Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: Saukuriel

  1. #1
    Blue-Shiva Invités
    Ceci est ma première fanfic, c'est l'histoire d'un jeune drow (elfe noir). L'action de déroule dans les royaumes oubliée, et a partir du chapitre 2, dans le monde du jeu Baldur's Gate-Tales of the sword coast. Écriver moi pour me donné vos commantaire. Vous pouvez aussi suivre mon histoire sur mon site:

    http://www.ifrance.com/saukuriel

    Sur mon site, mes chapitres sont plus long et on une meilleur ortograme. Je les met en ligne seulement quand ma beta-lectrice les a corrigé.

  2. #2
    Blue-Shiva Invités
    Prologue


    Cité drow de Verkalen
    Ombre-Terre, 24 Mirtul 1332,


    Dans sa chambre Saukuriel Kerra’zal s’assit sur son lit, il était essouffler. La leçon de son maître d’arme avait été difficile pour lui, car il n’avait pas une très grande force physique, mais sa mère, la matrone Natara de la maison noble Kerra’zal, avait ordonner qu’il devienne un guerrier, alors il deviendrait un guerrier. S’il aurait pu choisir, il étudierait la magie comme ses trois grands frères, qui non guerre une plus grande constitution que lui. Peut-être qu’un jour il aurait la chance de devenir mage, il n’avait que 22 ans après tout, a cet age il n’était pas encore considérer comme adulte, il avait encore de nombreux siècle devant lui.

    Après quelque minutes de repos, il se leva pour allumer une chandelle et examiner un parchemin magique. A la lumière, ses yeux perdirent leur reflet rouge dû a l’infra vision pour prendre une teinte vert pâle. En secret, il essayait d’apprendre des magie de haut niveau, mais sans grand résultat sans l’aide d’un maître. Après une heure de tentatives échouer pour comprendre les écritures magiques, il renonça. Il rangea ensuite le tout dans le tiroir où il les avait pris. C’est a ce moment que Hilenia entra.

    Comme toutes les femmes de la famille Kerra’zal, Hilenia était prêtresse de Loth, la cruel reine araignée. De petite taille, de très long et raide cheveux blanc et de magnifique yeux en amandes, elle et son frêre Saukuriel se ressemblaient beaucoup. Devant elle, ce dernier baissa la tête, car les mâles drows son considérer comme des être inférieurs sans tellement plus de valeur qu’un esclave par les prêtresses.
    -Suis moi, dit-elle comme d’habitude d’un ton autoritaire.
    Saukuriel obéit promptement, car il n’avait aucune envie de provoquer la colère de sa sœur aîné, qui était une vrai sadique avec son fouet a multiple lanières finissant par des têtes de serpents.

    Mahorfein Kerra’zal attendait Hilenia et Saukuriel dans son étude. Matrone Natara lui avait donné l’ordre de ce rendre a la surface pour dérober un objet magique de grande puissance a un sorcier humain. Pour éviter la tromperie, chose des plus courante en Ombre-Terre, la matrone voulait absolument que cet tache soit accomplis par ses enfants. Il était hors de question que Hilenia mettre sa vie en danger a la surface car elle était sa seul fille, donc la seul qui ai de la valeur. C’est deux premier fils étant absent, Mahorfein, son troisième fils(le quatrième en réalité car elle avait sacrifier son troisième a Loth), était avec Saukuriel les seuls disponibles.

    Une fois tous les trois, Hilenia ré expliqua de nouveau la mission. A première vu sa ne semblait pas vraiment compliquer, entrer chez le sorcier, le tuer, prendre l’artéfact magique et revenir grâce a un sort de téléportation. En réalité, réussir a entrer dans la tour d’un mage était toujours un rude exploit a cause de toutes les protections et piège magiques. De plus, les pouvoir magique des drows deviennent très faible a la surface de Féerune, donc Mahorfein sera désavantager face au sorcier.

    Sans perdre plus de temps, Mahorfein incanta, le cercle lumineux d’un portail apparu devant lui. Il fit signe a Saukuriel de passer en premier, guerre rassurer, il emprunta le passage magique pour ce retrouver, a sont grand étonnement, dans un endroit comme il n’en avait jamais vu. Un ciel noir, ou scintillait milles étoile et brillait une lune blanche, il n’y avait rien de semblable a Ombre-Terre. Devant lui, bien dissimuler par de des arbres au feuillage abondant, était ériger une tour d’environ trois ou quatre étage, c’était difficile a déterminer. Occuper a étudier son nouvelle environnement, Saukuriel sursauta quand son frère pausa une main sur son épaule.
    -Tu devrais être plus sur tes gardes, j’aurais eu le temps de te poignarder dans le dos cent fois, tu ne survivra pas très longtemps a ce rythme là, fit remarquer le plus âgé des deux elfes noirs.
    Saukuriel ne répondit pas, cet forêt et cet mission ne lui plaisait pas, il avait hâte d’avoir fini pour repartir.

  3. #3
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre premier


    Saukuriel regardais comment s’y prenait Mahorfein pour désactiver les protections magiques de la tours, car un jour ce savoir pourrait lui être utile. Après que tous les pièges sembles avoir été neutraliser, le sorcier drows ouvrir discrètement la porte, faute de pouvoir utiliser ses pouvoirs magiques pour la réduire en cendre. Les deux frères entrèrent au premier étage. Tout était apparemment calme. Mahorfein fit signe a son jeune frère de passer devant. Celui-ci s’exécuta, même s’il ce doutais que la raison pour lequel le mage voulais qu’il passe devant était pour qu’il soit blesser en premier en cas d’attaque.
    -L’objet que nous recherchons est une amulette très puissante, l’humain doit l’avoir mis dans un endroit sur, probablement dans sa chambre, fit Mahorfein. Allons au deuxième étage.
    Ils montèrent les escalier.

    La lumière de la lune filtrait a travers les fenêtres, la pièce devait être un laboratoire car il y avait plusieurs étagère remplis de livres et le sol était joncher de fioles de divers couleurs et de parchemins. Laissant sa curiosité prendre le dessus, Saukuriel s’aprocha d’une cage dans lequel de trouvais un volatile. C’était la première fois que le jeune elfe noir voyais un corbeau. Perdu dans sa contemplation, il fut sortit de ses pencé par son frère qui s’impatientait. De toutes évidences, celui-ci préférais ne prendre aucuns risque en restant derrière. Le sorcier de cet tour était-il s’y puissant que sa? A moins que Mahorfein, pour une raison ou une autre, désire que son frère se fasse tuer. Cher les drows, il n’y avait pas d’amour entre les membres des familles, mais seulement de la compétition qui finissant souvent par un ou plusieurs meurtres entre frères et sœurs.

    Contournant le bureau sur lequel était poser la cage du corbeau, Saukuriel déclencha un piège et fut frapper en pleine poitrine pas une éclair magique. Il aurait pu être gravement blesser, s’il n’avait pas été un drows, car lui, comme tous les elfes noirs possède une résistance a la magie peu commune par rapport au autre elfes. Il sentit seulement le métal de sa cotte de maille noir se réchauffer un peu a l’impact, mais sans plus de dégât. Mahorfein leur adressa un regard noir. Puis les événements qui suivirent se déroulèrent très vite.

    Une forte lumière bleutée envahit la pièce, les drows ayant déjà les yeux sensibles a la moindre lumière furent complètement aveuglé.
    -Saleté de drows! Hurla une voix grinçante.
    Le sorcier de la tour, un homme mince et barbu, entama une incantation. Saukuriel ne s’alarma pas tellement, il se savait résistant a la magie, quand Mahorfein s’exclama :
    -S’il porte l’amulette magique nous sommes fichus! La propriété de cet artéfact fait que les sorts de son porteur agisse même sur tous les êtres même s’il son immunoser contre la magie!
    Dans ce cas, il y avait vraiment un problèmes majeure. C’étais donc pour cela que la matrone de Kerra’zal ne voulait donné ces mission a personne d’autre qu’a ses fils. Une amulette contenant une telle magie serait des plus dévastatrices en Ombre-Terre.
    Saukuriel dégaina ses deux épées longues, attendant que la lumière faiblisse avant d’attaquer, car il n’y voyait rien, il se plia derrière le bureau pour ce protéger tant bien que mal. Entre temps, l’homme eu fini son incantation et une ombre passa sur Mahorfein avant que celui-ci n’ai le temps de réagir. Il hurla quand il compris se qui allait lui arriver, puis le corps son s’enflamma et fut réduit en cendre un moins d’une seconde. Puis ce fut au tour de Saukuriel. Le magicien incanta a une vitesse étonnante, preuve qu’il était très puissant. La respiration de l’elfe devin difficile, il suffoquait, puis il perdit conscience au moment ou le sortilège cessa de faire effet.

    Le vieux sorcier approcha du jeune elfe noir évanoui:
    -Et bien petit elfe, tu mérite une bonne leçon pour avoir essayer de me voler. Que dirais-tu de devenir ce que tu déteste le plus?

  4. #4
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 2


    Saukuriel s’ouffrait d’un sérieux mal de crâne. Puis quand il eu repris conscience, il s’aperçu qu’il était encore dans une forêt, mais pas la même dans lequel il était arriver a la surface, car la végétation était différente. Plutôt que de grands arbres feuillus, il n’y avait que de petits conifères. Le soleil brillait…Mais Saukuriel n’était pas aveuglé par sa lumière! Il aurais du l’être portant. Il porta sa main a son visage, une main blanche… La peau de sa main n’était plus noir! Saukuriel toucha ses oreilles, elle semblaient intactes, puis ses cheveux… Il était devenu blond! Frénétique, il tira une de ses épée de son fourreau pour regarder son reflet dans la lame. Ses yeux vert pâle étaient devenu bleu foncé, là, Saukuriel se sentit très mal. Le sorcier l’avait transformer en elfe doré! Les drows détestaient plus que tout les elfes doré, les elfes argentés et les elfes des bois. Et maintenant il étai l’un d’eux! Même s’il trouvait une façon de rentrer en Ombre-Terre, il serait abattu a vu par les siens.

    Désespérer, il s’assis au pied d’un arbre. Puis comme s’il n’avait pas assez de malheurs, la pluie se mis a tomber. Il s’abrita du mieux qu’il le pu sous les larges branches du sapin. Le pluie continua pendant plusieurs heures quand enfin elle cessa et que les rayons du soleil perça les nuages. Saukuriel c’était assoupi, le craquement d’une branche le réveilla en sursaut.
    -Désoler, dit une voix féminine, je ne voulais pas t’effrayer.
    Saukuriel ne compris pas les mots qui avait été prononcer, quoi qu’il identifia qu’il s’agissait d’un langage des elfes blancs. Ses compétente linguistiques se limitais a la langue drow et au peu la langue commune, s’elle-ci étant surtout utiliser a la surface de Féerûne. Il examina la femme qui se tenait devant lui. Elle était de taille moyenne, des cheveux châtain, un beau visage ovale, de grand yeux bleu en amande, elle ressemblait d’une elfe, mais on pouvait vite s’apercevoir qu’elle avait aussi du sang humain dans les veines, c’était une demi-elfe. Elle aussi observait la personne qui se trouvais devant elle. Les long cheveux de Saukuriel était emmêler, sa cotte de mail noir, quoi que neuve, semblait rouiller et usé par le temps car les métaux résistant utiliser par les elfes noirs étaient réduit en cendre par la lumière du soleil. Le jeune elfe avait l’allure d’un vagabond. Ayant pitié de lui, la femme enleva sa cape verte et la tendis a Saukuriel. Se demandant comment réagir, car c’était peut-être un piège, il fini par prendre la cape. Cela lui ferais au moins un vêtement chaud, car la surface était un endroit bien plus froid qu’Ombre-Terre. Puis le regardant dans les yeux, la jeune femme redit quelque phrase en elfique. La encore, Saukuriel n’y compris rien, il était maintenant un elfe doré, et ne parlait pas un mot de cet langue! Puis il ce décida a s’adresser a la femme en commun :
    -Laisse moi.
    -Qu’est-ce qui ne va pas?
    Elle semblait réellement inquiète pour lui. Il ne répondit pas.
    -Je dois me rendre au temple de Lathandre avant d’aller rejoindre un ami au Bras-Amical, tu veux venir avec moi? Lui proposa-t-elle.
    N’ayant plus rien a perdre il acepta.

    Durant qu’ils marchaient, la demi-elfe se présenta, elle se nommais Jaheira. Elle avait été élever par des druides après la mort tragique des ses parents, puis elle était devenu elle aussi une druidesse au service de Silvanus, le dieu des forêts.
    -Quel est ton nom?
    Que devais répondre Saukuriel? S’il lui disait son vrai nom, elle trouverait étrange qu’il porte un nom drow. Puis ne savant plus quoi faire, il répondit la première chose qui lui vint a l’esprit :
    -Je ne sais pas.
    -Tu ne sais pas ton nom? Mais que t’es-t-il arriver? Tu a reçu un coup sur la tête?
    -Heu… C’est possible.
    -Je peux peut-être essayer de te soigné, approche toit de moi, je vais prier Silvanus pour qu’il m’accorde ses pouvoirs de guérison.
    Saukuriel était mal a l’aise, son dieu allait-il révéler a Jaheira qu’il était un elfe noir? Le druidesse lanca le sort de soin.
    -Tu te sens mieux, lui demanda-t-elle.
    -Je ne ressent pas de différence.
    -Au moins j’aurais essayer, peut-être qu’Ormlyr pourra quelque chose pour toi.
    -Qui?
    -Ormlyr, c’est un prêtre de Lathandre.
    -Lathandre?
    -Tu as vraiment des troubles de mémoires, Lathandre est la déesse du printemps et du renouveau.
    Saukuriel commençait a se demander si suivre Jaheira était une bonne idée. Il n’avait aucune envie de rencontrer ce prêtre d’une déesse qu’il ne connaissait pas. Jusqu'à présent, la seul divinité qu’il avait connu était Loth, et il ne lui adressait pas tellement de prières.

    Le jeune drow aurait aimer avoir la paix durant le reste du voyage, mais tel ne fut pas le cas :
    -Il faudra te trouver un nom en attendant que ta mémoire te revienne.
    Saukuriel maudit tous les dieux de la surface même s’il ne savait pas leur nom.
    -Appelle moi comme tu veux.
    -Que dirais-tu de Dorian?
    -Parfais.
    -Regarde, nous sommes arriver au temple.

    L’édifice en question était un temple de taille modeste, il y avait plusieurs personnes qui discutaient a l’entrer avec un homme en habits de prête. Jaheira et son nouveau compagnon allèrent a la rencontre d’Ormlyr.

  5. #5
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 3


    Les deux compagnons, après leur passage au temple de Lathandre, firent halte a l’auberge du Jongleur Jovial à Bérégost. Assis a une petite ronde, ils dégustaient un bon repas. Jaheira s’était montrer généreuse avec Saukuriel jusqu'à présent, mais celui-ci, ne connaissant rien de l’amitié et de la générosité, se méfiait toujours. L’elfe doré tendis l’oreille pour entendre les autres conversations de la taverne. Il y avait un groupe d’hommes qui discutaient de stratégie pour attaquer une forteresse gnoll plus au sud. A les entendre, Saukuriel compris que les hommes étaient des paladins. C’est chevaliers vertueux, pleins de principes, franchement, il les trouvait méprisables. Mais la créature la plus abject de l’auberge selon le drow, était le nain barbu portant un heaume doré, assis seul a une table plus loin. Quand les regards de ces deux derniers se croisèrent, Saukuriel pris une expression de dégoût. Ce qui ne manqua pas d’insulté le nain :
    -Foutu oreilles pointus, fit le nain.
    Jaheira ne comprenant pas pourquoi le nain l’insultait elle est son compagnon, elle se tourna vers le nain :
    -Que nous voulez-vous? Lui demandat-elle.
    -Ce que je vous veux? Ce que j’aimerais, ça serait surtout de vous bottes vos petites vesse d’elfe!
    -Tas de selle sans cervelle, ajouta Saukuriel.
    -Quoi!?
    Le nain se leva et tira sa lourde hache.
    -Arrêter! Les supplia Jaheira.
    Trop tard, le jeune guerrier elfe avait déjà sortit ses épées et attaqua en premier. Le coup entama l’armure du nain, mais sans le blesser. Puis le nain leva sa hache pour frapper l’elfe, ce dernier eu juste le temps de croiser ses épées au devant de sa tête (car Saukuriel n’était pas très grand donc le nain avait la possibilité a l’atteindre au visage) pour paré le coup de hache. Sous le choque, le métal de des épées, sensibiliser par le soleil, éclata. Les deux épée furent réduit en miette. Notre jeune drow intrépide aurait probablement été décapiter par le nain, si les paladin n’avaient pas intervenu.

    L’aubergiste mis les trois faiseurs de troubles dehors. Le nain partit en marmonnant. Jaheira sermonna Saukuriel :
    -Qu’est-ce qui ta pris?
    -C’était un nain, se défendit le drow.
    -Ce n’est pas une raison, c’est une créature de la nature autant que les elfes!
    -Autant que les elfes noirs?
    Jaheira lui envoya un regard interrogateur. Il avait peut-être trop parler.
    -Les drows, commença-t-elle, sont des créatures maléfiques.
    -Pas plus que les nains.
    -Et bien pour dire cela, tu dois vraiment haïr les nains!
    Saukuriel remarqua que Jaheira semblait très choquer, alors il n’insista pas sur le sujet. Elle repris la paroles :
    -Allons cher le forgeron, tu as besoins d’une nouvelle arme, et d’une nouvelle armure aussi, celle-la est bien trop rouiller.
    -Je n’ai pas d’argent sur moi.
    -Sa va, je vais t’en prêter, tu me la rendra une autre fois.

    Il se rendirent donc a la forge, Jaheira acheta une nouvelles épées et une armure de cuir pour Saukuriel. Ils étaient sur le poins de partir de cher le forgeron, quand le nain arriva. Jaheira pris Dorian (alias Saukuriel) par le bras pour qu’il la suive hors de la forge avant que les ennuis recommence. De dehors, on pouvait entendre :
    -Pas moyen d’aller quelque par dans cet ville sans tomber sur des maudits elfes! Ils pourraient pas rester dans leur forêt!
    -Allons Kagain, calmer vous un peu!

    Les deux elfes quittèrent ensuite Berégost. Ils suivirent la route du nord. Durant le trajet, ils entendirent un bruit venir des buissons. Un loup surgit! Il allait les attaquer, quand Jaheira lui parla. Après un moment, l’animal ce calma, grogna un peu et retourna dans les bois.
    -Sa aurais été moins long de la tuer, fit remarquer Dorian.
    -Mais tu n’as donc aucun respect pour les créature de Silvanus?!
    -Je ne suis pas un adorateur de ton dieu.
    -Comment en es-tu sur, tu ne te rappelle même pas ton nom. Bon, aller, l’auberge du Brasamical n’est plus très loin.

    Jaheira ne dit plus rien durant tout le reste du voyage. Elle semblait en colère. Saukuriel lui, se demandait bien comment elle pouvait donné tant d’importance a un simple loup. Les elfes blanc était vraiment débiles, vivement qu’il trouves une solution pour retourner chez lui.


    Notes d’auteur : Vous pouvez m’envoyer vos commentaires sur ma fanfic a cet adresse e-mail : Red-Shiva@caramail.com J’apprécierais mieux que vous m’envoyer vos commentaire par e-mail plutôt que sur ce forum pour évité que les autres lecteur est a chercher les chapitres a travers des messages. Pour les joueurs de Baldur’s gate que sa intéresseraient, dans le jeu Saukuriel aurait les caractéristique suivante : Force 10, constitution 11, dextérité 18, intelligence 17, sagesse 12 et charisme 17.

  6. #6
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 4


    L’auberge du Brasamical n’était en rien comparable a celle de Berégost. Elle avait plusieurs étages, et était presque aussi grande qu’un château. La seul difficulté que Jaheira et Saukuriel eurent rencontrer pour ce rendre a la muraille du Brasamical, fut l’attaque de deux hobgobelins, Jaheira c’était révéler être une rude combattante, maniant son bâton et lançant des sorts druidiques tout a la fois. Saukuriel, lui, n’était vraiment, mais vraiment pas douer pour le combat au corps à corps. À l’intérieur de l’auberge, Jaheira reconnu son ami :
    -Gorion! S’écria-t-elle de joie.
    -Jaheira, ma belle amie, je suis content que l’on se retrouves, répondit l’homme avec autant d’enthousiasme.

    Saukuriel, rester à l’entrer de l’auberge les observa. L’ami de la demi-elfe était un humain, âgé d’une quarantaine d’années, sa courte barbe et ses cheveux étaient poivres et sels, il portait une robe de mage, un chapeau pointu et divers sacoches étaient accrocher a sa ceinture. Jaheira fit les présentation entre Gorion et Dorian(Saukuriel) et expliqua que ce dernier était amnésique. Gorion pris la parole :
    -Dorian pourrait venir séjournée quelques temps a Château-Suif, il y a une grande bibliothèque la-bas, en lisant des livres sur les elfes doré, peut-être ses souvenirs lui reviendront.
    -C’est une excellente idée, fit remarquer Jaheira, qu’est-ce que tu en pence Dorian?
    Une idée vint a l’esprit de Saukuriel :
    -Gorion, vous prenez des apprentis magiciens?
    -Habituellement non, répondit le mage.
    Voyant où l’elfe voulait en venir, Gorion rajouta :
    -Tu voudrais apprendre la magie?
    -Si vous me l’offrez, ironisa Saukuriel.
    -Je vais y réfléchir cet nuit, car nous allons dormir ici avant de partir pour Château-Suif.

    Les trois compagnons bavardèrent jusqu’au coucher du soleil, puis regagnèrent leur chambre respective. Saukuriel médita sur la situation, il allait profiter au maximum des connaissances de Gorion et de la Grande Bibliothèque donc il avait parler. Il verrait plus tard comment redevenir un drow.

    Jaheira aller frapper a la porte de la chambre de Gorion. Celui-ci l’invita a entrer.
    -J’espère que ça ne t’embête pas trop que Dorian vienne avec nous, dit la jeune femme.
    -À ce sujet, commença Gorion, que peux-tu me dire sur lui, j’ai l’impression qu’il chercher a cacher quelque chose et le fait qu’il désire apprendre la magie m’intrigue.
    -J’avoue qu’il est étrange, par divers actes, il m’a étonner pour un elfe doré.
    -Qu’a-t-il fait?
    -Pour commencer, il était en piteux état lorsque je l’ai trouver, puis il n’a pas répondu quand je lui ai parler en elfique, il ne connaissait rien de Lathandre, il a provoquer un combat avec un nain a Béregost, il n’aime pas les animaux, puis je le trouves bien jeune pour voyager seul en forêt, comme quant je l’ai trouver. Puis il ne dois pas avoir tellement plus de 20 ans, c’est encore un adolescent et pourtant face au nain avec lequel il c’est battu, je l’ai vu manier deux épées a la fois avec une dextérité étonnante.
    -Et bien tous ces éléments réunit démontrent qu’il ne dit pas toutes la vérité, mais peut-être a-t-il tout de même des problèmes avec sa famille ou quelque chose d’autre qui fait qu’il a du partir de cher lui.
    -Moi je suis prête a l’aidé s’il fait des effort pour mieux se comporter et respecter la nature. Vas-tu le prendre comme apprenti?
    -Je vais y réfléchir cet nuit.

    Saukuriel eu un sommeille agiter, il rêva de la mission rater a la tour et du visage du sorcier responsable de ses malheurs. Puis à l’aube Jaheira vint de le réveiller :
    -Debout, c’est le matin!
    -Laisse moi dormir.
    -Quoi?
    Puis Saukuriel réalisa qu’il venait de parler en drow, alors il se repris vite :
    -Mais le soleil n’a même encore lever!
    -Justement, si on ne veux pas arriver trop tard a Château-Suif, nous devons y aller tout de suite.

    Le pauvre dut donc se lever malgré sa fatigue. Il alla manger avec Jaheira et Gorion. Le mage pris la parole :
    -Je suis près a te prendre comme apprenti, mais il y a des conditions.
    -Je t’écoute, répondit l’elfe doré.
    -Pour commencer, tu me montera le respect que l’on doit a son maître. C’est compris?
    -Ben oui.
    -C’EST COMPRIS?
    -Oui maître.
    Devoir appeler cet homme maître était humiliant pour Saukuriel, car les drows considèrent les humains comme des êtres inférieurs.
    -Puis, continua Gorion, comme je t’hébergerais gratuitement, en retour tu devrais t’occuper de l’entretiens de la maison.
    -…Oui maître, soupira Saukuriel.
    -Surtout ne montre pas tout ton optimiste! Se moqua Jaheira en voyant que sont ami n’appréciait guerre les termes de l’entente.

    Quelques minutes plus tard, les trois compagnons prirent la route de Château-Suif sous un magnifique ciel bleu qui annonçait une bien belle journée. Ils arrivèrent a destination vers la fin de l’après-midi. La Grande Bibliothèque, le temple et les autres habitations étaient entourer par de hautes et solides murailles, garder par des gardes en armure d’argent. Le contenu de la bibliothèque devait être très important, et Saukuriel pourrait au moins se réjouir d’avoir accès a des sources d’informations non négligeables, ce qui sera un avantage face au autres drows quand il rentrerait à Ombre-Terre.

    Tandis que Jaheira se rendait a la bibliothèque pour aller chercher les documents pour lequel elle devait venir à Château-Suif, Gorion se fit une joie d’aller présenter Dorian à tout le monde et de lui faire visité l’endroit par la même occasion. Puis Jaheira dû repartir pour se rendre à Eauprofonde, la cité des splendeurs. Elle promis tout de même a ses amis juste avant son départ de revenir leur rendre visite prochainement.

    Quant a Saukuriel, c’était une nouvelle vie qui commançait pour lui.

  7. #7
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 5


    Cela faisait deux ans que Saukuriel habitait Château-Suif, il c’était tranquillement habituer à vire à la surface et de coexister avec des humains. Quoi que la plupart des villageois lui portait sur les nerfs. Par exemple, les jeunes adolescentes lui faisaient toutes les yeux doux. Il était vrai qu’il paraissait du même âge qu’elles et qu’il était très attirant, surtout pour les humaines, car dans le standard de des humains, les elfes étaient considérer comme étant inégalables en beauté, sans compter que Saukuriel était déjà considéré comme beau cher les elfes. Oui, il était très charismatique, et il en avait conscience. Il savait d’ailleurs comment tirer profit que cet qualité, car les gens se fit trop souvent aux apparences. Ils n’y avait pas que les filles qui l’énervait, le prêtre du temple d’Oghma était aussi tant qu’a lui un pauvre imbécile, comme tous les autres prêtres d’ailleurs. Sa haine envers ceux-ci devait être dû aux cruels prêtresses de Loth de sa ville natale. Puis les moines de la bibliothèque eux, il les considérait comme un peu moins pire. Quand au autres habitants de Château-Suif, bien eux, Saukuriel se foutait éperdument de leur existence misérable.

    Ses études en magie avançait bien, car il avait déjà appris certains sorts à Ombre-Terre. Donc, avec son intelligence, même si sa ne faisait pas très longtemps qu’il étudiait avec Gorion, il pouvait déjà lancer plusieurs sort de bas niveau et possédait quelques parchemin magie qu’il avait lui même recopier à partir de livres de sorts, et aussi quelque potions qu’il avait chiper au temple d’Oghma.

    Saukuriel se préparait pour aller a la Grande Bibliothèque, vêtu de sa cape, celle que Jaheira lui avait donné, d’une chemise blanche, d’un pantalon beige, de bottes de cuir et d’un chapeau a large rebord pour évité d’avoir le soleil dans les yeux car il ne l’appréciait toujours pas, il alla rejoindre son maître.

    Entrant dans la bibliothèque, l’elfe contourna la statut d’Arlando le sage, puis rejoint Gorion a une table près des étagères remplit de livres. Le mage apprit a son élèves une nouvelle formule magique.
    -J’ai des choses a faire, dit Gorion, je te laisse étudier ce sort.
    Puis il se leva et partit.

    Une adolescente vint s’asseoir près de Saukuriel :
    -Tiens tiens, dit-elle, tu apprends de nouveaux sorts chaque semaine on dirait, moi je me demande si tu ne ferais pas plutôt semblant de tous comprendre pour que Gorion de garde comme élève.
    -On t’as déjà dis que tu étais aussi charmante qu’un dridder?
    -Un quoi?
    Les dridders étaient d’affreux monstres hybrides moitié drow moitié araignée.
    -C’est une sorte de créature tout à fait a ton image, ricana Saukuriel.
    Voyant qu’il se payait sa tête, Debra s’éclipsa.

    Cette jeune femme, apprenti mage elle aussi, avait toujours été jalouse de Dorian. De son point de vu, c’est elle que Gorion, le meilleur sorcier de Château-Suif, aurait dû choisir comme apprentie. Mais non, il avait fallu que ce petit nouveau vienne tout gâcher. De plus il était si méprisant. Elle faisant tout pour lui créer des problèmes. C’est en arrivant cher son maître qu’elle s’aperçu qu’elle avait égarer sa petite sacoche d’or…Encore a la bibliothèque, Saukuriel venait de finir de compter ses quelques pièces d’or puis les remis dans leur bource.

    Quelqu’un mis sa main sur l’épaule de l’elfe doré :
    -Bonjour, sourit Jaheira.
    -Bonjour, répondit-il.
    -Je viend de rencontrer Gorion, il dit que tu fais de grand progrès.
    -C’est normal, je suis doué.
    -Tu aurais plutôt dû dire que c’est grâce aux enseignements de Gorion!
    -Oui, c’est aussi dû a ça, un peu.
    Jaheira soupira, son jeune ami pouvait se montrait tellement individualiste. Gorion arrivait a ce moment là.
    -Ton arriver tombe bien Jaheira, dit le sorcier, j’aurais un parchemin a envoyer à Perleflamme à Berégost et j’attend l’arriver de quelqu’un d’important, tu pourrais lui emporter?
    -Bien sur.
    -Et puis, continua l’homme, tu pourrais emmener Dorian avec toi, sa lui ferait prendre un peu l’air.
    -Pas de problème, répondit Jaheira.
    -J’ai pas tellement envi de voyager, protesta le drow.
    -Je n’ai jamais vu un elfe détester tant l’extérieur, commença Gorion, tu vas sortir un peu pour une fois.
    -Si je n’ai pas le choix, se résigna-t-il.

    Saukuriel prit quelques parchemins magiques et potions susceptibles de lui être utile et décida d’emporter aussi ses épées en cas où. Son maître lui remis un peu d’argent pour ses dépenses durant le court voyages, puis les deux elfes partirent pour Berégost.

    Arriver à la ville, ils se rendirent cher Perleflamme pour lui remettre le parchemin de Gorion. Pour les récompenser de leur service, Perleflamme invita les deux amis a prendre un vers a l’auberge de Feldpost, dans lequel les conversations allaient de bon train. Saukuriel en entendit une des plus intéressante.
    -Cela fait le troisième aventurier que nous n’avons pas revu, dit un homme.
    -Mais est-ce vrai qu’il y a un trésor de cacher dans cet grotte, demanda l’autre.
    -La rumeur dit qu’il y aurait plusieurs objets magiques, pour ma part je sais surtout qu’il y a des monstres la-dedans.

    Attirer par la possibilité d’obtenir des objets magiques, Saukuriel se leva et se dirigea vers les deux hommes.
    -Excuser-moi messires, dit le drow, mais il me semble vous avoir entendu parler d’un trésors magiques, auriez-vous la bonté de me révéler son emplacement.
    -Et bien, si tu veux réellement le savoir, c’est dans une grotte au nord du phare.
    -Ou se trouves ce phare?
    -Tout a l’ouest de la Côte des Épées, au sud de Châteaux-Suif, mais a ta place je n’irais pas, plusieurs hobgobelins et golems de chair rôdent dans ce coins.
    -Ce n’est pas quelques monstres qui vont m’arrêter.

    Saukuriel retourna a sa table et s’adressa a Jaheira :
    -Nous avons une chance fantastique, nous allons acquérir des objets de grande valeur.
    -J’ai entendu ce que vous vous êtes dit, commença la demi-elfe, saches que je trouves ton idées mauvaise.
    -Pourquoi?
    -Rien ne prouves qu’il y a vraiment un trésor là-bas, on n’iront pas dans cet grotte.
    -Et toi Perleflamme?
    -J’ai cru entendre qu’il y avait des golems de chair, répondit le mage, ces créatures sont particulièrement résistante a la magie, je ne serais d’aucune utilité en cas de combat, de toute façon, je n’ai pas le temps pour cela.
    -Tant pis, je me débrouillerais, conclu Saukuriel.
    -Tu n’y songe quand même pas, protesta Jaheira, nous devons retourné a Château-Suif. Puis Gorion serait contre cet idée.

    Mais le jeune apprentie magicien n’écoutait plus, il était préoccuper par la façon d’on il obtiendrait le trésor.

  8. #8
    Blue-Shiva Invités
    Mes cher lecteurs, j’aurais besoin d’un petit service, un site Internet serait à publier ma fic, mais trouve qu’il y a trop de fautes d’autographes et de grammaire, donc si l’un n’entre vous serais près à en faire la correction, je lui en serais très reconnaissante. Pour cela vous n’avez qu’à m’écrire à l’adresse suivante : Red-Shiva@caramail.com

    Merci

  9. #9
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 6


    Tandis que Jaheira rentrait à Château-Suif, non sans inquiétude pour Saukuriel, ce dernier explorait la ville de Berégost à la recherche d’un groupe d’aventurier, mais sans grand résultat, jusqu'à ce qu’il entre dans l’auberge du Magicien ardant.

    L’endroit était plutôt sale pour une auberge et ces clients semblaient sur leur gardes, comme s’ils avaient quelque chose à cacher. Ceux-ci dévisageaient Saukuriel, un voyous marmonna même : «Mais qu’est-ce qu’un putain d’elfe viens faire ici?» Le drow le foudroya du regard. Puis il s’adressa au serveur :
    -Je cherche des guerriers intéressés par l’aventure et les richesses…surtout par les richesses.
    Le voyous qui avait précédemment insulté Saukuriel lui fit signe d’approcher.
    -Mon p’tit d’elfe, je suis toujours intéresser par les richesses, alors dit m’en plus.

    Avant que l’homme ne puisse réagir, il se retrouva le cul par terre a côté de sa chaise après avoir reçu un sort de projectiles magique en pleine poitrine.
    -Non mais t’es malade! Cria l’homme.
    -C’est ce qui arrive quand on est impoli envers un mage, dit Saukuriel placide.
    -Pas de bagarre ici! Ordonna le serveur. Toi l’elfe, si tu cherches vraiment des aventuriers, va voir Kagain, son commerce est juste au nord de Feldpost, mais va foutre la selle ailleurs!

    L’apprenti magicien se rendit donc voir ce fameux Kagain, c’était étrange, mais ce nom lui rappelait quelqu’un, mais il n’aurait pu dire qui. En entrant à l’endroit indiquer par le serveur du Magicien ardant, il tomba sur le nain avec lequel il c’était battu lord de son premier séjour à Berégost.
    -Comme on se retrouve, dit Saukuriel.
    -Fait attention a toi petite selle, répondit le nain, il n’y a pas une bande de paladins près à te protéger cet fois.
    -Je suis venu voir Kagain, et je ne partirai pas avant de l’avoir rencontrer!
    -C’est moi Kagain, tu m’as vu, alors fou le camp!
    -Si un fabuleux trésor ne t’intéresses pas alors je m’en vais…
    -Attend un peu, tu m’intrigues toi là, de quoi parles-tu?
    -Du trésor cacher dans une grotte, mais je ne t’en dis pas plus avant d’avoir passer un accord.
    -Tu as des preuves de l’existence de ce trésor.
    -Oui, mentit l’elfe, j’ai rencontrer un homme qui a vu des hobgobelins le cacher.
    -Alors peut-être que tu pourrais me dire où il se trouves, et en échange tu recevras 10% de ce qu’il contient.
    -Pas question, nous séparerons en pars égales et je participe au voyage.
    -Pas question.
    -Tant pis…
    -Bon, ça va, j’ai présentement un mercenaire de disponible parmis mes hommes, tu auras une par de 33%.
    -50%.
    -Tête de mule! 40%, pas plus!
    -Marcher conclu.
    -Parfais. Korgan!
    -Quoi! Répondit une voix.
    -Amènes-toi, ordonna Kagain, on pars en mission!

    C’est alors qu’arriva un autre nain encore plus laid que l’autre et son allène empestait l’alcool. Il portait une lourde armure de plaque et une énorme hache de combat était accrocher à sa ceinture.
    -Voici mon cousin Korgan, commença Kagain, il a encore plus mauvais caractère que moi, alors je te conseille de pas trop l’emmerder.
    -Si tu m’énerve, je t’arracherai tes oreilles pointus! Déclara Korgan.
    -Hey, continua Kagain, tu ne le tus pas avant qu’on ai le trésor, c’est un ordre!
    -Ha zut, soupira l’autre guerrier nain.
    -Bon, tu vas maintenant bien vouloir nous dire où ce trouve le trésor?
    -Dans une grotte près d’un phare a l’ouest d’ici.
    -Parfais, je sais où c’est allons-y, ne faisons pas attendre notre butin!


    À la Grande Bibliothèque de Château-Suif, Gorion discutait avec son important invité.
    -Tiens voilà Jaheira, remarqua Gorion, mon apprenti dois être revenu lui aussi, vous verrez, il a un rare talent. Jaheira, Dorian est-il avec toi?
    -Non, répondit l’interpeller, il a décider de rester a Berégost pour une quête des plus insensé.
    -Et tu l’as laisser tout seul?
    -C’est un grand garçon, il va se débrouiller, il est intelligent, quand il s’aura rendu comte de la stupidité de son idée, il reviendra saint et sauf. De toutes façon je ne pouvais le forcer a revenir.
    -J’espère que tu as raison.
    -Je vais rester encore quelques jours, dit l’invité, car j’aimerais bien rencontrer ce fameux apprenti mon cher Gorion.


    Les deux nains et l’elfe arrivèrent près du phare à la nuit tomber. Les nains c’étaient révéler être de fort guerrier contre les monstres qu’ils avait rencontrer en cours de route, mais après le voyage qu’ils venait de parcourir, tous avais avait besoin de repos avant d’entreprendre leur quête du trésor.
    -Foutu forêt, j’en ai mare, se lamenta Korgan, comment vous faite pour passer toute votre vie en forêt vous les elfes?
    -Je n’aime pas les forêts, répondit Saukuriel.
    -Elle est bien bonne celle-là!
    -Voilà le phare, fit remarquer Kagain, allons demander aux paysans qui habitent à proximité de nous héberger pour la nuit.

    Il y avait deux maisons près du phare, Kagain cogna à la porte de l’une d’elle. Un homme vint ouvrir la porte, voyant les deux nains armés jusqu’au dents, il hésita à les laisser entrer. Saukuriel s’avança alors a la lumière pour que l’homme le voix bien et lui adressa la parole :
    -S’il vous plaie, nous avons besoin d’un abri pour la nuit, mes camarades ici présent, quoi que repoussants…
    -Hey! Protestèrent les nains.
    -…Ne sont pas dangereux, je vous demande humblement l’hospitalité.

    Devant l’elfe doré, le paysans accepta de les laisser entrer.

  10. #10
    Blue-Shiva Invités
    Mes cher lecteurs, jai une excellante nouvelle, j'ai trouver quelqu'un pour corriger mes fautes d'ortaugraphes. Je vais quand meme mettre les version original de mes chapitres (bourrer de fautes) sur ce forun pour que vous ayez la suit plus tot. Mais si vous désirer lire mes textes corrigés, aller a cet adresse: http://saukuriel.ifrance.com/

    Sur ce, voila la ''version originale'' du chapitre 7


    Chapitre 7


    Comme à chaque nuit, Saukuriel faisait d’affreux cauchemar : La mort de son frère, sa vis passé à Ombre-Terre, les coup de fouet infliger par les prêtresse de Loth dès son plus jeune âge, la peur constante d’être poignardé dans le dos, pourrait-il un jour dormir tranquille?


    -Mais sa grouille de hobgobelins ici, c’est pas possible! Hurla Korgan en tranchant en deux encore un autre monstre.

    Les paysans avaient conseillés de suivre le chemin au bord de la mer pour ce rendre à la grotte, c’était a croire que tous les hobgobelin de la Côte des Épées c’étaient donnés rendez-vous là. À tous moment on en voyait un avec son arc embusquer à la lisière de la forêt près a tirer ses flèches. Et ça, c’était sans compter les sirènes qui s’approchaient du rivage pour lancer des sorts aux trois aventuriers. Heureusement pour eux, les nains possédaient une résistance moyenne aux sort et Saukuriel avait garder sa résistance de drow à la magie même s’il était désormais un elfe doré.

    Les nains s’occupaient des hobgobelins avec leur haches et Saukuriel des sirènes avec ses sorts, le petit groupe avançait tranquillement. Il finirent par arriver au but, sur le long de la falaise, se voyait l’entrer d’une grotte souterraines. Courrant pour échapper au sorts néfastes des sirènes, les trois aventuriers avides de richesse entrèrent dans la grotte.

    Les lieux semblaient sécuritaires, mais les instincts de l’elfe noir présageait un danger. Le groupe se remit donc en marche, tous trois utilisant leur infra vision pour mieux ce déplacer dans la pénombre. À un embranchement, ils prirent le chemin de droite. Saukuriel eu la désagréable impression d’être suivit, il se retourna promptement pour surprendre son adversaire et en l’espace d’un instant il avait tiré ses épées.
    -Hey du calme, dit une voix masculine, je viens en ami.

    Les deux nains c’étaient eu aussi retourner pour constater qu’un des jeunes hommes habitant au phare les avait suivit.
    -Je veux vous aidez à trouver le trésor, dit l’humain.
    -Pas question qu’on partage le trésor avec toi, fit Korgan, un p’tit freluquet comme toi ne fera que nous ralentir et nous créer des ennuis.
    -Mais, s’expliqua le jeune homme, mon frère est entrer dans cet grotte et n’est jamais revenu, je veux vous aidez a trouver le trésor pour que plus personne ne meurt à cause de lui, car aucune richesse ne peut valoir un vie.
    Saukuriel eu un rire méprisant :
    -Sa c’est la chose la plus stupide que j’ai entendu!
    Même les nains furent surpris par la réaction et les paroles du drow.
    -Écoute petit, dit doucement Kagain, et si tu allais surveiller l’entrer de la grotte, pour s’assurer que les hobgobelins ne nous suivent pas?
    -Mais, protesta l’humain, c’est que…
    -Tu dégages ou je t’arrache la tête! Hurla Korgan.
    -L’odeur du sang pourrais attirer les monstres, fit remarquer l’elfe, il vaudrait mieux l’assommer et une fois inconscient l’amener avec nous.
    -Pourquoi l’amener avec nous? Demanda Kagain.
    -Pour le donner à bouffer au premier golem venu et pouvoir continuer notre chemin sans problèmes.
    -Ce p’tit elfe commence à me plaire! S’exclama Korgan.

    Finalement, le jeune homme décida qu’aller surveiller l’entrer de la grotte, était le mieux qu’il pouvait faire. Durant ce temps dans la caverne, les compagnons avaient fort à faire avec un golem de chair. Le grand humanoïde essayait de frapper les nains, tandis que ceux-ci lui tailladaient les jambes avec leur hache. Saukuriel lança un sortilège sur le monstre, mais ce n’eu aucun effet. L’elfe décida donc d’utiliser un sort de protection sur lui-même, et dégainant ses épées, il se joignit à la bataille.

    La lutte fini, Korgan s’assit par terre, il était étourdi, car le golem l’avait a plusieurs reprise frapper sur la tête. Il enleva son heaume tout cabossé.
    -Et selle, mon casque est foutu!
    -Continuons d’avancer, ordonna Saukuriel, j’ai l’impression qu’il y a encore d’autre golem ici.
    -Ouais, ouais, dit Korgan septique.

    Alors les aventuriers continuèrent leur exploration, jusqu’à ce qui arrivent à un fragile pont en bois à moitié pourri.
    -Ça a pas l’aire très solide, remarqua Kagain, l’elfe passe donc en premier.
    -J’y vais, accepta Saukuriel.
    Il traversa une partie du pont, puis revint sur ces pas.
    -Qu’est-ce qu’il y a? demanda Korgan, pourquoi tu reviens?
    -J’ai besoin du sac mes amis, explique le drow, j’ai aperçu le trésor de l’autre coté du pont.

    Saukuriel repartit traverser le pont. Les objets magiques luisaient d'une aura violette aux yeux de l'elfe. Il les mis en vitesse dans le sac. Puis il décida de s’aventurer un peu plus loin pour y découvrir peut-être d’autres richesses. Il vit trois golems de chair, mais ceux-ci ne le remarquèrent pas, car sans les nains, le drow se déplaçait très silencieusement. Il arriva finalement a un embranchement, en analysant bien, il s’aperçu qu’il était revenu a l’entrer de la grotte ! Les deux chemins de l’embranchement menaient donc tous deux au trésor. Il devait aller retrouver les nains… Et pourquoi de pas foutre le camp avec le trésor ? Cet idée plaisait a l’elfe, qui décida donc de repartir tout simplement. Il tomba sur le jeune homme qui les attendait à la sortit.
    -Où sont vos compagnons ? demanda-t-il.
    -Ils sont probablement mort ! mentit Saukuriel. Nous devons vites partir d’ici, il y a une dizaine de golems à mes trousses !
    -10 golems ! Vite courront !

    Ils détallèrent tous deux comme des lapins. À mi-chemin, l’elfe s’arrêta, satisfait de la tournure des évènements. Le jeune homme s’approcha de lui :
    -Pourquoi tu t’arrête ? demanda-t-il inquiet. Tu es blessé ?
    -Non, répondit l’autre, mais il faudrait que tu me rendes un service, c’est important.
    -Quoi ?
    -Si tu revois les nains, il faudrait que tu évites de leur dire que tu m’as revus.
    -Pourquoi ?
    -Ils pourraient mal prendre le fait que je me sois enfuit et vouloir me tuer.
    -Mais ils tueraient leur compagnon ?
    -C’est que le compagnon en question a décider de filer avec le trésor.
    -Tu l’as trouver !? C’est formidable, plus personne n’ira risquer sa vie dans cet foutu grotte. Il faut le dire à tous le monde !
    -Attend que les nains soient partie avant de l’annoncer.
    -Mais…
    -En échange je te donne un objet magique de grande valeur et je te laisse la vie sauve !

    Le jeune homme d’avait pas particulièrement peur de l’elfe doré, car même fâché, Saukuriel n’était pas vraiment intimidant vu sa petite taille. Plus pour lui rendre service qu’autre chose, car il avait bon cœur, l’humain accepta l’accord du drow. Ce dernier lui remis donc une cape magique. Le reste du butin valait le déplacement : divers potions, une baguette d’éclair et un livres magique.


    Saukuriel alla ranger ses objets magiques dans sa chambre. Il allait sortir de la maison quand Jaheira et Gorion arrivèrent avec leur invité. L’individu en question était un homme mince, il portait une robe de mage rouge et un chapeau pointu, sa longue barbe était blanche comme neige et il fumait une pipe. Puis son visage lui rappela quelqu’un… C’était le sorcier que lui et son frère avaient essayer de voler ! Saukuriel resta mal, Gorion s’en aperçu :
    -Ça ne va pas ? demanda Gorion.
    -Non, tous va bien maître. Répondit l’apprenti magicien.
    Le drow souhaitait que l’autre mage ne l’ai pas reconnu.
    -Comme on se retrouve, dit l’ami de Gorion.
    -Vous vous connaissez ? les questionna Jaheira.
    -Non, il doit me prendre pour un autre, déclara l’elfe.
    -Il est amnésique, expliqua Gorion.
    -Vous pourriez me laissez seul avec lui ? leur demanda le vieux mage.
    -Si vous voulez, répondit Gorion.

    Une fois seul avec l’inconnu, Saukuriel s’attendait à ce qu’il essais de le tuer, mais il ne fit pas.
    -Je ne m’entendais pas à ce que tu te débrouille aussi bien, commença le sorcier, Gorion et Jaheira ne sont au courant de rien alors.
    -Ne leur dit rien !
    -Gorion est mon ami depuis longtemps et j’estime qu’il a le droit de savoir qui il a réellement comme apprenti. Et ce n’est pas toi qui m’en empêchera, sais-tu seulement qui je suis ?
    -Non.
    -Je suis Elminster de Valombre.

    Saukuriel réalisa alors qu’il avait a faire au plus grand archimage de Féerûne. Il vit Elminster ouvrir la porte et faire signe à Gorion et à Jaheira d’entrer. D’où venait le drow, quand on découvrait un traître, il était torturé à mort, allait-t-on lui réserver un sort similaire ?
    -J’ai fait la rencontre de votre ami il y a deux ans, raconta l’archimage, lui et un autre elfe noir étaient venu pour me voler dans une de mes tours secrètes.
    -Que voulez-vous dire par lui et un autre elfe noir ? demanda Jaheira.
    -Cela veux dire, expliqua Elminster, que celui que vous connaissez par le nom de Dorian, est un elfe noir à qui j’ai lancer un sort de métamorphose.
    -C’est un drow ?! s’exclama Jaheira.
    -Je me doutais bien de quelque chose, avoua Gorion, mais pas à ça !
    -Je vais partir si c’est ce que vous voulez, dit l’elfe.
    -Dis-moi d’abord, demanda Gorion, si tu avais l’intention de nuire à quiconque à la surface de Féerûne avec la magie que je t’enseignais.
    -Non, répondit honnêtement le drow.
    -Alors tu peux rester mon apprenti.
    -…Vous d’avez pas l’intention de me tuer ?
    -Bien sur que non !
    -Quel est nom vrai nom ? demanda Jaheira à l’elfe noir.
    -Saukuriel Kerra’zal, mais il faudrait mieux que vous m’appeliez encore Dorian.
    -Mais évidament, dit Jaheira sur un ton un peu méprisant, si vous permetter, j’ai à faire ailleurs.
    Et elle sortit.
    -Elminster, combien de temps durera ton sortilège de métamorphose ? le questionna Gorion.
    -Sur un humain il durerait toujours, sur un drow, c’est difficile à dire, je ne l’avais jamais tester sur un elfe noir auparavant.

    Saukuriel fut surpris par la réactionnde Gorion et d’Elminster, ils le laissait vivre même en sachant qui il était. Même plus, Gorion continuerait à lui apprendre la magie ! Tant qu’à Jaheira, elle s’était montrer méprisante et choqué envers lui, mais qu’elle importance ? Elle n’était qu’une bâtarde moitié humaine et moitié elfe après tout ! Mais alors, pourquoi l’idée de perde l’amitié de la demi-elfe lui faisait-il quelque chose ?

  11. #11
    Blue-Shiva Invités
    Chapitre 8


    Un an après que le secret de Saukuriel soit découvert, tout était sensiblement revenu à la normal. Le fait qu’il soit un drow d’avait pas vraiment l’air de déranger Gorion, mais c’était plus le fait de lui avoir mentit qui avait rendu le mage méfiant pendent les dernier mois. Quand à Jaheira, elle était partit en même temps qu’Elminster et n’avait pas redonner signe de vie, mais il n’y avait d’inquiétant à cela, car elle avait l’habitude de disparaître dans la nature pour des durer de temps plus ou moins longue, quoi que cette fois ça faisait plus longtemps que les autres. Quand à Korgan et à Kagain, l’elfe n’était pas vraiment intéresser à savoir. Son seul regret d’avoir laisser planté là les nains, c’est qu’il devrait se trouver de nouveaux alliés pour ses prochaines rechercher de trésors. Car justement, il avait entendu parler d’un endoit appeler La tour de Durlag, et il avait bien l’intention d’y aller après s’être trouver un nouveau groupe d’aventuriers. Par où commencer son recrutement? Sûrement pas à Berégost en tout cas. Puis il décida de tanté sa chance du côté du Bras Amical. L’apprenti magicien demanda donc congé à son maître, celui-ci hésita, mais fini par accepter.

    Saukuriel partit donc pour l’auberge du Bras Amical. L’elfe tomba sur des loups à plusieurs reprises, il détestait vraiment ces animaux, car ces bête étaient des créatures sournoises et féroces, qui lui pourrissait le voyage. Mais au moins il devait admettre que les loups avait plus de classe que les Xvart et les grouilleux, qui eux, étaient des plus pitoyables.

    Arriver à destination, le drow entra dans l’auberge avec l’espoir d’y rencontrer quelques aventuriers intrépides, et si possible, autre que des paladins vertueux. Mais l’endroit habituellement très fréquenter était pratiquement désert.

    Saukuriel d’assis à une table et quand la serveuse vint prendre sa commande, il lui demanda pourquoi il y avait si peu de gens aujourd’hui à l’auberge.
    -Tout le monde est allé au festival de Nashkel qui va commencer dans quelques jours, lui expliqua la jeune blonde.
    Quelqu’un s’approcha alors de Saukuriel pour lui parler :
    -Je suis à la recherche d’un compagnon de route pour aller au festival, tu aimerais que l’on fasse le voyage ensemble?

    Le drow ne s’attendait pas à ce que quelqu’un lui fasse une offre qui puisse tomber aussi bien. Il pourrait sans doute rencontrer plusieurs autres aventuriers au festival de Nashkel. Souriant, il se tourna vers l’inconnu et perdit son sourire, celui qui se tenait devant lui était un elfe des bois! Les drow haïssaient toutes les autres race d’elfe, et Saukuriel n’avait aucunement envie de voyager avec l’un d’eux. Quoi qu’il pouvait bien le suivre jusqu’au festival et lui fausser compagnie une fois arriver.
    -Je serais heureux de voyager avec toi, mentit Saukuriel, mais nous devrons évité Berégost.
    -Pourquoi? demanda l’elfe des bois.
    -Disons qu’il y a des gens là bas que je préfèrerais évité.
    -Je comprend cela, moi aussi j’ai déjà eu quelque problème avec l’autorité. Nous pourrions passer par le bois de Valpeld, puis en allant plein sud, nous arriverions directement au festival.
    -C’est entendu, et tu es?
    -Je m’appelle Coran, archers et chasseur de monstres et toi?
    -Dorian, archimage.
    -Un archimage? Tu en es sur?
    -Apprenti mage alors.
    -Ça me parrais plus logique, tu es bien trop jeune pour être un grand magicien!
    -Gardes tes insultes pour toi!
    -Je ne voulais pas t’insulter, à les elfes dorés!

    Là, Saukuriel se sentit très insulté. Lui comparer a un elfe doré? Beurk! Mais il fit semblant de rien et invita Coran à s’asseoir avec lui pour boire un ver avant de partir.

    Ils sortirent ensuite et allèrent vers l’est pour rejoindre le bois de Valpeld. Comme la nuit tombait, les deux elfes décidèrent de s’arrêter. Devant le feu de camp, Coran entama la conversation :
    -Je suis originaire de la Forêt de Téthir, je suis partit de cher moi pour aller à Badur’s Gate quand j’avais a peine 50 ans. Sa fait maintenant une dizaine d’année que le duc et d’autres dirigeants emploie mes service comme chasseur de monstres pour éliminer la vermine qui menace les villes. Et toi?
    -Sa ne te regardes pas.
    -Bon, si tu préfères ne rien me dire, je respecte cela.

    Un silence pesant s’installa alors, lorsque Saukuriel, grâce à son infra vision, aperçu une source de chaleur luire d’une aura rouge à quelques mètres d’eux. Il fit signe à Coran de regarder sur sa droite, ce dernier banda son arc. Il se préparait à décocher une flèche, quand la créature s’écria :
    -S’il vous plait, ne me tuer pas, je ne vous veux aucun mal!

    C’était une douce et mélodieuse voix de femme qui venait de se faire entendre. Courtois, Coran invita la dame a les rejoindre. En la voyant à la lueur du feu, il pointa de nouveau son arc vers elle tandis que Saukuriel préparait un sort. La femme qui ce tenait devant eux était une elfe noire! Puis son regard croisa celui de Saukuriel, il pu y lire un grand désespoir, ce même désespoir qu’il avait si souvent lui-même ressentit…
    -Qu’est-ce que tu fais ici? Demanda l’elfe doré sans réfléchir.
    -Ne lui parle pas, dit Coran, c’est un être démoniaque! Elle ne mérite pas de vivre!
    -Puisque je vous dis que je ne vous veux aucun mal, répéta la drow.

    Ne faisant guerre attention au commentaire de Coran, Saukuriel reposa sa question, puis la femme répondu :
    -J’ai quitter ma ville natale, Menzoberranzan, et j’ai décider de vire à la surface plutôt qu’à Ombre-Terre. Mais jusqu’à présent, tout le monde semble vouloir me tuer.
    -Tu es prêtresse de Loth? la questionna l’apprenti magicien.
    -J’ai renié Loth et je sers désormais Shar, la déesse des ténèbres.
    -Et tu es une bonne guérisseuse?
    -Mais où veux-tu en venir?! Les interrompit Coran.
    -Elle pourait venir avec nous, proposa Saukuriel.
    -C’est vrai? S’émerveilla la femme elfe.
    -Non! Protesta Coran.
    -Laissons-la venir avec nous, dit Saukuriel, elle pourrait nous être utile.
    -Mais…
    -Bienvenu parmis nous ma dame, je me nomme Dorian et lui c’est Coran. Auriez-vous la bonté de nous dire votre nom?
    -Viconia.

    La femelle drow pétillait de joie, c’était la première fois qu’un habitant de la surface l’acceptait! Même s’il s’agissait de méprisables elfes blanc, elle était heureuse. L’elfe des bois ne se sentait pas à l’aise en sa présence et regrettait de ne pas lui avoir tirer une flèche dans le cœur quand il en avait l’occasion. L’elfe doré lui, était contant d’avoir trouver une personne au talent de guérisseur qui pourrait l’accompagner à la fameuse Tour de Durlag.

  12. #12
    Blue-Shiva Invités
    Suite à des précieux commentaire sur le chapitre 9, j'ai apporter des modifications pour qu'il soit plus interessant:


    Chapitre 9


    Le voyage de Valpeld à Nashkel se fit sans problème majeure. Quoi qu’il y avait une certaine tension entre Viconia et Coran. L’elfe des bois détestait particulièrement quand Saukuriel et Viconia discutaient dans la langue drow, car il ne comprenait pas ce qu’ils ce disaient, et avait toujours l’impression que la prêtresse préparait quelque chose contre lui. De son côté, Viconia commença à apprécier Saukuriel, même s’elle le prenait pour un elfe doré, par contre, elle se serait bien passé de Coran. Quoi que, tant qu’il ne lui causerait pas de problèmes, elle éviterait de l’étriper. Elle désirait être accepter par les peuples de la surface après tout, et non tuer quiconque pour un regard de travers. Saukuriel, lui, trouvait Viconia de son goût, de beau yeux rosés, un visage fin, encadré par une abondante chevelure blanche au reflet argenté et une taille mince et sensuelle sous une légère cotte de maille, il la trouvait magnifique.

    En vu de Nashkel, Viconia mis sa capuche pour que les gens ne puisse voir son visage d’un noir d’ébène.
    -Allons-nous directement au festival? Demanda Coran, où passons-nous d’abord par la ville pour faire une petite pause à l’auberge? Quoi qu’avec Viconia, je ne suis pas certains que ce soit une bonne idée.
    -Allons d’abord au festival, proposa Saukuriel, nous verrons comment les gens réagisse envers Viconia, ensuite si tout ce passe bien, nous nous rentrons à l’auberge.
    -C’est d’accord, accepta Coran, moi je dois aller voir les marchants pour m’acheter de nouvelles armes, on se retrouve exactement à cet endroit dans deux heures.

    Puis le guerrier partit en direction des kiosques. Les deux autres elfes entrèrent sous une grande tente. Il y avait beaucoup de monde, et les gens semblaient impatients. Saukuriel demanda à un paysan ce qui se passait, l’homme lui répondit :
    -La pièce de théâtre va bientôt commencer, elle est très populaire et c’est la première fois qu’elle viend à Nashkel.

    Le jeune sorcier n’avait que faire d’une pièce de théâtre, mais Viconia semblait intéresser. Vu son manque de méfiance envers les peuples de la surface, Saukuriel préférait rester avec elle en cas où. Puis les comédiens rentrèrent en scène. Dans la pièce, il était question d’amour, de trahison et vengeance. Viconia, avait plus l’aire d’analyser les acteurs, que de réellement s’intéresser à l’histoire. Une fois le spectacle fini, tous les gens se levèrent pour applaudir. Puis une des actrices, une dénommer Raelis Shai, annonça qu’il y aurait des festivités sous la tente ce soir. Viconia, voulant toujours en apprendre plus sur les coutumes des peuples de la surface, demanda à son compagnon de rester. Mais Saukuriel en avait assez, il était venu pour recruter des aventuriers, pas pour se divertir. D’un autre côté, il ne voulait pas risquer de perdre sa prêtresse parce qu’on aurait découvert son identité. Viconia le rassura :
    -Si on me découvre, je dirai que je me suis déguiser pour le festival. Revenez me chercher quand vous serez près à partir.

    Ce n’était pas une mauvaise idée. Saukuriel laissa donc Viconia, car il n’avait pas l’intention de passer la soirée à bavarder. Quoique avec ses nouveaux compagnons, il pourrait s’aventurer à la Tour de Durlag, trouver encore un ou deux guerriers serait encore mieux. L’elfe doré n’avait pas vraiment le temps de visiter le reste du festival, car il devait aller retrouver Coran. Il le retrouva au lieu de rendez-vous. Ne voyant pas la prêtresse revenir avec le jeune mage, l’elfe des bois questionna compagnon :
    -Viconia n’est pas avec toi?
    -Non, elle a décider de rester pour participer à une petite fête, on passera la reprendre plus tard.
    -Pourquoi ne pas la laisser-là, elle devrait réussir à ce débrouiller.
    -Non, on va avoir besoin d’elle.
    -Mais pourquoi aurait-on besoin d’une elfe noire!? Sa seul envie doit être de nous poignarder dans le dos!
    -Parce que je vais avoir besoin de personnes pour une quête.
    -À oui, mais quel quête?

    Saukuriel expliqua son projet. Coran, qui appréciait bien l’or lui aussi, donna son accord pour le suivre. Puis les deux elfes allèrent au village de Nashkel. En passant devant le temple de Heaum, Saukuriel regarda s’il ne voyait pas un quelconque guerrier à recruter, mais ce ne fut pas le cas, quand un beuglement provenant du temple retentit :
    -Quoi!? Mais vous vous fouter de ma gueule? Le prix de vos potions est exorbitant, c’est du vol! Quel sorte de prêtre êtes-vous pour oser abuser ainsi les gens?!
    -Sortez immédiatement d’ici! S’écria une autre personne.

    Un guerrier extrêmement furieux sortit du temple. Quoique Saukuriel estima qu’il pouvait être dangereux d’aller a sa encontre, il se dirigea vers lui et lança :
    -Bonjour Kagain, comment de portes-tu?
    -Toi mon espèce de sale ¤¢£±\!»/$%?&, je vais te découper en rondelles!!!

    Les gardes du points enflammer accoutrèrent voir ce qui ce passait, car c’était de leur devoir de faire respecter la paix et l’ordre, surtout durant le temps du festival. Ils s’interposèrent donc entre le nain et l’elfe.
    -Que ce passe-t-il ici! Demanda le capitaine de la garde.
    -Cet espèce d’enfoiré ma escroquer! Accusa le nain.
    -Comment cela? Le questionna l’homme. Il vous a volé?
    -Non, mais…
    -Alors aller faire une plainte au autorité si vous le désirer, mais ne déranger pas l’ordre publique, sinon nous vous mettrons au arrêt, maintenant circuler!

    Le nain se calma (un peu), puis les gardes partirent. Saukuriel, désirant encore avoir Kagain comme compagnon même s’il était un nain, car ces compétences de guerrier étaient excellentes, retenta sa chance :
    -Je suis vraiment contant de te revoir Kagain, mentit-il, j’espérais qu’il ne te soir rien arriver dans la grotte après que j’eu du fuir pour éviter la mort.
    -Qu’est-ce que tu as fais du trésor!?
    -J’ai du l’abandonner près de la sortit de la grotte dans ma course pour pouvoir me sauver, ensuite je sais que c’était lâche, mais je n’ai pas osé revenir, je suis retourner cher moi.
    -Je ne te croix pas! Si ton histoire est vrai, comment ce fait-il que nous n’avons pas trouver le trésor en ressortant?
    -C’est peut-être le jeune humain qui était là qui la pris? Je me rappelle l’avoir vu en sortant.
    -Bordel! C’est bien trop vrai! Quand je suis retourner au phare avec Korgan, j’ai vu ce jeune crétin se balader avec une nouvelle cape qui semblait bien plus coûteuse que tous ce qu’il pouvait ce permettre! Quand je lui mettrais la main dessus celui-là!…
    -Pour l’heure, mon ami, dit Saukuriel sarcastique, je cherche de rudes combattants pour aller à la Tour de Durlag, cela t’intéresserait-il?
    -J’ai entendu parler de cette tour, je sais où elle se trouve, j’y ai déjà en envoyer certains des mercenaire que j’emplois, et ils n’en sont jamais revenu, pourtant ils étaient de fort guerriers, je refuse de m’aventurer là-bas! De plus il y a d’autres endroits où on peut se faire de l’argent.
    -J’ignorais que les nains pouvaient être aussi poltrons.
    -Quoi!? Mais tu vas voir! Si tu croix que je suis un peureux, je vais te prouver le contraire! Je vais aller a cet tour, et durant que je combattrai fièrement, toi tu te sauveras en courant!
    -Parfais! J’ai justement au guérisseuse qui est rester au festival et l’autre que tu vois-là pour nous aider.
    -Encore un autre elfe.
    -Attend d’avoir rencontre notre prêtresse!
    -Quoi? Qu’est-ce qu’elle a?
    -Non rien oublis ça, allons nous reposer à l’auberge. Nous avons une tour explorer demain.

    Puis ils allèrent se ravitailler à la petite, mais chaleureuse auberge de Nashkel. Coran et Kagain firent connaissance et se haïr aussitôt, malgré cela, jusqu’à présent tout allait bien dans le plan de Saukuriel. Mais le destin en décida autrement, des cris de panique résonnèrent soudain dans tout le village. Tout les gens présents dans l’auberge sortirent voir ce qui ce passait. Coran s’informa à une femme visiblement affolée :
    -Il y a des orcs qui attaquent le festival! Cria-t-elle.
    Un soldat passa à côté des trois aventuriers et leur ordonna de venir les aider à combattre. En temps normal Saukuriel s’aurait défilé, mais il avait besoin de Viconia et elle avait peut-être de graves ennuis. L’elfe doré partit vers l’est pour ce rendre sur les lieux de l’attaque des orcs, tandis que Coran et Kagain courrait derrière lui pour réussir à le suivre.

    Arriver sur place, il y avait des dizaines d’orcs qui saccageaient tous aur leur passage et enlevaient des femmes pour les amenés avec eux.
    -Viconia! Cria Saukuriel, Viconia! Pourvu qu’elle n’est pas été kidnapper!
    -Attention, l’avertit Coran, des orcs arrivent vers nous!

    Le combat s’engagea. Une des créatures hideuses voulu se jeter sur Saukuriel, mais Coran l’abattit d’une flèche entre les deux yeux. Le jeune mage utilisa ensuite sa baguette magique pour foudroyer ses ennemis. L’un d’eux esquiva une éclair magique et se tourna vers Saukuriel en agitant sa massue, l’éclaire rebondi contre un arbre et atteint l’orc dans le dos, le tuant sur le coup. Kagain, étant qu’à lui été comme d’habitude une vrai machine à tuer, donnais des coups de hache fatales à ses ennemis avec un malin plaisir. Bientôt il ne resta plus rien du merveilleux festival.

  13. #13
    Blue-Shiva Invités
    J’ai décider de ne plus poster mes textes sur ce forim, pour suivre mon histoire vous n’avez qu’a aller sur mon site : http://www.ifrance.com/saukuriel/
    Attention, certains chapitre ont été combiner ensemble après leur correction, par exemple, le prologue et le chapitre 1 ont été mis ensembles et pareille pour les autres.

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230