Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: L'épée et la pierre

  1. #1
    Ilyxan Invités
    Bon, ben... bonne lecture ! J'espère que ça va vous plaire ! :rigoler:

    Prologue : Le salut.

    Alanea courait. Atteindre le haut de la falaise, vite. Then était mort. Fysta était morte. La falaise était sa seule chance.
    Alanea arriva en vue du gouffre. La mort, enfin. Le repos…
    Ulust’ha la suivait de près. La drow savait qu’elle devait rattraper Alanea avant que cette dernière n’atteigne son but, ou la lame et la pierre seraient inaccessibles a jamais.
    Alanea s’arrêta, essoufflée. La fin était proche, si proche… Elle n’était plus qu’à une dizaine de mètres du vide. Elle devait y arriver. L’elfe dorée repoussa ses cheveux blonds et se redressa. Elle aurait tout donner pour oublier ce qui c’était passé. Oublier leur échec, oublier ce qu’ils avaient libéré, oublier que les deux seuls personnes capable d’empêcher ce désastre avaient péri.
    Oublier que sa dernière chance de salut s’envolerait en fumée si Ulust’ha la rattrapait…
    Alors elle repris sa course, chassant ses souvenirs au plus profond de son être. Elle avait besoin d’être en pleine possession de ses moyens pour ce qui allait suivre.
    Enfin, elle atteignit la crevasse, le gouffre béant, le dernier espoir pour ce monde. Elle soupira de soulagement. C’était terminé.
    Ulust’ha sut tout de suite qu’il était trop tard. Elle n’arriverait pas à temps jusqu'à sa proie.
    Alanea se retourna. Ulust’ha venait de s’arrêter, sachant qu’elle ne pourrait rien changer à ce qui allait se passer.
    Alanea tira son épée, celle qu’elle avait gardé, la seule arme capable de lui infliger des dégâts, et l’enfonça dans le sol, jusqu'à la garde. La lame s’enfonça comme dans du beurre. Puis, après un salut moqueur à Ulust’ha, elle sauta.
    Ulust’ha poussa un hurlement de rage en voyant son ultime espoir lui échapper. Inutile d’essayer, elle savait qu’elle ne pourrait pas retirer la lame. Personne ne le pourrait, en tout cas pas durant les quarante prochaines années, à peu de choses près. Elle reviendrait a ce moment là. Restait à espérer que la pierre ait aussi refait surface…
    La rivière coulait rapidement en bas de la falaise. Le choc assomma presque totalement Alanea, lui laissant juste assez de conscience pour qu’elle se souvienne de la pierre. Pourvu que la magie fonctionne encore…
    Then, Fysta… Désolée, je suis désolée…C’est ma faute… Désolée…
    Elle aspira l’eau à plein poumons et se laissa mourir.

    Vingt ans passèrent, durant lesquels les problèmes se multiplièrent en Amn. Mais les aventuriers semblaient capables de s’en occuper, et ces ennuis semblaient trop dispersés pour provenir d’une même source.
    Pourtant, au cœur d’Athkathla, il attendait son heure…

  2. #2
    Ilyxan Invités
    Chapitre un : Encore une surprise.

    Keryan avançait en silence dans les fourrés. Même s’il ne la voyait ni ne l’entendait, il sentait la présence de Polgara, tout près. La demi-elfe s’était totalement fondue dans le décor, indétectable pour tous ceux qui ignoraient sa présence.
    Ils avançaient vers le cœur de la forêt du Téthyr, traquant leur proie. Ils avaient repéré une faction de gobelins se dirigeant par là, et comme c’était assez rare dans ce secteur relativement tard, ils avaient décidé de s’en mêler. Mais avant, ils devaient savoir ce que des gobelins faisaient ici en plein jour.
    Polgara n’était pas de son avis, mais Keryan restait persuadé que ce n’était pas sans rapport avec Achéron Hadès.
    Hadès était archimage dans le public et meurtrier dans le privé. Ou le contraire, peut-être, c’était dur à déterminer. Depuis près de vingt ans, il était recherché dans la quasi-totalité des Royaumes. Et très récemment, il agissait dans l’Amn.
    Keryan et Polgara traquaient Hadès depuis quelques années, de leur propre initiative et pour des raisons totalement personnelles. Hadès avait tué les parents de la demi-elfe, elle ignorait encore pourquoi. Et Keryan connaissait assez bien le meurtrier, pour avoir été son ami pendant près de cinq ans. C’était peu, pour un elfe, mais Keryan n’oubliait pas facilement…
    Les gobelins arrivèrent au commencement d’une falaise. Keryan fronça les sourcils. Il connaissait bien l’endroit : la falaise montait en pente douce et de l’autre côté coulait une rivière. Mais il n’y avait rien d’autre à part…
    Keryan frissonna et s’arrêta. Intriguée, Polgara le rejoignit.
    - Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle
    - Je crois… Je crois que je sais où ils vont.
    - Ah oui ? Et alors ? Ils vont le rejoindre, tu penses ?
    Keryan la regarda avec des yeux ronds.
    - Les dieux nous en préservent ! s’écria-t-il. Ce serait une catastrophe !

    Les gobelins s’étaient arrêtés, à l’entrée d’une caverne. Et ils attendaient.
    Le soleil se coucha.
    Et quelqu’un les rejoignit.
    Polgara se hérissa. Une drow ! Ses longs cheveux blancs cascadant au creux de ses hanches, elle se tenait devant l’entrée, ses yeux rougeoyant dans l’obscurité.
    Keryan bandit son arc sans un mot. Polgara leva une main, une incantation aux lèvres. Ils étaient prêts…
    La drow échangea quelques mots dans sa langue avec les gobelins, puis tendit la main. Le chef gobelin y plaça une gemme, attendant manifestement de l’or en échange. La drow se contenta d’éclater de rire et prononça les paroles d’un sort. Les gobelins furent brûlés vifs.
    Contemplant la gemme, elle sourit et prononça de nouveau trois mots.
    Puis elle fit demi-tour, s’apprêtant à repartir.
    Polgara voulut se redresser, se précipiter vers la drow, l’arrêter.
    Keryan la prit par les bras, la forçant à rester accroupi.
    - Non ! souffla-t-il. N’y va pas.
    Elle se dégagea brusquement, mais lui obéit. Même si l’elfe était nettement plus jeune qu’elle, elle avait appris à se fier à lui, surtout dans ces régions où il avait grandi.
    La drow retourna dans la caverne.
    Polgara se tourna vers son ami.
    - Pourquoi ? demanda-t-elle simplement, sachant qu’il comprendrait le sens de sa question.
    - D’abord, je ne sais pas si tu as remarqué, mais le sort qu’elle a lancé était pour le moins… puissant. Un peu plus que les tiens, tu ne crois pas ?
    - D’accord, mais…
    - Ensuite, elle sait où il est, l’interrompit Keryan.
    - Qui ça ?
    L’elfe la dévisagea, l’air franchement étonné.
    - Polgara, s’il te plait…
    Elle fronça les sourcils. Il soupira.
    - Hadès, reprit-il. Elle sait où est Hadès.
    - Comment peux tu en être sûr ?
    - Tout simplement parce que les trois derniers mots qu’elle a prononcé étaient : « Hadès sera content ». Ça aide.
    Polgara se redressa brusquement.
    - Une minute ! s’exclama-t-elle. Tu parles drow ?
    - Bien sûr. Ça fait des années, d’ailleurs.
    Elle soupira.
    - J’ai horreur de ce genre de surprises ! râla-t-elle. Qu’est-ce que j’ignore encore sur toi, Keryan ?
    Il sourit.
    - Pas mal de choses.
    - Et maintenant ?
    - On la suit. A bonne distance. A très bonne distance. De toute manière, si elle vient bien de la ville à laquelle je pense, je peux nous y conduire.
    - Superbe. Encore une surprise.
    Le sourire de Keryan se figea.
    - Vu la manière dont les choses tournent, tu vas en avoir encore un certain nombre, Polgara…

  3. #3
    Date d'inscription
    September 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    1 066
    Waouh ! Ca commence fort, je trouve. En tout cas, c'est une histoire que je suivrai...
    Seul hic (pour le moment... je relirai plus tard) : Polgara. J'ai lu et relu la Belgariade et la Mallorée, et voir le nom de la sorcière, ça fait tout bizarre. Mais bon... je pense que je pourrai m'y habituer. Quoi qu'il en soit, j'espère que la suite est faite (ou du moins, en projet)...


    (ce qui me fait penser qu'il vaudrait mieux que je m'y remette...)
    "Tu ne tueras point. Les morts ne peuvent rien t'acheter."
    Proverbe Tolnedrain

  4. #4
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 994
    Alors la je repond entière comme Kerdän: j'adore et j'attends la suite, mais le nom de Polgara sonne bizarre (et oui, j'ai aussi lu David Eddings).Mais c''est tout a fait personnel, je vais essayer d'enlever l'image de la brune avec sa mèche blanche agé de centaines d'année spour la remplacer par une demi-elfe.
    Sinon, on ne perds pas de temps et c'est appréciable, le prologue m'a limite essoufké!
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  5. #5
    Ilyxan Invités
    Désolée d'avoir mis tant de temps à écrire la suite ! Mais il s'est passé beaucoup de choses, entre autres la fin des vacances de Noël :snif: !
    Pour Polgara, je ne connaissais pas l'origine, c'est le nom du perso que mon amie avait crée pour une partie MP, je suppose que elle, elle a lu le livre.
    Dites, une question, est-ce que je peux faire de la pub ici ? Bon j'arrête de parler.

    Chapitre deux : La famille Ardylann’sher

    Keryan et Polgara suivaient la drow, avec une petite heure de recul. Depuis qu’ils s’étaient enfoncés dans les profondeurs de Toril, l’elfe n’avait plus desserré les lèvres, et Polgara commençait doucement à s’inquiéter.
    Mais il y avait une sensation, plus forte que tout, qui venait chasser le reste : ils approchaient d’Hadès. Elle le savait, même si elle n’aurait pas su dire comment…
    Keryan s’arrêta brusquement, aux aguets. Prudente, Polgara tira à demi son cimeterre…
    Une boule de feu vola vers eux. Keryan se jeta au sol et se rétablit d’une roulade sur le côté. Polgara se plaqua contre la paroi. La déflagration la frôla sans réussir à la blesser.
    Puis quelqu’un se jeta sur elle, tentant d’éloigner sa main de son cimeterre. Trop tard. La druidesse avait déjà tiré son arme, prête à riposter. Elle para un coup d’épée… Et croisa le regard rougeoyant d’une drow.
    Une autre drow s’était jetée sur Keryan, mais pas avant qu’il n’ait lâché son arc et dégainé son épée. Il para rapidement les premières attaques de son adversaire et s’écarta. Emportée par son élan, la drow ne réussit pas à éviter la collision. Ils roulèrent tous les deux à terre.
    Polgara se baissa, et l’épée de son ennemie racla seulement la pierre. Elle lança un premier sort, et une nuée d’insectes vint tourner autour de la drow qui recula en se protégeant les yeux d’un bras. Polgara entendit une incantation venue de sa droite, et les insectes disparurent aussi brusquement qu’ils étaient apparus. La demi-elfe risqua un regard vers l’origine de la voix et se retrouva face à… rien du tout. Prise de court, elle faillit laisser passer l’attaque suivante…
    Sous le choc, Keryan lâcha son épée, et la drow se retrouva avec un net avantage. L’elfe réussit à dévier le prochain coup. La lame de son adversaire s’enfonça profondément dans la pierre du roc. Keryan réussit à dégager une jambe, qu’il passa sous le genou de la drow. Il la repoussa violemment, la faisant basculer sur le côté. Mais le genou de la drow resta coincé.
    Elle hurla et porta la main à sa jambe. Keryan se redressa, ramassa son épée et se rua vers la drow…
    Un loup hurla.
    C’était si soudain et si inattendu que tout le monde s’immobilisa. L’animal, noir et blanc aux yeux rouges, se tenait au milieu du champ de bataille, très tranquille.
    Keryan soupira. Il venait de comprendre.
    - Jyshyn… souffla-t-il
    - Quoi ? Non, ce n’est pas ENCORE vous ? s’écria la drow en commun.
    - Il faut croire que si.
    Jyshyn Ardylann’sher essaya de se relever, mais retomba aussitôt, sa jambe blessée refusant de supporter son poids.
    - Vous m’avez tordu le genou ! accusa-t-elle
    - Vous avez essayé de me tuer, répliqua Keryan.
    Jyshyn ne répondit pas, prit une fiole à sa ceinture et la but entièrement. Sa jambe se redressa instantanément. Le loup s’approcha d’elle et la regarda d’un air… un peu inquiet.
    - Et toi, ne t’en mêles pas ! le rabroua Jyshyn.
    - Keryan ? appela Polgara. Je crois que mademoiselle (elle désigna son adversaire d’un mouvement de tête) et moi-même attendons une explication.
    Jyshyn soupira.
    - C’est bon, Sylas’han. Tu peux rengainer. Sors de là, Vlenyan ! ajouta-t-elle
    La jeune drow rengaina ses deux épées. Un adolescent réapparut près de Polgara, qui sursauta. Il devait avoir tout juste seize ans… pourtant, ses attaques n’avaient pas dissipé son invisibilité ! En théorie, c’était totalement impossible…
    Jyshyn dévisagea alternativement les deux surfaçins.
    - Et qu’est-ce que vous faites par ici ? s’enquit elle

    Ulust’ha s’inclina profondément devant Hadès. Il lui fit signe de s’approcher. La drow obéit et donna la pierre à Hadès. La pierre, la première partie du puzzle. Ulust’ha retint un sourire. Peu importait qu’Hadès ne la traite comme rien d’autre qu’une servante.
    Elle aurait sa victoire.
    Très bientôt.

    Keryan soupira.
    - Quelle question stupide ! Qu’est-ce qu’on pourrait bien faire là, Jyshyn ? Nous faisons du tourisme, évidemment !
    Jyshyn haussa les épaules.
    - Vous venez chercher Hadès, dit Vlenyan.
    Ce n’était pas une question mais un constat.
    - Je vois, oui, souffla Jyshyn. Bien. Je suppose que vous comptiez sur mon aide ?
    Polgara se raidit. Est-ce que c’était vraiment ce que Keryan avait en tête, quand il lui avait dit qu’elle n’était pas au bout de ses surprises ? La demi-elfe se hérissait à la seule idée de devoir coopérer avec une drow. Pourtant… elle avait vu ce dont Hadès était capable… toute l’aide pourrait être utile…
    Sans aller jusque là.
    De toute façon, Jyshyn semblait assez peu accommodante.
    - Parce que dans ce cas, poursuivait-elle, vous pouvez repartir tout de suite !
    Elle leur tourna le dos et fit signe à son loup de la suivre.
    - Au fait, Keryan… Je vous présente Sylas’han et Vlenyan. Avant que vous ne posiez la question, ce sont mes enfants. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, j’ai autre chose à faire !
    Polgara se tourna vers Keryan.
    - Je peux te demander d’où tu la connais ?
    - Il ne vaut mieux pas. On continue, ou tu préfères rester ici ?
    Polgara soupira.
    - C’est bon, j’arrête d’en parler !

    Ils s’arrêtèrent sur le surplomb d’une caverne.
    En dessous d’eux s’étendait la cité drow…

  6. #6
    Ilyxan Invités
    Chapitre trois : La pierre.

    - Superbe, souffla Polgara, à peu près inaudible. Et maintenant, on fait comment ?
    Keryan ne répondit pas tout de suite. La demi-elfe allait reposer sa question, quand un chuchotement la fit sursauter.
    - Vous parlez très fort, lui fit-on remarquer.
    Sylas’han Ardylann’sher se tenait debout à côté d’eux, bras croisés. Elle les dévisagea l’un et l’autre.
    - Vous êtes vraiment bizarres… Mais bon, elle m’a demandé de vous amener près d’Hadès, alors…
    Elle fit demi-tour, parcourut quelques mètres, puis s’arrêta et jeta un regard par dessus son épaule.
    - Vous venez ? demanda-t-elle
    Polgara allait répliquer que c’était – à peu près – hors de question, mais Keryan la dépassa pour suivre la jeune drow. Polgara retint son ami par le bras.
    - Tu ne va pas me dire que tu lui fais confiance ? souffla-t-elle
    - Jyshyn est sauvage et irascible, et très impatiente surtout, mais elle est loin d’être indigne de confiance, répondit Keryan.
    - Elle a quand même essayé de nous tuer, je te signale !
    Keryan sourit.
    - Ce n’est pas la première fois, tu sais, dit-il.
    - Tu dis ça comme si c’était drôle…
    - Tant que Luna – sa louve – est là, Jyshyn se contrôle.
    - On dirait que tu la connais bien ? demanda Polgara
    - Depuis une vie ou deux ! C’est vrai qu’elle est… peu accommodante.
    - Le mot est faible !
    - Mais elle m’a sauvé la vie, alors j’ai confiance, Polgara.
    La demi-elfe soupira.
    - Alors il n’y a rien à ajouter, je suppose ? Voyons ce que mademoiselle a à nous montrer…
    Sylas’han soupira.
    - C’est pas trop tôt !

    Une main dissimulée sous sa cape, Ulust’ha serrait la garde de sa dague.
    Ça y était enfin. Elle savait qui pourrait tirer l’épée de sa prison de pierre.
    Alors elle n’avait plus besoin d’Hadès.
    Ce serait rapide.
    Un coup sec, et le poison ferait le reste.
    Ensuite elle reprendrait la pierre.
    Tout aurait pu bien se passer.
    Plongé dans la contemplation de la pierre, Hadès paraissait ne lui prêter aucune attention.
    Il lui fallait juste… une diversion…
    Comme, par exemple, un pan de mur qui coulissait, soudain… Pour laisser place à trois aventuriers : une jeune drow, une femelle de la surface et un darthiir, blond aux yeux vert feuille… Ulust’ha eut aussitôt l’impression de se trouver face à la version féminine d’Alanea.
    Il lui ressemblait tellement…
    Sylas’han s’arrêta la première, estomaquée. Depuis quand ce passage secret avait il changé de point d’arrivée ? Il faudrait vraiment qu’elle remette ses cartes à jour.
    Polgara ne savait pas qu’il elle préférait attaquer, de leur guide ou d’Hadès, voire de Keryan. Comment avait-elle pu se faire entraîner là-dedans.
    Keryan fronça les sourcils en voyant la pierre tenue par Hadès. Cet éclat, c’était…
    Ulust’ha fut la première à reprendre ses esprits. Elle se jeta en avant et planta son poignard entre les omoplates d’Hadès, jusqu’à la garde. Le sorcier ne parut rien sentir. Doucement, il se retourna pour faire face à son ancienne alliée.
    Mais il avait lâché la pierre, qui avait roulé jusqu’aux pieds de Keryan.
    Hadès eut un sourire sadique. Ulust’ha était pétrifiée. La blessure était mortelle, le poison foudroyant. Mais le sorcier n’avait rien.
    Keryan ramassa la pierre, prit ses deux coéquipières par le bras et les força à reculer jusqu’au passage.
    Hadès leva une main. Ulust’ha hurla, pliée en deux de souffrance. Lentement, des flammes émergèrent de son dos, de plus en plus hautes, de plus en plus fortes.
    En quelques minutes, il ne restait plus de la drow qu’un tas de cendres…
    Hadès se retourna, pour s’apercevoir que la diversion espérée par la drow avait fonctionné dans l’autre sens : ses visiteurs avaient disparus.
    En emportant la pierre.
    D’un battement de paupières, Hadès prit la forme d’Ulust’ha et appela un garde.
    - Faites venir matrone Ardylann’sher. J’aimerais avoir une explication sur le comportement de sa fille…

    Keryan, Polgara et Sylas’han ressortirent à quelques kilomètres de la ville, grâce à la jeune drow qui connaissait bien les tunnels.
    - Pourquoi tu nous as empêché d’intervenir ? demanda finalement la demi-elfe. Il était occupé ailleurs, ça aurait pu marcher…
    - Polgara, tu n’as peut-être pas remarqué mais le couteau qu’il avait entre les omoplates n’avait pas l’air de le déranger beaucoup, répondit Keryan.
    - Quand même…
    - On remonte, Polgara.
    - Pardon ? Pourquoi maintenant ? On l’a enfin trouvé, Keryan !
    - Oui. Et on a aussi trouvé ça, dit l’elfe en montrant la pierre.
    - C’est quoi cette pierre ?
    - On remonte, Polgara.
    - Je viens avec vous, coupa Sylas’han.
    - Pas question ! répondit aussitôt Polgara.
    - Si. Elle vient, trancha Keryan. Jyshyn va avoir assez de problèmes comme ça.
    - Keryan ! Arrête et explique toi, tu veux ?
    Keryan soupira.
    - On remonte, Polgara. Une fois en haut, j’aurais pas mal de choses à t’expliquer.



    Voilà, c'est tout pour cette fois !
    Je sais que je suis pas au bon endroit pour ça, mais je savais pas où aller : mon premier roman (Tout près d'ailleurs, 1er tome des Tours d'Ailieo) sortira bientôt aux éditions l'ours blanc, mais pour ça il faut des souscriptions : en clair vous achetez le livre en avance et moins cher, donc si vous pensez être interessé envoyez moi votre adresse e-mail à iris.g@club-internet.fr, je vous enverrai le bon de souscription ce qui n'engage à rien, bien sûr.
    :notme2:

  7. #7
    Ilyxan Invités
    Chapitre quatre : Les collines de Lancevent.

    Ils remontèrent à l’air libre, mais pas par le même chemin.
    Ils étaient en pleine nature… mais où ?
    Keryan leva la tête, regarda autour de lui…
    - Les collines de Lancevent… souffla-t-il
    - Ravie de l’apprendre, bougonna Polgara.
    Keryan se tourna vers elle.
    - Vas-y, dit-il.
    - Très bien. Dans l’ordre : comment est-ce que tu connais cette drow ? Qu’est-ce qu’elle fait avec un loup ?
    - C’est une louve, remarqua Sylas’han.
    Polgara l’ignora.
    - Pourquoi est-ce qu’elle nous a aidé ? Comment Hadès peut-il survivre à une dague entre les omoplates ? C’est quoi cette pierre ?
    - Dans l’ordre ? demanda Keryan
    - Dans l’ordre, confirma Polgara.
    - Bien… D’abord, je t’ai déjà dit que Jyshyn m’avait sauvé la vie, il y a des années…
    - Ça ne m’avances pas.
    Keryan soupira.
    - C’était l’époque où Hadès a commencé à tuer, expliqua Keryan. J’étais jeune et… un peu stupide ? J’ai cru pouvoir l’arrêter. Résultat : il m’a entraîné en Ombre-Terre et c’est moi qui ait failli me faire tuer. Jyshyn m’a sauvé et elle m’a ramenée à la surface.
    Il jeta un regard à Sylas’han. La drow avait reculé jusqu’à l’entrée du tunnel qu’ils avaient emprunté. Keryan lui tendit sa cape sans un mot.
    - A cette époque, Jyshyn avait déjà Luna avec elle, poursuivit-il. Je ne sais pas d’où la louve vient. Pas de la surface, en tout cas.
    Sylas’han hocha la tête et se glissa timidement dehors, la cape de Keryan dissimulant son visage.
    - Quoi d’autre reprit Keryan. Elle nous a aidé parce que… Déjà, elle profite de chaque occasion pouvant déranger quelqu’un dans sa ville. Ensuite… disons que… elle n’avait rien contre nous.
    - Encourageant… ironisa la demi-elfe.
    - Je ne sais pas comment Hadès peut survivre à un coup pareil, je ne suis pas devin.
    - Sans blague ?
    - Quant à la pierre… C’est la pierre de Namida.
    Keryan s’adossa à un arbre. Ça risquait d’être long…

    Heynel progressait avec prudence. Il y avait du bruit, pas loin. Quelqu’un qui parlait à voix basse.
    Le moine écarta des branchages d’une main…
    Et se retrouva face à trois elfes.
    Non. Deux elfes et une demi-elfe.
    Le regard exercé d’Heynel repéra aussitôt le regard rougeoyant de l’elfe, perçant sous l’ombre de sa capuche. Une drow ? A la surface et… en plein jour ?
    Et avec un elfe ?
    Impossible. Il devait être en train de rêver, ou alors c’était ce mage qu’ils avaient combattu, lui et ses amis, qui lui avait joué un sale tour.
    Son regard repéra également l’arc que l’autre elfe pointait sur lui.
    Heynel avança, mains tendues.
    - Ça va. Pas la peine d’être agressif, dit le moine.
    - Désolés d’être méfiants. Qui êtes vous ? demanda la demi-elfe
    - Heynel. Juste Heynel. Je suis un moine du Téthyr. Et vous ?
    - Polgara, se présenta la demi-elfe. Et voici Keryan de Cielnuit (elle désigna l’archer) et…
    - Sylas’han Ardylann’sher, compléta la drow.
    Keryan abaissa son arc, sans ranger la flèche.
    Heynel baissa les bras.
    - Vous êtes là pour la prime, vous aussi ? demanda-t-il
    - Quelle prime ? demanda Polgara
    - Vous n’êtes pas au courant ? Jierdan Firkraag, le propriétaire de ces terres, offre 10000 pièces d’or à celui qui débarrassera le coin de ses monstres. J’étais parti pour le donjon de Lancevent, là-bas, avec deux autres aventuriers, mais…
    - Heynel ! appela une voix
    Une demi-elfe sauta au cou du moine, qui sursauta, puis soupira.
    Comment faisait-elle pour l’avoir à chaque fois ?
    Un bruissement, derrière, annonça l’arrivée de Dragal. Le paladin fronça les sourcils en voyant les trois aventuriers faisant face à son ami, mais il ne fit aucun commentaire.
    Syllis reposa les pieds au sol, sans lâcher Heynel.
    - Heynel ! répété-t-elle. On s’inquiétait, tu sais ? Enfin, je m’inquiétais, parce que Dragal était sûr que tu étais suffisamment résistant à la magie pour ne pas avoir été blessé, mais quand même, l’explosion était vraiment forte. Désolée. Je lancerais ma boule de feu plus loin, la prochaine fois. Mais je ne m’attendais pas à ce que les kobolds explosent ! Désolée…
    - Syllis…
    - Je parle trop, c’est ça ? Mais il serait temps de retourner vers le donjon, tu ne crois pas ?
    - Syllis, je ne sais pas si tu as remarqué, mais nous ne sommes pas seuls.
    La demi-elfe fronça les sourcils et se tourna vers Keryan, Polgara et Sylas’han.
    Non, elle n’avait pas remarqué.


    Wow, déjà le quatrième chapitre ? Ben j'pensais pas l'envoyer avant mars, mais il est prêt ! Bonne lecture ! :rigoler: :rigoler:

Discussions similaires

  1. [TLR] Pierre de Sendaï
    Par Venolas dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit "PNJ"
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/04/2006, 14h00
  2. Pierre Dac
    Par Raistlin dans le forum Les Archives du Comptoir
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2006, 22h19
  3. La pierre d'esseulite
    Par Qoèlet dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/06/2005, 12h54
  4. [BLOOD] La pierre de la Terre
    Par destructor dans le forum L'île de Vvardenfell (Morrowind)
    Réponses: 13
    Dernier message: 04/06/2004, 21h31
  5. [NWN] Pierre des origines ?
    Par Etniopal dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/10/2003, 15h14

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231