Page 2 sur 10 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 278

Discussion: [Guilde] Le Très Noble Ordre du Coeur Radieux

  1. #31
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    626
    Quête : Vol d'une relique

    Le Paladin était directement retourné au Cœur Radieux. Les derniers évènements survenus à Manost avaient de nouveau laissé la ville du Vigilant exsangue. Un nouveau Conseiller venait de disparaître, perdu dans une sombre folie que le Paladin pensait avoir déjà entrevue. Il savait que Folken cachait un terrible secret et il lui semblait que celui-ci venait de se révéler au grand jour.

    Tout en marchant en direction de la Forteresse Sainte, Hugues pensa au devenir de la ville. Depuis la venue de Shar, rien n'allait plus. Certes, elle avait été combattue, mais de profondes cicatrices restaient ouvertes, tel un sillon de charrue dans la terre meuble. Les différents postes infrastructures manostiennes se trouvaient désormais décapité, seul les Paladins et la Justice, qu'il dirigeait, restaient encore debout.

    Arrivé à la Forteresse, il avait juste eu le temps de dire ouf que déjà les dossiers à gérer s'accumulaient. Le ravitaillement, autrefois dévolu au Sieur ZeGod, n'arrivait pas. Apparemment, les lignes maritimes, autrefois sûres, étaient attaquées par des pirates de la Côte des Epées et par ceux d'une race inconnue du Paladin. Il allait falloir enquêter sur ce problème et voir qui renseignait les pirates sur les routes d'approvisionnement.
    Le problème de la recrudescence des vampires se posait. Apparemment, les patrouilles de la Garde Manostienne étaient sans effet, les Vampires déjouant toutes les rondes. Il allait devoir envoyer ses propres effectifs, restreint, afin de pallier à ce problème. Décidément, tout allait de travers.

    Et pour combler le tout, la garde, relâchée ces derniers temps, se retrouvait sans chef. Déjà que les tueurs et autres voleurs passaient comme une lettre chez Rodriguez Alcanzar, sans chef pour les diriger et les mener d'une poigne de fer, le Paladin n'osait imaginer le résultat.

    Hugues fit signe à ses subordonnés qu'il ne pouvait en supporter plus. Cela faisait, combien déjà, il ne le savait plus lui-même. Il ne savait plus depuis quand il n'avait pas fermé l'œil. Il donna rapidement des ordres, et chargea un vétéran ne mettre sur pied une expédition dans les égouts et les catacombes manostiennes.

    Alors qu'il pensait en avoir fini avec cette très très longue journée, un dossier attendait le Paladin. Posé sur son secrétaire, dans sa chambre, il ne concernait pas l'Ordre. Hugues le feuilleta rapidement, et se remémora cette histoire.
    Cependant tombant de sommeil, il décida de la laisser en suspend pour le moment. Demain était un autre jour.

  2. #32
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête: Le saut de l'ange

    Althea ne manqua pas d'exprimer son appréhension à l'idée de passer la nuit chez les boîtes de conserve. Thom allait certainement donner son opinion sur la gent paladine quand les gardes partis avertir l’Ordre du Cœur Radieux revinrent prestement sur le seuil du bâtiment. Sans aucune cérémonie, ils invitèrent le trio à les suivre dans l’enceinte. Avant de passer les portes, Althéa lança à ses compatriotes un regard affolé mais ne pipa mot. L’heure n’était pas aux impulsions anticléricales.

    On les mena tout droit dans une vaste pièce faisant office de bureau. L’ensemble du mobilier était simple et sans aucune fioriture mais imposait au contraire par son austérité. Des chaises à torturer moult fondements et fonds de pantalon. Une table pour poser une pile de dossier : de quoi occuper l’esprit d’un novice pendant un bon mois. Dans cette pièce était rassemblé tout l’état major du Cœur Radieux dans lequel semblait se trouver l’état major des paladins. Parmi eux, l’homme qu’ils avaient à protéger et la paladine qu’Althéa avait bousculée sur la place du théâtre au moment de l’émeute. La jeune femme adressa à la bretteuse un geste gracieux auquel Althéa se contenta de répondre par un signe de tête en espérant que personne ne l’ait remarqué. Le paladin quant à lui se contenta d’un léger sourire puis s’adressa de but en blanc aux trois compagnons :


    “ Je vous remercie d’avoir fait tout ce chemin depuis le palais des murmures pour me prévenir. Nous sommes en train de poster des hommes autour de l’établissement. En attendant, pourriez vous me dire qui sont ceux qui nous menacent et comment vous l’avez appris ? Mais pardonnez-moi, je manque à tous mes devoirs, nous ne nous sommes même pas présentés … à part vous que je connais.”

    Et Althéa rougit jusqu’au bout des oreilles. Il se tourna vers Thom et Lathiriel.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  3. #33
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête: le saut de l'ange après un coup de beaujolais... heu non rien.

    Je suis Lathiriel DiZatir, marchande et diplomate Luménienne. Enchantée. Quand a votre question précédente, j’ai peur de ne pas pouvoir y répondre.


    Et c’était vrai, elle ne savait pas qui pouvait en vouloir à l’élite manostienne. Enfin, si, tout Toril devait avoir une raison de leur en vouloir, mais ce n’était sûrement pas la réponse que le paladin attendait.
    Dernière modification par Lothringen ; 01/08/2008 à 15h56.
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  4. #34
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom esquissa une révérence certes rapide mais élégante, et qui dénotait une grande aisance en société.

    “ Thom Mérillym, je suis, ou plutôt j’étais barde. Citoyen de cette ville, rien de bien important… Il semble qu’il circule parmi un groupe d’assassins une liste noire d’individus à abattre, et que vous y figuriez en bonne place. Je pense personnellement que vos contacts avec Melandis n’y sont pas étrangers. Mais ce ne sont que des suppositions…”
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  5. #35
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Le paladin eût un léger sourire.

    Guigemar d’Aulfray, pour vous servir, répondit il en retour, il me semble avoir entendu parler de vous trois. De différentes manières bien sûr. Un barde émérite s’étant établi à Manost et très apprécié au Loyal Paladin, une diplomate luménienne et cette … demoiselle que j’ai eu le … le loisir de croiser.
    Mais dites moi, vous me semblez fourbus tous les trois. Vous m’avez l’air d’avoir besoin de repos. Accepteriez vous l’hospitalité de notre ordre ? A mon avis, nos assassins ne vont pas se manifester tout de suite mais sait on jamais.
    La sagesse préconiserait d’aller dormir afin d’avoir la force de parer à toute attaque. Du moins, vous seriez plus à l’aise étendus sur des lits dans le dortoir que debout ou assis sur ces chaises à attendre. Qu’en pensez vous
    ? ”
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  6. #36
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Voyant que les deux femmes ne réagissaient pas, Thom prit la parole le premier :

    “ Jusqu’ici leur tactique a surtout consisté à essayer de nous prendre de court. Ils ont déjà attaqué les deux personnes figurant en tête de liste et… s’ils voient que vous êtes protégé, ils essayeront sans doute auprès de la suivante, et ainsi de suite jusqu’à atteindre au moins une de leurs cibles avant d’être tout à fait certains d’être accueillis comme il se doit. Je ne saurais dormir en de telles circonstances.
    Si vous pensez être suffisamment protégés ici, alors… ”


    Thom se tourna vers Althea :

    “ Peut-être devrions-nous aller avertir la quatrième personne, si vous vous rappelez l’ordre des noms ? J’avoue que je crains de m’embrouiller. ”
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  7. #37
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête: le saut de l'ange

    Lathiriel regarda le barde d’un air atterré. Ne pouvait-on pas envoyer des paladins protéger ces personnes. Thom et Althéa se croyaient-ils aussi indispensable. En tout cas, elle se savait incapable d’aller plus loin. Si elle les suivait, la personne qu’ils étaient censés protéger le payerait sans doute de sa vie, et Lathiriel y perdrait surement la sienne.

    Désolée, mais je ne peux pas aller plus loin dans l’état ou je suis aujourd’hui…

    Elle espérait que ses blessures et son souffle court suffirait à convaincre les autres.
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  8. #38
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    En d’autres circonstances, Althéa se serait amusée à traiter Lathiriel de petite nature mais son état lui interdisait. Elle se sentait à bout de souffle et de force. Son corps ne supporterait pas une autre course et réagirait en conséquence. Une autre crise ou un évanouissement. Elle ne s’en relèverait pas. D’un autre coté, passer une nuit au Cœur Radieux l’effrayait plus qu’autre chose. Helm seul savait à quelles pratiques s’adonnaient les paladins une fois la nuit tombée. Peut être se changeaient ils en quelque chose d’affreux derrière leurs murs. Et d’abord, qu’est ce que leurs armures pouvaient bien dissimuler ?

    Hé bien je …,commença-t-elle en rougissant jusqu’au bout des oreilles, il se nomme Eudaimon Aelus mais je suis bien incapable de savoir de qui il s’agit. A mon avis, vu que personne ici ne la croisait alors que tout le monde semble connaître tout le monde (*regard en coin au paladin*) il se cache. Il ne semble n’appartenir à aucun contingent répertorié. Nous ferions mieux de repartir maintenant …

    - Et de vous faire prendre en chasse par les assassins, reprit le paladin plus sèchement, et si vous retrouvez votre homme vous lui ferez partager les risques. Non mademoiselle, vous ne sortirez pas d’ici avant demain. Et vu votre état, le repos semble s’imposer de lui même. Demain, nous trouverons ensemble une autre solution. Quelqu’un a-t-il une objection à cela ? ”

    Et le ton de sa voix indiquait qu’il ne souffrirait aucune réplique …
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  9. #39
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom haussa les épaules avec résignation. Il n’aimait guère l’idée que même le Cœur Radieux soit au courant de ses activités, et il n’aimait pas non plus que son nom soit mêlé à cette affaire trop longtemps. Du moins sa manœuvre avait-elle en partie fonctionné : Althea lui avait révélé le nom du quatrième homme… et ce nom, pour une fois, ne lui disait rien. Sans doute un homme de l’ombre… Peut-être l’un de ces mélandiens récemment exilés qui agissaient en sous-main depuis Manost ? Après tout, rien ne garantissait qu’il faille être manostien pour figurer sur cette fameuse liste. En tout cas, voilà un homme que les paladins ne protégeraient pas… Ils risquaient fort d’avoir de ses nouvelles en contemplant son cadavre.

    Thom aurait voulu faire quelque chose. Il ne supportait guère l’inaction où on le réduisait. Bien sûr, les deux femmes étaient épuisées, mais avait-il besoin d’elles ! S’il avait pu trouver cet homme, il aurait pu au moins filer ses agresseurs, et dès lors…

    Mais il allait passer la nuit au Cœur Radieux, ou le capitaine de paladins qui leur faisait face serait capable de le faire arrêter. A-t-on besoin d’un ennemi de plus…

    “ Comme vous voudrez ”, répondit-il sans raillerie. “*Peut-être êtes-vous plus sage que moi.*”
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  10. #40
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Althéa se sentit verdir des pieds à la tête. Une nuit avec les paladins, voilà qui se confirmait. Elle serait bien restée en compagnie de Lothringen pour s’assurer qu’aucun autre assassin ne risquait de l’atteindre … Mais il lui faudrait passer la nuit au Cœur Radieux. Elle aurait préféré dormir sur une planche à clou au milieu de la rue et sous une pluie battante. Là, elle allait passer la nuit avec des paladins peut être nus sous leurs armures. Un vrai cauchemar
    .

    Au fait, je me demande vraiment qui est l'autre personne sur la liste … Son nom ne me dit rien non plus. Et à vous ? ”

    Elle espéra qu’un membre de l’assistance parle. C’était le moment où jamais pour lui éviter une nuit avec les paladins. Mais personne ne fit le moindre geste indiquant une velléité de prononcer un traite mot. Alors, elle prit une décision. Dès l’aube du lendemain, elle sortirait de l’enceinte et retournerait au palais des murmures pour s’enquérir de l’état de santé du conseiller Manostien. En attendant, donner le change et n’avoir l’air de rien. Se montrer coopérative pour endormir les soupçons et agir ensuite.

    Vous avez sans doute raison. Par conte, je me demandais si vous dormiez … pardon … si vous dormiez dans des dortoirs séparés … parce qu’il ne me semble pas très prudent de nous éloigner les uns des autres en cas d’attaque

    Et elle lança à ses compagnons un regard affolé.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #41
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête : le saut de l'ange

    Lathiriel ne semblait pas partager l’attitude manifeste d’Althéa. En 150 ans de vie, elle a avait connu des paladins, et en retenait que c’était des hommes vertueux et hospitaliers.

    En effet, si l’on pouvait nous idiquer l’endroit de notre repos. Je suis fourbue, et j’ai peur de dormir jusqu'à demain soir si je ne vais pas me coucher d’ici peu.

    Ce qui inquiétait surtout Lathiriel, c’était la douleur qu’elle sentait poindre à sa côte, et qu’elle essayait de dissimuler du mieux qu’elle pouvait. Elle devait trouver assez d’intimité pour examiner cela.
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  12. #42
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Lathiriel était dans un sale état. Elle avait besoin de soins. Quant à Thom, il semblait un peu fatigué mais ne semblait pas avoir envie de dormir. Une fois de plus, elle admira sa force et son courage. Quant à elle ... Un filet de sang se mit à couler de son nez. Elle l'essuya rapidement du bout de sa manche avant que quelqu'un ait pu s'en rende compte.
    Ils allaient donc devoir se résoudre à passer la nuit auprès des paladins. Elle se contenta de hocher la tête sans rien dire mais sa mine déconfite en disait long.


    "Très bien, je vois que vous avez écouté la voix de la raison, lança le paladin à la cantonade,si vous voulez bien me suivre, je vais vous indiquer vos lits ...
    - Sauf votre respect, l'interrompit une petite voix, pourrais je vous demander une faveur ?"

    Le soldat de dieu intrigué se tourna vers Althéa.

    "Sauf votre respect, se lança-t-elle après s'être donné quelques secondes de réflexion, pourriez vous faire en sorte que nous ne soyons pas séparés. Du moins, sauf votre respect, ce n'est pas que je dormirai mal entourée de paladins mais ... je dormirais mieux entourée de gens normaux ... s'ils sont d'accord bien sûr"

    Et elle lança à Thom un regard suppliant.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  13. #43
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom haussa les épaules. A ses yeux, les paladins étaient des gens au moins aussi “ normaux ” que la jeune femme épileptique qui cambriolait des bijouteries pour le compte d’Elissa Keens. Voire que cette elfe étrange dont il ne savait presque rien, et qui se disait diplomate… Il avait quelque peine à comprendre les attitudes contradictoires d’Althea, sa répulsion pour les paladins et sa familiarité avec le conseiller. Une jeune femme complexe, certainement… mais aussi un peu fatigante.

    “ Ce m’est égal. ”
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  14. #44
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : Le saut de l'ange

    C'est alors que la paladine qu'Althéa connaissait déja prit la parole. Rare femme au sein du Coeur Radieux, elle avait pris l'habitude de materner son petit monde.

    "Puisque la question est réglée, je vais vous montrer vos lits. Vous verrez, c'est un peu vétuste mais on s'y accommode bien. Les matelas sont très confortables"

    Elle précéda les trois compagnons jusqu'à un immense dortoir composé de minuscules cellules comprenant en tout et pour tout un bureau, une étagère et un lit, le tout étant séparé par une cloison de façon à garantir un minimum d'intimité.
    Thom, Lathiriel et Althea la suivirent jusqu'au bout d'une rangée. Trois compartiments vides les attendaient. Sur les lits, une pile de draps et des couvertures au carré. De quoi passer une bonne nuit
    ...

    "Si vous avez besoin de vêtements pour la nuit, nous pouvons en mettre à votre disposition. Hé oui, nous ne dormons pas nus sous nos armures comme certains peuvent le penser".

    Là, dessus, elle adressa à un clin d’œil à la bretteuse qui semble se prendre d'une passion subite pour la charpente au dessus d'eux.

    "Désirez vous manger un peu avant de dormir ou préférez vous prendre une collation demain ? Vous savez, nous savons accueillir. Nous ne sommes pas que des sauvages ... "

    Mais les trois compagnons étaient trop fatigués pour faire quoi que ce soit. Les paladins les laissèrent donc tranquilles. Lathiriel put ainsi aller regarder de plus près sa blessure. Quant à Althéa, resta devant la cellule de Thom puis frappa doucement pour lui signaler sa présence. Cela faisait longtemps qu'elle voulait lui poser cette question ... Elle voulait savoir. Elle ne pouvait plus attendre
    .

    "Je suis désolée de vous avoir embarqué dans cette galère. Etrange façon de vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi, commença-t-elle pour se donner du courage, mais je suis contente que vous soyez là .. Et ... je voulais vous demander si vous connaissiez Eau Profonde .. Pardonnez ma curiosité. Ou faites comme si je ne vous avais rien demandé"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  15. #45
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Eauprofonde… Qui pouvait se prétendre voyageur et ne jamais avoir mis les pieds dans la plus grande cité du Nord, et peut-être de tout Féerune ? De la cité des Splendeurs, patrie de Khelben Arunsen et de Piergeiron, Thom avait conservé le souvenir d’une cité humaine foisonnante de vie, active et grouillante, prospère et sûre. Il devait faire bon être noble ou marchand dans un tel environnement. Mais Eauprofonde ne lui avait pas vraiment plu. Ses grandes rues pavées laissaient trop peu de place au mystère, son oligarchie conservatrice, trop peu d’espace aux idées neuves. L’écrasante suprématie de la race humaine y laissait entrevoir comme une image d’un monde privé de la diversité ethnique qui faisait la richesse, sinon la quiétude de Toril. Eauprofonde aurait fait de lui un barde de salon pour animer des dîners privés… dans le meilleur des cas. Dans le pire, il aurait fini dans quelque cul de basse fosse pour avoir voulu passer outre le pouvoir des Seigneurs masqués. Libérale mais autoritaire… Quelle hypocrisie.

    Mais, au fait, pourquoi Althea lui posait-elle cette question ?

    “*Oui, je connais Eauprofonde, bien que ce ne soit pas ma favorite parmi les cités que j’aie pu connaître. J’y ai fait des séjours répétés, mais c’était il y a près de vingt ans…*”

    Il soupira, rattrapé par des souvenirs désagréables.

    "Je n’y retournerai pas, si je pouvais. Là-bas je suis indésirable… "

    Puis hocha la tête, pensif.

    “*Mais pourquoi cette question ? Avez-vous voyagé si loin ?
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  16. #46
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    [Quête : le saut de l'ange]

    A peu près vingt ans. Cela coïncidait presque ... Mais elle ne voulait surtout pas se laisser emporter par des conclusions trop hâtives. On lui avait trop menti, trop raconté d'histoires, le plus souvent ce qu'elle souhaitait entendre. Elle voulait tant savoir qu'elle n'appartenait pas à ce monde là, à ces salons remplis de masques au sourire hypocrite et aux transactions plus que douteuses pour lesquelles on n'hésitait pas à tuer. Surtout si cela rapportait gros ... Il fallait qu'elle sache, elle voulait savoir même si elle devait s'attendre à un non. Au moins, elle souffrirait un bon coup mais elle saurait. Mais pour cela, il lui fallait jouer le jeu et répondre :

    "Ma ... famille est établie là bas depuis bien des décades ... ce sont de riches marchands ... vous les avez sûrement croisés lors d'un salon. Ils adoraient organiser des soirées mondaines. Etaler ses richesses était le jeu préféré de mon père ... marier ses filles aussi ... plus que de naviguer je crois même s'il n'était presque jamais chez nous. L'appel du gain valait pour lui l'amour de la famille. Je l'ai suivi malgré tout. Il avait besoin d'un matelot et d'un interprète. Je faisais office des deux. Enfin ... je ne m’étalerai pas trop non plus là dessus. Voila. Vous savez tout."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  17. #47
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête: Le saut de l'ange

    Thom n’aimait pas lui non plus se souvenir d’Eauprofonde, à cause de la mésaventure qui l’en avait chassé jadis. C’était l’époque où il avait une femme qui se pendait à son cou dans chaque ville. Le bon temps…

    Maïwenn avait peut-être été de toutes celle qu’il revoyait avec le plus de plaisir, peut-être parce qu’il l’avait sentie plus sincère que les autres, peut-être parce qu’il avait pris en pitié la détresse de cette épouse de marchand, belle, jeune, riche et délaissée. Elle s’était raccrochée à ce jeune barde mystérieux et charmant comme à sa seule chance d’échapper à une société compassée qu’elle n’appréciait guère. Il avait aimé la générosité avec laquelle elle se donnait, sans arrière pensée, sans songer à l’avenir, en respectant son goût de l’aventure et son besoin de voyager.

    Chacun avait choisi de garder sa vie et réservait à l’autre le meilleur de ses loisirs. Il ne lui avait jamais parlé très en détail de ses activités de ménestrel. Quant à Maïwenn, redoutant la jalousie de son époux, elle entourait chacune de leurs entrevues d’une somme de mystères qui avait son charme, mais qui faisait qu’il n’avait jamais connu ne serait-ce que le nom de sa famille. Puis était venue l’enfant inattendue, et ils avaient été plus proches encore… jusqu’à ce que le mari le chasse… Non, ce n’était pas un bon souvenir.

    Mais la jeune femme était là et attendait sans doute une réponse.


    “ A l’époque je fréquentais assez peu la bonne société, sinon pour quelques récitals sans lendemain. Je dois dire que j’appréciais peu sa compagnie. Je crois me souvenir que le nom de Lochnohan ne m’est pas inconnu, en effet… mais tout cela est si loin à présent. Je n’y retournerai pas. L’envisagez-vous ? ”

    Et sa voix s’était faite un peu mélancolique, comme il songeait à son amour perdu, à la petite fille qui avait grandi sans lui et qui devait avoir l’âge d’Althea désormais…
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  18. #48
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Le nom de Lochnohan ne lui était pas inconnu ... Elle manqua lui demander s'il ne se souvenait pas d'un prénom en particulier : Maïwenn. Le prénom de sa mère. Aussi loin qu'elle s'en souvienne elle ne lui ressemblait pas beaucoup. Maïwenn de Lochnohan avait les cheveux châtains roux, le port altier et la grâce des femmes de haut rang. Mais cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas vue. Et même si elle avait partagé son toit, l'avait elle vraiment connue ? La femme qu'elle avait côtoyée passait devant elle comme feignant de ne jamais la voir. Elle la fuyait presque comme si elle lui faisait peur ou honte ou que sa vue lui rappelait de trop douloureux souvenirs.

    Elle s'était toujours demandé pourquoi jusqu'à ce qu'Ephilie lui raconte quel secret les liait sa mère et elle quand elle fut en âge de comprendre. Ce secret qui faisait que ses yeux n'étaient pas verts comme ceux du reste de la famille et que ses cheveux étaient d'un noir de jai au lieu du blond dont chaque Lochnohan héritait. Elle n'avait de sa mère que la forme des yeux - cette forme étrange en demi lune - et les tâches de rousseur. Les oreilles décollées venaient du grand père paternel. La couleur des ses cheveux et celle toute particulière de ses yeux venaient sûrement de lui. Cette fois, les pièces du puzzle s'assemblaient. Ne lui restait que la parole pour les remettre en ordre. Mais il y avait aussi cette lâcheté, cette peur d'être rejetée à nouveau.

    Depuis toujours, elle avait enduré le surnom de bâtarde avec un fier sourire aux lèvres parce qu'elle savait qu'elle n'était pas de ce monde de marchands bureaucrates. Elle au moins pouvait se dire qu'elle n'appartenait pas à ces hypocrites pour qui la grandeur d'âme se mesurait au montant de vos possessions ... Non. Elle voulait se reconnaître de lui. Ou de son oncle Albus à la rigueur. Et les mots dépassèrent sa pensée.


    "Je vais vous raconter l'histoire de mon oncle, commença-t-elle, Albus de Lochnohan était connu dans tout Eau Profonde. comme l'homme le plus pingre, le plus grigou, le plus fesse Matthieu que la terre ait jamais porté. Il était si pingre qu'il se délectait chez lui de ses monceaux de richesses, se délectait de mets savoureux, prenait des bains dans du lait d'ânesse, roulait son corps empli de graisse sur des monceaux d'or. Mais quand il allait en ville, il ne voulait pas que sa fortune s'ébruite. Dès qu'il franchissait le seuil de sa maison, il se vêtait comme le plus pauvre des mendiants. La pire pièce de ses vêtements était ses escarpins. Maintes fois usés, maintes fois rapiécées, trouées et décornées ... Tout le monde à Eau Profonde connaissait les escarpins d'Albus de Lochnohan.

    Un jour, notre homme en se promenant au marché acheta pour une bouchée de pain des petits bocaux de verre et du vin bon marché. Un de ses oncles lui avait appris comment distiller des alcools pour en extraire un nectar des plus raffinés. Voila qui lui rapporterait une fortune. Il se devait de fêter ça. Tout homme qui se respecte aurait organisé un banquet pour célébrer l'événement avec ses amis. Mais notre homme décida qu'il devait se faire plaisir à lui seul. Il s'octroya donc une entrée dans le plus faste des bains publics.

    Pour être sûr qu'on ne le reconnaisse pas comme un homme riche, il se dévêtit dans le vestiaire commun et posa là ses escarpins. Au bout de la journée, pomponné, propre et rasé de près, sentant la menthe à plein nez, il regagna le vestiaire.

    Ses escarpins avaient disparu. A la place trônaient des escarpins magnifiques, brodés d'or et juste à sa taille. Loin de se dire qu'elles ne lui appartenaient pas, il pensa qu'un de ses amis avait voulu lui faire un cadeau en cachette et commença à les essayer. Il s'avéra que les dits escarpins appartenaient à un riche magistrat qui s'étant déshabillé peu après lui avait poussé du pied les escarpins de mon oncle pour mettre les siennes à leur place.

    Dès qu'il vit ses riches chaussures à ses pieds, il conclut à un vol. Notre homme eût beau supplier, avouer sa méprise, le magistrat ne voulut rien entendre. Pour lui, Albus n'était qu'un vil voleur et il devait payer.

    Notre cher Albus ressortit donc du bain avec ses vieux escarpins et une forte amende. Furieux, il décida de faire payer ce revers de fortune à ses maudites chaussures. Dès qu'il fut de retour chez lui, il les envoya voler par la fenêtre. Puis, une fois apaisé il se mit à sa table, sortit de son sac ses fioles, ses alcools et commença à se mettre à l'ouvrage. Il s'avéra que ses escarpins volant hors de chez lui avaient heurté un homme en pleine tête. Celui ci furieux les considéra d'un œil mauvais. Puis, reconnaissant sans mal quel était leur propriétaire décida de lui renvoyer. Les escarpins volèrent donc par la fenêtre dans l'autre sens et vinrent tomber sur la table d'Albus réduisant à néant les fragiles fioles et les espoirs de fortune de ce dernier.

    L'homme s'arracha la barbe, maudissant l'infortune, son dieu et ses escarpins. Il décida de se débarasser une nouvelle fois de ses vieilles chaussures. Vraisemblablement, elles lui portaient la guigne. Il décida donc des les enterrer.

    Cela n'échappa pas à l’œil de son voisin qui se dit. "Ah, ce filou d'Albus a de nouveau perçu des richesses et refuse de payer ses impôts. Mais cela ne se passera pas comme ça, je vais en informer le conseiller des finances".

    Et ainsi fut fait. Albus fut convoqué. Il eût beau dire que c'était ses escarpins qu'il avait enterrées, personne ne le crût. Il dût donc payer une très forte amende qui le dépouilla d'une bonne partie de ses richesses. Il dût vendre le pavillon qu'il avait en campagne. Il maudit la fortune, la justice et ses escarpins. Et une nouvelle fois, il décida de s'en débarrasser.

    Cette fois, il se résolut à les brûler. Il alla donc sur sa terrasse, rassembla un grand tas de bois posa dessus ses vieilles chaussures et y mit le feu. Il s'avéra qu'un chien alléché par l'odeur pestilentielle des godillots en voie de combustion les sortit du brasier. Mais, se brûlant, il les lâcha et les fit tomber dans la rue. Le escarpins tombèrent sur la tête d'un prévôt des marchands qui voyant son beau chapeau brûler et reconnaissant encore les escarpins de mon cher oncle en référa à nouveau au conseiller. Albus fut de nouveau convoqué et dût payer au prévôt une nouvelle amende. Cette fois, il dû vendre tous ses meubles pour pouvoir la payer. Ne lui resta plus que son immense maison vide.

    Furieux, il s'arracha la barbe, maudit la fortune, les conseillers, la justice, les chiens et ses escarpins ... et décida à nouveau de s'en débarrasser. Cette fois, il ne lésina pas sur les moyens. Il alla à pied jusqu'à grand lac et les jeta. Il se crût désormais séparé de ses maudites chaussures.

    Hors, il s'avérait que le lac alimentait en eau potable la totalité de la ville. Les escarpins furent donc aspirés par les tuyaux qu'elles ne tardèrent pas à boucher. La ville entière se retrouvant asséchée, on fit appel à des experts qui eurent tôt fait de mettre la main sur les escarpins. Bien qu'ils furent trempés et élimés, on reconnut sans mal à qui elles appartenaient.

    Albus fut de nouveau convoqué par le conseiller. Pour avoir mis en péril la santé de la ville, il fut condamné à une énorme amende qui l'obligea cette fois à vendre sa maison. Il ne lui resta désormais plus rien.

    Mais cette fois, Albus ne jura pas, ni ne toucha à un seul poil de sa barbe. Cette fois, il n'avait plus rien à perdre ni même rien à gagner. Il ne craignait plus rien. Ne possédant pour ainsi dire que son propre nom, il retrouvait l'essentiel. Et, le cœur soudain léger, le vrai bonheur enfin retrouvé il fut pris d'un immense fou rire d'homme redevenu simple.

    Puis, remerciant ses escarpins qu'il offrit au conseiller, il s'en fut pieds nus dans le soleil"

    Elle s'arrêta, le temps de reprendre son souffle puis reprit :

    "Cette histoire est véridique. Mais tout le monde dans ma famille a décidé d'oublier cet homme. Vous vous rendez compte ? Un marchand se faisant soudain mendiant ? Quel scandale ! ... Il est le seul membre de la famille dans lequel je peux me reconnaître. Je suis partie moi aussi .. et non, moi non plus je ne retournerai pas là bas"

    L'espace d'un instant, ses yeux s'embrumèrent. Elle les essuya d'un geste rageur du revers de sa manche avant de reprendre.

    "Je voudrais tant les revoir vous savez. Surtout ma mère. Maïwenn de Lochnohan m'a donné la vie. Ephilie qui a été sa nourrice m'a souvent parlé d'elle comme une jeune femme aventureuse et passionnée, éprise de liberté. Mais l'homme qui l'a épousée lui a mis des chaînes en guise d'anneau de mariage. Elle se croît heureuse dans sa prison dorée, dans le taffetas molletonné de ses salons ... Mais je sais très bien qu'elle souffre, qu'elle s'ennuie même si elle ne s'en rend même plus compte. J'aimerais tant pouvoir la tirer de là ..."
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  19. #49
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom avait souri en entendant Althea lui raconter cette fable. Il la connaissait déjà, bien sûr, sous un autre nom, et il aurait pu lui répliquer qu'une demi-douzaine de cités et autant de familles se disputaient la paternité de l'apologue, mais la jeune femme avait un certain talent de conteur et il avait préféré ne pas l'interrompre.

    Les choses s'étaient gâtées quand il l'avait entendue évoquer sa mère. En détournant les yeux, il balbutia:


    "Maïwenn de Lochnohan... Je me souviens maintenant. Ne la jugez pas trop sévérement, Althea. Elle avait grandi dans ce monde, et, contrairement à vous, n'a jamais eu la moindre occasion d'en sortir. Comment aurait-elle imaginé la vastitude du monde au-delà des remparts? Certaines plantes ne supporteraient guère d'être transplantées, et n'en sont pourtant que plus belles..."

    Il hocha la tête.

    "J'ai été dans cette maison, oui. Le sire de Lochnohan était même probablement l'un des seigneurs masqués de l'époque..."

    C'était du moins une des confidences embarrassantes que lui avait faites Maïwenn pour expliquer les précautions dont elle entourait leurs rares entrevues.

    "J'ai bien connu certaines personnes de sa maison, reprit-il, essayant d'oublier l'incendie qui gagnait ses joues. Qu'est donc devenue cette chère Mademoiselle Norbert?"

    Il releva les yeux avec effort pour regarder Althea en face, en esquissant un sourire penaud. Tant de temps perdu. Pour jamais...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  20. #50
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Elle avait écarquillé les yeux, hésitant entre les pleurs et le rire. Mademoiselle Norbert. Son amie imaginaire que seul son père et Ephilie avaient eu la chance de connaître. Du moins, la petite fille n'avait dévoilé qu'à eux son existence furtive. Ils l'avaient adoptée, allant même jusqu'à lui parler à leur tour. On les avait pris pour des fous. Ils en avaient ri de plus belle. Elle aurait voulu sauter dans les bras de ce père retrouvé mais elle n'esquissa pas un mouvement. Ni elle, ni lui ne se laisserait aller aux habituelles scènes de retrouvailles. Leur histoire était trop unique pour cela.

    Mais, au bout de tout ce temps d'absence, ils s'étaient retrouvés. Elle avait souffert énormément de son départ mais sa nourrice avait comblé le manque en lui racontant des histoires dans lesquelles il était devenu un héros. Il était devenu une présence rassurante qui ne l'avait jamais quittée. Mais à présent, que dire ...


    "Hé bien, tu ne t'en souviens pas ?, demanda-t-elle avec un petit sourire, son existence s'est lamentablement terminée quand tu as mangé le gâteau sur lequel elle s'était assise. Mais rassure toi, je ne t'en veux pas plus que ça. Je suis même heureuse de t'avoir retrouvé."

    Et elle éclata de rire.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  21. #51
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    Thom rit de bon coeur. Il se souvenait à présent: Althea n'en plaisantait pas autant, à l'époque, et à la voir pleurer la mort atroce de son amie il en avait conclu que les crimes imaginaires ne sont pas les plus pardonnables.

    Il reprit difficilement son souffle, au terme du fou rire. Drôles de retrouvailles, tant d'années plus tard. Drôle de bout de femme. Mais ils auraient le temps de se redécouvrir, à présent... Il murmura:


    "Cet important point éclairci, ne ferais-tu pas mieux d'aller te coucher? Nous empêchons de dormir tout un dortoir avec nos messes basses..."

    Il était fatigué, et il se sentait le besoin d'être seul pour mieux digérer la nouvelle. Depuis la mort de Martial, il avait fait son possible pour oublier ce que c'était que d'être père...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  22. #52
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Une fois les éclats de rire taris, elle avait hoché la tête. Enfin, elle l'avait retrouvé. Il était là, devant elle. Et elle n'avait rien besoin de plus. Ni d'excuses, ni de grands discours, ni même de récits interminables de leur passé. Il était là et rien d'autre ne comptait. Seul le sourire qu'elle lui adressât parlait pour elle.

    "Tu as raison, il se fait tard. Et je t'avouerais que je commence à avoir sommeil ... par contre ..."

    Elle se pencha au dessus de lui avant de poursuivre.

    "... Je voudrais m'assurer qu'il n'est rien arrivé à Lothringen. Il me suffit juste de sortir d'ici. J'aimerais aussi pouvoir dormir chez moi si cela est possible. S'il te plaît, ne dis rien. Je serai de retour à l'aube"

    Thom, habitué au tempérament fantasque de sa fille se contenta d'acquiescer. Et il avait sommeil. Il se tourna donc du coté du mur avec un sourire. Quelques minutes plus tard, il dormait du sommeil du juste. Elle resta quelque temps assise à coté de lui à le regarder dormir. Non, il n'avait pas changé mais à part ses cheveux poivre et sel. Ce calme qui avait toujours été le sien. Elle regarda son visage à la lueur de la lune. Un visage aimé à qui elle pouvait désormais donner un nom : père. Elle caressa un instant sa joue. Mais le temps pressait.

    Elle se leva donc et éclairée par la lueur de sa chandelle s'engagea dans le couloir menant à la sortie des dortoirs.
    Lathiriel qui ne dormait pas encore la vit passer. Elle lui adressa un petit clin d'oeil et lui fit signe de se taire.

    Elle avait presque franchi la porte quand une voix l'interpella
    :

    "Dites donc vous, où comptez vous aller !"

    Elle n'eût pas besoin de se retourner pour deviner de qui il s'agissait. La paladine avait décidément l'ouïe fine.

    "J'aimerais juste aller où j'aurais besoin d'être seule si vous voyez ce que je veux dire"

    Elle constata en se tournant vers elle qu'elle avait troqué son armure pour une chemise de nuit, ce qui mettait un peu plus en valeur ses formes plantureuses, mais elle n'était pas un homme ... Elle crût mourir quand l'autre lui lança :

    "Je vous accompagne. Je garderai la porte pendant que vous y serez, on ne sait jamais"

    Hé bien ... ils avaient l'esprit de groupe chez les paladins.

    "Comme ça vous arrange" s'entendit elle répondre.

    Elles sortirent donc ensemble. Althéa ne put s'empêcher de constater que la paladine emportait son épée. Elle n'eût le temps de s'en inquiéter que lorsque celle-ci pointa son arme au niveau de son coup avant de lui lancer :

    "Assez joué maintenant. Vous allez me dire pour qui vous travaillez et quels noms vous avez lu?"

    La jeune fille trop surprise pour répondre ne put esquisser l'ombre d'un mot. L'épée s'approcha d'avantage.

    "Répondez moi s'il vous plait, je ne voudrais pas vous faire de mal"

    Elle porta secoua la tête, blanche de la tête aux pieds :

    "Répondez moi, je veux savoir !"

    Cette fois, elle avait parlé plus fort. Et le son de sa voix parvint aux oreilles fines de Lathiriel.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  23. #53
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête : le saut de l'ange

    Lathiriel parvenait tout juste somnoler lorsqu'elle entendit les voix dans le couloir. Elle ne portait qu'une tunique de lin et était pieds nus. C'est donc sans trop de bruit qu'elle put se lever, saisir sa dague et avancer doucement vers le couloir.

    Elle vit la scène, et approcha lentement dans le dos de la paladine. En un seul mouvement, elle passa son bras gauche sous celui de la paladine et lui asséna de la main droite un fort coup de la garde de sa dague sur la tempe.

    La paladine fut sonnée et lacha son épée que Lathiriel récupéra dans sa main gauche, mais l'elfe ne comptait pas s'arrêter là. Les frustrations répétées des derniers jours avaient mise la patiente elfe dans un état plus que second. Elle avait maintenant passé ses deux bras autour du coup de la femme en robe de nuit, et serrait de toutes ses forces. Dans le même temps, elle avait planté ses fines dents assez haut dans la nuque de la paladine et essayait tant bien que mal de la mordre jusqu'au sang.

    Le manque de sommeil avait décidemment des effets bien étranges sur Lathiriel...
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  24. #54
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Lathiriel était elle en train de se changer en vampire ? Nul à part elle n'aurait pu le dire. Althéa, sonnée par ce qui venait de se passer et totalement interloquée par le comportement de sa compagne d'infortune resta quelques secondes sans bouger avant de se décider à agir. Que pouvait elle faire ? Aider la paladine qui hurlait pour qu'on lui vienne en aide ou aider une furie à maîtriser une femme qui était déjà hors d'état de nuire ?

    Aussi rapidement qu'elle le put, elle courut vers le duo qui roulait à présent sur le sol dans l'espoir de se défendre l'une l'autre. Elle commença par tenter d'interpeller Lathirieil mais celle-ci, peut être trop affamée pour pouvoir l'entendre - ventre affamé n'a pas d'oreilles - ne réagit pas. Alors, tant bien que mal, elle se jeta dans la mêlée, tentant de séparer les deux adversaires.

    La paladine en se débattant lui envoya un uppercut au niveau de la pommette droite et Lathiriel lui mordit l'oreille. Mauvais temps pour les arbitres.

    Heureusement, le chahut provoqué par le pugilat avait rameuté les paladins qui affluèrent en tout sens suivis de Thom. Très vite, on remit les trois furies debout et l'on demanda ce qui s'était passé.


    "C'est elles, fulmina la paladine, elles se sont attaquées à moi. Elles voulaient s'enfuir"

    Les regards se tournèrent vers les prétendues coupables. Althéa, tenant son oreille ensanglantée se tourna vers Lathiriel et lui fit la demande tacite de répondre à sa place. Elle n'en pouvait plus.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  25. #55
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête : le saut de l'ange

    Il était temps pour Lathiriel de reprendre ses esprits, et vite...

    Nous enfuir? Nous ne nous considérions pas prisonnières... Si nous avions voulu partir, nous auriont tout seimplement demandé la permission. Et je n'ai pas l'habitude non plus de parcourir la ville en nuisette. Je me suis levé en entendant votre collègue attaquer Althéa. D'ailleurs, vous remarquerez qu'au sol git l'épée traditionelle Helmite. La seule arme qui appartienne à Althéa ou moi est cette dague. Lathiriel avanca l'objet vers le paladin. Si nous avions sciemment décidé d'attaquer votre collègue, nous aurions pris une arme bien plus efficace.

    Lathiriel termina ainsi son exposé, espérant que cela suffirait à chasser les soupçons des autres Helmites.
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  26. #56
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Guiguemar d'Aulfray eût tôt fait de démêler le vrai du faux. En quelques instants, il avait donné l'ordre d'emmener la paladine à l'écart ainsi que Thom – réveillé allègrement par le chambardement et Althéa. S'en suivit une longue joute verbale où chacun tenta de prouver son inocence. Devant le maintien de Lathirel et les nouvelles ressources qu'elle venait de dévoiler et l'assurance de Thom, c'est la paladine qui s'avoua vaincue. Elle craqua tout d'un coup en pleurant :

    "Ils détiennent ma mère en otage. Ils menacent de la tuer si … si je ne vous tue pas Guiguemar …"

    Le paladin tombait des nues.

    "Mais comment ? Qui ? Parlez donc s'il vous plait …"

    Entre deux sanglots convulsifs la paladine déchue continua.

    "Vu les conversations que j'ai surprises, ce sont des tempusiens. Ils cherchent à anéantir les accords passés entre Manost et Mélandis. Plus assez de guerres, vous comprenez ? Ils résident dans le temple de Tempus, à Mélandis. Je vous en prie, faites quelque chose"

    Une ombre passa sur le visage de Guiguemar. Ainsi, on avait bafoué son ordre, son dieu, et on l'avait trahi … Il ne pouvait supporter tout cela.

    "Allez vous m'aider ?" demanda la maudite au milieu de ses larmes.
    Guiguemar secoua la tête.


    "Hélas, vous connaissiez les règles de notre ordre et vous les avait enfreintes. Vous ne faites plus partie de notre confrérie. Et vous allez devoir rester ici en l'attente d'un jugement … je suis désolé mais je ne peux plus rien pour vous"

    Il aurait voulu l'aider de tout coeur. Mais le devoir lui interdisait. Le paladin ne tergiversait pas ... La femme tourna alors ses yeux vers le trio. Elle semblait porter toute la misère de Toril sur ses épaules et elle les suppliait de lui venir en aide.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  27. #57
    Avatar de Lathiriel
    Lathiriel est déconnecté Conseillère Luménienne
    Date d'inscription
    October 2005
    Messages
    201
    Quête : le saut de l'ange

    L'interlude oratoire avait permis à la colère de Lathiriel de retomber, et elle essayait maintenant de refléchir le plus posément possible.

    Je sais que je n'ai pas grand chose à dire dans la manière dont vous gérez vos hommes, mais vous devriez accorder le bénéfice du doute à cette femme. Je ne sais pas si on peut lui faire confiance, après ce qu'elle a essayé de faire, mais pourquoi ne pas la mettre en "lieu sur" jusqu'a dénouement de cette affaire. Nous pourrions ainsi vous "escamoter" afin d'entrer dans le jeu de ces "tempusiens" et voir de quoi il en retourne.

    Lathiriel ne parrassait pas très convaincu de l'implication du dieu, mais avec ces dieu Féeruniens, tout restait possible. Qu'il était loin son Mulhorande d'adoption...
    Elle aurait aimé demandé au sire d'Auffray s'il aurait sacrifié sa mère pour son ordre comme il aurait voulu que la paladine face, mais elle n'était pas sur d'aimer la réponse, elle préféra donc ne rien dire, et porta un regard mélancolique sur la femme qui allait sans doute perdre et sa mère et son ordre...
    Ma bio RP ~ MediumOrchid, soit #BA55D3
    ~~
    Rejoignez Luménis, cité de lumière et d'érudition.

  28. #58
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Guiguemar d’Aulfray secoua la tête :

    « Je suis désolé mais ce n’est pas possible. Je sais que cela peut vous paraître totalement injuste mais nous n’avons pas le choix. Et cela m’attriste. Mais Helm dans son infinie sagesse en a décidé ainsi. Un paladin pêcheur ne fait plus parti de notre ordre. Alba savait ce qu’elle faisait, et je sais qu’elle l’accepte elle aussi »

    La jeune femme hocha la tête d’un air résigné.

    « Seuls vous pouvez lui apporter votre aide si vous le désirez. Mais vous ne pourrez compter en aucun cas sur notre soutien. Notre Ordre ne sera en aucun responsable de votre capture ou de votre mort. Et, si l’on demande qui vous envoie, nous nierons tout lien avec vous … »
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  29. #59
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    94
    Quête : le saut de l'ange

    "Nous n'en espérions pas moins", dit-on soudain, sans ironie.

    Un temps de surprise. C'était Thom qui intervenait pour la première fois, et qu'on avait tout à fait oublié. Comme à son habitude, le vieux barde avait écouté les uns et les autres, et s'était abstenu de se prononcer tant qu'il n'avait pas entendu tout ce qu'il y avait à entendre.

    Du reste, il y avait une autre raison à son mutisme prolongé. Depuis qu'il savait le Palais des Murmures au courant de ses activités, il surveillait ses phrases.

    Ce n'est pas que Thom ait beaucoup apprécié la façon dont le Coeur Radieux entendait régler, ou plutôt ne pas régler l'affaire. Que la paladine Alba soit déchue pour avoir préféré jouer double jeu que de s'en remettre à son ordre, c'était assez compréhensible. Mais que l'ordre refuse de tenter de sauver sa mère... là, c'était tout simplement un manque d'humanité.

    La décision du sieur d'Aulfray lui convenait pour une autre raison. Il n'avait vraiment aucune envie de voir se déclencher une guerre des cultes entre Tempusiens et Helmites. Deux cultes surentraînés à la guerre, appréciant d'en découdre... Que de dégâts en perspective.

    Thom se demandait s'il avait envie de tenter ce sauvetage. Il pouvait essayer de faire jouer le réseau...
    Thom Merillym, barde en retraite et propriétaire officieux du Loyal Paladin.

    Code couleur:#EE6A50 et Biographie RP

  30. #60
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 605
    Quête : le saut de l'ange

    Dans son for intérieur, Guiguemar d’Aulfray était au supplice. Les obligations du Cœur Radieux. S’il avait joué la carte du paladin intransigeant, obéissant sans aucun scrupule, il ne l’était en rien dans la vie réelle. S’il avait pu, il serait venu en aide à Alba pour qui il nourrissait un secret attachement. La jeune femme était l’une de ses meilleures novices et l’une des plus dévouées. Certes, elle avait trahi mais par nécessité. Pour lui, elle faisait encore partie intégrante de leur Saint Ordre. Les autres paladins penseraient exactement la même chose quand il leur ferait part de la nouvelle.

    Mais ils n’auraient pas le droit d’intervenir. Les Lois de l’Ordre étaient strictes. Alba devait d’abord faire l’objet d’un jugement pour savoir si oui ou non elle pouvait être aidée. Et si tel était le cas, les paladins présents n’auraient pu se rendre à Mélandis. Ils ne pouvaient se mettre par leurs actions la ville du Chaos à dos. On était en pleines négociations de paix. Si un détachement de paladin s’y présentait, le gouvernement de la cité prendrait clairement cela pour une provocation caractérisée.

    Althéa quant à elle rongeait son frein. Ainsi, on n’aidait pas les gens dans le besoin sous prétexte qu’ils avaient trahis, surtout en proie à un odieux chantage. Alba, le visage fermé faisait tout son possible pour ne pas fondre en larme. Mais elle se résignait elle aussi. Non, ce n’était pas possible. Le temps que tous prennent une décision, la paladine avait le temps de perdre la vie cent fois.


    « Alors, si vous n’y voyez pas d’objections, laissez nous porter secours nous même. Sauf votre respect … nous n’avons pas besoin d’une escouade de paladins pour cela … Du moins si … si mes compagnons sont d’accord »

    Et elle lança à son père un regard inquiet. Guiguemar eût un soupir de soulagement.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

Page 2 sur 10 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Info] Formations : Le Coeur Radieux
    Par Ravestha dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2005, 19h02
  2. Le Temple de la Très Très Très Sainte Trinité
    Par Filamp dans le forum Le village
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/06/2005, 22h49
  3. [Guilde] Le Très noble Ordre du Coeur Radieux
    Par Siegfrid dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 21
    Dernier message: 07/04/2004, 16h26
  4. [Bug] A l'ordre du coeur radieux
    Par Morlak dans le forum Kim
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/01/2004, 10h39
  5. [Guilde] La Guilde des Voleurs
    Par Folken dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/10/2003, 22h37

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231