Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: L'Etoile de Diamant

  1. #1
    Allieorana Invités
    Vala, je me suis décidée...
    Les mondes cités ici, à savoir Ailieo, Dalmatéo, Salternea, la Terre, Philostoria, Illusion, Techalan, Magyocka, la tour Outremonde et Ravanair et la plupart de leurs peuples appartiennent tous à ma onee-san chérie super créatrice de mondes (Ilyxan mdr) qui a mis tous son coeur dans leur création (à part la Terre qui est un domaine public) donc soyez gentils de pas lui piquer, moi elle me les prête !

    L’Etoile de Diamant.</span>

    Prologue : Le monde de Ravanair.

    Le monde de Dalmatéo se situe quelque part entre celui d’Ailieo, celui de Salternea, et celui de la Terre.
    Un peu plus loin sur la droite, en dépassant Magyocka et Techalan, on peut contempler la constellation de Philostoria et la mer d’Illusion.
    Enfin, en passant par-dessus l’Outremonde, se découvre Ravanair.
    Ravanair porte des noms différents selon le monde où l’on en parle.
    C’est le seul monde dont le nom change.
    Pour certains, c’est Solishan, pour d’autres Al Velthis Drakar, ou encore Kyo no Namida wa.
    Sur la Terre, qui ne connaît pas l’existence des autres mondes, on l’appelle parfois Ailleurs, tout simplement.

    Le monde de Ravanair est divisée en cinq continents : Orystel au nord, Maristel à l’ouest, Celystel au sud, Dorystel à l’est.
    Entre tout ces continents se trouve Elystel, le continent secret, celui où les voyageurs d’autres mondes arrivent…
    C’est le seul qui leur soit accessible, d’ailleurs.

    Les autres continents sont peuplés par des créatures que l’ont retrouvent sur les autres mondes : élémentaires et vampires de Dalmatéo, ondines, sylphes, salamandres et gnomes d’Ailieo, humains de Salternea, magyocks de Magyocka, elfes de Techalan, humanoïdes de Philostoria et Draconiques d’Illusion.
    Ces peuples vivaient à peu près en paix.

    A peu près…


    <span style=\'color:gray\'>Vala, je sais c'est un peu dur de se faire un idée mais le 1er chapitre est pas tout à fait fini :timide: ...

  2. #2
    Allieorana Invités
    Chapitre un : Premiers pas…

    Suihou progressait lentement dans la forêt.
    Ses cheveux noirs bleutés flottant sur ses épaules, cherchant de ses yeux clairs un signe que celle qu’il cherchait était bien passée par là, il ne faisait pas un bruit.
    Le vent souffla doucement dans sa direction, lui portant un léger parfum de lavande fraîche.
    Il était dans la bonne direction.
    Kaju était passée par là.
    Elle laissait toujours cette même odeur dans son sillage.
    Un craquement lui fit tourner la tête…
    A temps pour empêcher une tornade blonde aux yeux noisettes lui tomber dessus.
    « - Kaju… »
    L’adolescente releva la tête, le fixant de ses grands yeux ambrés révélaient une lointaine ascendance sylphe.
    « - Bravo Suihou ! Tu m’as trouvée ! »
    Le demi-élémentaire soupira.
    « - C’est ça, je t’ai trouvé, lâcha-t-il. Maintenant, il faut rentrer avant la nuit ! Alors tu as intérêt à battre ton record de vitesse ! »
    Kaju éclata de rire et partit en courant vers le village.
    Suihou la suivit au pas, veillant seulement à ne pas se faire de nouveau semer.
    Il avait encore passé la journée à chercher son amie…
    Comme s’il n’avait que ça à faire !
    L’humeur du jeune homme s’assombrit aussitôt.
    Oui, il n’avait que ça à faire.
    Sur Ravanair, où tout le monde pouvait trouver un asile et où toutes les races se mêlaient, tout le monde avait une chance.
    En théorie.
    En pratique, un enfant d’elfe et d’élémentaire d’eau qui avait des ascendances démoniques, astronomiquement lointaines, peut-être, mais tout de même, avait peu de chances de trouver une place dans une ville d’humanoïdes.
    Suihou soupira et dut courir pour rattraper Kaju avant qu’elle ne lui échappe encore…

    La taverne du Lion de Feu était la plus célèbre taverne de Sherann. C’était aussi la seule.
    Sa propriétaire, Lionne, était une vieille salamandre à la peau rouge et aux longs cheveux blancs, qui se reposait de ses aventures en écoutant celles des autres.
    Aujourd’hui, un groupe qu’elle connaissait bien se reposait dans la taverne…
    Enfin, en fait de groupe, il n’y avait que deux aventuriers : le dernier accrochage avait mal tourné.
    Samishii, une jeune barde aux longs cheveux blonds et aux yeux bleu saphir trahissant des origines magyocks, régalait la barman d’histoires.
    Honoo, une prêtresse humanoïde dont la peau légèrement dorée et les cheveux d’un roux éclatant désignait un parent salamandre, ce que Lionne appréciait tout particulièrement, buvait son verre en scrutant la salle.
    Les deux femmes cherchaient à reconstituer un groupe – il restait bien des trésors à découvrir sur Ravanair.
    Mais voyager à deux serait d’une imprudence folle.
    Honoo soupira.
    A sa droite, deux demi-élémentaires, d’eau et de terre, étaient assis autour d’une carte. Leurs armes étaient flambant neuves, leurs armures étincelaient : trois mètres dans des ruines et ils auraient servi de signal d’alarme à n’importe quel ennemi un tant soit peu intelligent.
    De l’autre côté de la salle, une magyock et un gnome comptaient leurs pièces d’or, apparemment gagnées au jeu plutôt que sur les routes.
    Finalement, la seule personne intéressante ici était Mufuu, une jeune élémentaire d’air qui était aussi la serveuse de la taverne.
    Honoo soupira encore.
    Ce n’était pas ici qu’elles trouveraient ce qu’elles cherchaient…
    La seule personne de la taverne qui pouvait manier une arme sans se blesser avec était Lionne, mais Lionne refuserait de partir, comme toujours.
    Et, comme toujours, Honoo et Samishii repartiraient seules jusqu’à la ville, où elles recruteraient trois ou quatre mercenaires qui ne les suivraient que pour l’argent et se ferait tuer dés la première aventure.
    Samishii se releva et s’étira.
    « - Bon. On y va, Noo ? Il faut partir maintenant si on veut être rentrées avant la nuit…
    - Je ne suis pas sûre de vouloir rentrer avant la nuit, tu sais, répondit Honoo. Mais on a rien à faire ici, de toute manière. Sauf si tu viens avec nous, Lionne ! »
    La barman sourit.
    « - Hors de question, je vous l’ai déjà dit ! Les aventures, j’ai donné ! Je ne vaux plus rien, maintenant. Tout juste bonne à faire tenir le feu !
    - C’est ridicule, tu es bien plus forte que nous ! s’écria Honoo. A la retraite, hein ? Tu ne tiendras pas jusqu'à notre retour !
    - On parie ? demanda Lionne.
    - Tenu. »
    Samishii soupira. Toutes les rencontres entre Honoo et Lionne s’achevaient ainsi.
    Et Lionne gagnait toujours…

    Awa creva la surface de l’eau et se laissa un moment bercer par le courant de la rivière.
    Puis l’élémentaire reprit sa nage, à la surface cette fois.
    Quelque part dans les environs, il y avait un village d’humanoïdes, elle en était sûre.
    Restait à savoir s’il était toujours sur son chemin…
    La nuit tomberait bientôt.
    Elle devait faire vite.
    Repérer le village ou, au moins…
    Un éclat d’argent attira son attention.
    Awa redevint eau, se coulant totalement dans la rivière.
    Et elle les vit.
    Des albizars et des rezsyrs, menés par un humain.
    Drôle d’alliance.
    Donc, c’était eux.
    Aucun doute possible.
    Awa reprit sa forme humaine et nagea plus vite que jamais.
    Elle devait les dépasser, même si c’était de quelques secondes.

    Teki Kataki observa un moment le village, dans une trouée, en pleine forêt.
    La nuit tombait doucement.
    Il fouilla des yeux le village, passant sur chaque maison, à la recherche de l’aura de pouvoir qui lui indiquerait que ce qu’il cherchait était…
    Là.
    Au nord du village.
    Une maison ornée de rosiers.
    C’était là.
    Le dixième fragment.
    La clé des tours de Ravanair…


    Juste deux trois mots...
    Les albizars ressemblent a des lapins ailés en plus grand, avec des épines, des griffes et des crocs.
    Les reszyrs sont des singes géants avec des ailes genre chauve-souris, des griffes rétractables qui leurs permettent aussi de tenir un arme et... non, c'est tout.
    Ces deux monstres sont copyright Ilyxan mais de toute façon personne voudrait lui piquer... :rigoler:
    Voilà ! J'espère que ça vous plaît... :timide:

  3. #3
    Ilyxan Invités
    Vi elle est très bien ta fic teimai !

    Ces deux monstres sont copyright Ilyxan mais de toute façon personne voudrait lui piquer...*
    :8: Comment je dois le prendre ?
    Dis tout de suite que mes monstres sont ridicules !

Discussions similaires

  1. [Commerce] A l’Etoile Bavarde
    Par Manfred dans le forum Les Taudis
    Réponses: 113
    Dernier message: 04/07/2009, 20h58
  2. L'Enfant-Etoile
    Par Roborune dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 8
    Dernier message: 01/03/2005, 00h08
  3. [Quête] Enlèvement à la belle étoile
    Par Lestat Moeryn dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/11/2003, 15h15
  4. [Quête] Le Trône de l'Etoile déchue.
    Par Sénodral dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2003, 12h24
  5. [Organisation] La Confrérie de l'étoile pourpre
    Par dragum dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/08/2003, 16h29

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231