Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 156

Discussion: [Guilde] Les Gardiens des Arcanes

  1. #91
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Quête : Le Poing Levé

    Il y eut encore une bonne demi-douzaine d'ingrédients à incorporer au fur et à mesure, et Ailyn ne tarda pas à trouver elle aussi que le maniement de la spatule finissait par donner des crampes. L'opération fut longue, mais les indications de son maître étaient suffisamment claires pour qu'elle ne commette pas d'erreur. Une fois la potion prête, il fallut encore remplir les fioles. Une bonne partie du contenu du chaudron s'était évaporée dans le processus de portée à ébullition du dernier quart d'heure, et le résultat était plutôt décevant : ils n'avaient pas rempli plus d'une quinzaine de fioles. Boucher, étiqueter. La matinée passait vite.

    « Bon travail », commenta sobrement Léonard. La sorcière devina qu'il ne fallait pas espérer davantage de compliments. « Je vais m'occuper du problème de fioles. Nous devrions pouvoir en récupérer auprès du Temple, m'est avis qu'ils ont un peu de mal à les remplir en ce moment... Quant à vous, apportez un échantillon de cette potion au Cœur Radieux ([Guilde] Le Très Noble Ordre du Coeur Radieux), afin qu'ils puissent la tester à l'entraînement. Demandez-leur aussi s'ils n'ont pas certains de nos ingrédients dans leurs entrepôts, et achetez le reste au marché. Voici une liste de ceux pour lesquels nous sommes à court. Hum, j'oublie quelque chose... Merci ? Ménagez la porte ? Ah non, la bourse. Voilà de quoi payer. Allez. »

    HRP : je considère que tu as rejoint la quête du Poing Levé à partir du début de la préparation de la potion.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #92
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870

    Quête : Le Poing Levé

    Lorsqu'Ailyn cessa de remuer le chaudron sur l'ordre de son maître, elle était ruisselante de sueur. C'était effectivement un travail fatiguant et difficile, et elle comprenait maintenant mieux pourquoi les magiciens finissaient souvent courbés et bossus.

    Ailyn écouta attentivement son maître pendant qu'il lui donnait des nouvelles instructions. Sortir ne serait pas de refus.
    Le "bon travail" éveilla chez elle un sentiment de travail accompli. Voilà quelque chose de fait, et de presque bien fait. Ca changeait de d'habitude.

    Elle attrapa la bourse tendue par son maître, remercia son maître, enfila sa cape, et repartit pour Le Très Noble Ordre du Coeur Radieux. Ca n'allait pas être très amusant dans le contexte actuel...


    Ailyn se rend ici ([Guilde] Le Très Noble Ordre du Coeur Radieux).
    Dernière modification par Lothringen ; 27/01/2011 à 18h52. Motif: titre de quête
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  3. #93
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    20

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    Quête : pas d'ombres sans lumières

    * Bosco déboucha dans la Citadelle de la Lame d'Argent par son plus grand axe. Il ne prit qu'un instant pour goûter la majesté de l'architecture du quartier, et poursuivit ses recherches.

    Son sentiment était qu'il ne devait pas y avoir de nombreux entrepôts dans le quartier, et encore moins qui soient abandonnés et proches de la guilde des mages. Il projetait donc d'abord trouver cette dernière, et de là, retrouver rapidement l'entrepôt, et en espérait de précieuses indications.

    Tout en cheminant, il réfléchissait à ce qu'il savait sur cette affaire. Il suivait son idée première, et réalisait seulement maintenant que ses habitudes de milicien avait nettement prit le dessus sur la raison. Peut-être que suivre le trio eut été plus judicieux...

    Il se consolait néanmoins en pensant à la ligne jetée à la Taie dorée ([Bâtiment] La taverne de la Taie Dorée). Peu de chance que rien ne morde à cet hameçon. Et selon ce qu'il apprendrait, il lui restait une troisième option, mais il n'était pas pressé d'y recourir.

    Il parvint sans trop d'encombres devant la guilde des mages. Les deux plantons lui permirent de mettre le doigt sur quelque chose : *

    - Halruaa, des grimoires, une guilde de mages... Tellement simple à vérifier.

    Il s'approcha, sans avoir vraiment à feindre son émotion. *

    - Euh... bonjour... Je cherche un ami... On devait se voir hier... Enfin bon... Il est mage, vous savez... Et, peut-être...

    * Il s'interrompit, puis reprit : *

    - Il s'appelle Galil... Vous le connaissez ?

    * Il s'abstint à temps d'en rajouter. *
    Dernière modification par Folken ; 22/06/2011 à 19h55. Motif: Simplif RP
    Fils spirituel de Sekolah
    Bosco Engrand, sa vie, son désœuvre
    Couleur RP : #FFBEFF

  4. #94
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    L'un des deux gardes fronça les sourcils

    - Galil ?

    Jetant un regard suspicieux à son camarade, il répondit :

    - Et... tu lui veux quoi à Galil ?

    Bosco comprit que son choix n'avait peut-être pas été des plus judicieux. Il n'eut pas le temps de répondre, que le second garde appelait son capitaine et en peu de temps, c'était quatre garde plus le capitaine qui encerclaient le jeune homme.

    - Qui es-tu ? et que veux-tu à Galil ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  5. #95
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    20
    * La partie vérification d'hypothèse s'était bien déroulée, puisque Bosco avait l'information qu'il souhaitait. Par contre, les conséquences de la vérification étaient inattendues.

    L'humain pris le ton qu'il utilisait lors de ses rapports de tournées : *

    - Bien. Je me nomme Bosco Engrand. Galil est soupçonné depuis un temps de vouloir détourner des objets magiques de la guilde. Je suppose qu'il est passé à l'action, vu votre réaction. Peut-être même est-il déjà mort. Pour ma part, j'ai toutes les raisons du monde de penser que cela dépasse de loin les frontières de Manost ou de Toril. Et ce qui m'intéresse, c'est les dirigeants, pas un simple maillon comme Galil.

    * Il s'interrompit un bref instant. *

    - Mon action n'a rien d'officielle : le réseau dont a fait partie Galil semble avoir des contacts avec les autorités des villes ciblées.

    * Il sortit doucement la lettre de sa poche, et la tendit au capitaine. *

    - Ce document, qu'il faudra me rendre, vient prouver une bonne partie de mes dires. Et confirmera la discrétion nécessaire en cette affaire.
    Fils spirituel de Sekolah
    Bosco Engrand, sa vie, son désœuvre
    Couleur RP : #FFBEFF

  6. #96
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    Le capitaine attrapa le papier, continuant à écouter l'exposé de Bosco. Une fois celui-ci terminé, l'officier écarquilla les yeux.

    - "Peut-être même déjà mort" ? Je ne sais pas du tout de quel trafic tu parles mon bonhomme, mais il se trouve que ce jeune garçon est effectivement mort .... brûlé vif, à seulement quelques pas d'ici. Et il se trouve que d'une, les gardiens des arcanes n'apprécient pas du tout de voir un des leurs, même s'il s'agit d'un apprenti, assassiné, qui plus est en plein cœur de la Citadelle... et de deux, que pour le coup, le commandant en chef de la Garde, Bacramad apprécie encore moins qu'un gamin ait pu être assassiné à deux pas du quartier général de la Garde sans que personne n'ait pu lever le petit doigt ni même arrêter qui que ce soit ! Bosco sentait le ton de son interlocuteur monter en même temps que la moutarde semblait faire de même au niveau de son nez. L'homme, qui avait sûrement du entendre parler de l'affaire un peu fort, était au bord de l'explosion. Et toi, tu te pointes, avec des accusations de trafic d'objets magiques, un papier sorti de je ne sais où ... pour mener "une action qui n'a rien d'officiel ?" mais tu sors d'où mon garçon ? Et d'abord, il sort d'où ton papier ? C'est quoi ça, et de quel objet magique tu parles ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  7. #97
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    20
    * Le capitaine fulminait ouvertement. Quelqu'un devait payer pour ce crime, et le premier venu ferait un très bon début.

    Bosco changea son approche du problème. *

    - J'ai trouvé cette note sur le contact de Galil, Alen, à son insu. Mais quelqu'un finira par s'en rendre compte, et "se chargera de faire le ménage". Imaginez les ressources et la volonté d'un groupe qui honore des contrats de cette valeur.

    * Il accompagna ces derniers mots d'un geste en direction de la lettre. *

    - Ecoutez, je peux vous proposer quelque chose. Personne ne sait que j'ai ce document, mais j'ai laissé assez de traces pour ne pas passer inaperçu. On cherchera sûrement quelqu'un, et on me trouvera. Accompagnez-moi ce soir, incognito, avec vos soldats. Vous aurez alors moyen de mettre la main sur un de ces trafiquants.

    * Après une brève pause, il reprit : *

    - Dans le meilleur des cas, vous récupérez l'objet et l'assassin de Galil. Dans le pire, vous m'aurez toujours, moi.

    * Il jouait son va-tout, mais savait aussi que retourner seul à la Taie dorée pour reprendre la piste du dénommé Alen relevait de l'inconscience. *
    Fils spirituel de Sekolah
    Bosco Engrand, sa vie, son désœuvre
    Couleur RP : #FFBEFF

  8. #98
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    L'officier relut la missive pour essayer de trouver un sens à ce que lui expliquait Bosco. Évidement, ce que lui apportait là le jeune homme pouvait être un début de piste. Mais toute cette affaire pour un ouvrage, l'histoire lui paraissait louche. Tâchant de se calmer, l'homme essaya de résumer la situation :

    - Ainsi donc, si je résume bien, selon vous et votre papier dont je n'ai aucune preuve de la provenance que vous lui prêtez, Galil aurait volé un livre à la guilde et ce larcin aurait à voir avec son assassinat ? J'imagine que vous ne savez pas précisément de quel livre il s'agit ? Votre hypothèse me semble difficile à vérifier, mais au cas où, je vais faire envoyer deux ou trois hommes à moi discrètement à la taie dorée... Pendant ce temps, histoire de m'assurer de vous garder sous la main, vous allez me suivre, je vais voir si à tout hasard on a signalé la disparition d'un livre depuis ce matin... dans une bâtisse qui en compte des milliers...

    La thèse du livre ne semblait pas vraiment convaincre le capitaine. Il imaginait mal quel genre de livre pouvait bien faire l'objet d'une telle convoitise. Laissant ses consignes à deux de ses hommes pour lancer une enquête du côté de la taverne, l'officier invita alors Bosco à le suivre avec deux gardes dans l'immense bâtiment qui abritait la Guilde des gardiens des arcanes. Passant un large hall d'entrée pavé de dalles très claires, le groupe monta de grands escaliers de pierre pour ensuite s'engager dans un dédale de couloirs et déboucher face à une double porte en chêne massif. L'officier stoppa un instant, soupira, semblant hésiter, il hocha la tête puis frappa à la porte :

    - Seigneur Minelstre ?

    Un jeune garçon qui passait dans le couloir avec un seau d'eau et un balai répondit :

    - Il est pas là m'sieur.

    - Ah et tu sais où il est ?

    - Oui, il est parti de toute urgence à la salle des scellés, i' parait qu'un truc y a été volé.

    Les yeux du capitaine s'écarquillèrent et son teint devint livide.

    - Un truc ? Quel truc ?

    - Ch'ais pas, mais l'seigneur Minelstre, i' faisait la même tête que vous cap'taine, d'ailleurs, vous d'vriez pt'être y aller, j'crois qui vous a fait d'mandé.

    Le capitaine et ses deux gardes se regardèrent l'air inquiet, l'officier donna l'ordre de fermer toutes les issues, avant de demander à Bosco de le suivre, concédant finalement que sa théorie du trafic d'objets magiques commençait à tenir debout. Cette fois c'est au pas de course qu'il lui fit traverser un nouveau dédale de couloirs, descendre de nouveaux escaliers puis retraverser le hall, descendre de petites marches de pierres en colimaçon pour arriver finalement dans une espèce de cave a priori bien gardée. Un attroupement s'était formé dans une longue salle éclairée par quelques torches, au milieu duquel un magicien, tout de bleu vêtu, avec une longue barbichette blanche semblait s'énerver.

    -C'est pas vrai, mais c'est pas vraaaiii !!!! Qui était de garde ?

    Le vieillard gesticulait dans tous les sens, et personne ne semblait oser lui répondre, comme si tous le craignaient. Le capitaine lui-même, dès qu'il l'aperçut, ralentit le pas, puis se racla la gorge.

    - Ah ! Capitaine ! C'est une catastrophe !

    - Du calme seigneur Minelstre, qu'est-ce qui a disparu ?

    - Qui était de garde ? qui a permis ce larcin ?

    - Je ne sais pas Seigneur Minelstre, si vous m'expliquiez, quel est le problème ?

    - Le problème ? l'apenard... il me demande QUEL EST LE PROBLÈME ?

    Le vieux mage semblait complètement paniqué, la bouche grande ouverte, l'air désabusé, il pointa son doigt vers une porte ouverte :

    - Vous reconnaissez cette porte, capitaine ?

    - Oui... la salle des scellés.... vous m'inquiétez

    - La salle des scellés, PARFAITEMENT ! la salle à partir de laquelle on accède aux pires abominations que l'on a dissimulé aux yeux du monde en les plaçant sous la protection du Vigilant lui même en fermant l'accès par des sceaux infranchissables....un vieux grimoire y a été dérobé...

    Bachir ravala sa salive, affichant une grimace qui trahissait clairement son inquiétude.

    - Quel grimoire ?

    - Le genre de grimoire que vous n'aimeriez pas savoir dans les mains de n'importe qui... comme tous ceux qui sont sensés être placés sous le sceau du Vigilant ! C'EST UNE CATASTROPHE !

    - Messire, je dois savoir de quel grimoire il s'agit

    Le vieux mage semblait ne plus être à la conversation, se bornant à répéter "c'est une catastrophe" en tournant, se passant nerveusement la main sur le visage, sous le regard inquiet de quelques gardes, qui ne semblaient pas non plus savoir de quel ouvrage il s'agissait. Bachir se racla alors à nouveau la gorge, histoire de se rappeler au mage.

    - Seigneur Minelstre ?

    - Ah...je vous demande pardon...vous l'avez retrouvé ?

    - Retrouvé quoi déjà ?

    - Le grimoire !

    - MAIS LEQUEL ?

    Le capitaine, à son tour, perdait patience et Bosco devait avoir l'impression d'assister à une véritable scène de théâtre comique.... sauf que la situation semblait plutôt dramatique s'il en croyait la sincérité de l'air paniqué des deux hommes. D'un geste de la main, Remlin Minelstre congédia l'ensemble des gardes. Voyant que Bosco restait, il fronça les sourcils, mais Bachir le rassura.

    - Il peut rester, il semble qu'il ait des informations qui puisse nous aider... y compris concernant ce vol...

    - Des informations ? quelles informations ? et d'abord, qui êtes-vous ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  9. #99
    Date d'inscription
    May 2011
    Messages
    20
    - Me voilà bien embarqué...

    * Bosco n'avait pas la moindre idée de ce qu'était la salle des scellés et encore moins de ce qu'elle renfermait, mais vu la réaction des deux hommes, ça sentait l'innommable à plein nez.

    La déférence que chacun témoignait au vieil homme le désignait comme directeur de la guilde, alors que Bosco n'y voyait qu'un être sénile, incapable de suivre une pensée. Il frissonna malgré lui. Puis désignant la lettre que tenait toujours le capitaine de la garde : *

    - Je me nomme Bosco Engrand, et j'ai été mis sur la trace d'un trafic d'objets magiques, ici, à Manost. Alors que je cherchais à la Taie Dorée, le hasard m'a mit sur la piste d'un dénommé Galil et d'un livre. La mort de Galil et l'état du propriétaire initial de la lettre, Alen, me laisse penser que tout a foiré, et que le livre est dans la nature. Vu la quantité d'or en jeu, les complices d'Alen vont rechercher le livre et nettoyer derrière eux.
    J'ai laissé trace de mon retour à la Taie Dorée, histoire de renouer le contact avec cette bande. Votre capitaine y a déjà envoyé deux hommes à lui. Je pense maintenant que c'est une erreur.


    * Ce n'est en effet que maintenant qu'il y réfléchissait, mais il fallait être le premier des demeurés pour retourner à la Taie Dorée après avoir lu un texte aussi peu ambigu que celui de la lettre. Il savait pouvoir se fier à son faciès pour tromper les apparences, mais quand même. La logique voulait même que ce soit à la Taie qu'on le cherche en dernier...

    Bosco redoutait un peu ce qu'il allait dire ensuite. La situation avait évolué tellement vite... Trop vite. Le sieur Minelstre attendait quelque chose de lui, grâce ou à cause du capitaine. Il se barricada derrière sa formation de milicien pour conserver son calme.

    L'état de détresse du vieillard inquiétait le guerrier et lui faisait craindre une décision précipitée. Qui s'opposerait à un tel symbole de pouvoir ? Lui, peut-être... Mais combien de temps ? Et encore, il faudrait que ses choix maintenant soient les bons... Peut-être, avec les grâces combinées de Mystra et Helm, au minimum, peut-être pourrait-il se poser comme voix de la raison. Un bien sale rôle à endosser, vu la situation. *

    - Votre livre, il faut le retrouver, mais la chose vraiment importante, c'est d'empêcher Palas et sa bande de nuire et d'emmener d'autres bouquins en Halruaa... ou ailleurs... Et là, on tient une situation favorable pour ça.

    - La gloire et la fortune, hein ? J'descendrai bien un autre bière avec le nain, moi, quand même...
    Fils spirituel de Sekolah
    Bosco Engrand, sa vie, son désœuvre
    Couleur RP : #FFBEFF

  10. #100
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombre sans lumière]

    Le vieil homme fronça les sourcils, reniflant bruyamment deux fois, puis regardant avec insistance des pieds à la tête Bosco, il finit par détourner son regard vers le capitaine.

    - Votre gaillard me semble au courant de pas mal de choses ! qu’est-ce que c’est que cette histoire d’envoyer des hommes dans ce repaire puant qu’est la taie dorée ?

    Le capitaine expliqua alors dans le détail, avec toute la difficulté de garder l’attention du vieux mage plus de trente secondes d’affilée, tout ce que lui avait raconté Bosco et le lien avec l’enquête sur la mort de Galil. Remlin grommela :

    - Ca se tient, je ne comprends pas vraiment comment Galil a pu faire sauter un sceau, il n’avait pas la connaissance nécessaire, même avec l’appui d’un mage d’Halruaa venu chercher ce grimoire en particulier, encore que c’est autre chose… et c’est inquiétant
    - Sauf votre respect messire, vous ne m'avez toujours pas dit quel est le livre qui nous a été dérobé
    - le ? .. ah oui... il s'agit du second tome des travaux d'un vampire appelé de Meboth, un livre dans lequel il avait consigné tout un tas d'expérience mené sur de pauvres bougres, à partir de gemmes ensorcelées, et avec lesquelles il parvenait à ôter les âmes de leurs corps, et vice-versa... une expérience de fou furieux... c'est pas pour rien que nous avons scellé ce livre sous une dalle, dans notre bâtiment.
    - le second ? il y en a un autre ?

    Le magicien se ferma soudainement, poussant un soupir profond, se passant nerveusement la main sur sa longue barbe, puis, hochant la tête, il se tourna vers les deux hommes

    - C'est une longue histoire que je n'ai ni le temps ni le droit de vous compter, capitaine. Je ne saurai que trop vous conseiller d'embarquer ce jeune garçon avec vous, et de filer tout droit au fort, prévenir le Général Bacramad. Peut-être acceptera-t-il de vous en dire plus.

    Bachir s'inclina puis tourna les talons, faisant face à Bosco, il souffla

    - Et bien félicitations, il semblerait que vous fassiez partie de l'aventure. Je vous emmène, mais je tiens à vous prévenir puisque vous n'êtes visiblement pas du coin : le général Bacramad est le commandant en chef de la garde manostienne. Il n'est pas réputé pour être quelqu'un d'humeur joviale, et vu ce qu'on va lui apprendre, après l'assassinat de l'apprenti à deux pas de notre fort... je pense que ça risque fort de faire des étincelles... Allez, suivez-moi ([Bâtiment] Le Fort de Manost).
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  11. #101
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    Sur l'ombre Terre
    Messages
    590
    Quête : pas d'ombre sans lumière

    En provenance d'une ruelle, non loin de là ([Quête] Pas d'ombre sans lumière)...

    Abigail avait rangé avec précaution le grimoire dans sa sacoche et les deux jeunes femmes s'étaient dirigées vers la tour des gardiens des arcanes. A mi-chemin, la mage fut prise d'un doute et faillit faire demi-tour. Elle eut peur, un instant, que le fait que le grimoire soit en leur possession puisse leur porter préjudice. On pouvait les accuser de l'avoir volé, ou même d'avoir assassiné ces deux personnes, dans la rue. Mais son inquiétude passa rapidement. Après tout, elles n'avaient rien à se reprocher. Sans compter que, au fond, rien ne permettait de dire que ce grimoire appartenait à la guilde, ni qu'un lien avait été établi entre les victimes et le livre.

    Lorsqu'elles arrivèrent devant la tour, Abigail s'avança vers le garde de faction, la main sur sa sacoche.


    "Euh...bonjour. J'ai...nous avons trouvé quelque chose qui intéressera peut-être la guilde. Un vieux grimoire."
    "Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis." (Edgar Allan Poe)
    RP : Théodora d'Orival, paladine

  12. #102
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombres sans lumières]

    Deux hallebardiers bloquaient l’accès à la guilde. Derrière eux, la grille qui donnait accès à la cour intérieure de la guilde était elle-même fermée, et au loin, les deux jeunes femmes pouvaient sentir une certaine agitation, des gardes faisaient le tour, d’un pas pressé : tout indiquait que quelque chose ici ne tournait pas rond.

    L’un des deux gardes baissant à peine le regard, confirma d'ailleurs cette impression par sa réponse :

    - Je suis désolé mademoiselle, mais la guilde est fermée, personne n’entre ni ne sort. Revenez demain.

    Abigail n'eut pas le temps de digérer cette réponse peu attendue que l'autre soldat montra un peu plus de curiosité :

    - Et qu’est-ce qui vous fait dire que votre bouquin intéresserait la guilde ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  13. #103
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    Sur l'ombre Terre
    Messages
    590
    Quête : pas d'ombres sans lumières

    Abigail lança un regard en coin vers la bretteuse mais décida qu'elle était sans doute mieux placée pour parler du livre. Elle fit face au deuxième garde. Plus petite que lui, elle devait lever la tête pour le regarder dans les yeux et soutenir son regard.

    "Une simple question de logique. Voyez-vous, je suis mage moi-même et je peux reconnaître un grimoire magique lorsque j'en vois un. Celui-ci l'est, assurément. Je dirai même qu'il renferme quelque-chose d'assez...malsain."

    Elle haussa les épaules.

    "C'est tout ce que je peux vous dire, je n'en sais pas plus. Mais je n'ai pas très envie de garder ce livre sur moi jusqu'à demain. Alors s'il vous était possible de faire quelque-chose..."
    "Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis." (Edgar Allan Poe)
    RP : Théodora d'Orival, paladine

  14. #104
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombres sans lumières]

    Les deux gardes froncèrent les sourcils. Visiblement, la requête d'Abigail les surprenait.

    - Mais pourquoi voulez-vous absolument donner ce livre à la guilde ? ...je vous préviens, ils en sont pas bon commerçants...si vous voulez en tirer de l'or, vous risquez d'être déçus...et puis d'abord, vous feriez mieux de vous adresser à de vrais commerçants, où l'avez-vous trouvé ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  15. #105
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 598
    Quête : pas d'ombre sans lumière

    Visiblement, les gardes n'étaient pas vraiment des lumières. Peut-être fallait-il les aiguiller un tout petit peu.

    "A mon avis, dans peu de temps, quelque chose me dit que quelqu'un cherchera ce grimoire, ainsi qu'un membre de la guilde. Et moi, si j'étais à votre place, je trouverais embêtant si je savais que j'ai laissé passer l'ouvrage. Ce sera tellement plus facile que de le chercher chez tous les commerçants de la ville, non ?"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  16. #106
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombres sans lumières]

    Le premier garde se gratta la tête… l’air dubitatif, interrogeant du regard son collègue qui haussa les épaules en soupirant.

    - Au fait, c'est pas un bouquin qu'ils cherchent là-dedans ?
    - J'sais pas.
    - Mais si, c'est pas ce que nous a dit le sergent avant de fermer les grilles ?
    - Prrrrrrrrrt

    Le garde se retourna pour essayer d'apercevoir quelqu'un derrière la dite-grille... et finit par héler un sous-officier qui traversait au pas de course

    - Héé ! Sergent ! Pssssst ! Par ici
    - Qu'est-ce qui se passe ?
    - Y'a ces deux donzelles là, elles ont soit-disant trouvé un vieux bouquin, et elles pensent qu'il appartient à la guilde, alors, elles nous l'ont amené...

    Le sergent fronça les sourcils, dévisageant Althéa et Abigail. Avant qu'il n'ait le temps de prendre la parole, le garde poursuivit :

    - Je me disais comme ça... ça pourrait pas être ce que vous cherchez des fois ?

    Visiblement, le garde venait de dire quelque chose qu'il ne devait pas. A peine ses derniers mots prononcés, son supérieur le fusilla ostensiblement du regard, répondant d'un ton sec :

    - Mais on ne cherche rien, soldat... se tournant vers Althéa et Abigail, l'air visiblement gêné, nous allons vous débarasser de ce livre... mais auparavant, pourriez-vous me dire où vous l'avez trouvé ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  17. #107
    Date d'inscription
    January 2008
    Localisation
    Sur l'ombre Terre
    Messages
    590
    Quête : pas d'ombres sans lumières

    Abigail jeta un rapide coup d’œil vers Althéa et, l'espace d'un instant, parut presque ennuyée. Mais elle retrouva rapidement son aplomb habituel et, tout en tendant le grimoire au garde, désigna la rue derrière elle.

    "Dans une ruelle, pas très loin d'ici."

    Elle grimaça, hésita une seconde, et décida qu'il serait sans doute plus simple d'expliquer, d'emblée, ce qui s'était passé.

    "Quelqu'un avait apparemment...réduit en cendres ceux qui avaient emportés le livre. Il nous a paru curieux que le livre n'ait pas brûlé et nous avons décidé de le prendre. Je l'ai ouvert, et il m'a rapidement semblé évident qu'il valait mieux l'apporter à la guilde."
    "Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis." (Edgar Allan Poe)
    RP : Théodora d'Orival, paladine

  18. #108
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650

    [Quête : Pas d'ombres sans lumières]

    Le sergent ne cacha pas un soudain regain d’intérêt pour ses deux interlocutrices. Visiblement surpris, il semblait bien que le court récit d’Abigail lui avait fait comprendre que ce livre était probablement celui que tout son peloton cherchait en ce moment même dans l’enceinte de la guilde. Intrigué par les paroles de la jeune mage, il fit soudainement preuve d'une attention, à son égard, des plus soignées.

    - Ouvrez leur la porte soldats !
    - Mais. .. et la quaran...
    - C’est un ordre ! Le livre qu’on cherche, c’est elles qui l’ont, crétin ! ce qui fait qu’on n’a plus lieu d’être en quarantaine, alors OUVREZ MOI CETTE PORTE !

    Le coup de sang du sergent fit effet instantanément, et le garde s’exécuta, poussant la petite porte enclavée dans l’immense grille du porche d’entrée. Abigail put ainsi, avec soulagement se séparer de son fardeau pour le donner au sergent, qui ne put contenir un sourire incrédule non sans avoir procéder à un rapide examen du livre.
    - Par Helm ! Quel soulagement… c’est bien lui. Mesdemoiselles, je dois savoir : avez-vous vu quelque chose ou quelqu’un sur le lieux où vous avez ramassé ce livre... ?

    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  19. #109
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870

    [Quête : Le Point Levé]

    Venue d'ici ([Commerce] Cordonnerie Alfirin).

    Retournant à toutes jambes à la tour des mages après son passage chez l'apothicaire, Ailyn se sentait déchirée par ce qu'elle était en train de faire. Elle ne savait pas trop si elle faisait quelque chose de bien, de mal, son devoir ? Aucune réponse ne la satisfaisait... Alors, elle se contentait de faire. Il n'y avait pas solution toute trouvée à son problème, donc elle aiderait la jeune paladine et son supérieur.
    Mais elle, qu'allait-elle faire ? Tout dire à l'un des mages de la Tour ? Ou pas ?

    "Non, je ne dirai rien. Rien qu'avec ce que j'ai déjà fait, il se pourrait que je sois déjà condamnée si je parle. La condamnation sera plus lourde si je persévère et que je suis prise... Mais j'ai mis le doigt dedans, et ma main ainsi que mon bras sont déjà en train d'être aspirés..."

    La jeune femme tâcha de reprendre son souffle et de maintenir une espèce de calme à l'intérieur d'elle-même. Quitte à être dans le mensonge, autant que ce soit un peu crédible.
    Arrivée à la Tour, elle se mit en quête, avec un visage tranquille, d'un laboratoire vide, écoutant aux portes lorsque personne ne passait par là et tapant lorsqu'elle n'entendait rien.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  20. #110
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    A la première porte à laquelle elle colla l'oreille, elle surprit la conversation suivante :

    - ENCORE à nous demander du distillat d'alcool de menthe ! Cette fois c'est sûr, elle le boit !
    - Tu ne crois pas plutôt que c'est parce que tu as ENCORE foiré l'opération ?...
    - Et on va rester bloqués là jusqu'à la nuit. Pfff...

    Laissant les deux apprentis à leur malheur, la sorcière poursuivit son chemin, jusqu'à la porte suivante. Comme elle n'entendait rien et qu'on ne répondit pas quand elle toqua, elle entrouvrit, pour découvrir un barbon qui lui tournait le dos. Apparemment très concentré, il lâchait des jurons pour le moins créatifs tandis qu'il mélangeait une mixture inconnue.

    "Par les trompes de Mystra, c'est pas assez épais encore..."

    Une nouvelle fois, elle battit en retraite sans se faire remarquer. La troisième tentative sembla la bonne. Rien ne bougeait, pas un bruit. Elle ouvrit la porte avec espoir. Le laboratoire était vide, mais ce n'était pas celui de son maître et elle n'avait donc rien à y faire ; elle serait bien en peine de s'expliquer si elle s'y faisait surprendre. Elle était encore sur le seuil quand une tornade poilue lui passa entre les jambes. Avant qu'elle n'ait eu le temps de comprendre, l'intrus s'était installé sur une étagère évidemment trop haute pour elle et la couvait d'un oeil torve.

    Un oeil de vieux chat roublard, très heureux de s'être faufilé dans une salle interdite, et impatient de courir et remuer de la queue au milieu des entassements de béchers, tubes, éprouvettes et cornues de verre...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  21. #111
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870
    Une sueur froide et poisseuse envahit le front d'Ailyn qui se mit à grelotter. Que faisait ce foutu chat dans le bâtiment ? A qui appartenait-il ? Qui le laissait traîner à sa guise partout ????

    Tâchant de maîtriser au mieux ses émotions, ce qui était loin d'être simple pour elle, Ailyn tira sur les plis de sa robe et s'accroupit en appelant doucement le chat :


    "Minou, minou, viens par ici, s'il te plaît..."

    Elle se sentait ridicule, à faire des bruits du bouche et des manières pour cette boule de poils, mais il fallait absolument qu'elle le fasse sortir de là, et si possible, sans rien casser...
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  22. #112
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Dans un premier temps, le chat ne parut guère s'émouvoir de la tentative. Il se mit même à se lécher consciencieusement la patte avant droite, puis l'entrejambe, avec une désinvolture des plus obscènes, indifférent aux efforts de la sorcière pour attirer son attention. Sa langue léchait, démêlait, lissait, poil après poil, avec l'application d'un prince nonchalant. Puis il daigna enfin remarquer sa présence, et, comme s'il était soudain devenu particulièrement sensible à son potentiel comique, descendit d'un étage pour mieux voir. Ce qui le plaça au beau milieu d'un établi, sa longue queue dressée avec curiosité. Comme s'il appréciait sa nouvelle position, l'intrus s'assit tranquillement sur son séant, faussement sage : un apprenti à sa leçon. Il se trouvait désormais à portée d'Ailyn, à supposer qu'elle réussisse à se redresser sans qu'il n'ait fui ; ça n'en restait pas moins un gros matou qui ne se laisserait pas ravir comme ça, et une attaque frontale aurait toute chance de provoquer une catastrophe. Il allait falloir trouver autre chose.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  23. #113
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870
    Sans se précipiter, Ailyn à court d'idée, se mit à fouiller ses poches. Elle avait ramassé pas mal de choses lors de sa visite au marché... Peut être lui restait-il un morceau de viande séchée.
    Ulcérée et anxieuse à s'en étouffer, elle fouillait consciencieusement, poche après poche, ne quittant pas le chat des yeux. Les deux premières ne révélèrent rien de particulièrement intéressant... Heureusement qu'il en restait encore de nombreuses à fouiller. Enfin, elle mit la main sur des morceaux un peu durs... Elle les retira de sa poche : de fruits séchés et... un petit morceau de viande séchée !!!! Miracle ! Heureusement que dans sa précipitation du matin, elle ne l'avait pas simplement dévoré en entier...

    Ailyn le tendit au chat, mal à l'aise, en continuant à l'appeler vainement. Elle n'avait pas très envie de se montrer complaisante et avait la quasi-certitude que le gros matou se gaussait de la situation.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  24. #114
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Au milieu des odeurs écoeurantes du laboratoire - poussière, alcool et putréfaction - le petit morceau de viande agit sur le matou comme un aimant. Il se mit à reniffler, reniffler, tendre le cou, balayer l'air de la patte, dans l'espoir un peu vain de l'attirer vers lui. Comme cela ne fonctionnait pas, il descendit encore d'un étage, pour atterrir sur le sol sale et s'approcher d'Ailyn à pas prudents, prêt à détaler à la première alerte. Il resta à deux bons pas de la sorcière, sur ses gardes. Il aurait volontiers mastiqué l'objet de sa convoitise si Ailyn l'avait jeté par terre, mais il n'était pas assez en confiance pour venir lui manger dans la main. L'intensité avec laquelle ses yeux de chat fixaient le morceau de viande disait assez quel était pour l'heure son ordre de priorité. Oublié, le jeu de massacre dans les ustensiles de laboratoire, et le plaisir de faire tourner les humains en bourrique. Faim...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  25. #115
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870
    Lentement, le front baigné de sueur, Ailyn battit en retraite et se glissa par la porte entrouverte, tâchant de conserver le regard du chat rivé sur le morceau de viande séché. Heureusement qu'elle n'avait pas tout mangé...

    Une fois totalement dans le couloir, elle posa doucement le morceau de viande sur le sol, prête à bondir dans le laboratoire et à refermer la porte derrière elle.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  26. #116
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Le chat avança à pas toujours aussi prudents, et quand il fut bien sûr que l'humaine avait retiré sa sale patte de sa pitance inespérée, il bondit dessus comme le prédateur impitoyable qu'il aurait pu être en d'autres circonstances. Trop occupé à déchiqueter entre ses pattes avant le morceau pas très frais, il ne prêta aucune attention au manège d'Ailyn, qui réussit à refermer la porte derrière elle avant qu'il ne réagisse. Adossé au panneau, elle embrassa du regard le laboratoire enfin sécurisé. Tous ceux de la guilde disposaient plus ou moins du même matériel de base, qu'il s'agisse des récipients ou des réactifs usuels. Elle ne trouva pas de chaudron, mais en même temps, elle n'avait pas besoin de créer une très grande quantité de potion pour cette fois. Il ne lui restait plus qu'à se mettre au travail...

    "Meow ?" miaula-t-on d'un ton lamentable de l'autre côté de la porte.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  27. #117
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870
    Ailyn s'épongea le front d'une main, poussant un long soupir de soulagement.

    Reprenant ses esprits, elle réalisa qu'elle avait assez perdu de temps : au travail ! Elle traversa le laboratoire, alluma un feu pour rechausser sa mixture avant de réunir des fioles qu'elle devraient chauffer une par une... Il n'allait pas être possible de créer beaucoup de potion... mais tant mieux, elle n'avait pas le temps d'en faire des litres et des litres...

    La jeune femme s'attacha ensuite à vider ses poches et à réunir les ingrédients pour réaliser la préparation de sa potion d'invisibilité.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  28. #118
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Il ne manquait rien et par bonheur, la recette n'excédait pas ses compétences, même si elle requérait une bonne dose d'attention. Piler, mélanger, chauffer, transvaser... On n'était pas très loin du travail de marmiton, même si la mixture dégageait une odeur écoeurante et des vapeurs toxiques qui étaient loin de rendre la préparation appétissante. Néanmoins, l'exercice se poursuivait sans grande difficulté. De l'autre côté de la porte, le chat continuait de miauler, de plus en plus fort, avec de plus en plus d'insistance. L'étage n'était pas vide, et Ailyn commença de craindre qu'il n'attire l'attention d'un autre mage à force de cris déchirants.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  29. #119
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 870
    Ailyn, concentrée, entendait toujours le chat miauler plaintivement derrière la porte et s'inquiétait de plus en plus qu'il n'attire du monde. Peu importe ce que recouvrait le mot "monde", si elle pouvait éviter d'être découverte par qui que ce soit, cela constituait un soulagement hors du commun.
    Il ne lui manquait plus qu'à faire réchauffer ses fioles qu'elle enchâssa sur un présentoir métallique pour les réchauffer toutes en même temps par la suite.

    La jeune femme souhaitait ouvrir la porte, coincer ce maudit chat pour lui jeter un sort de silence.

    Elle s'accroupit sur le côté de la porte, arrangeant sa robe pour bien coincer le matou.
    Enfin, elle puis entrouvrit doucement la porte... prête à tout pour attraper le maudit chat.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  30. #120
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954
    Le matou redressait fièrement la queue avec son faux air de prince des gouttières qui a failli attendre, comme s'il avait toujours su que la porte finirait fatalement par s'ouvrir sous l'effet de son sésame. Tout en arrogance satisfaite, il franchit le seuil, prêt à réinvestir son territoire d'ustensiles et d'odeurs suspectes. Quand Ailyn avança les bras, il flaira le danger et voulut se défiler en plongeant en avant, mais trop tard ; elle le tenait déjà par le milieu du corps, suspendu, tandis qu'il griffait l'air et se débattait comme un démon, feulant de dépit. La sorcière écopa de quelques éraflures sur les avant-bras mais réussit à ne pas lâcher prise : après tout, en dépit d'un volume de fourrure sale conséquent, ce chat ne pesait pas bien lourd. Restait que tant qu'elle le tenait à bout de bras, elle n'était pas dans la position idéale pour lui jeter un sort.


    HRP : désolée du délai, j'avais complètement zappé ce message :s
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Sanctuaire des Arcanes
    Par Sous Nain dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 34
    Dernier message: 02/08/2005, 12h20
  2. [SA] Sanctuaire des arcanes
    Par gogorafido dans le forum Les Archives Poussiéreuses
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/06/2005, 23h12
  3. [Guilde] Les gardiens des arcanes.
    Par Folken dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 78
    Dernier message: 15/06/2004, 23h26
  4. Les gardiens du Globe d'essence (chapitre 6)
    Par totoman33 dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/02/2004, 03h12
  5. [Guilde] La Guilde des Voleurs
    Par Folken dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/10/2003, 22h37

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230