Page 3 sur 7 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 191

Discussion: [Bâtiment] Thermes de la rose fanée

  1. #61
    Mycontil Invités
    Sous le couvert d'une pluie battante, Elthiriel pénétra dans le complexe thermal...
    Après qu'il s'eût acquitté de tiverses taxes, l'elfe passa au vestiaires. Vêtu du plus simple appareil, Elthriel accèda enfin à la salle d'eau. Hésitant, le mage ne pût s'empêcher de remarquer l'émoi que provoquait sa... "tenue" - certes assez légère; l'elfe avait bien du mal à comprendre que la seule vue de sa nudité puisse ainsi enflammer les sens humains...
    Elthiriel opta finalement pour la douceur des eaux chaudes et parfumées; il s'y glissa lentement, couvé de mille regards...

  2. #62
    Alundra Glodar Invités
    Alundra paya, rentra d'un pas fière et passa aux vestiaires. Elle rentra peu après, au travers de la vapeur, dans les bains d'eau chaude. Elle fut étonnée de ne pas trouver des bains séparés pour les hommes et les femmes, mais il est vrai que les Mélandiennes ne sortent pas beaucoup... sauf celles possédant des épées à deux mains pensa Alundra...

    Son corps nu, et couvert de flammes tatouées, pénétra dans l'eau dans l'indiffférence générale. Alundra n'était pas là pour montrer sa dévotion à Kossuth, ni pour profiter d'un bain.

    Les thermes sont souvent les lieux de réunion des notables, la centralisation des informations et des potins. Discréte, Alundra resta longuement sur le bord des bains afin d'écouter les différentes conversations et les événements Mélandiens.

  3. #63
    Seina Invités
    Alundra laissait trianer ses oreilles lorsqu'elle percut une conversation intéressante :


    " Mais que fait donc le maitre Seina ???? vous avez entendu parler de tout ces vandalismes en ville ????? rien que hier soir il y a eu 14 morts dans la rue.... c'est pas très propre...."

    " Il paraitrait que c'est le fait des Luméniens, cette sale engeance"

    " Moij'ai plutot entendu que c'était le fait des Manostiens"

    " On devrait exterminer cette sale vermine"

  4. #64
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Lille
    Messages
    231
    La drow pénétra dans le complexe tard, très tard. Elle ne venait que rarement se prélasser dans l'eau bouillante des thermes, mais après sa mission pour le compte de Zaefal, l'elfe noire se sentait sale, crasseuse et ... humaine...

    Oan passa par le vestiaire féminin, se délaissant de son armure fine et gravée à contre coeur; elle ne l'avait pas lachée dpeuis quelques jours, puis enleva ses vetments soyeux et trop chers pour être ainsi abîmés...

    Oan saisit une serviette blanche, presque propre, puis pénétra dans la plus grande des salles, sous le regard interrogatrif de certains occupants.

    Oan fit naturellement tomber sa serviette, avant de se glisser, nue, dans l'eau bouillonante du bassin.
    Le cimeterre d'Oan et son amulette
    Ma'arevia, un roman Oan/Cristal
    Ouverte à toute quête!
    Mon code couleur désormais: #d3EeC1
    Aventuriers, Zaefal vous est ouverte.

  5. #65
    Alundra Glodar Invités
    "HA HA HA, Seina bougerait-il pour sauver des pauvres ames perdues dans la nuit!? Seina regarderait plutot afin de connaitre les méthodes Manostiennes et les utiliser en retour.
    Si les faibles meurent, ce n'est que justice. C'est la loi de Mélandis et l'ordre naturel des choses. Et si ces larves Luménienne et Manostienne assassinent ici c'est qu'ils commencent à entrevoir la vérité. Que les dieux du chaos les corromptent et les protégent!"


    Alundra se leva et regagna le vestiaire d'un air amusé.

  6. #66
    Suirei Invités
    Après avoir quitté les portes de la ville, la jeune fille avait cherché un endroit où se restaurer. Elle n'en avait trouvé aucun de satisfaisant. Trop de lumière et trop de monde, les tavernes étaient bondées, les auberges fréquentées, les rues grouillantes malgré la tombée de la nuit. Finalement elle avait trouvé l'endroit qui lui convenait : les thermes locaux.

    Passée une certaine heure, les thermes n'étaient plus fréquentés que par des dilettantes qui venaient se reposer avant d'engager une nouvelle nuit de débauche. Dans toutes les villes de tous les pays c'était le même rituel. Se faire beau avant d'aller séduire sa victime du soir.

    La jeune femme pénétra dans les thermes, glissa une pièce en paiement de son entrée et passa dans le vestiaire des femmes. Elle avait senti un parfum attirant en pénétrant dans le hall et elle pu constater qu'elle était seule comme elle le pensait. Elle se débarassa de son étrange costume, une longue robe blanche croisée sur sa poitrine et tenue par une large ceinture rouge, et elle se drapa dans une serviette avant de passer dans les bains. Ils étaient déserts, à l'exception d'un jeune homme qui sortait des bains chauds.

    Sans s'en soucier, elle retira sa serviette et plongea, nue, dans le bain frais. Le bruit de son entrée dans l'eau attira l'attention du jeune homme, qui d'un rapide coup d'oeil mesura la situation qui lui était offerte et se dit qu'il pouvait tout aussi bien commencer la soirée avec l'imprudente et impudente cliente. Il se glissa à son tour dans l'eau et quand la jeune femme arriva à son niveau, nageant sans peine dans l'eau claire, il la salua avec le plus d'aplomb possible.


    -Bonsoir, lança-t-il avec un large sourire. C'est la première fois que je vous vois ici.
    L'entrée en matière était des plus indélicates et des plus basiques et cepencant elle marcha. La jeune femme se dirigea vers lui, l'eau cachant à peine une délicate poitrine et soulignant son teint pâle.
    -Ah ben ça, elle n'est pas bien sauvage, pensa-t-il. Une chance. Il se rapprocha.

    Elle le fixait de ses yeux noirs et profonds, sans aucune expression sur le visage. Sans doute une de ces filles enfermée par ses parents dans la riche demeure du coin, par crainte que sa vertu (et son poid pour une puissante alliance) ne soit perdue bêtement et qui avait la permission de sortir. Bah au diable sa vertu, ils n'avaient qu'à mieux lui apprendre à se comporter face à un homme. Il prit confiance en lui.

    Il s'approcha un peu plus et posa une main sur l'épaule de la jeune fille. Vue de loin elle ressemblait à une enfant, de près on voyait bien que c'était une jeune femme, plus que séduisante. Elle accueillit le contact par un sourire satisfait. Enhardi le jeune homme continua son assaut.

    -Vous êtes ravissante, vous savez ce soir je dois assister à un bal, pas très loin d'ici et une cavalière comme vous...
    La jeune fille sembla se hisser sur la pointe de ses pieds en fredonnant une douce mélopée. Le jeune homme n'en cru pas ses yeux, puis ce fut le noir le plus complet...



    Plusieurs heures plus tard, une petite troupe de fêtards passablement avinés entra dans les thermes en braillant un nom. Leur crétin de camarde avait oublié de les rejoindre, sans doute trop occupé à se faire tripatouiller par une jolie masseuse. Ils passèrent devant le préposé complètement débordé et trouvèrent leur compagnon dans les vestiaires, avachi sur un banc de pierre blanche. Il avait un air béat sur le visage et le regard vide. Quand ses camarades le jettèrent dans le bassin pour soigner sa griserie, rien n'y fit, il resta dans cet étrange état extatique.

    A l'heure qu'il est il n'en est toujours pas revenu...

  7. #67
    Avatar de Ghuldrir
    Ghuldrir est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Melandis
    Messages
    23
    Appelé sur les lieux du "crime", Ghuldrir n'était pas de bonne humeur. A cette heure, il était censé jouer aux cartes avec ses camarades au poste de nuit, mais d'après ces braillards de bourgeois mal dégrossis, la situation était grave.

    Le garde arriva donc aux thermes avec l'envie d'étriper le premier qui lui mettrait des bâtons dans les roues. Les affaires de meurtre étaient vites résolues - ou classées, ce qui revenait au même - et il comptait en faire de même pour celle-ci.

    Ghuldrir arriva enfin au pied du corps. Corps qui semblait bien vivant... Intrigué, le garde s'exclama :


    "Qu'est-c'qu'c'est que cette histoire ? L'est pas mort votre pote, là ! Il est même pas froid !

    - Mais, on l'a jeté dans l'eau et il n'a pas sourcillé.... Il est comme ça depuis des heures", gémit l'un des camarades de la victime.

    "Grmbl encore de la magie... Marre de ces fous mystiques ! Bon je vais voir si je peux faire quelque chose.".

    En réalité, Ghuldrir était effrayé. Il n'avait jamais vu de "cadavre en vie", mais que rien ne semblait pouvoir réveiller. Qui allait-il prévenir ? Les instances de la ville sauraient quoi faire. Du moins, il le croyait.

    Sans pouvoir relever d'indice valable, Ghuldrir n'eut d'autre choix que de ressortir rapidement du bâtiment, non sans avoir auparavant intimé l'ordre au patron de ne plus laisser entrer qui que ce soit jusqu'à nouvel ordre.

    Puis, le garde s'en fut, furieux mais inquiet face à la situation.
    Me cherchez pas, ou je vais m'occuper de vous...

    Ma couleur RP : #CC9933

  8. #68
    Nithep Invités
    Après avoir vaguement entr'aperçu l'esclandre au temple de Talos, la voyageuse avait déambulé dans les quartiers riches à la recherche d'une auberge digne de ce nom, mais a priori ce genre de chose n'existait pas ici.

    Après s'être acquitée des formalités d'usage, Ni'Thep prit le chemin des vestiaires où elle troqua sa tenue contre un drappé léger onyx et pourpre brodé d'or.
    Elle prit ensuite le chemin que lui dictait son regard entre les volutes vaporeuses jusqu'à ce qu'elle trouve une salle à l'écart, elle se souvenait qu'on appelait ça un hamam.
    Comme il lui avait été dit dans le temple, l'homme était allongé là, entièrement nu à l'exception d'une sorte de serviette en coton et il attendait que ce soit son tour.
    La jeune fille remarqua un tatouage ... une sorte de crâne sans mâchoire inférieure qui semblait avoir été maquillé à la hâte en une espèce de dôme couvert d'éclairs.

    Hasard ou volonté divine, les "hôtesses" étaient toutes occupées et l'homme attendait, assoupi par la chaleur et les senteurs épicées qui diffusaient dans les bacs à chaleur.
    Ni'Thep resserra la cordelette autour de sa taille qui transformait son drappé en toge, et humecta ses doigts dans le bain parfumé à côté de la table en marbre recouverte de coussins. Elle souffla doucement de façon à faire tomber les gouttelettes le long de la colonne vertébrale de l'individu allongé et lui murmura à l'oreille.

    Je me nomme Esheanna, je vais m'occuper de vous un moment, détendez-vous et ne vous en faites pas si vous vous endormez ... à votre réveil vos muscles seront parfaitement reposés.
    Les mains fines et douces de la jeune fille épousèrent les muscles naissants de l'homme qui semblait être plus taillé pour la nage et l'escalade que le lancer de statues, prodigant d'apaisantes caresses. Elle dénouait, étirait, relaxait, pétrissait avec douceur et fermeté le dos, le cou et les épaules de cet individu tant et si bien qu'il finit par fermer les yeux, ne laissant plus s'échapper que quelques sons de bien être.

    Autour d'eux, les autres jeune femmes ne semblaient pas s'être rendues compte de quoi que ce soit, un client qui se faisait masser, quoi de plus normal ici? Et bien que l'uniforme de la "nouvelle" ne soit pas réglementaire, il s'agissait sans doute d'un riche Mélandien qui avait payé une ribaude afin qu'il s'occupâ d'elle ici et certainement après.

    Les parfums, la chaleur, l'oppressante fumée des thermes, les motifs muraux agressifs, ... les lieux avaient de quoi tourner la tête à quiconque n'y travaillait pas. Sans doute est-ce pour cela qu'après presque une heure, alors que l'homme s'était visiblement assoupi, la jeune fille s'absenta pour aller se passer un peu d'eau fraîche sur le visage et sur le corps.

    Dix minutes ... peut être vingt passèrent, elle ne revenait pas et l'une des masseuses commença à penser que finalement le client avait certainement payé d'avance et qu'elle avait gagné sa soirée sans rien faire ou presque. Elle s'avança vers l'homme assoupi, et se rendit compte qu'une marque de griffure profonde entaillait son dos, par dessus l'espèce de tatouage. Elle essaya de le réveiller ... mais nul n'y pouvait plus parvenir, l'homme était mort mystérieusement et la jeune fille avait disparu ... et pas moyen de se souvenir du moindre détail la concernant, que ce soit son visage, sa voix, sa tenue, et même sa race ...

  9. #69
    Avatar de Ghuldrir
    Ghuldrir est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Melandis
    Messages
    23
    A peine sorti de chez Elondara, que Ghuldrir était déjà mandé pour enquêter aux thermes, à nouveau pour un crime. Quelle soirée....

    Rageant et pestant, la brute pénétra pour la seconde fois de la nuit dans ce bâtiment qui puait l'embrouille entre nobles à plein nez. Il foudroya le patron du regard, le tenant pour responsable des mauvaises fréquentations de son établissement, passa en trombe dans les vestiaires et arriva enfin sur les lieux du crime, indiqués d'une main tremblante par une masseuse encore sous le choc - à un point tel qu'elle n'avait pas prit la peine de se revêtir suite à sa tâche nocturne.


    "Bon, où est la chose ? Encore un fou qui s'est fait envoûté par on ne sait quel esprit malin ?

    - L.. là, messire. Il est sur la table.

    - Bon !" Il s'approcha et examina rapidement des yeux le cadavre inerte. La marque rouge sur son échine semblait univoque, mais Ghuldrir prit la peine de retourner le corps afin de s'assurer qu'il s'agissait bien de la cause du décès.

    "Mouais. Un couteau, sans doute. Une fine lame, mais allez savoir qui a commis ce crime... Et pourquoi. N'avez rien vu, vous ? N'étiez pas ici ? Seul, ici, à cette heure, ce type ?

    - Non, mes... sire, mais nous étions occupées...

    - Je vois le genre", dit-il en fixant la masseuse, toujours seins nus devant lui. "Bon. Quelle journée ! Vais aller faire mon rapport. Pour les suites de l'enquête, voyez avec vot' employeur. Et ne le remerciez surtout pas de ma part, son établissement est un véritable moulin !".

    Ghuldrir sortit en tempêtant, et tenta de trouver en ville, Ithrand, qui escortait encore et toujours les deux Luméniens, venus pour une affaire "si urgente"....
    Me cherchez pas, ou je vais m'occuper de vous...

    Ma couleur RP : #CC9933

  10. #70
    Nithep Invités
    Un individu longiligne, effroyablement pâle et décharné entra dans les thermes. Il déposa sans mot dire trois pièces en or qui glissèrent entre ses doigts noueux pour tomber sur le marbre de l'entrée.
    Il se dirigea après accord du gardien des vestiaires vers la partie réservée aux hommes et se changea rapidement pour ressortir vêtu d'une sorte de toge sombre dans les couloirs innondés de fumée tel un spectre évoluant d'un pas silencieux dans l'éther.

    L'individu à la morphologie osseuse gagna les bassins d'eau chaude dans lesquels paressaient un homme dont l'embonpoint avait dépassé la limite critique pour sa survie à long terme et face à Sa Grasse Personne un homme aux cheveux sombres mal rasé.

    L'homme en toge semblait attendu car l'individu bedonnant lui adressa un simple hochement de tête et l'homme au rasage douteux, paraissant ridiculement petit face à lui, sourit de façon exagérée.


    Tu peux t'asseoir avec nous ... bien que je doute que des gens comme toi puissent prendre froid, bougonna de la voix qu'aurait un individu sur lequel se serait assis un éléphant l'homme obèse, la situation nécessite que tu nous donnes ton avis.

    Et tu pourras aller fureter dans les thermes tant que tu veux après, ajouta le petit homme.

    Le longiligne individu laissa tomber sa toge et se glissa dans les eaux bouillantes sans laisser échapper la moindre émotion. Il se contenta d'écouter la conversation reprendre.

    Bien, alors Trajnik et moi souhaitons mettre au point certains détails avec toi. Les cryptes de la cité semblent agitées, trop pour notre petit commerce depuis ces dernières semaines. L'un des hommes de notre ami a découvert un couple de fils de bourgeois qui s'était isolé pour rester à l'abri des yeux de leur famille froids et durs comme de la pierre. Ils avait l'air d'être morts de peur.
    Sais-tu ce qui traine sur ton territoire qui puisse faire ça?


    Non, répondit simplement le pâle individu.

    Comprend alors notre problème, s'il y a un justicier sur ton territoire, il risquerait de découvrir une partie de nos activités, et pour peu qu'il soit malin il remontera alors toute la filière ...

    Or il est hors de question qu'il remonte jusqu'à nous!

    Je verrais ce que je peux faire.

    L'homme replet passa une main huileuse dans ses cheveux gras. Ses lèvres de poupons affichèrent une moue satisfaite puis reprirent le flot de parole dont elles n'étaient à priori pas avares.

    Il reste un autre problème, l'un de tes rejetons s'amuse à rançonner les marchands ... ce n'est pas la première fois que nous te mettons en garde contre leur attitude déplaisante. Si nous compromettons nous-même la protection que nous accordons aux commerçants, ils ne nous verseront plus rien.

    Très bien, j'interrogerais moi-même mes hommes mais cela m'étonne ... comment savez-vous cela?

    Le petit homme mal rasé plissa les yeux, et le gros homme se gratta l'oreille en regardant en coin l'individu osseux.

    Tu sais mon ami, je me demande comment tu as pu vivre si longtemps avec si peu de jugement ...

    L'homme longiligne regarda le gras individu d'un air étonné.

    Qu'est-ce que tu entends par là? Jamais je ne ...

    Avec une rapidité surprenante, "Trajnik" jaillit de l'eau et écrasa son pied sur la trachée de son voisin à l'allure filiforme, lequel ne s'étouffa pas mais fut plaqué contre la paroi du bassin. La main poilue du petit homme se durcit sous la contraction de ses muscule et il ne retira son pied que pour asséner un shuto.
    Bien que secoué par cette attaque, l'homme à la peau pâle serra les poings et ses lèvres se retroussèrent sur une paire de crocs repoussants : il avait l'hideux visage d'un vampire, ainsi que les réflexes de ce ces créatures car il évita le second coup juste à temps en bondissant hors de l'eau sur le rebord.
    Le petit homme sortit de l'eau son autre main dans laquelle il tenait une sorte de dague très large gravée de symboles remplis d'or fondu. Il la lança en direction du vampire qui se contenta de la dévier d'un coup de paume avant de commencer à prendre une forme brumeuse.
    L'homme gros et gras tira alors une fiole d'entre les replis écoeurants de son ventre et la déboucha. Le vampire alors changé en brume fut aspiré dedans avant que son propriétaire ne la rebouche.


    Vampire d'opérette ...

    Et tellement prévisible que ça en devient ennuyeux. A présent nous allons pouvoir reprendre notre travail sans ce petit enquiquineur aux dents longues. Tes gars ne devront pas reprendre les encaissements avant la semaine prochaine cependant. Moi ... hé bien je vais essayer de reprendre ce que notre trop ambitieux ex-associé a caché dans la bibliothèque. Ca ne devrait pas être trop difficile, il y a une nouvelle bibliothécaire et elle au moins ne me connait pas.

    "Trajnik" ramassa la toge et se contenta de sourire avant de se replonger dans le bain d'eau chaude. Un homme bronzé mais mal bâti entra dans la pièce peu après, et le silence se réinstalla.

    La dague quand à elle avait disparu.

  11. #71
    Nithep Invités
    [Quête — Doublons et Démons]

    Trajnik était éreinté. Il avait quasiment rétabli le réseau de protection et de rackett qui étendait ses branche parmi les commerces de Mélandis. Mais pire que tout il avait passé une journée complète sans une bonne bière et il n'avait été mieux qu'à partir du moment où il avait pu s'envoyer le merveilleux liquide ambré derrière la cravatte (qu'il n'avait pas).

    Il entra donc dans la cuve d'eau chaude avec une relative tranquillité, ... bien que s'y trouve déjà un individu gras et écoeurant qui occupait à lui tout seul la moitié de la place.


    Mmm mon vieux Trajnik j'ai entendu dire que tu avais fait de l'excellent travail. L'élimination d'un tel groupe de vampires en un seul bis, voilà qui est plus qu'excellent. Je me demande qui serait à présent en mesure de nous faire de l'ombre en ville ...

    Il reste cependant deux commerces qui me posent souci. La Noire épée qui est la forge du conseiller disparu Walar. Je vais envoyer un de nos aspirants pour faire ses preuves là bas, je tiens à avoir une idée des lieux avant toute chose.
    Et la Grotte d'Elfwood, une sorte de boutiques à tisanes ... je vais envoyer la Chose là bas. Histoire qu'on n'ait pas de problèmes. Il paraît que la boutique appartient à la femme du redoutable Nathiel Ecthelion mais ils n'y sont quasiment jamais. Avec un peu de chance on ...


    L'obèse claqua alors des doigts et un bruit de friction métallique se fit entendre derrière l'entrebaillement de la pièce. Un son mat précéda l'entrée d'une tête roulant toute seule au sol et venant buter contre la margelle du bain d'eau chaude.

    Amusant ... un espion ... je pense que la salle est propre mais mes "gardes du corps" s'en assurent pour le moment.
    Ainsi donc cette forge et cette herboristerie te font peur? Moi qui pensais que tu ne redoutais rien.

    La peur peut être moteur de prudence. Je préfère me méfier pour le moment. Et puis la Chose ne craint rien, quand aux aspirants on peut les sacrifier à volonté.

    "Trajnik" plongea la tête sous l'eau et revint à la surface en replaçant ses cheveux correctement.

    Et on a aussi capturé une "masseuse" qui a emporté ma dague la dernière fois ... tu sais la "dague".

    Quoi?! Il faut la retrouver avant que quelqu'un ne découvre son pouvoir, ...

    En fait elle a vendu la dague à une boutique, mais quand je m'y suis rendu elle avait déjà brûlé ... impossible de mettre la main sur la dague car les propriétaires sont morts. Seule l'esclave qui y travaillait a été capturée par nos services, elle sait que la dague a été vendue à un notable mais on ne sait pas qui. L'enquête se poursuit donc.

    Pas trop longtemps j'espère ... cette dague devait servir à affaiblir le vampire ... à lui faire peur, pas à nous faire repérer.

  12. #72
    Avatar de Tar Ael Velluthra
    Tar Ael Velluthra est déconnecté Fey'ri du vortex
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Melandis
    Messages
    117
    Il venait tout droit du quartier commerçant. Il semblait perdu, désemparé. Il marchait lentement, comme s'il cherchait son chemin. Pourtant, plusieurs passants auraient pu lui indiquer, mais il ne leur adressait même pas un regard.

    Il fixa le sol, s'arrêta, puis releva la tête devant l'entrée du bâtiment. Les thermes. Pourquoi ne pas chercher là-bas ?


    "Sans doute. Mais on verra. Entrons."

    Une jeune elfe l'accueillit :

    "Vous désirez, messire ?
    - Je ? euh. Vous parlez à moi ? Je... qu'avez-vous ici ?"

    Fort patiemment, la jeune fille répondit :

    "Des bains, mais aussi des massages, du plus simple au plus.. relaxant, messire. Mais aussi...
    - Celui-là, oui, celui-là. Celui-là."

    Il s'avança dans le couloir et pénétra dans une des loges que lui indiqua l'hôtesse. Il prit plusieurs instants avant de s'apercevoir qu'il devait se déshabiller, puis s'exécuta et pénétra dans la salle de massage.

    Une jeune fille, fort acorte, l'attendait déjà, un sourire aux lèvres. Cet elfe était bien impressionant, appétissant, même. Sa musculature n'était pas imposante, mais il avait un charme plus que certain.

    Il resta debout, tandis que la fille s'approcha. Elle lui fit signe de s'allonger, et elle entama son oeuvre.

    Crispé au début, le fey'ri se détendit, mais ne pouvait s'empêcher de réfléchir. Il parlait peu, mais quelques bribes s'échappaient encore de sa bouche, entre les soupirs de contentement.


    "Comment ? Il faut les voir. Les trouver. Mmh... possible, oui, vraiment."

    Intriguée, mais aussi, amusée par ce monologue assez incompréhensible, la masseuse profita de ce que Tar'Ael avait l'attention captée pour défaire les agraffes de sa robe. Elle la fit choir sans bruit au sol, puis continua ses caresses sur les épaules ambrées du mâle.

    Tar'Ael n'avait pas remarqué que la femme s'était dévêtue, mais il se retourna brusquement, tout en palabrant seul :


    "Je crois que j'ai trouvé ! Je sais maint..." Il s'interrompit et contempla le spectacle qui s'offrait à lui. Déjà stimulé par les caresses de la fille, il n'eut aucune peine à trouver de l'intérêt envers son splendide corps.

    Le reste du massage fut plus délicat encore...

    (Et ensuite, ça continue par ici...)
    Dernière modification par Tar Ael Velluthra ; 22/08/2007 à 14h16.
    Vous parler du vortex ? JAMAIS! C'est mon vortex! Bas les pattes! Du vent! Sinon je vous pulvérise à coup de boules de... poil d'écureuil, tiens... Ahum... Une noisette ?

  13. #73
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Nonchalamment appuyé contre le mur d’une maison, en face de l’entrée des thermes, Taliesin essayait de maintenir en son esprit le même calme qu’il affichait à l’extérieur. Et ce n’était pas chose facile : depuis une semaine, depuis qu’Albus et Rhéa lui avaient appris l’existence d’un nain prétendant venir de la Cité Idéale, il était hanté par des pensées contradictoires où se mêlaient espoir, excitation, craintes et doutes. A dire vrai, il ne parvenait pas réellement à y croire. Cela faisait des années que Maître Hafgan l’avait laissé poursuivre seul la recherche des leurs, des années qu’il n’avait rien trouvé d’autre que de vagues pistes, au hasard de poussiéreuses archives. Et à présent, tous ces efforts allaient peut-être se réaliser. C’était trop beau pour être vrai… Dans une cité aussi vaste que Melandis, parmi une foule innombrable d’esclaves, avoir déniché un survivant lui paraissait tenir du miracle...

    La veille, ses deux compagnons de retour de l'Ecole du Necronomicon lui avaient apporté la nouvelle : le nain lui fixait un rendez-vous. Dès lors, il lui avait été impossible de penser à autre chose, et tandis que l’espoir se faisait plus tangible, les doutes devenaient plus aigus que jamais. Il ne doutait pas qu’Albus et Rhéa aient agi avec finesse : mais pour l’instant, en dehors de la parole du dénomme Lorghar, il n’avait aucune preuve de son appartenance réelle à la cité disparue. Si c’était vrai, il pourrait lui apprendre tant de choses sur ses concitoyens, sur sa famille aussi, peut-être ! Mais avant de songer à cela, il devait s’assurer que le nain n’était pas un imposteur : il devrait lui poser nombre de question pour s'en assurer Et le nain accepterait-il d’y répondre ? Leur peuple avait été traqué, pourchassé, anéanti. Lorghar nourrissait probablement aussi des doutes à l’égard de Taliesin…

    L’elfe prit une profonde inspiration et tenta d’apaiser les battements frénétiques de son cœur. Se concentrer. Rester calme, ne pas perdre son sang froid… Tant de choses dépendaient de cette rencontre ! Il se prit à songer à son maître, à ce qu’il avait dû ressentir un siècle plus tôt, en le découvrant dans cette cabane perdue au milieu de nulle part… Avait-il éprouvé les mêmes doutes, la même excitation teinté d’incrédulité ? Probablement. Le barde ne pouvait espérer qu’une chose : qu’à son tour, il puisse s’abandonner tout entier à la joie des retrouvailles.

    Baissant les yeux sur ses mains, il s’aperçut qu’elles tremblaient légèrement. Avait-il un jour été aussi tendu ? Il en doutait.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  14. #74
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    [Quête : le prophète gris]

    Au bout d'une attente qui lui semblait interminable, tant il espérait de cette rencontre, le nain arriva et reconnut le barde sans trop de peine, grâce aux indications données par Rhéa et Albus, restés à l'école pour ne pas attirer les soupçons.

    Lorghar toussota avant de demander à Taliesin :


    "Belle journée, n'est-ce pas, messire ? Vous attendiez un nain, je pense ?"

    Il avait encore, sous le bras, l'objet qu'il devait livrer. Il irait s'acquitter de sa tâche au plus tôt, mais il voulait être certain de se faire connaître du barde avant de risquer de le perdre dans la foule. En cette heure, nombre de gens étaient dehors pour effectuer leurs achats ou simplement se promener en toute quiétude dans cette partie de la ville.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  15. #75
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin baissa les yeux sur le nouveau venu. Il lui adressa un sourire poli et, lorsqu’il parla, son ton était dégagé et badin.

    -Belle journée en effet, messire ! Un temps idéal pour se promener en ville en bonne compagnie ! Il se trouve effectivement que j’attends un nain... Que diriez-vous de marcher un moment à mes côtés ? Tout en flânant, nous pourrions vérifier si nous ne nous sommes pas mutuellement trompés d’interlocuteur !

    Le nain opina du chef, et tout deux se mirent à marcher d’un pas lent dans la rue encombrée. Ils demeurèrent un moment silencieux au milieu du brouhaha ambiant : ce fut Taliesin qui, n'y tenant plus, prit le premier la parole.

    -Si vous êtes ce que vous prétendez, il est certaines choses que vous devez savoir... Et je dois m’en assurer avant d’aller plus avant. Cependant, je gage que vous désirez prendre les mêmes précautions à mon égard : ainsi, je répondrai de mon mieux aux questions que vous voudrez me poser. Cela vous convient-il ?

    Il avait été on ne peut plus direct : mais il était trop tendu pour s'embarquer dans de savantes précautions oratoires. Au moins, ainsi, les choses seraient vite réglées.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  16. #76
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    [Quête : le prophète gris]

    Le nain hocha lentement la tête avant de répondre simplement :

    "Cela me convient". Puis il continua à marcher lentement dans la foule. Autour de lui, les humains passaient sans attarder le regard sur lui. Il n'était qu'un nain comme les autres ; nul n'aurait pu deviner qu'il était esclave au service des magiciens de Melandis.

    "Peut-être m'autoriserez-vous à commencer ? Une simple question... quand la cité que nous connaissons tous les deux a-t-elle été anéantie ?"

    Direct, lui aussi. Inutile de perdre du temps, il avait un horaire à respecter, sous peine d'être sévèrement puni par ses maîtres, à l'école.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #77
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin soupira. Le nain aurait pu choisir une question plus gaie... Mais au moins, elle avait le mérite d’être simple.

    -Elle est tombée il y a cent dix-sept ans, au printemps 1262. Cette réponse vous convient-elle ?

    Le nain hocha la tête. Taliesin poursuivit :

    -A mon tour, à présent. Pourriez-vous me dire quel était le nom du barde siégeant au conseil de la ville ?

    Si le nain venait véritablement de la cité idéale, il ne pouvait pas ne pas connaître son maître. Si c'était un imposteur, par contre...
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  18. #78
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    [Quête : le prophète gris]

    Le nain sourit tristement. Les souvenirs lui revenaient de plus en plus concrètement en mémoire, tandis qu'il ressentait un pincement au coeur en songeant à la cité qu'il avait habité durant le début de son existence. Qu'il était tombé bien bas, depuis lors !

    "Hafgan. C'était un elfe." précisa-t-il simplement.

    Lorghar osait à peine dévisager Taliesin ; non qu'il craignait que sa réponse fut fausse, ni par peur d'être tombé sur un imposteur. A vrai dire, s'il devait mourir pour avoir voulu tenter de se sauver, il serait libre, mais d'une autre façon...

    Non, ce qui le faisait détourner le regard, c'étaient les larmes qui lui venaient petit à petit aux yeux, chatouillant son visage tandis qu'il tentait de les retenir. Encore un moment et ils se mettraient tous les deux à pleurer le triste sort de leur belle cité passée...


    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  19. #79
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin hocha lentement la tête en entendant la réponse du nain : celui-ci était bien l’un des siens. Il avait enfin réussi... Il n’aurait su trop dire ce qu’il ressentait : de la joie, de l’incrédulité, encore, mais aussi une certaine frustration. Le nain était esclave : de ce fait, il ne pouvait le soustraire sur le champ à sa sinistre existence, comme il l’aurait voulu.

    -Hafgan a été mon maître, finit-il par dire. Il a échappé à la chute de notre cité et il m’a retrouvé là où ma mère avait réussi à me porter avant de mourir...


    Le barde se lança alors dans le récit de ses aventures en compagnie d’Hafghan, puis de ses recherches solitaires après que son maître l’eut laissé seul. Il en arriva à ses découvertes dans les cryptes de Manost, à ses déceptions luméniennes... Et enfin à son expédition jusqu’à Melandis.

    -Je ferai mon possible pour vous libérer, conclut-il. Je commence à me faire un certain nom en ville... Et j’ai déjà publiquement manifesté mon intérêt pour des esclaves aux pouvoirs surprenants, intérêt justifié par un enrichissement conséquent de mon spectacle... Peut-être la direction de l’école de magie acceptera-t-elle ma proposition... Sinon, je trouverai un autre moyen. Vous pouvez compter sur moi.

    Bien sûr, il n’avait aucune idée de ce qu’il ferait si le directeur refusait de lui vendre le nain...Mais ce qu’il savait, c’est qu’il ne pourrait l'abandonner à son sort. Il le libérerait, quoi qu’il dusse faire pour cela.

    -Je voulais vous demander... commença-t-il après un instant de silence. Savez-vous s’il y a d’autres survivants encore en vie ? En avez-vous déjà rencontré d’autres, avant moi ? Le pendant de la notoriété est la surveillance, et je pense que les autorités ont déjà l’œil sur moi. Je ne sais combien de temps je pourrais rester en ville sans être démasqué... Il me faut donc agir vite.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  20. #80
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    [Quête : le prophète gris]

    Lorghar avait écouté attentivement le barde. Il était impressionné par le fait qu'Hafgan ait été son mentor... l'elfe devait être quelqu'un de réellement important pour que l'ancien barde agisse de la sorte.

    Puis il ferma les yeux en écoutant les paroles pleines d'espoir de Taliesin. S'échapper... un rêve qu'il avait depuis longtemps enfoui au plus profond de sa tristesse, tant il lui semblait irréalisable. Il se demandait même s'il pourrait le faire, s'il pourrait y croire, si un jour on lui en laissait la possibilité.


    "D'autres de nos concitoyens ? J'ai bien peur de vous décevoir, mon pauvre ami. Depuis des dizaines d'années que je suis à Melandis, vous êtes le premier à m'avoir parlé de la Cité Idéale. Je vous avouerai que j'ai encore du mal à y croire", ajouta-t-il timidement.

    "Mais mon envie de liberté est toujours présente. Et je sais que bien d'autres esclaves en seraient... même s'ils ne sont pas issus de la Cité."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  21. #81
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin soupira.

    -Je sais. J’ai déjà eu maintes fois l’occasion de voir le triste traitement réservé aux esclaves, que ce soit au stade ou bien chez les marchands... Il y aurait tant à faire pour les aider ! Malheureusement, je ne peux agir de manière ouverte : je serai rapidement arrêté. Et je ne peux non plus sauver tout le monde : je suis trop isolé... Cependant, je vous assure que je ferai mon possible pour leur porter secours pendant tout le temps où je resterai en ville.

    Et combien de temps allait-il rester en ville ? Il n’en avait aucune idée : obtenir la liberté du nain était désormais son principal objectif, et cela pourrait s’avérer long. Mais le barde sentait confusément qu’il ne porurait partir sans tenter de soulager les souffrances des esclaves, sans tenter d’améliorer de manière durable leur sort. C’était utopique, irréalisable probablement. Mais il essaierai quand même, il le savait. Il avait trop vu d'horreurs ici pour agir autrement.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  22. #82
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    [Quête : le prophète gris]

    Lorghar ne put que remercier chaleureusement son compagnon d'infortune, ne serait-ce que pour l'espoir qu'il venait lui insuffler. Il avait les larmes aux yeux, d'émotion, mais aussi de tristesse, en songeant à nouveau au sort de la Cité Idéale. La blessure ne s'était jamais refermée...

    Ils continuèrent à discuter quelques minutes, essayant d'arranger d'autres rendez-vous. Le nain n'avait pas souvent l'occasion de sortir de l'Ecole, mais c'était cependant plus facile qu'avec d'autres esclaves retenus chez des particuliers, ou travaillant sous la surface...

    Ils convinrent de plusieurs rencontres, souvent grâce au même prétexte que cette fois : livrer un objet enchanté à un magicien ou un passionné d'art profane.

    Enfin, vint le temps de la séparation, et Lorghar s'en fut vers l'Ecole, accomplir sa tâche quotidienne pour le compte de Melandis la Sombre.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #83
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    32 210
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin resta quelques minutes à errer aux abords des thermes. La rencontre avec le nain l’avait profondément troublé et même s’il savait qu’il le reverrait sous peu, son départ laissait en lui un certain vide. Ils avaient tant de chose à se dire, et si peu pour le faire... Et surtout, le barde aurait voulu tirer son concitoyen des griffes des mélandiens, mettre un terme à sa servitude...

    Ce ne serait pas chose aisée, et bien des semaines passeraient probablement avant qu’il n’y parvienne. Et ce délai, il devait le mettre à profit pour poursuivre ailleurs ses recherches : si la piste de l’Ecole de Magie était parvenue à son terme, il pouvait encore se tourner vers les bas-quartiers et explorer le labyrinthe de leur sombres ruelles. Peut-être y trouverait-il un autre des rescapés de sa cité, ou peut-être pas. Mais dans tous les cas, il y aurait nombre de personnes auxquelles il pourrait apporter un peu d’aide et de réconfort.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  24. #84
    Avatar de Tar Ael Velluthra
    Tar Ael Velluthra est déconnecté Fey'ri du vortex
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Melandis
    Messages
    117
    Le chat roux* sur l’épaule, qu’il avait prénommé Orlando, Tar’Ael se rendit jusqu’aux Thermes de la Rose Fanée, où il espérait trouver une ou deux vierges disponibles pour participer à son rituel. Il était bien conscient de l’odeur pestilentielle qu’il dégageait et comptait s’en débarrasser dans l’un des bains parfumés de l’établissement, ni vu ni connu. Cependant, il fut arrêté dès le comptoir par une matrone bien en chair qui posa un index manucuré sur sa poitrine, avant de le retirer d’un air dégoûté.
    « On n’entre pas avec des bestioles ici, mon grand. » grommela-t-elle d’une voix peu amène. « La consigne est juste là... »
    Tar’Ael, penaud, franchit un rideau de satin rose et dentelles jaunies, derrière s’ébattait une ménagerie disparate. Certaines des créatures avaient trouvé refuge dans des cages, d’autres dans des tonneaux voire des cageots, mais la plupart se baladaient librement dans la petite pièce. Au centre, trônait une jeune fille à la mine apeurée, sans doute jugée trop laide pour pouvoir officier directement dans les Thermes. Sur ses genoux ronronnait un petit méphite, à ses pieds se bousculaient une demi-douzaine de lapereaux, et un aigle borgne observait la scène depuis le sommet d’un portemanteau. Tar’Ael refusa de reconnaître ce qui grouillait dans la caisse juste à sa droite, jeta un oeil inquiet sur le loup pelé roulé en boule contre le mur, et se posa des questions sur le propriétaire du grouilleux hilare qui se dandinait dans un baril au fond.
    « Je vous laisse le chat. » fit-il poliment en déposant Orlando sur le sol.
    Ce dernier haussa un sourcil félin, la fille acquiesça sans rien dire, et Tar’Ael, embarrassé, retourna aux Thermes, dépouillé de son nouveau compagnon.

    « Je suis nu. » annonça-t-il à la matrone qui l’attendait toujours.
    « Y'm'semble pas, non. » fit-elle, peu impressionnée.
    Elle lui désigna les cabines du pouce, et il s’y rua sans attendre. Il abandonna son paletot troué, ses chausses mitées, son pourpoint moisi et le reste de ses frusques. Personne ne lui volerait pareil fatras de nippes répugnantes. Il ressortit enfin dans la moiteur des bains, s’étira un instant dans la vapeur qui s’élevait autour de lui, et marcha d’un pas hésitant vers le bassin d’eau brûlante qui clapotait sur sa gauche.
    Surgit alors une beauté brune, rebondie, caressante, et absolument nue.
    « Je peux vous aider ? » susurra-t-elle à l’oreille pointue du nouveau client.
    « Si c’est gratuit. » répondit-il.
    « Pour vous, toujours. » dit-elle en papillonnant de ses grands cils humides.
    Il faut dire que Tar’Ael, comme vous l’ignorez sans doute, était certes un peu zinzin, mais aussi extrêmement bien de sa personne. Il avait tendance à l’oublier, et ses frusques rapiécées dissimulaient bien souvent sa superbe, mais dans son plus simple appareil, il révélait bien des charmes, et rares étaient les demoiselles qui parvenaient à ne pas se retourner sur lui.
    « Etes-vous pucelle ? » demanda-t-il alors que la jeune femme roucoulait en le poussant vers le bassin.
    « Pu-quoi ? »
    « Avez-vous... »
    Ils descendirent dans l’eau. L’accorte demoiselle poussa un petit cri et rougit de partout. Le fey’ri poussa un simple petit soupir. Tout juste assez chaude.
    « Avez-vous connu un humain ? »
    « J’en connais plein. »
    « Je veux dire... charnellement. »
    « Vous voulez savoir si je couche avec des humains ? »
    « Voilà. »
    « Oh non. Faut demander Arwen ou Mélu, pour ça. Moi j’fais que les demis. Demi-elfe, demi-orque, demi-nain... »
    « Demi-nain ? »
    « Ouais. Croisé xvart. Y’a un habitué, belle peau bleue, grands yeux gris. Il s’appelle Wzogf, je pense. »
    Tar’Ael se mit à battre des mains dans l’eau, éclaboussant copieusement sa partenaire.
    « Nain, nain, nain porte quoi ? Un petit seau jusqu’à la fontaine ! Taine, mitaine, croque-mitaine, mais... savez-vous... le sentez-vous ? Jusqu’où ? En qui ? Et comment ? Je comprends tout ! »
    La jeune femme brune ouvrit de grands yeux apeurés et chercha de l’aide du regard. Elle ne savait pas encore, contrairement à vous et moi, que Tar’Ael pouvait avoir ses humeurs.
    « Qu’est-ce qu’il veut ? » fit une blonde maigrichonne, depuis le bord.
    « Je ne sais pas. Il a l’air... un peu... déboussolé, comme ça... »
    « Femme ! » s’exclama le fey’ri, interpellant la nouvelle venue.
    « On se calme, mon gros ! »
    « Femme ! Es-tu pucelle ? »
    « Moi ? Tu plaisantes ? Tu te crois où, ici ? »
    « Je suis dans l’eau. Alors ? Réponds ! »
    « C’est qu’il est sérieux, le bougre. » intervint une elfe aux longs cheveux roux, en se glissant dans l’eau fumante.
    « Alors ? Toi aussi ? Es-tu pure ? »
    Les trois femmes éclatèrent de rire.
    « Certains prennent vraiment leurs délires pour des réalités. » dit la blonde.
    « Où se croit-il ? A Manost ? » répartit la rousse.
    La brune n’osa rien ajouter, car elle était encore à portée de Tar’Ael, dont la mine était manifestement courroucée.
    « Vous êtes donc toutes... » fit-il, avant de rougir ostensiblement.
    C’était après tout un très jeune fey’ri, tout juste sorti d’une adolescence tumultueuse, mais chaste.

    « On peut le dire... » railla la blonde.
    Tar’Ael se gratta la tête d’un doigt effilé, contemplant sans arrière pensée les trois nymphes au bain, assemblées. Il avait déjà oublié sa visite précédente en ces murs, sa mémoire n’était pas sans fissures. Puis la lumière se fit.

    « Bon. Attaquons les choses sous un autre angle... L’une d’entre vous serait-elle née entre le 22 août et le 21 septembre ? »
    Dernière modification par Tar Ael Velluthra ; 22/08/2007 à 16h08.
    Vous parler du vortex ? JAMAIS! C'est mon vortex! Bas les pattes! Du vent! Sinon je vous pulvérise à coup de boules de... poil d'écureuil, tiens... Ahum... Une noisette ?

  25. #85
    Date d'inscription
    November 2010
    Messages
    437
    Rowan mit plus du double du temps nécessaire pour venir de la guilde, elle ne connaissait pas encore suffisement la cité pour ne pas se tromper de direction de temps en temps. De ce qu'elle pouvait en juger elle se trouvait sur ce qui tenait de grand-place communale pour Mélandis, elle commença à se promener détaillant les lieux.
    Dernière modification par Rowan Blackwood ; 15/09/2011 à 20h56.
    Comment pourrais je verser la moindre larme alors que même mon coeur s'est asséché depuis si longtemps

  26. #86
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    Les thermes n'avaient pas souffert de la révolution menée plusieurs mois auparavant contre Talos. La clientèle avait quelque peu changé, mais pour finalement continuer à être constituée de gens suffisamment riches pour que quiconque étranger à la notion de bourgeoisie n'y fît pas attention. La journée était assez chaude, et les thermes étaient donc assez fréquentés, pour l'heure.

    La place attenante était animée également. Les commerces n'étaient pas loin ; Rowan entendait les appels des camelots pour attirer le chaland, tandis qu'elle put voir nombre de personnes transporter des biens divers nouvellement achetés : nourriture, bien sûr, mais également tissus, onguents, meubles et marchandises plus riches comme des bijoux ou des œuvres d'art. Nulle trace d'esclaves ; trop voyant, sans doute...

    La bâtisse décrite par Raven était effectivement reconnaissable, et Rowan eut le temps d'en étudier les détails sans trop attirer l'attention grâce aux mouvements de foule dans le quartier. Le manoir comportait deux étages principaux, ainsi que des combles qui ne semblaient guère utilisés fréquemment, à en juger par la fenêtre fêlée qu'elle pouvait voir. D'après le nombre de fenêtres en vue, Rowan estima qu'il devait y avoir une douzaine de pièces dans la maison.

    Un parc fleuri et arboré entourait le manoir, et il y avait même une petite fontaine qui dispensait un filet d'eau fraîche. Le domaine était ceint d'une grille en fer, et l'accès vers le porche était pour l'instant fermé. Personne n'était en vue, ni dans le jardin, ni aux fenêtres.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  27. #87
    Date d'inscription
    November 2010
    Messages
    437
    Rowan eut l'ombre d'un sourire de satisfaction, à première vue pénétrer la batisse ne présenterais pas trop de problème, en revanche impossible de savoir si il y avait des pièges ou des gardes à l'intérieur. Néanmoins la jeune femme savait devoir s'attendre à en trouver dans ce genre de maison noble et devait donc s'y préparer quand elle reviendrait ce soir. Satisfaite de son inspection préalable, elle allait partir quand elle jugea bon de prendre une précaution particulière, elle tenta discrètement de saisir une odeur ou l'autre indiquant la présence d'animaux de garde dans le jardin
    Comment pourrais je verser la moindre larme alors que même mon coeur s'est asséché depuis si longtemps

  28. #88
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    Rowan devait avoir l'air quelque peu étrange, la tête levée vers le ciel, le nez tout ouvert aux fragrances ambiantes dans l'air environnant le manoir. Elle réfléchit quelques instants, analysant méthodiquement, grâce à son odorat aiguisé. Et, malheureusement, elle saisit assez rapidement l'odeur nette de deux chiens, invisible pour l'instant, mais qui pouvaient être quelque part dans le parc. Un chenil ou une niche les abritait sans doute durant la journée... à moins qu'ils ne fussent de passage dans le quartier, et qu'ils n'eussent rien à voir avec Bouliakov et sa garde.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #89
    Date d'inscription
    November 2010
    Messages
    437
    Puisque elle voulait s'introduire à la faveur de la nuit sous sa forme de rongeur, la lycanthrope jugea néanmoins plus prudent de les inclure dans ses plans, cela ferait vraiment tâche sur son CV de finir sa carrière comme casse-croûte pour chien. Elle continua à flâner sur la place se déplaçant d'un pas nonchalant vers la rue qui permettait de revenir à la guilde, réfléchissant à ce dont elle aurait besoin pour sa mission espérant de ne rien omettre.
    Comment pourrais je verser la moindre larme alors que même mon coeur s'est asséché depuis si longtemps

  30. #90
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 811
    Tandis qu'elle déambulait pensivement, la jeune femme imaginait son plan d'action en toute tranquillité. Le quartier paraissait paisible, et elle n'avait guère besoin de s'assurer constamment que quelqu'un la suivait, de males intentions en tête, comme lui planter une dague entre les côtes. Moitié rêveuse, moitié réfléchie, elle contemplait sans le voir un bâtiment qui semblait faire partie de l'administration de Melandis. Son regard croisait parfois celui de jeunes femmes richement vêtues, tantôt seules, tantôt en groupes, tantôt accompagnées de leur mari ou amant. La vie paraissait bien ennuyeuse, par ici...

    Soudain, la voleuse sentit une main ostensiblement posée sur sa fesse. Le temps qu'elle s'en rende compte, et elle sentit un poids quitter sa taille, et entendit un bruit de course, derrière elle. Un tire-laine venait de lui dérober sa bourse et s'enfuyait parmi les étals. Il était à une vingtaine de pas.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Planescape Torment, Icewind Dale et Morrowind

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 3 sur 7 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Batiment] Les taudis
    Par Garfield dans le forum Les Taudis
    Réponses: 275
    Dernier message: 15/07/2016, 14h32
  2. [Bâtiment] Le Mélandinopole
    Par Nathiel Ecthelion dans le forum Le Noyau Occulte de la Ville
    Réponses: 132
    Dernier message: 24/07/2008, 15h43
  3. [Bâtiment] 4 rue Elminster
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 79
    Dernier message: 10/11/2004, 06h41
  4. [Bâtiment] Le confessional
    Par dragum dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/09/2003, 21h41

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237