre le bâtiment aux mains du Vampire.


    La Main de Gloire appartient désormais aux Ecthelions, quiconque s'opposera à Nathiel subira milles morts après lesquelles l'enfer sera un paradis, que personne ne se dresse plus jamais, ne prenne jamais les armes contre lui sous peine de provoquer une vengeance implaccable...

    A peine avait-il édicté ces derniers mots, qu'une dague vint se planter dans sa nuque, et sur un toit, on apperçu une silouhette toute de noire vêtue à la peau et aux cheveux d'albatre, l'homme avait rempli sa mission, et le vampire l'avait récompensé en abrègeant ses souffrances...
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  2. #2
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    La Nouvelle Main de Gloire

    HRP : pour ceux que ça peut amuser, sachez que le nom de Main de Gloire n'a pas été choisi au hasard puisque ceux amenés à venir ici voudront rester pour la plupart inaperçus, donc vous pouvez chercher à vous renseigner

    De prime abord alors que vous passez la porte principale (1) de ce qui semble être une auberge miteuse vous vous demandez à quoi peuvent bien servir tous ces gardes (A) postés un peu partout dans la salle. Des gardes un peu trop bien armés et visiblement trop parfaitement entrainés pour avoir leur place dans un tel établissement. Si le hasard vous a mené ici vous n'obtiendrez rien de plus qu'une boisson de qualité correcte et un bon moment dans une salle propre et ordonnée bien que trahissant une certaine misère. Si vous veniez à demander un chambre, elles s'avèreraient toutes malheureusement occupées et vous seriez redirigé vers d'autres établissements de la ville.

    Au contraire si vous êtes ici pour une raison précise, si vous faites partie de ceux qui comme les Ecthelion défendent la vertue et l'honneur dans la cité du Chaos, il se pourrait fort bien que l'aubergiste situé derrière le comptoir (2) vous accorde un séjour gracieux dans l'une des petites chambres (6) situées au premier étage, auxquelles vous aurez accès par l'escalier (5).

    Une fois en haut vous rencontrerez toujours autant de gardes, vigilants, le visage ouvert et amical, mais clairement peu disposés à tolérer le moindre trouble. Les chambres sont simples, dotées d'une armoire, d'une table, d'un tabouret et d'un lit plutôt douillet, un endroit calme, insonorisé et agréable à vivre avec à proximité une salle d'eau (7) disposant de latrines et d'une baignoire disposant d'une pompe puisant de l'eau chauffée dans les cuisines de la batisse.

    Avec le bon mot de passe, il se pourrait que les gardes vous laissent franchir une porte située au fond de la salle principale (3) qui mène à un escalier (4) descendant vers les sous terrains de l'immeuble. Dans ces derniers derrière un petit paravant se trouve un petit hopital de campagne disposant de trois lit et d'un prètre de Lathandre présent en permanance (8), mais également une immense bibliothèque aux nombreuses alcoves (9) permettant des recherches poussées, car ici ne sont pas regroupées les connaissances du multivers, mais des informations sur toutes les personnes dignes d'un minimum d'intéret dans la cité.

    Vous l'aurez compris, sous couvert d'une petite auberge miteuse, la Main de Gloire est devenue le bastion secret de tous ceux qui ont à faire à Melandis, qui ont besoin de discretion, de secours, ou d'un abris, à condition que leurs intentions soient pures, sans quoi les nombreux gardes auraient tôt fait de démembrer les impudents.


    HRP : Merci de ne pas découvrir par hasard les fonctions réelles de ce bâtiment
    Miniatures attachées Miniatures attachées [Bâtiment] La Main de Gloire-main_de_gloire.jpg  
    Dernière modification par Mornagest ; 14/10/2008 à 12h37.
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Une cape noire sous laquell on pouvait apercevoir une jolie robe rose arriva dans le local. L'aubergiste la salua et lui demanda ce qu'elle voulait consommer. Beaucoup savaient qui elle était mais personne n'en fit part.

    "Un jus de fruits serait le bienvenue
    Bien madame, je vous sers cela au comptoir ou à une table?
    Au comptoir, je n'ai guère le temps de parler avec quelconques inconnus"

    Elle enleva la capuche de sa cape et laissa tomber ses longs cheveux le long de son corps, beaucoup étaient en admiration devant cette jeune femme mais personne n'osait l'approcher de peur de subir la colère de son époux. Après avoir consommé, elle dit au gérant qu'elle souhaitait voir la propreté des chambres, celui ci lui tendit un jeu de clef et Lies monta aux marches de l'escalier qui menait aux étages.
    On vit sa cape noire aller se perdre dans une des chambres mais personne ne la vit réapparaitre de si tôt.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  4. #4
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Lies entra dans La main de gloire et se rendit au comptoir. Elle commanda une citronnade avec du sirop. Le tenancier lui servit sa boisson en moins d'une minute, elle la consomma tout en regardant les gens autour d'elle. Tous se ressemblait, le visage triste mais les yeux remplit de sournoiseries.
    Au moment de payer sa consommation, elle tendit une lettre au tenancier. Pour Sieur Ecthlion et ses hommes, à leur remettre au plus tôt :

    "Messieurs,

    Aujourd'hui, une créature est venue en mon commerce, la grotte d'Elfwood. Elle avait le regard grotesque et et le visage tuméfié et remplie de cicatrices. La respiration de cette créature était rauque et sifflante. Son allure était haute, épaisse, rude. Une sorte de linceul vêtait l'immonde vitae qui se mouvait par ses propres moyens, et seul un visage blafard, grotesque composition de chair apparaissait par un tunnel de tissu noir enveloppant un cou qui semblait partir de l'épaule droite plutôt que du sternum. Une de ses mains était visible, pendante au bout de son bras comme un vulgaire jambon suspendu à un crochet de boucherie, tandis que l'autre semblait noyée dans un froncement textile obscur de l'autre côté, en prolongement de son cou absurde. (désolé Nithep, je copie colle ta description).

    Elle m'a demandé 300 pièces d'or pour la protection de mon commerce. En effet, elle m'a signalé que les incendies sur la place des marchands étaient d'ordre criminel. Je lui ai donc versé cette somme par pitié. En effet, sa vue est tellement horrible qu'on ne peut s'empêcher d'etre dégouté puis attendri. A cette somme, j'ai ajouté quelques fleurs séchées pour elle.
    En sortant, elle m'a dit que là où elle allait, elle n'aurait pas besoin de ces fleurs. C'est cette phrase qui m'a poussé à vous envoyer cette missive. Je me demande si cette organisation est bien nette.

    En espérant un signe de votre part. Lies Ecthelion."

    La lettre était cachetée par un saut reconnaissable, celui des Ecthelions. Le tenancier mit la lettre sous son comptoir, et quelques minutes plus tard, il monta à l'étage. Pendant ce temps, Lies repartit ver son commerce, le goût de la citronnade à la pêche encore dans sa bouche.
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  5. #5
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et mourir]

    Agrippa et Djago avaient suivi à la lettre les indications du garde, et s'étaient enfoncés depuis les portes de la ville en plein coeur du district des taudis, prenant bien soin de ne pas avoir l'air de s'étonner de ce qu'ils voyaient, et surtout marchant bien vite droit devant eux.

    Ils frappèrent à la porte de la Main de Gloire, et pénétrèrent précautionneusement dans la grande salle commune. Les nombreux gardes postés à tous les coins de la pièce étonnèrent tout d'abord le Luménien, avant de le rassurer dans une certaine mesure. Au moins, s'ils étaient égorgés, ils le seraient par des hommes entrainés, et leurs souffrances en seraient écourtées d'autant.


    Bonjour. Un verre... euh, deux plutôt, s'il-vous-plaît, aubergiste hasarda le prêtre par-dessus le comptoir à l'attention du barman immobile qui gardait les yeux rivés sur les nouveaux arrivants.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  6. #6
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    [Quête : voir Manost et mourir]

    L'homme contemplait sans se gêner le prêtre et le garçon qui l'accompagnait. Il était plus qu'étonné de voir un mineur aussi jeune entrer dans un endroit d'ordinaire fréquenté par des gens avertis. Il hésitait à faire la remarque, mais l'accueil était le maître-mot de l'organisation, aussi s'abstint-il.

    "Des verres de ?", demanda-t-il, un peu pris de court.

    Il se demandait bien ce qu'ils allaient commander. Le barman regarda brièvement dans la salle, apparemment les autres occupants n'avaient pas trop tiqués à leur arrivée. "Espérons que cela dure", pensa-t-il.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #7
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et Mourir]

    *Bonne question, l'homme* pensa le prêtre désemparé. Les habitudes éthyliques des Mélandiens étaient tout à fait inconnues d'Agrippa, et il ne se voyait pas commander deux verres de lait. Encore eut-il fallut qu'il en eussent.

    Votre meilleure bière. Pour lui aussi, ajouta-t-il en désignant Djago qui était plongé dans la contemplation de de deux brutes patibulaires assises à une des tables.
    Agrippa profita de ce que le barman semblait plutôt attentif pour tenter immédiatement une ouverture.


    A moins que vous n'ayez quelque chose de plus solide à me proposer. Un remontant pour des voyageurs qui ont fait un long voyage, depuis une cité lointaine... Et qui n'ont pas l'habitude de Mélandis. L'air est plus léger là d'où je viens.

    Un garde aux portes de le ville m'a vanté les mérites de votre établissement. J'espère qu'il ne s'est pas trompé sur le standing recherché
    acheva-t-il dans un souffle en mettant en évidence sa bague sacerdotale frappée de son symbole sacré.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  8. #8
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    [Quête : voir Manost et mourir]

    L'aubergiste remarqua un éclat lumineux en provenance de la main de l'étranger. Il baissa les yeux et reconnu le symbole sacré de Dénéir, le Seigneur des Glyphes. Sans trop montrer qu'il savait maintenant à qui il avait affaire, l'homme proposa, l'air de rien :

    "Hum... je dois avoir quelques bouteilles de boissons plus corsées pour vous, dans l'arrière-salle. Si vous voulez bien me suivre ?"

    Il indiqua de la main la porte entrouverte, derrière lui, sur sa droite. L'aspect faussement anodin de la situation n'aurait pas échappé à un espion averti, mais l'"aubergiste" connaissait les clients qui étaient présents en ce moment. A part quelques bagarreurs occasionnels, on ne pouvait trouver de criminels ou de fouineurs à la solde du Conseil, en ces lieux.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  9. #9
    Date d'inscription
    May 2005
    Localisation
    Paris, FRA
    Messages
    878
    [Quête : Voir Manost et mourir]

    Agrippa suivit le barman et Djago qui l'avait devancé par la porte entrouverte donnant sur l'arrière-salle.
    Les deux Luméniens découvrirent une vaste pièce carrée gardée par deux hommes en armure de cuir, la main sur la poignée de leur cimeterre. Le barman s'arrêta quelque instants et fit face à ses deux invités surprise.


    Les services que nous pouvons vous offrir sont gratuits, mais vous engagent.

    Première condition : ce lieu est secret. La seule chose que vous puissiez faire est de mettre sur la voie les personnes dignes de confiance, mais en aucun cas leur détailler ce que vous avez vu ici. Nous sommes les seuls à déterminer ceux qui sont accueillis ici.

    Deuxième condition : Vous êtes ici des invités, et seul le bon vouloir de notre maître vous autorise à profiter de notre hospitalité.

    L'homme marqua une pause qu'Agrippa sentit volontairement théatrale.

    Si vous veniez à rompre l'une de ces deux conditions, ou à violer les règles de l'hospitalité, nous ne connaissons qu'une sanction : la mort. Est-ce clair?

    Agrippa aquiesça d'un bref mouvement de tête. Les règles étaient posées. Leur hôte les confia à l'un des deux gardes qui étaient restés silencieux jusque là, et retourna dans la salle principale. C'est au premier étage de la batisse que les deux Luméniens trouvèrent refuge dans une chambre assez spacieuse, avec quatre lits superposés et des vivres en petite quantité.

    Après s'être rapidement installés, les deux compagnons ressortirent de leur nouvel asile pour se diriger vers l'Antichambre du Conseil.
    Agrippa, Clerc de Dénéir d'alignement neutre/bon, diplomate de la ville de Luménis
    Biographie, et quêtes en cours: Voir Manost et mourir, Sans Foi ni Lois, L'Invasion des Ombres
    Rejoignez
    Luménis, ville de Culture et de Lumière

  10. #10
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Ils s'étaient perdus. Ni Thom, ni Althéa ni Lathiriel ne connaissaient Melandis et encore moins ces bas fonds. L'air ambiant était moite. Cela puait la transpiration, la crasse, le sang et les relents d'égout. De l'eau croupie jonchait les pavés qui semblaient où l'on glissait à chaque fois entre les immondices. Autour d'eux, des mendiants, des débris humains, rongés par la gale et l'alcool. Leur groupe ne tarda pas à être repéré.

    "Hé, belles gens, on dirait que vous vous êtes perdus"

    Un homme à la tête du groupe venait de les héler. Ils étaient quatre individus de haute stature et larges d'épaules. Après un signe de tête du meneur, ils s'approchèrent tous ensembles, l'air mauvais. Et celui qui avait parlé apostropha Thom.

    "Bon, maintenant, le vieux, si tu tiens à la vie, tu me donne tes bourses et tu t'en vas. Et avec un peu de chance, on te laissera tranquille. C'est notre coin ici, et on y passe pas gratuitement ..."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #11
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom demeura un instant sans réaction; puis il parut comprendre avec effroi dans quelle situation délicate il se trouvait. Fixant le meneur, il se mit à bafouiller.


    "Ho, hem... bien sûr, messires..."

    Tout en disant ces mots, il fit mine de fouiller dans ses affaires, sans paraître remarquer combien ses agresseurs s'impatientaient. Il leur tendit enfin une bourse fort rebondie dans laquelle les brigands eurent la désagréable surprise de découvrir qu'il y avait surtout - voire exclusivement - des pièces de bronze.


    "Hé bien, ne faites pas cette tête, commenta le "vieil homme" en retenant un sourire. Vous n'espériez tout de même pas faire fortune en détroussant les vieillards des taudis? Je ne suis qu'un vieux barde, je me produis contre gite et pitance, cela n'a jamais rempli les bourses... A ce propos, si vous pouviez avoir l'amabilité de m'indiquer la direction de l'auberge la plus proche?" demanda-t-il en grattant deux notes sur son instrument, d'un air distrait.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  12. #12
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Althéa observait son père, une fois de plus. Toujours ce même calme quelle que soit la situation. Mais ici, cela allait il servir ? Les hommes avaient l'air bien décidés à en découdre. Visiblement, le coup des pièces de bronze ne leur avait pas plu.

    "Allez le vieux, je sais que tu caches autre chose. Un marchand comme toi ne se ballade pas qu'avec des pièces de bronze. Alors, crache le morceau", le argua le plus téméraire des quatre. Les autres derrière souriaient en se poussant du coude.

    Mais soudain, leur rictus s'effaça pour faire place à une expression de parfaite panique. Là, derrière eux, cinq hommes étaient sortis d'une des habitations attenantes. Ils vinrent se placer de chaque coté du groupe. Ils jetèrent un regard mauvais sur le quatuor.

    "Heu ... Je crois qu'il va falloir qu'on s'en aille ..., poursuivit l'un d'entre eux d'une voix tremblante, enfin ... si nos amis veulent bien nous laisser partir"

    Un signe de tête plus tard, agresseurs reprenaient leur route, laissant Thom, Lathiriel et Althéa en paix. Mais qui étaient donc leurs providentiels sauveteurs ?
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  13. #13
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom avait dévisagé en silence leurs providentiels sauveurs, qui surgissaient de nulle part, au moment opportun, pour les tirer d'une bien mauvaise passe. C'est qu'il avait grand besoin de sa seconde bourse.

    Etait-ce donc leur coutume que de jouer ainsi les justiciers? On aurait dit que les quatre larrons savaient avoir affaire à trop forte partie. Et, en avisant la façade du bâtiment dont étaient sortis les cinq inconnus, Thom remarqua qu'il s'agissait en réalité d'un magasin de fort mauvaise mine, dont l'enseigne représentait une large paume aux doigts serrés, dont la peinture dorée s'écaillait sous les injures du temps et la fiente des pigeons des alentours. Se pouvait-il qu'ils soient parvenus à destination, en dépit de tous leurs détours?


    "Un déluge de remerciements, pour autant que vous ne vous intéressiez pas vous aussi à nos maigres ressources. Se pourrait-il que nous nous trouvions devant le sinistre magasin nommé la Main de Gloire? Si c'est le cas, je crois que nous sommes candidats à la location de chambre."
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  14. #14
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Une jeune femme rousse aux yeux d'écureuil, la seule femme du groupe eût un petit sourire avant de répondre
    :

    "Mais vous y êtes grand père ..."

    Froncement de sourcil. Elle regarda l'homme d'âge mûr plus attentivement. Elle se rapprocha.


    "Mais attendez, je vous connais. Je ne crois pas que vous vous souveniez de moi. Nous ne nous sommes qu'entrevus à Luménis. Mais vous êtes Thom Mérillym n'est ce pas ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  15. #15
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom sourit en entendant son nom, mais pour toute réponse il tira d'une poche secrète de sa cape de voyage une broche de petite taille représentant une harpe et un croissant de lune, qu'il montra sous le manteau au groupe qui les entourait maintenant.

    "C'est effectivement mon nom. Voilà qui devrait confirmer vos souvenirs, espérons-le."
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  16. #16
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    Althéa observait la scène, les yeux écarquillés. Ainsi, elle rencontrait des ménestrels . Ephilie lui avait tant parlé de cette société secrète chargée de maintenir l'équilibre. Ils étaient de véritables héros de l'ombre. Mais des héros. Et aujourd'hui, elle apprenait que Thom en faisait partie. Elle n'en croyait pas ses yeux.

    La jeune femme quant à elle sortit une broche à l'identique de celle de Thom de sous un pli de sa cape avant de poursuivre :


    "Je crois que l'endroit est assez mal choisi pour une scène de reconnaissance. Nous pourrions peut être aller bavarder plus tranquillement"

    Et elle désigna de la tête une porte cochère.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  17. #17
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Huit personnes s'engouffrèrent en un éclair dans l'entrée de la Main de Gloire, pressées de déserter la sordide misère de la rue.


    A l'intérieur du bâtiment, ils découvrirent une grande salle d'auberge, rigoureusement gardée par une palanquée de gardes entraînés. Mais les clients étaient assez rares, comme si l'on avait pris la peine de faire comprendre rapidement aux gêneurs qu'ils n'étaient pas bienvenus.

    Au lieu de les installer à la première table qu'ils rencontrèrent, leurs hôtes entraînèrent les visiteurs à l'étage, dans une salle isolée. Ils y trouvèrent une table, et on leur fit apporter à boire. Manifestement, devinant que Thom ne s'était pas déplacé pour le tourisme, ils attendaient quelques explications...


    "Vous me connaissez déjà. Voici Lathiriel, prêtresse d'Isis, qui était venue à Manost pour affaires je crois... et Althea de Lochnohan... ma fille... Nous sommes venus par bateau depuis Manost pour éclaircir une affaire assez grave. "

    Thom marqua une pause, décidé à ne rien oublier d'important.


    "Là-bas, on a essayé de m'assassiner, de même que Lothringen Qu'en Suo'can et Guiguemar d'Aulfray, pour ne citer que les plus connues des personnes figurant sur la liste. Les commanditaires de ces meurtres, aussi étranges que cela puisse paraître, sont les Tempusiens. Ils semblent redouter une éventuelle accalmie sur Dorrandin... Ils détiennent aussi un otage que nous voulons retrouver..."

    Il s'interrompit, afin de laisser Althea ou Lathiriel préciser ce qu'elles voudraient.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  18. #18
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    La femme - qui malgré son jeune âge avait l'air d'être la coordinatrice des ménestrels à Melandis - hocha la tête l'air pensif.

    "En effet, cela fait quelque temps que nous les surveillons. Apparemment, Tempus voit d'un très mauvais oeil les alliances entre Manost et Melandis. Moins de batailles, moins de prouesses, moins d'exploits. Il m'est avis qu'en assassinant les principaux acteurs du processus de paix, ils le réduiraient à néant. Le temple des Tempusiens se trouve ici . Si vous désirez aller vous rendre compte par vous même de ce qui s'y trame ..."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  19. #19
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Elle venait de leur indiquer sur une carte de la ville l'emplacement du temple. Thom jeta un rapide coup d'oeil aux deux femmes qui l'accompagnaient. La journée était loin d'être finie et Althea semblait impatiente d'en découdre. Ils pourraient y aller le soir même s'ils voulaient.

    Pour autant, ils étaient trois étrangers dans une cité dangereuse, le temple de Tempus ressemblait plus probablement à une caverne doublée d'un arsenal qu'à un haut lieu de spiritualité, et nulle précaution ne serait superflue.


    "Avez-vous déjà effectué des reconnaissances sur place? Seriez-vous à même de nous décrire un peu les lieux? Ses entrées, notamment. Avez-vous du matériel pour nous faciliter l'opération? Comme nous avons déjà pu le constater, nous ne passons guère inaperçus par ici... En bref: toute aide et tout conseil seraient fort appréciés."
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  20. #20
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    "Oui, nous avons effectué quelques reconnaissances. Il y a quatre portes de chaque coté de l'édifice dont une donne sur un terrain militaire. C'est là que les tempusiens viennent répéter pour leurs cérémonies. Il est rarement surveillé. Le temple en lui même possède plusieurs salles d'armes, un petit lieu de culte et des chambres. C'est sûrement là qu'ils détiennent leur otage.
    Pour ce qui est du matériel, nous avons quelques rossignols pour ouvrir les portes ... Quelques parchemins de déblocage si vous le souhaitez"

    Elle s'interrompit quelques instants avant de reprendre :

    "Je ne savais pas que vous aviez une fille
    - Et moi, je ne savais pas que vous existiez ..."intervint Althéa piquée au vif.

    Sans comprendre pourquoi, elle se sentait exclue de cet aspect de la vie de son père. Elle se sentit soudain comme un invité qui se rend soudain compte qu'il dérange. De trop ...


    "Oubliez ça", finit-elle par murmurer ...

    Et pour effacer son intervention innoportune, elle reprit.

    "Nous pourrions nous aussi aller jeter un coup d'oeil histoire de reconnaître les lieux. Après tout, cela ne nous coûterait rien non ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  21. #21
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom acquiesça, avant de préciser qu'ils feraient tout de même mieux d'attendre la nuit tombée, ce qui leur laissa tout le temps de ronger leur frein dans l'auberge - en silence pour le barde et la prêtresse, mais de façon beaucoup plus sonore pour ce qui concernait la bretteuse. Business as usual.

    Deux heures après le coucher de soleil, s'étant changés pour des tenues plus sombres, équipés de leurs armes, de leurs sorts et de leurs rossignols, ils prirent enfin la direction du temple de Tempus.
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  22. #22
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    [Quête : le prophète gris]

    La prêtresse entra rapidement dans la taverne, qui ne comptait pratiquement personne en ces temps troublés. Quelques clients discutaient à voix basse, visiblement de la situation actuelle, et des méfaits commis par les soldats de l'Empire, mais également, des rebelles ; certains étaient de dangereux criminels avant d'être réduits à l'esclavage.

    Nulle trace de la drow que Chalindra avait entr'aperçu quelques instants plus tôt, mais la pièce comportait plusieurs issues...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #23
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages
    3 553
    Chalindra regarda dans toute la salle. Elle remarqua le nombre anormal de garde et surtout qu'ils avaient l'air bien trop fort pour de simple videur de taverne dans les bas-fonds. Elle commançait à attirer l'attention à rester comme ça sur le pas de la porte. La drow n'étant pas visible dans la salle, elle se dirigea vers le bar. Lorsqu'elle fut installée, elle rabati son capuchon pour voir les réactions des gens présents. Elles furent assez mitigée, c'était sourtout son fouet qui attirait l'attention. Dès que le barman passa à sa portée elle lui commanda à boire. Quand il revînt avec sa commande elle lui tendit un pièce d'or. Quand le barman prit la pièce, il la regarda avec un regard désaprobateur. Chalindra se demanda d'abord pourquoi mais elle s'avisa que la pièce était frappée côté face avec la tête de Matrone Triel et le côté pile d'une areignée. Elle lui dit:

    "Je viens de Menzoberranzan et je ne sais pas où aller dans cette ville. Sûrtout avec la révolte d'esclave..."

    En disant ça elle passa une main dans ses cheveux et prit un air désespérer, ses yeux devenant humide.

  24. #24
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    Le tenancier la regardait d'un oeil suspicieux. Une elfe noire, ce n'était guère bien vu dans le quartier... surtout qui arborait si visiblement un fouet, et d'autres signes aussi peu amènes. Mais il voulait essayer de ne pas juger sur les apparences, et prit un ton normal en répondant :

    "Je vois. Pas étonnant, ma Dame. Les elfes noirs sont assez mal vus en ville, surtout s'ils ont une allégeance qui va à l'encontre d'un certain drow..." Il n'en dit pas plus à ce sujet, mais reprit : "Vous pouvez vous cacher ici un moment, le temps que cette révolte se calme. Les gardes de la Cité ne passent guère ici, d'habitude, et en ce moment, c'est encore moins le moment, si vous voyez ce que je veux dire... D'autres chats à fouetter. Et puis, c'est bien gardé ici. Vous comptez faire quoi, en ville ? Faut vous dire que vous pourrez pas vous montrer comme ça, même en dehors de la révolte..."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #25
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages
    3 553
    Chalindra prit un air encore plus abattue et dit:

    "Il y a eu de nombreux trouble dans ma ville natalle et aussi une révolte d'esclaves. Nous avons compris que nous devons nous ouvrir au monde de la surface. J'ai été envoyée par le conseil de matrone pour établir des accords comerciaux avec cette ville. Nous voulons seulement commercer. Nous ne voulons pas vous convertir, de toute façon il est peut probable que la Reine Araignée vous accepte. J'ai été choisie car je me suis toujours intéréssée au monde du dessus. Et à peine j'arrive dans votre ville qu'un drow veut déjà me suprimer. Mais j'ai vu une drow entré ici avant moi, savez vous où elle se trouve? "

    Finissant de parler, elle prit une gorgée de la boisson que le barman lui avait apporté.

  26. #26
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    Nouveau coup d'oeil inquisiteur. "Du commerce..." son ton indiquait qu'il n'y croyait que modérément. Les Drows n'étaient pas réputés pour faire du commerce, entre eux, et a fortiori avec les êtres de la surface. Mais la femme devait avoir ses raisons, inutile d'insister.

    "Nous voyons passer de temps à autre des elfes noirs, effectivement. Une de vos congénères est passée ici. Mais comme vous, elle cherche le calme. Je ne suis pas sûr qu'elle accepterait qu'on s'immisce dans sa vie privée, vous comprenez."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  27. #27
    Date d'inscription
    June 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages
    3 553
    Chalindra secoua sa tête et répondit:

    "Je n'ai jamais rencontré de pretresse de la Vierge Noire. Je ne lui veux aucun mal, nous ne sommes pas dans ma ville natale, je ne déssire pas tuer tout les prètres des autres obédience. Mais si nous voulons pouvoir retourner à la surface nous devons en apprendre plus sur les dieux et le monde du dessus."

    Elle croisa le regard du barman qui ne la croyais visiblement pas. Il bu une autre gorgée et reprit:

    "Je suis dans un monde presque inconnu, sans alliés, pourchassé par un drow fou qui veux ma peau. Je ne désire pas de nouveau ennemis, seul la fois des drows en d'autre dieu que Lloth me fascine."

    Quand elle eu terminé son dernier mot, son ventre se mit à gronder, cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait pas mangé.

  28. #28
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 118
    "Je vois..." murmura l'homme. Il jaugeait Chalindra d'un oeil circonspect, puis entendit le ventre de la prêtresse émettre un concert de borborigmes des plus révélateurs. Sans mot dire, il alla chercher un demi pain, de la charcuterie et du beurre frais, qu'il présenta à l'elfe noire. Puis il reprit :

    "Ici, vous n'avez que des "alliés". Entendez par là, des gens qui cherchent à éviter les gardes impériaux pour l'une ou l'autre raison. Sauf bien sûr en cas de meurtres. Nous n'acceptons pas les criminels en cavale, vous voyez ? Trop risqué pour nous, et si la Main de Gloire était mise à jour, il ne resterait aucun survivant ici... En attendant, vous pouvez loger ici, moyennant un petit loyer. Nous n'avons que de simples chambres, mais c'est mieux que sous un pont, non ?"

    Il sourit aimablement à Chalindra.

    "Aussi... Peu importe vos croyances. Je vous l'ai dit, nous ne refusons que les gens de mauvaise fréquentation."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #29
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 597
    Quête : le saut de l'ange

    En provenance d'ici ([Bâtiment] Temple de Tempus)

    Elle s'était laissée tomber à genoux tel un pantin privé de ses ficelles. Il était tombé là, devant elle. Non, pas maintenant, il était encore trop tôt. Ils avaient encore tant à faire ensemble. Tant de voyages à venir, de paysages à découvrir. Pourquoi tout se nimbait il d'un habit d'ombre ? Pourquoi la joie de le connaître se transformait elle en tourment du jamais plus ? Ses pas venaient de se poser dans cette lande triste et morne où elle ne pourrait pas le suivre. Ainsi, ils étaient condamnés à marcher chacun de leur coté alors que tout criait encore. Elle ne pouvait le croire. Elle l'appela, s'attendant encore à le voir s'échapper et courir vers elle. Il lui dirait que tout cela n'était pas vrai. Une mauvaise illusion sortie tout droit de l'esprit d'un conteur aux sordides histoires. Non, il était encore là. Plus tard, ils riraient en se souvenant de leur mésaventure à Mélandis. Ils rentreraient ensemble. Elle vivrait près de lui. Ils vieilliraient ensemble. Il ferait partie intégrante de sa vie. Ils rattraperaient le temps perdu.

    Mais quel était donc ce corps, étendu sur les pavés froids de cette ruelle ? Ce corps privé du souffle de la vie ? C'était en d'autres lieux, d'autres temps. Une imposture, un mauvais songe. Une illusion, rien qu'une illusion. Non ...

    C'était son père qui gisait là bas à quelques pas d'elle. Le corps de son père que déjà, les tempusiens fouillaient. Le guerrier mélandien rengainait son épée satisfait de sa besogne.
    Et tout était de sa faute. C'est elle qui avait voulu partir à Mélandis, c'est elle qui avait bousculé le guerrier, elle qui avait donné l'alerte, à cause d'elle que les prêtres étaient accourus. Elle qui l'avait tué. Une mort de trop. Presque la sienne. Elle aurait voulu pleurer mais larmes et sanglots restèrent noués dans sa gorge. Elle avait si mal qu'elle ne pouvait presque plus respirer. Les yeux dans le vague, elle ne parlait plus. Adieu la vie, les hommes, la terre. Ne restait plus que la douleur de l'absence qui peu à peu l'entraînait. Il n'y avait plus que le vide.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  30. #30
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Quête: Le saut de l'ange

    La Main de Gloire leur avait offert le gîte et les tempusiens n’avaient pas osé faire irruption dans l’auberge, au risque de devoir en soupçonner tous les occupants. On y trouvait des personnes qui venaient là pour des raisons diverses, mais dont le point commun était d’être très en délicatesse avec toute tentative inquisitoriale…

    Comme pénétrer là-dedans aurait fait trop de grabuge, les poursuivants se contentèrent de fouiller le cadavre du vieil homme, sur lequel ils ne trouvèrent absolument rien d’intéressant, sinon deux épées courtes légèrement enchantées et une collection complète de dagues de lancer. Il y avait tout de même un insigne de harpe et un médaillon de Mystra qui leur firent douter de leurs premiers soupçons. Ils n’avaient donc pas eu affaire aux manostiens, mais bien aux Ménestrels.

    Ces derniers, attablés à l’étage, avaient écoutés gravement le récit des deux femmes. Gravement, parce que cette opération pas tout à fait indispensable – n’avaient-ils pas découvert que la mère de paladine, le soi-disant otage qu’ils voulaient délivrer, trempait volontairement dans l’affaire ? – venait de coûter la vie à l’un de leurs chefs les plus admirés. Thom était plus qu’un vétéran ; il était le seul lien unissant une ribambelle de contacts qui s’ignoraient les uns les autres à travers tout Dorrandin. Sa mort signifiait ni plus ni moins qu’une durable désorganisation du réseau. Et certains, autour de la table, ne se cachaient pas pour laisser comprendre qu’à leurs yeux la mort de sa jeune dinde de fille aurait fait beaucoup moins de dégâts.

    Néanmoins, la jeune femme rousse qui les dirigeait consentit à les aider à rentrer à Manost. On leur trouverait deux marins qui les accompagneraient sur la yole et les protégeraient jusqu’à bon port.

    Ils n’en feraient pas plus.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [IWD1][SOLUCE] Les pièces de l'astrolabe
    Par Shell dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/06/2007, 13h49
  2. [UE] Combats contre la Main
    Par Elzen dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 39
    Dernier message: 19/06/2005, 18h26
  3. [IWD1][SOLUCE] A quoi servent les livres dans La Main de la Seldarine ?
    Par Eomer dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/11/2004, 14h37
  4. Comment se rendre à la Main tranchée ?
    Par Picouic dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2003, 12h50
  5. Main tranchée
    Par Doc dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/09/2003, 08h13

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230