Citation Envoyé par Synopsis MangaNews
Pol est un enfant solitaire de 15 ans. A cause de ses problèmes aux yeux, il est toujours resté à l’écart des autres ados de son collège, qui le rejettent et se moquent de lui... Quand Carotte, une jeune fille excentrique, débarque dans sa classe, il découvre les joies de l'amitié.
Mais la vie de Pol bascule le jour où il apprend ses origines : il vient d’un monde parallèle, Drimone, où sa défunte mère était membre des forces Janken, l’élite des combattants drimiens. Par erreur, Pol libère un criminel de guerre secrètement emprisonné chez lui dans un miroir magique et en même temps, y piège Carotte. Il n’a donc plus le choix : il prend l’équipement de sa mère pour rattraper le criminel et sauver son amie. Il devient alors le super héros Magical JanKen Pon !
Comment décrire Magical JanKen Pon (MJKP pour les intimes) en quelques mots ? D'abord, c'est un manga français. Son auteur Philippe Cardona a déjà sévit avec Sentaï School (au côté de Florence Torta) dont je vous ai déjà parlé. Appréciant son style graphique et ayant appris via son blog la sortie de MJKP, je me suis tout naturellement empressé de l'acheter afin de découvrir son manga "sérieux" (à côté de Sentaï School qui était une parodie délirante).

Premier constat, ça fait très pro . Format manga, protège livre et une illustration en couleur. On entre rapidement dans le vif du sujet car après les premières pages, on a droit à un long flashback qui nous explique ce qu'on fait là. L'histoire est originale (dans l'esprit Sentaï japonais mais qui se passe dans le sud de la France. Le dessin est soigné et beaucoup plus adulte que dans Sentaï School (normal) et l'humour n'est bien évidemment pas absent (tout comme quelques références subtiles). Le personnage de Pol est très bien rendu (son côté associal notamment). Quand à Lestato, il est vraiment fun . En bref, un excellent début pour cette série qui s'annonce passionnante !



Quelques images :

Lestato


Caroline (Carotte) et Pol


Une planche entière où on voit Pol et Bido.