Voilà je le lance, je poste l'histoire des mes Beuglards pour que tout ceux qui ne visitent pas mon site régulièrement puisse profiter de cette histoire.
Je poste le début, si vous aimez dites moi je mettrai la suite. :!!!: Attention c'est pas un truc sérieux, c'est plutot Naheulbeukien. :!!!:
Pour mieux comprendre m'histoire allez sur le site des beuglards et consultez la mythologie du monde et les fiches des personnages.
Chapitre 0: Le prélude ou le commencement, ben en c'est le début quoi!!!

Il y a quelques années, 2 demi-elfes (ou demi-humains) Hethan, un rôdeur un peu benêt, et Aramil, un guerrier un peu bourrin, partirent en quête pour retrouver Morfin (Cheveux Noirs en Tengwar) sœur d'Aramil et fiancée d'Hethan qui avait disparu après le massacre de sa famille par des Dragons.(voir les pages d'Aramil et Hethan)

Et en même temps, dans une autre région d'Athariand, Duorok, un prêtre de Poséidon, et son jeune intello de frère Alfadir, un ensorceleur, partirent à la recherche de leur mère qu'ils n'avaient pas revu depuis que eux et leur père s'étaient enfui du centre de reproduction des Elfes Noirs qui voulaient leur armée de guerrier mi-orc/mi-elfe d'où ils étaient issus.(voir la page des frères Naïlo)

Aramil et Hethan cherchaient la moindre piste pouvant conduire à des Dragons et cela les mena à une bourgade au pied du Mont de la Vapeur, un volcan non actif à cause d'une rivière qui se jette dans sa cheminée par une grotte au pied du volcan.

Dans cette bourgade, ils apprirent que des jeunes femmes travaillants à la taverne du village comme serveuses-animatrices avaient été enlevé et qu'on avait retrouvé des écailles qui semblaient appartenir à un dragon rouge. Ils acceptèrent alors d'apporter leur aide aux habitants pour retrouver les jeunes femmes. Mais ils n'étaient que deux et auraient eux peu de chance de vaincre un dragon, surtout Hethan, si ils n'avaient pas rencontrer dans la taverne, "L'auberge du Troll Farci", le puissant Duorok et le moins puissant Alfadir. Malgré les préjugés que chacune des races pouvaient avoir l'une envers l'autre, ils finirent par s'entendre et décidèrent de partir à l'aventure ensemble après s'être expliquer le but de leurs quêtes respectives. Et ils passèrent la soirée à festoyer à la taverne particulièrement bruyamment d'ailleurs, alors le patron les fit jeter dehors en criant " Allez vous-en bande de beuglards et ne revenez pas traîner dans le coin!". C'est pourquoi, malgré la gueule de bois qu'ils avaient le lendemain matin, ils choisirent le nom de Beuglards du Coin ou Beuglards Malouins as you feel Baby !



Chapitre 1: La première quête, avec des nouveaux amis et le mont de la Vapeur (non Alfadir ce n'est pas un sauna).

La compagnie était formée, et elle pouvait partir à l'aventure. Ils devaient donc partir sauver des jeunes femmes prisonnières d'un dragon, assez classique comme quête se dirent-ils. Ils se mirent en route vers l'endroit de la présume tanière du Dragon, Le sommet du Volcan.

Durant leur ascension sur le sentier escarpé qui menait au sommet, ils découvrirent des ruines de trous à Hobbit que les habitants avaient probablement abandonné en voyant le Dragon, trouillards comme ils sont fit remarquer Duorok et Aramil approuva. Dans les ruines ils ne trouvèrent rien d'intéressant mais ils furent attaqués par une horde de "ces abrutis de gobelins", comme dirait Duorok, qu'ils écrasèrent sans trop de mal. Après cet incident mineur, ils arrivèrent finalement au sommet du Volcan et à leur grande surprise, sur une gigantesque colonne rocheuse au milieu du cratère du Volcan se trouvait un château sombre et effrayant qu'on apercevait à travers la vapeur qui sortait du cratère.



Ils traversèrent le pont qui menait au château et qui surplombait un vide assez inquiétant surtout pour le petit Alfadir et le encore plus petit Hethan qui étaient facilement impressionnables. Ils ouvrirent la lourde porte du château et ils arrivèrent dans le hall d'entrée ce qui semblait assez logique mais bon. Il y avait plusieurs voies possibles, un escalier en face d'eux qui montait, une petite porte sur la gauche et un escalier qui descendait sur leur droite. Instinctivement ils prirent l'escalier de droite qui les mena dans les geôles du donjon. Ils s'attendaient à rencontrer les jeunes femmes et leurs gardiens mais il y avait seulement 2 prisonniers et personne pour les garder.

Aramil les interrogea et il appris que l'un des 2 hommes, un elfe noir prêtre d'Odin du nom de Morgoth Sianodel, avait été capturé en tentant de récupérer une épée magique dans le trésor du dragon. L'autre était un roublard humain nommé Arthas Gemmas qui était venu pour tuer des orcs et piller le trésor mais il ignorait la présence du dragon et il remercia Odin de lui avoir permit de se faire capturer plutôt que d'avoir été massacré par la dragon.

Morgoth et Arthas se joignirent à la Compagnie des Beuglards du Coin. Les Beuglards retournèrent dans le hall et ils prirent le grand escalier car c'était la bonne route selon leurs nouveaux compagnons. Ils arrivèrent à un intersection où 4 choix s'offraient à eux, ils prirent une décision de groupe mais Arthas n'était pas d'accord car ils avaient choisi la direction de l'elfe, mais finalement après les vifs conseils de Duorok, il finit par se plier à la volonté du reste du groupe et ils choisirent donc la plus grande car c'était selon eux la seule pouvant mener à l'Antre du Dragon et comme les Beuglards sont des bourrins, ils voulaient en finir rapidement avec lui.

Ils se retrouvèrent dans un très longue galerie de portraits où les tableaux semblaient les observer mais cela n'effraya pas nos Beuglards qui ne se laissent pas facilement abuser par ce genre d'illusion d'ailleurs sauf Alfadir qui comme je l'ai déjà dit est facilement impressionnable, Hethan en dit une phrase désormais culte " On est quand même pas si con!"(quoique…). Ainsi ils arrivèrent au pied d'une tour mais la porte en métal était verrouillée et protégée contre les sorts et le crochetage alors ils prirent une autre porte qui les mena dans une salle d'arme où des Orcs s'entraînaient au combat. Les Orcs, cons comme ils sont, les attaquèrent et furent anéantis. C'est ainsi que Aramil, dit Katanadil (l'ami des Katanas en Tengwar), récupéra un deuxième Katana et il était super content ! Dans leur précipitation à attaquer, les Orcs avaient laissé tombé un trousseau de clés, probablement celui qui ouvrait la porte de métal.

Après avoir bien pillé les réserves de l'armurerie, ils sortirent par une petite porte au fond qui les conduisit dans la cour du château. Ils avaient du mal à respirer à cause de la chaleur dégagé par l'évaporation de l'eau dans le cratère mais ils purent enfin voir de près la fameuse tour verrouillée. Elle était assez haute et surplombée d'un dôme de verre. Les Beuglards retournèrent donc à la porte de métal qu'ils déverrouillèrent grâce à la clé. Ils montèrent assez longtemps et d'ailleurs Arthas n'arrêtait pas de se plaindre car il se disait fatigué alors, Duorok lui dit poliment (chez les Orcs) que si il continuait à nous emmerder, il lui foutrait la Katana d'Aramil là il pensait. Etrangement, Arthas accéléra le mouvement et ils arrivèrent dans une salle ronde qui semblait être le poste de surveillance des Gobelins, ils oublièrent l'idée de prendre le dragon par surprise car en s'expliquant avec Arthas, Duorok avait du alerter tout le château, c'est pourquoi la salle était vide et la porte menant à l'étage au dessus ouverte. Ils empruntèrent cette porte et ils arrivèrent enfin dans le dôme et accessoirement, la tanière du dragon !

Le Dragon qui dévorait le gobelin qui était venu l'avertir de la présence des Beuglards, était un grand dragon rouge. Aramil, plus diplomate que jamais, cria "A l'attaque!" et Hethan se contenta de crier "Baston!", enfin Duorok gueula "Crève pourriture communiste!".(On pense qu'il faisait référence à la couleur des écailles du dragon) Aussitôt le dragon déplia ses ailes et lança dans la langue commune "Pitoyables humanoïdes, vous espériez vraiment que j'allais perdre mon temps à vous affronter? J'ai d'autre femmes à enlever mais si voulez vraiment vous battre, je vais vous présenter ma dernière création ! Ha ha ha (non ce n'est pas signé Zangdar)".

Alors le dragon s'envola en brisant la vitre du dôme et une autre créature sortit de l'ombre. Elle ressemblait à un Balrog mais elle avait un corps d'araignée. Toujours aussi perspicace, Alfadir dit "Un Balrog Araignée ! C'est un croisement magique entre un balrog et un araignée, mon Dieu nous allons tous crever!". Mais comme toujours, la petit Alfadir se faisait du souci pour un rien. Alors après un combat difficile, le Balrog-Araignée fut achevé par le brave, mais fainéant, Arthas. Le monstre s'effondra et on mit le feu à sa dépouille pour le principe. Et puis au fond de la salle, Duorok découvrit une trappe menant à une salle contenant des coffres. Ainsi, nos amis récupérèrent un peu d'or et Morgoth retrouva son épée magique qu'il tenait de son mentor. Les Beuglards étaient heureux alors ils se mirent à beugler et ils entendirent des voix de femmes qui les appelaient, ils virent une porte dans la salle des coffres et ils arrivèrent enfin dans la cellule de femmes prisonnières.

Ils les conduisirent à la sortie du château mais à peine avaient-ils franchit la porte de sortie (la même que celle d'entrée mais bon) qu'ils virent le dragon qui les attendaient au-dessus du pont. Ce dernier leur dit sur un ton qui montrait qu'il n'était pas content 'QUOI? Vous avez vaincu ma créature? Vous allez payer pour cette affront!" Alors le dragon prononça une incantation et le volcan se mit à trembler et les tours du donjon commencèrent à s'effondrer une à une alors le dragon s'envola. Les Beuglards comprirent que le volcan allait entrer en éruption et que comme dirait Duorok " On se casse sinon on va devenir des steaks de Troll trop cuits"(Quel poète ce Duorok!). Et alors Alfadir jeta un sort de convocation de monstre et 3 aigles géants apparurent devant eux, ainsi les compagnons purent rentrer au village sans encombre à part le fait que les femmes ne voulaient pas monter sur les aigles près "d'une bande d'Orcs dégénérés"(selon leurs propres termes) alors Duorok et Alfadir leurs proposèrent gentiment de les jeter dans le cratère du volcan et finalement elles acceptèrent de monter sur les aigles.

Mais le volcan menaçait toujours d'entrer en éruption alors le mage protecteur du village jeta un sort pour apaiser le volcan et tout rentra dans l'ordre. Ainsi les Beuglards retournèrent à l'auberge de laquelle ils avaient été dégagés aux débuts de leur aventure mais ils furent bien accueillis et les femmes purent réintégrer leurs postes de "serveuses-animatrices" Et Duorok, Alfadir, Aramil, Hethan, Morgoth et Arthas rétablirent la paix et la liberté dans une taverne…




Chapitre 2: La Bataille de Meneorc et la rechute d'Hethan.

Les Beuglards avaient donc enfin accomplit une quête! Et ils étaient tout content surtout Hethan et le faiblard Arthas. Morgoth quant à lui restait égal à lui même, inflexible. Et les 2 bourrins, Duorok et Katanadil décidèrent de partir à la poursuite du dragon. Alfadir ne comprenait pas pourquoi partir "se faire broyer la tête alors qu'on pourrait continuer à festoyer dans ce village ?" Aramil souhaitait poursuivre le dragon car il pensait qu'il pourrait les mener à Morfin. Et évidemment dés qu'on parle de Morfin (ou de quelqu'un d'autre…si vous voyez ce que je veux pas dire), Hethan est d'accord. C'est ainsi que les Beuglards repartirent à l'aventure après avoir bien profité de leur crédit illimité à l'auberge du Troll Farci.

Suivre la trace d'un dragon en pleine campagne était aussi simple que de chercher un Hobbit dans une botte de Nain, il suffit de suivre les villages dévastés, les champs brûlés et tout ce qui peut amuser un des ces " connards d'écailleux" comme dirait Aramil. La piste les mena à la ville de Tiadora, la capitale de l'Anoriand ("Pays de la Soleil" en Tengwar). Ils se rendirent en priorité dans une des 98 tavernes de la ville. Ils choisirent "L'auberge du Troll Farci"(ils apprirent que c'était un chaîne de taverne et que leur crédit illimité était valable dans tout Athariand!!!).

Lorsque qu'ils quittèrent la taverne pour aller à l'armurerie, ils se firent interpeller par les gardes de la ville qui leur expliquèrent que le chef à eux (en effet, les Beuglards n'avaient pas bien compris le système politique en place dans cette ville) recherchait des aventuriers pour une quête contre une récompense. En bon chaotique neutre, les Beuglards acceptèrent et ils furent conduits au château du chef à eux par la milice. Ils furent inviter à dîner par le chef à eux qui regretta vite d'avoir inviter 2 demi-orcs à sa table.

Donc pendant le repas il leur dit de quoi il était question. Il expliqua qu'une bataille se préparait entre son armée et celle d'un sorcier demi-dragon vivant dans une tour non loin de là. Ce demi-dragon avait de nombreuses créatures à sa solde et il pouvait lui même se transformait à volonté. En fait le chef à eux voulait que "de courageux aventuriers comme vous motivent mes troupes pour la bataille", comme il était question de baston, les Beuglards demandèrent en choeur " On y va ?", sauf Duorok qui demanda "Je peux reprendre de l'ours à la bière ?".
Les Beuglards furent conduit sur le champ de bataille par la milice malgré les plaintes de Duorok qui n'avait "pas eu le temps de finir son deuxième ours à la bière". Lorsque qu'ils découvrirent l'armée, ils comprirent pourquoi le chef à eux les avait engagé. L'armée était composé de quelques vieux nains, d'humains encore plus maigre qu'Arthas et d'une dizaine d'archers elfes plus pitoyables les uns que les autres. Faut dire qu'ils avaient vraiment "du matériel de selle"comme l'a fait remarquer Aramil.

La Bataille était imminente alors les Beuglards et l'Armée des glands (terme utilisé par le poète Duorok) se préparèrent à l'assaut et dès que les orcs chargèrent, l'Armée des glands partit en courant dans le sens opposé. Un peu déconcertés, les Beuglards attaquèrent quand même l'ennemi. Nos amis écrasèrent environ une centaine d'Orcs et lorsque le terrain fut dégagé ils aperçurent un tour se dressant dans au milieu d'un lac, c'était le Quartier Général du Dragon et de son armée. Alors, les Beuglards décidèrent d'aller lui faire sa fête. Mais Arthas fut blessé par une flèche perdue, il fut donc raccompagné par un druide nain du nom de Tordek. Les 5 Beuglards restant traversèrent le lac avec une barque qui traînait et ils se retrouvèrent enfin devant l'antre de "l'empaffé qui a enlevé Morfin"comme a dit Hethan.

Ils entreprirent de monter au sommet de la tour par les escaliers "parce que la flemme de tout escalader"comme dirait Alfadir. Aramil et Duorok voulaient taper sur des Orcs mais la tour était vide alors "à quoi ça sert de traverser la moitié du pays pour se retrouver dans un donjon ou il y personne à buter ?" fit remarquer Duorok. Finalement, ils parvinrent en haut de la tour. Il y avait un dragon d'or qui montait la garde et il y avait au-dessus de lui une échelle menant à l'étage supérieur. Etrangement, le Dragon ne les attaque pas."Il pionce ce con!"dit Aramil. Et Morgoth dit "Voilà une bonne opportunité pour continuer sans risques notre odyssée."(Vu ses répliques, on se demande ce qu'il fout chez les Beuglards!). Ils contournèrent le dragon et empruntèrent l'échelle. La salle du dessus était circulaire et une femme gisait par terre. C'était Morfin ! Hethan couru vers elle et il là serra dans ses bras (attention séquence émotion). Elle se réveilla et elle dit qu'elle avait été torturée par un sorcier demi-dragon et qu'il avait tenté de lui faire un rejeton.

Le sorcier apparut alors devant la fenêtre sous l'apparence d'un dragon d'or. Il jeta un sort au groupe qui n'en revenait pas d'avoir été "assez con pour se faire avoir, bordel de selle!"selon Duorok. Ils perdirent connaissance. Et quand ils se réveillèrent, ils apprirent qu'Arthas avait combattu un T-Rex qui l'empêchait de rejoindre les autres Beuglards mais Arthas avait été tué au combat et le nain Tordek l'avait réincarné en centaure. Ce qui fut un sujet de plaisanterie pendant très longtemps pour Duorok et Aramil. Arthas leur dit qu'il avait quand même assisté à la scène depuis le bas de la tour et qu'il avait vu le dragon partir en direction du nord. Mais étrangement, il n'avait pas enlevé Morfin.

Hethan et Morfin était à nouveau réunit, et on célébra leur mariage dans l'auberge du Troll Farci de Tiadora car on y acceptait les chevaux c'est d'ailleurs Morgoth et Duorok qui célébrèrent la cérémonie pour une somme modique selon eux mais Hethan en dit "Modique mon cul !". Et une fois de plus, les Beuglards avaient rétablit l'ordre dans un couple…