Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Discussion: Les Chroniques de l'Ours

  1. #1
    Calinours Invités
    Les Chroniques de l’Ours</span>

    Bonjour, je suis Hashkar Ursa, ou l’Ours pour certains… J’ai un long passé derrière moi, rempli de joie et de gloire mais aussi de tristesse et de honte. Mais si j’écris ces lignes aujourd’hui ce n’est nullement pour vous parlez de cela mais du présent, ou du moins d’un passé relativement proche remontant à seulement une dizaine d’année…

    <span style=\'color:blue\'>1- Le Jour de l’Ours


    Ce jour là, les gouttes de pluie coulaient le long des murs et des toits dans la ville de Hurgos. Un léger brouillard s’était levé, le fin linceul humide flottait à quelques centimètres du sol. Une silhouette se forma alors au coin d’une rue peu fréquentée. L’étrange personnage marchait d’un pas déséquilibré dû à une profonde blessure à la cuisse ; malgré sa forte carrure, on avait l’impression qu’il luttait douloureusement contre chaque bourrasque de vent. Cet homme, c’était moi : Hashkar, et j’avais l’horrible impression que la Mort tentait de déposer un doux baiser sur ma nuque. J’aurais pu m’effondrer à chaque instant et me laisser achever par le froid et la solitude de la ruelle où je me trouvais, mais je devais continuer, je voulais vivre. Puis une agréable mélodie me monta aux oreilles, c’était une auberge, enfin j’allais pouvoir me reposer, enfin j’allais pouvoir faire panser l’entaille à ma jambe. Je fis quelques mètres seulement et découvris avec joie l’enseigne de ce lieu qui m’était béni. Il y avait une bête étrange gravée sur la pancarte et il était inscrit en dessous : Au Gobelin Endormi . Je poussai la porte de l’entrée et découvris à ma grande surprise que l’endroit n’était pas beaucoup plus peuplé que la ruelle que je venais de quitter. Deux hommes bavardaient tranquillement à une table de l’autre coté de la salle regardant de temps à autre par la fenêtre pour voir si l’averse se calmait, un Nain ronflait au coin du feu et marmonnait de temps à autres quelques injures incompréhensibles, quant à moi, je me dirigeai vers le bar à la recherche de l’aubergiste. Je sonnai la cloche et un vieillard apparut à une porte. Il déclara :
    « - Salut le jeune, bienvenue au Gobel… », il faillit s’étrangler à la vue de mon pendentif, celui-ci était composé d’une belle opale ornée d’un anneau d’or pur, «…c’est … le symbole de Thanissir, la Cité des Elfes du Sud ?!
    - En effet, je suis originaire de là bas bien que je sois un humain.
    - Sans vouloir vous offenser, cette ville n’a-t-elle pas été mise à sac par le grand Dragon rouge, Txelhyssath ?
    - Et bien si, c’est vrai et personne n’a survécu mais j’avais déjà quitté la ville à cette époque… je préfère ne pas reparler du passé.
    - Oui, je comprends mais asseyez vous donc, je vous offre une pinte d’hydromel. »
    Le vieillard se tourna, pris une pinte et la remplit d’hydromel qui coulait d’un tonnelet devant moi. Il la posa à ma portée et je la pris. Il m’adressa à nouveau la parole :
    « - J’ai cru avoir remarqué que vous saignez.
    - Décidément rien ne vous échappe vieil homme.
    - Comment est-ce arrivé ?
    - C’était il y a quelques heures tandis que je traversais les bois menant jusque à cette ville, un Nain armé d’une lourde hache à double tranchant était posté le long du sentier. Bien entendu je me suis méfié. Il m’a dit que je devais mourir, que l’honneur de sa famille était en jeu et a fondu sur moi. Mes réflexes m’ont permis de prendre en main Corghil et…
    - Corghil ? Qui est-ce ?
    - Oh, c’est mon bâton-maître, il est doté d’esprit et de conscience. C’est un grand enchanteur elfe qui me l’a offert avant mon départ de Thanissir… Je l’ai donc mis entre mes mains pensant pouvoir parer le coup de la hache, mais le Nain était agile et m’a atteint la cuisse en m’ouvrant sérieusement cette plaie. J’ai rassemblé mes forces et j’ai eu le temps de dire une incantation qui le déstabilisa…
    - Vous êtes donc un de ces lanceurs de sorts étranges ?
    - Pas vraiment, en réalité, j’étais druide auparavant et j’ai gardé quelques notions pour puiser la mana dans la nature… Et donc, après l’avoir déstabilisé, je lui ai assené un puissant coup de bâton entre les omoplates. Il a lancé un cri étouffé et s’est étalé au sol. J’ai réussi à traîner ma lourde carcasse jusqu’ici et je suis fatigué. Louez moi une chambre et faîtes moi porter de quoi me soigner.
    - Très bien, prenez la chambre du rez-de-chaussée, à votre droite et reposez-vous. Vous paierez demain matin.
    - Merci à vous. »
    Je le quittai alors pour gagner ma chambre. Cet homme me paressait étrange, il avait une drôle de façon de me regarder. Mais je n’avais pas la tête à me poser des questions. Je rentrai dans ma chambre et enlevai ma besantine qui m’embarrassait depuis un moment. Une vieille femme entra, pris soin de ma blessure et s’en alla sans même dire un mot. La douleur s’estompa, et je m’endormis finalement après une dure lutte contre mon âme agitée par des centaines de questions.



    [Donnez moi vos avis ! NB : Le personnage n'est pas tout à fait celui que j'incarne à la Couronne mais il s'en approche fortement.]

  2. #2
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Santes, Weppes du Nord
    Messages
    789
    sympa comme début de biographie
    surtout l'histoire du baton, ça me plait bien ça.

  3. #3
    Calinours Invités
    Merci du compliment le chapitre 2 arrive ! mais bon y a pas l'air d'y avoir beaucoup d'intéresser a part toi.... :sad:

  4. #4
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Santes, Weppes du Nord
    Messages
    789
    ya pas grand monde qui vient a la bibliothèque apparament....
    bande d'incultes !

  5. #5
    Calinours Invités
    2- Le Jour du Nain

    “Debout, pauvre rat !” Je grognai un coup et j’ouvris les yeux… Un nouveau jour c’était levé sur Hurgos mais le soleil était masqué par une ombre… Celle-ci était de petite taille, je plissai les yeux pour voir qui était le chien qui m’avait sorti du sommeil aussi brusquement ! Quelques secondes plus tard, je vis que la personne se tenant devant moi était un Nain, celui-là même qui se trouvait assis à coté du feu de l’auberge la veille.
    - Que me veux-tu, le Nain ? dis-je.
    - Je suis normalement là pour t’abattre mais j’ai d’abord une question à te poser… Pourquoi le Dragon te cherche-t-il ?
    - Quoi ? Quel Dragon ?
    - Txelhyssath la Rouge, elle te cherche. Pourquoi ?
    - Je… Je ne sais pas, je n’étais pas au courant…
    - Pas au courant ? Tu veux dire qu’elle nous ordonne de te tuer et que tu ne sais pas qu’elle veut ta peau ?
    - Et bien non ! Mais toi, tu dois le savoir puisque tu as accepté.
    - Je ne sais pas non plus à vrai dire, si je suis venu c’est qu’elle menace notre Clan si on ne te tue pas. La seule chose qu’elle nous ai dites, c’est qu’on t’appelai l’Ours et qu’on te trouverai par ici. J’ai retrouvé le cadavre de mon cousin Gandrick dans les bois…La voix du Nain faiblit… Je me suis dit qu’il avait dû te trouver mais il n’a jamais été d’un naturel combatif, tu l’auras remarqué. J’ai suivi tes traces jusqu’à la ville mais je les ai ensuite perdu et le hasard a fait qu’on soit tombé dans la même auberge… J’avais demandé à l’aubergiste si tu était ici, il m’avait dit que non mais que si tu passais, il me le dirai en échange de quelques piécettes. C’est ce qui c’est passé.
    - Que va tu faire de moi maintenant ?
    - Te découper par le fil de ma hache…
    Le Nain tendis sa hache au dessus de moi.
    - Attends !
    Il grogna :
    - Quoi ?
    - Qui te dis que La Rouge laissera ton Clan en paix, elle est mauvaise, elle le détruira… Mais je peux peut-être t’accompagner jusque là-bas, si elle ne m’a pas tué de ses propres griffes c’est qu’elle ne le peut pas. Je pense qu’aller voir La Rouge répondra à d’importantes questions et peut-être pourrai-je libérer ton peuple de sa tyrannie.
    - Hum… J’avoue que l’idée me plait plutôt bien, mais qui me dit que tu ne te retourneras pas contre moi plus tard ?
    - Regardes mon pendentif, c’est le symbole de Thanissir. Je suis né là bas et tu dois savoir que la trahison y était puni par la mort…
    - Très bien, je te crois… Mais attention, au moindre faux mouvement, tu es mort ! Je n’oublie pas que Gandrick est mort sous tes coups.
    - D’ailleurs quel est ton nom, le Nain ?
    - Mon nom est Tronk du Clan des Largelame. Mais toi qui es-tu vraiment ?
    - Tu le sais je suis l’Ours, je préfère que tu m’appelle par ce nom.
    - Et bien l’Ours, partons ! Nous n’avons pas une seule minute à perdre, la vie de mon Clan est entre tes mains.
    Une heure passa. Nous sortîmes de la ville et nous dirigeâmes vers le Nord, vers la Cordillère des Géants. Le soir tomba vite, nous trouvâmes une prairie et nous montâmes un campement. Tandis que le Nain s’acharnait à vouloir démarrer le feu, je pensais à quelque chose qui me tracassait. Pourquoi le Dragon qui avais fais un carnage dans ma ville voulais maintenant me tuer moi, un être sans plus de valeur que les autres ? Et pourquoi La Rouge a-t-elle pris la peine de prendre un Clan en otage alors qu’il aurait été plus facile de me tuer directement ou encore d’envoyer quelques draconiens* faire le travail à sa place ? Je ne vis pas le feu s’allumer, car pendant que je me promenais parmis mes songes, le sommeil me rattrapa.

    *draconien : Les draconiens sont des créatures humanoïdes à la peau écailleuse munies de petites ailes dans le dos. A l’origine, les Mauvais Dragons avaient volé les œufs des Bons Dragons et les avaient fais éclore magiquement. Les petits qui sont sortis avaient une forme humanoïde et la faculté de marcher aussi bien que de volé. Ils sont devenu Mauvais contrairement à leur véritable génitrice.

  6. #6
    Avatar de Eleglin
    Eleglin est déconnecté Samouraï immortel
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    In Arcadia
    Messages
    979
    Je connais la suite, je crois....

    Calinours... C'est un plaisir....

    A quand l'épisode 3 et 4 ( et 5 et 6) ?

    Arrgg?? je suis fan.... !!!!!

  7. #7
    Calinours Invités
    J'attends plus d'engouement des lecteurs... enfin ça dépends de qui j'ai deja deux lecteurs c'est chouette !
    bon allez pour le plaisir un petit chapitre 3 :

    3- Le Jour du Draconien

    Mon réveil fut plus calme que le précédent et après avoir réussi à ouvrir les yeux, j’observai autour de moi. Personne. Où était le Nain ? Mes talents de druides me permirent d’observer les lourdes traces qu’avaient laissées le Nain derrière lui il y a quelques minutes de cela. Elles se dirigeaient en direction d’un petit cours d’eau au sud de la prairie où je me trouvais. Je m’y rendis, le Nain était assis sur un rocher et observait la ruisseau qui coulait à ses pieds. Il se retourna et semblait troubler.
    - Quelque chose ne va pas ?
    - Et bien, je me demandais si ma famille serait encore vivante quand nous arriverons chez moi. Le Dragon semblait si menaçant, et si demain nous ne sommes pas arriver au Gouffre d’Ornea, il n’hésitera pas à s’en prendre à mon clan. Pour la première fois de ma vie… j’ai…peur…
    - Il n’y a pas de honte à cela mon ami… Nous nous rendrons à Ornea, pas d’inquiétude.
    - Mais, à pied, nous n’y serons pas avant une semaine !
    - Jusque là, la chance ne m’a jamais fait défaut, je compte sur elle aujourd’hui… Mettons nous en route, ne perdons pas une minute.
    - Très bien. Je te suis, Grand Homme, tes paroles sont sages, il est rare que l’on puisse faire confiance à ta race pourtant…Tu sembles différent.
    Je le regardai puis lui souris. Je me détournai et me rendis au campement.
    Un peu plus tard, nous étions de nouveau sur les sentiers boisés marchant vers le Gouffre d’Ornea. La route était ardue et les Reine-Ronces* n’hésitaient pas à nous mordre les mollets, nous laissant de larges et douloureuses entailles. Nous arrivions à la lisière de la forêt quand un cri strident nous parvint aux oreilles. Le Nain brandit son énorme hache tandis que mon Bâton-Maître se glissait dans mes doigts. Malgré mes connaissances de la nature, je n’avais jamais entendu un tel hurlement et je préférais me méfier. Je m’avançai vers le lieu d’où provenait le cri, Tronk me suivait en faisant plus de bruit qu’une armée de Léviathans n’en aurait fait. Quelque chose bougeait dans les feuillages à quelques mètres de nous. Je pris mon courage à deux mains et empoignai fermement Corghil. J’attrapai la créature par le cou et plaçai mon bâton de façon à ce qu’elle ne bouge pas. Ma main entra en contact avec une peau écailleuse et froide, je fut surpris et envoya la bestiole manger le sol. Elle devait être à peine plus grande que Tronk, sa peau était verte et d’énormes crocs dépassaient de ses lèvres pourpres. Tout indiquait qu’il s’agissait d’un draconien. Il se tenait le ventre et gémissait. Des gouttes d’un sang bleuté perlaient le long de son abdomen.
    - Sssss ! Enlevez ççça par pitié… siffla le draconien
    - De quoi parles-tu, face de lézard, lança Tronk.
    - Enlevez le Bâton de l’Apocalypse, enlevez-le de ma vue.
    - C’est une ruse à mon avis, ajouta Tronk.
    - Corghil ? Le Bâton de quoi ? dis-je.
    - Rââââ, enlevez-le et Morn répondra après…
    - Morn ? Tu te nommes donc ainsi ? Très bien je l’enlève mais au moindre faux pas de ta part, il te traverse le crâne.
    - Oui, sssire. Vous zzzêtes bon avec Morn. Il peut vous éclaircire les idées si vous ne lui faites pas de mal.
    - Soit… Je t’écoute que fais-tu ici et pourquoi es-tu blessé ? demandai-je.
    - Rââââ, Morn a été envoyé ici pour vous essspionner, sinon la Rouge, elle le mange. Mais en vous regardant Morn n’a pas vu la ronce et elle a accroché son ventre. Mais Morn a jamais mal, les blessures ne lui font rien.
    - Tu es donc au service de la Rouge ? Pourquoi est-ce que je ne te tue pas alors ? dis-je à la sale bestiole se traînant devant moi.
    - Naaaan, pas çççça, Morn peut vous aider à aller jusqu’au Gouffre des petitssss hommes, il peut vous porter, Morn est puissant, il peut faire çççça pour vous, sssire.
    - Ne l’écoutes pas Hashkar, c’est une vile créature.
    - Tu as sûrement raison Tronk mais a-t-on vraiment le choix ? Dis moi Morn, comment as-tu appeler mon Bâton tout à l’heure ?
    - Rââââ non pas cccce bâton il est dangereux, c’est l’Apocalypsssse. Ce bâton, il aime pas Morn et Morn il aime pas ce bout de bois.
    - Expliques toi si tu veux pas manger ma hache… cria Tronk s’amusant de l’affolement du draconien.
    - Il est la mort pour Morn et les autres Sang-Bleus…
    - Sang-Bleus ? C’est quoi ça ?
    - Les zzzautres, ceux qui sont comme Morn… les draconiens…et aussi la Rouge, oui, elle aussi elle a peur d’Apocalypse, très peur souvent…
    - Tu veux dire que Corghil aurait des pouvoirs face à ton espèce ? lançai-je sans m’en rendre compte.
    - Grmbl… Morn peut pas dire vraiment lui pas tout savoir mais la Rouge dit Apocalypse, il est pas bon pour nous, il aime pas notre race, il aime pas les Sang-Bleus. Les Nass, euh… les Elfes comme vous dîtes, ils ont peur des Sang-Bleus alors ils ont fabriqués Apocalypse c’est tout ce que Morn sait.
    Je regardai alors Corghil d’une façon différente. Pourquoi les Elfes auraient-ils fabriqués cette arme ? Savaient-ils que le Rouge envisageait une attaques ? Et pourquoi ne l’auraient-ils pas gardé pour se défendre ? Les réponses à mes questions se trouvaient auprès de la Rouge, le Dragon m’en dirait certainement bien plus. L’après-midi touchait déjà à sa fin et nous avions absolument besoin de l’aide du draconien pour nous rendre au Gouffre avant que le Dragon décide d’exécuter le Clan de Largelame. Morn avait déjà récupéré de sa blessure mais n’avait pas l’air très agressif, il devait être sincère et semblait avoir bien trop peur de mon bâton pour se soucier d’autre chose. Je pris Tronk par l’épaule et lui chuchota à l’oreille :
    - Tronk, nous devons lui faire confiance si tu veux revoir les tiens. Mais pas trop non plus. Nous allons monter le campement ici mais nous ferons des tours de garde tous les deux.
    - Inutile, Hashkar ! Nous, les Nains avons une constitution légendaire, je veillerai à ce que ce cafard ne fasse de mal à personne durant cette nuit, pendant ce temps repose-toi. On ne sait jamais, peut-être auras-tu besoin de toutes tes facultés demain. Tu vas rencontrer la Rouge, cela peut s’avérer dangereux… ça pourrait même tourner au combat. Repose-toi maintenant, je vais aller expliquer à l’autre écervelé comme nous procédons.
    - Très bien, mais fais bien attention. N’hésite pas à me réveiller si besoin est.
    - Ne t’inquiète pas Grand Homme.
    Le Nain me lança un sourire plein d’espoir et se dirigea vers Morn qui attendait la fin de notre discussion en mangeant les morceaux de terres qu’il avait sous les ongles.
    J’allai installer le campement puis je m’allongeai au sol. Morn s’était déjà endormi, à moitié enfoui dans la boue, et Tronk regardait tranquillement le feu d’un air apaisé. Les flammes crépitaient devant sa barbe comme si il défiait l’enfer de s’en prendre à lui maintenant. Je m’endormis bercé par la chaleur du feu.

    Reine-Ronces : Il s’agit d’une variété de ronce qui pousse dans quelques rares lieux de Kaldanie. Le diamètre de leurs branches varie entre 25 et 50 cm. Les épines sont tranchantes comme le fil d’une épée et elles bougent parfois, agressant les personnes passant à proximité. Elles se nourrissent des cadavres des créatures qu’elles tuent, en général des petits mammifères ou des reptiles mais parfois des humanoïdes de petite taille.

  8. #8
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Paris
    Messages
    723
    L'histoire est bien construite et j'aime bien certains passages, par contre, je pense que les dialogues manquent un peu d'enrobage. En eux-mêmes, ils sont bien (ne change rien ) mais j'ai toujours été (trop ?) partisan des incises en plein coeur du dialogue.

    Par exemple, j'aime beaucoup lorsque tu dis:


    Le vieillard se tourna, pris une pinte et la remplit d’hydromel qui coulait d’un tonnelet devant moi. Il la posa à ma portée et je la pris. Il m’adressa à nouveau la parole :
    « - J’ai cru avoir remarqué que vous saignez.
    Je trouve que ton incise est très sympa, et qu'elle rajoute de la profondeur dans le dialogue. Alors que pour ceux des chapitres 2 et 3, ça fait plus "partie de tennis": une phrase, une réponse, une reréponse, une rereréponse, etc

    J'ai remarqué que les récits étaient tout de suite plus vivants lorsqu'on utilisait ce type d'incise. Par exemple, faire quelque chose comme ça:


    Sssss ! Enlevez ççça par pitié… siffla le draconien.
    - De quoi parles-tu, face de lézard, lança Tronk.
    La créature se contorsionna pour essayer d'échapper à ma prise, mais je refusais de lâcher prise. Comprenant que sa lutte était futile, elle finit par secouer la tête de frustration
    - Enlevez le Bâton de l’Apocalypse, enlevez-le de ma vue.
    - C’est une ruse à mon avis, ajouta Tronk.
    - Corghil ? Le Bâton de quoi ? dis-je.
    - Rââââ, enlevez-le et Morn répondra après…
    Je fronçai les sourcils. C'était bien la première fois qu'un monstre réagissait ainsi à la présence de mon bâton. Il fallait élucider ce mystère. Et, à voir la créature ramper devant moi, elle ne dirait rien avant que je n'accède à sa demande
    - Morn ? Tu te nommes donc ainsi ? Très bien je l’enlève mais au moindre faux pas de ta part, il te traverse le crâne.
    - Oui, sssire. Vous zzzêtes bon avec Morn. Il peut vous éclaircire les idées si vous ne lui faites pas de mal.
    - Soit… Je t’écoute que fais-tu ici et pourquoi es-tu blessé ? demandai-je.
    Enfin libre, le draconien siffla entre ses dents et nous lança un regard roublard. Lorsqu'il parla, sa voix avait repris de son ancienne assurance
    - Rââââ, Morn a été envoyé ici pour vous essspionner, sinon la Rouge, elle le mange. Mais en vous regardant Morn n’a pas vu la ronce et elle a accroché son ventre. Mais Morn a jamais mal, les blessures ne lui font rien.
    Je mets n'importe quoi, hein
    Mais tu voulais mon avis, le voilà !
    MOD KIM TERMINE
    - Des centaines de dialogues et d'interactions
    - De nombreuses quêtes
    - De nouveaux objets magiques
    - Une véritable romance

    Roman d'Heroic Fantasy en feuilleton (un chapitre par jour)
    Intro 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35

  9. #9
    Calinours Invités
    Merci je n'ai que rarement reçu de remarques aussi constructive.. je trouvais aussi que mes phases de dialogues étaient un peu longue.. Je prends note !!!!
    Et merci d'avoir pris le temps de le lire.

    Autrement j'ai lu deux de tes chapitres pour le moment et j'adère totalement... ya juste un truc c'est la guerrière qui meurt au début change de nom tout au long de l'histoire ça fais bizarre mais c'est pas très grave
    J'ai imprimé les autres chapitres que je vais surment lire bientot !

  10. #10
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Paris
    Messages
    723
    Je suis ravi de voir que j'ai au moins un lecteur :rigoler:

    N'hésite pas à poster tes chapitres suivants, que je puisse les commenter. Comme je le disais, j'aime beaucoup tes dialogues, ça pourrait devenir quelque chose de bien ! Par contre, est-ce que tu pourrais mettre tes remarques concernant mon histoire dans le forum correspondant, histoire que je m'y sente moins seul ? :notme2:
    MOD KIM TERMINE
    - Des centaines de dialogues et d'interactions
    - De nombreuses quêtes
    - De nouveaux objets magiques
    - Une véritable romance

    Roman d'Heroic Fantasy en feuilleton (un chapitre par jour)
    Intro 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
    21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35

  11. #11
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Elindore
    Messages
    2 682
    Très bon début, attendons la suite

    Juste un détail :

    - Mon nom est Tronk du Clan des Largelame. Mais toi qui es-tu vraiment ?
    - Tu le sais je suis l’Ours, je préfère que tu m’appelle par ce nom.
    - Et bien l’Ours, partons ! Nous n’avons pas une seule minute à perdre, la vie de mon Clan est entre tes mains.
    - Ne l’écoutes pas Hashkar, c’est une vile créature.
    Comment Tronk a t'il apprit le vrai nom de l'Ours, vu qu'il ne lui a jamais donné ?

    New Barbie Order - CEO

  12. #12
    Calinours Invités
    Arf, en effet ! ça colle pas ! merci bien !
    pour la suite je manque un peu de motivation pour l'instant ! surtout avec le projet des rp de la couronne ! mais bon si jamais je vois que pas mal de personnes mettes des remarques telles que les tiennes Perdigan (et celles de Grenouille) je vais alors peut etre remettre ma main à la pâte !

  13. #13
    Zelgadis Invités
    C'est pas mal, ça a l'avantage d'avoir une synthaxe à peu près correcte contrairement à d'autres textes que j'ai vu récemment, ca fait du bien, surtout dans une bibliothèque...
    Comme l'a dit Grenouillebleue, il faudrait ajouter des précisions dans les lieux et paysages, les attitudes des personnages et l'intrigue en général sans compter uniquement sur le dialogue. (sans pour autant enter dans la répétition inutile, pas besoin de décrire en détail chaque geste de tes interlocuteurs, juste les plus importants.) J'ai vue que ça avait un peu progresser dans le dernier chapitre.

    Tu pourrais peut être t'inspiré des aventures de Kalon/Morgoth ou de textes similaires en ce qui a trait à la structure des textes et la façons dont interragisse les personnages, la première personne changeant de temps en temps de sujet pour avoir une idée de ce qui se passe dans la tête des autres personnages, par exemple essayer le point de vue d'un compagnon ou d'un ennemis. Pour des liens à la source nommé précédamment, il y en a un dans la bibliothèque, sinon, si tu en a, nimporte quel bouquin fantasy reconnu fera l'affaire, le Seigneur des Anneaux par exemple, mais j'éviterais quand même des descriptions des lieux aussi complexe que celles de Tolkien, car cela tend à emporter le lecteurs vers le doux royaume des rêves parfois...

    C'est tout, en tout cas, c'est un bon début et je t'encourage à continuer.

  14. #14
    Calinours Invités
    Merci, Zelgadis, d'une part d'avoir lu le début de mon histoire et d'autre part de m'apporter une critique constructive... Je me rappelerai de tes conseils pour mes autres écrits et pour celui-ci si jamais je reprends.

Discussions similaires

  1. [SEVERIAN] Sortie du mod Les Chroniques de Severian
    Par phoeunix dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit "PNJ"
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/12/2008, 18h54
  2. [CFA] Chroniques de Krondor
    Par Bhall dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 13
    Dernier message: 07/05/2006, 08h52
  3. Les Chroniques du Chaos
    Par Chaos dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/08/2004, 22h04
  4. Un an de Chroniques de sang
    Par Elgaern dans le forum Les Chroniques de Sang
    Réponses: 13
    Dernier message: 09/02/2003, 20h32
  5. Avenir des Chroniques
    Par Elgaern dans le forum Les Chroniques de Sang
    Réponses: 25
    Dernier message: 17/01/2003, 17h26

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231