Page 8 sur 13 PremièrePremière ... 678910 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 240 sur 377

Discussion: [Lieu] Les portes de Manost

  1. #211
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Ayant scrupuleusement pris en note l'ensemble des informations que la jeune barde lui avait énumérées, au demeurant assez complètes pour lui épargner d'avoir à lui tirer les vers du nez davantage, le garde de faction leur fit signe qu'elles pouvaient passer. Il ajouta seulement à l'attention d'Eli que si elle cherchait un emploi, même temporaire, le théâtre de la Harpe constituerait peut-être une bonne alternative aux simples animations de tavernes.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #212
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 608

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Eliëssan avait signé, d'une écriture fine et tremblante guidée par Chandara. Puis, reprenant son bâton, elle était entrée dans la ville. Là, la ville lui était apparue par les bruits de la foule et les odeurs de pain, d'épices et de remugles d'égouts. Elle marcha quelque temps, le temps d'apprivoiser la ville. Puis, se tournant vers Chandara elle lui demanda d'un air malheureux.

    "Là, j'aurais besoin que tu m'emmènes"
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  3. #213
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Manost
    Messages
    2 597

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Après des mois passés en pleine nature, il était tout naturel que l’aveugle perde tous ces repères dans la cacophonie d’odeurs et de bruits que constituaient les rues de la métropole. Chandara s’empressa donc de s’approcher de son amie pour la prendre par le bras et l’entraîner vers sa monture. Elle s’exprima d’une voix aussi rassurante que possible :

    - Je vais te guider dans un endroit bien plus calme pour commencer. J’ai avant tout besoin d’un bon bain et toi aussi puis nous irons au théâtre si tu le souhaites !

    Ce faisant, la paladine prit la barde en croupe de sa monture guidant le cheval de cette dernière tout en se dirigeant vers l’auberge du Loyal Paladin ([Commerce] Au Loyal Paladin) avec empressement. La perspective d’un bain chaud n’était pas la seule raison qui lui donnait le sourire, elle avait des milliers de choses à raconter à son ami et savait trouver en Titœil une oreille attentive.
    Dernière modification par Chandara ; 29/03/2009 à 12h52.

  4. #214
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    En provenance de la Vierge d'Argent ([Boutique] La Vierge d'Argent)...

    Elle avait atteint les portes de la ville rapidement. S'éloigner de la guilde tenait du réflexe vital. Comme si inconsciemment elle sentait qu'elle perdrait ses derniers lambeaux de santé mentale si elle ne prenait pas ne serait que quelques jours le large. A respiré profondément en les contemplant. Avant de les franchir sans plus d'hésitation. Cette ville l'étouffait. A moins que ce ne soit davantage son propre coeur.
    Elle a chassé cette idée en serrant les mâchoires. Elle devait oublier. Etrangler ses sentiments; ils ne lui apporteraient plus rien, mis à part une distraction mortelle.
    La barde a atteint un petit bosquet, hors de vue du poste de garde. Elle a fait le vide dans son esprit, s'est concentrée longuement. L'incantation a duré un certain temps; un chant, mélancolique, triste.

    Un cheval aux contours troubles s'était lentement matérialisé, avant d'acquérir sa taille définitive lorsque le silence s'était fait.
    Elle a flatté l'encolure de la bête. Faite de volutes d'ombres. Immatérielles et pourtant bien tangibles, avant de grimper à califourchon sur ce mélange curieux d'animal et d'illusion. Il ne fatiguait pas. Il ne paniquait pas. Ne laissait pas de pistes derrière son passage. Mais à chaque fois, elle semblait le reconnaître. Plus qu'un simple sortilège, en somme. Même si dans le regard de l'animal ne planait aucune volonté.
    Elle a passé les doigts dans la crinière brumeuse, caressé le filament d'ombre entre ses phalanges. Elle a murmuré un mot. La monture s'est mise à trotter. Avant de filer au grand galop d'un simple effort de volonté. Dans un silence assourdissant hormis le sifflement du vent dans ses oreilles. Sans véritable but. Hormis celui de l'oubli.


    Suite: Ici
    Dernière modification par Eliaëdel ; 05/04/2009 à 18h29.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  5. #215
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Timide Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Les portes de la ville étaient enfin en vue. Sa ville natale lui avait manqué, ces rues bien rangée, ses bruits et ses odeurs. Elanor était perdu dans ses pensées, la maison familiale, ses frères.... elle allait enfin pouvoir les revoir après plusieurs mois passés à Cojum. Ce séjour dans la ville bilbiothèque avec son mentor lui avait beaucoup appris mais elle prenait plaisir à revenir en ces lieux familiers. Soudain, elle sursauta au son de la voie de Théoden:

    " Ela, je suppose que tu veux d'abord aller saluer tes parents?".

    Il s'était planté devant elle et la regardait droit dans les yeux.

    " Je ne peux rien vous cacher" dit elle avec un sourire radieux.

    " Passe me voir demain au Loyal Paladin vers13h, bonne journée"

    Et il s'en alla de son côté laissant Elanor devant les portes de la ville.
    Dernière modification par Elanor ; 09/06/2009 à 22h04.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  6. #216
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    On approchait de la mi-journée, et une pluie fine suintait par intermittences d'un amoncellement de nuages bas d'un gris sale. Au pied des remparts de Manost qui en paraissaient assombris, les visiteurs s'amassaient d'un air morose sous le porche, impatients d'avoir leur tour au poste de contrôle. Ils se séparaient sur deux files, les voyageurs à gauche, les marchands à droite, à cause de l'octroi.

    Quand vint le tour d'Elanor, elle put voir le garde de faction réciter le discours habituel. D'une voix un peu plus éraillée que d'habitude, cependant : il devait être enrhumé.



    "Veuillez je vous prie décliner votre nom, signaler vos armes, et préciser les raisons de votre présence en ville..."


    Une formalité agaçante, mais nécessaire à la bonne tenue des registres de la cité, où l'on notait scrupuleusement les entrées et sorties. Moins pour les statistiques que pour faciliter les enquêtes, apparemment...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  7. #217
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Ela passa négligemment la main dans ces cheveux, et répondit au garde:

    "Elanor Alfirin, citoyenne de Manost, résident dans le quartier des Arcanes"

    "Je porte sur moi uniquement une épée"

    "Je reviens de Cojum où j'ai accompagné mon maitre Théoden le bienveillant et je me rend à la cordonnerie de mes parents, M et Mme Alfirin, "


    Le garde lui fit un sourire et lui fit signe d'avancer.

    Elle était enfin dans Manost !! Le pied léger, sifflotant un de ces airs préféré, elle se rendit au domicile de ces parents.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  8. #218
    Date d'inscription
    July 2009
    Messages
    23

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Des bœufs. Des bœufs assez grands attelés à une charrette. Ça, elle en avait vus beaucoup. Ils n'avaient pas beaucoup d'intérêt. Par contre, le gamin à l'arrière du chariot retenait toute son attention. Comment pouvait-on avoir une si grande langue ? Et ses yeux qui se croisaient presque. Bizarre de bizarre. Tous les enfants étaient-ils comme ça dans la région ? Ou étaient-ce seulement les enfants manostiens ? Il se mit à pousser des petits cris et à s'agiter jusqu'à ce que son père, agacé par son manège ne le fasse tenir tranquille d'une chiquenaude sur la tête. Il lui tourna le dos.

    Elle se mit à regarder en l'air, pour passer le temps, en quête de volatiles. Une mouche, ça, elle en avait déjà vus. Elle soupira. Était-elle venue jusqu'à Manost pour observer des mouches et des marmots grimaçants ? Elle se souvint avec nostalgie du Calimshan et de ses écureuils sauteurs. Dont l'un avait malheureusement pris sa tête pour piste d'atterrissage. Mais c'était une autre histoire. Il lui avait juste mordillé l'oreille avant de s'enfuir. Rien de bien grave donc.

    C'est alors qu'il passa en vrombissant à coté de sa tête. Un gros coléoptère. Inconnu au bataillon. Étrange insecte. Sans vraiment y réfléchir, elle fouilla dans son sac et en sortit un bocal étanche. Puis, patiemment, elle attendit que la bête se pose. Elle put l'admirer de plus près. Une sorte de gros scarabée aux ailes rouges et noires. Oubliant la file devant le poste de garde, elle avança doucement. Jolie bestiole. Pas de dard à première vue. Prenant soudain une décision, elle prit son élan et plongea, le bocal en avant. La bête, peu à même de laisser Hanna exercer sur elle son savoir d'entomologiste fut plus rapide qu'elle et s'en fut en la gratifiant de bourdonnements scandalisés.

    La jeune femme se releva en époussetant ses vêtements. Une fois de plus, elle avait égratigné ses mains et sali son pantalon de marche. Tant pis. Elle trouverait bien une auberge digne de ce nom où elle pourrait se changer. Avec un peu de chance, il y aurait bien quelques cancrelats à passer à la loupe.

    Elle s'approcha doucement du poste de garde avec son sourire bien à elle. De ceux qui vous donnaient un je ne sais quoi de fréquentable. Et elle dit doucement :


    «*Bonjour, je me nomme Hanna d'Etihad. Et si cela est possible, j'aimerais séjourner quelques temps dans votre ville.*»

  9. #219
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    "Bonjour, moi c'est Alrator de Mysnar, et je suis avant vous dans la file", grogna une grosse voix de marchand sur sa droite. Alors, si c'est pas au dispensaire du temple que vous voulez séjourner, je vous sugère de reprendre tout de suite votre place, là-bas..."

    Il indiqua du pouce la fin de la file, vingt pas derrière.

    "Mais... vous frapperiez une femme ! Intervint un joli-cœur deux pas devant lui. La vingtaine, semi-elfe, les yeux noisette. Vous ne voyez pas qu'elle a besoin d'aide ? Quelle brute !! Tenez, mademoiselle, passez devant moi... Tout le monde n'est pas aussi rustre dans cette cité."

    Impassible, le garde de faction regardait l'altercation sans y prendre part. Ça lui faisait un peu de distraction... Et puis, après tout, savoir qui passe en premier, quel intérêt ? De toute façon la file était interminable, à longueur de journée.

    "Hanna d'Etihad , il me faut quelques précisions... avez-vous des armes à déclarer ? Et quelle est votre profession ?" répliqua-t-il enfin.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  10. #220
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 608

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Hanna avait regardé l'altercation entre les deux homme, abasourdie. Elle avait beaucoup entendu parler de la réputation des manostiens (un sexe atrophié par la prière selon les dires de quelques uns de leurs proches voisins) mais elle ne s'était pas attendue à ce genre de débordement. Les hormones peut être (non atrophiées celles-là). Une fois, dans un souk du Calimshan, un marchand lui avait proposé de l'acheter contre un chameau. Elle allait consigner sa proposition sur son carnet fétiche quand un second marchand lui avait proposé le double. Ses cheveux roux sans doute. Quoi qu'il en soit, les deux hommes en étaient venus aux mains. Elle en avait profité pour filer discrètement, pensant que de toute façon, les chameaux ne trouvaient pas leur place dans les harems. Et que, privée de sa liberté, elle n'aurait pas su s'en occuper.

    «*Non, je n'ai pas d'armes à déclarer, [/murmura-t-elle d'une toute petite voix , à part mon bâton. Pour ma profession ...*»

    Elle sortit de son havresac une lettre, mille fois pliée et repliée et la tendit au garde. Celui-ci put lire la missive, écrite dans le langage châtié et fleuri des grandes institutions et par l'ambassade de Val-bise (avec cachet et signature faisant foi) stipulait qu'Hanna d'Etihad était une scientifique mandatée par le Val bise (susnommé s'il vous plaît), chargée d'établir un atlas scientifique complet de Toril. Donc que la jeune femme était sérieuse et pas dangereuse et qu'on pouvait la laisser entrer sans exposer la ville à des dangers trop graves.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  11. #221
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    L'attente.
    Ce mot lui paraissait déjà insupportable. Mais le concept encore plus.
    Cela faisait des heures qu'Ailyn attendait son tour pour franchir les immenses portes de Manost. Et les heures qui défilaient sans qu'elle puisse s'occuper ne lui plaisaient guère. Elle patientait derrière un couple de paysans armés de poules et autres volailles qui piaillaient sans relâche, ce qui mettait à mal les nerfs et la migraine d'Ailyn.
    Ses longs cheveux noirs étaient sales et trempés de sueur, et ses grands yeux gris soulignés pa d'immenses cernes violettes ressemblaient à deux bougies au milieu de son grand visage pâli par une fatigue à la fois physique et psychique.
    Son sang battait violemment à ses tempes tandis qu'elle serrait les dents. Cela faisait seulement deux semaines que son maître avait trouvé la mort dans son laboratoire et qu'elle avait quitté son village pour arpenter les routes. Durant son voyage, elle avait beaucoup marché, peu dormi, et contrairement à ses habitudes, peu parlé aussi.


    Elle n'avait jamais vu de grande ville, elle avait seulement lu dans les livres de maître Azemar des choses à leur propos, c'est pourquoi elle était très impressionnée par l'architecture de l'imposante porte. Les murs d'enceinte lui paraissaient avoir un taille colossale. La jeune femme avait mal au coup à force de la dévisser pour apercevoir les gardes au sommet du murs où son avancée dans la file.

    Quand enfin ce fut son tour, son cœur commença à battre à la chamade.
    "Et si ils ne me laissaient pas entrer ?!" songea-t-elle avec un sentiment d'abandon atroce.

    Elle lissa les plis de sa longue robe élimée couleur émeraude et s'avança vers le garde, tâchant de masquer sa peur en se redressant. Elle essaya tant bien que mal de copier les paroles des personnes passées juste avant elle.

    "Bonjour ! Je suis Ailyn, disciple de feu maître Azemar", commença-t-elle la voix un peu enrouée par son long silence.
    Elle s'arrêta un instant et reprit en balbutiant :

    "Je suis, euh, ensorceleuse et je cherche à apprendre à maîtriser la magie."
    Devant le regard inquisiteur du garde, elle hésita encore mais poursuivit en attrapant son havresac :
    "J'ai sur moi... euh, ahem... des potions... une dague enchantée appartenant autrefois à mon maître, on sait jamais sur quoi on tombe sur la route..., un livre... sacrément lourd d'ailleurs... et euh..."
    Elle secoua son bâton avant de le planter dans la terre.
    "Mon bâton !" lança-t-elle avec un sourire.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  12. #222
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Derrière le garde à l'air sévère, un collègue agitait sa plume sur le registre des entrées, avec une frénésie susceptible de finir en foulure. L'autre examina la dague quelques instants, un soupçon de convoitise dans un coin de son œil, avant de la rendre à sa propriétaire.

    "Je suppose que tout est en ordre, alors. Faites attention avec la magie : si son usage est permis en ville, c'est à l'expresse condition que ce ne soit pas au détriment des autres citoyens. Enfin, je suppose qu'ils vous expliqueront tout ça à la guilde... Elle se trouve dans la Citadelle de la Lame d'Argent, il faudra prendre à droite après les portes et poursuivre jusqu'à la seconde enceinte. Je vous souhaite donc la bienvenue -il força un sourire - et si vous avez des questions, c'est le moment ou jamais..."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #223
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Un énorme sourire fendit le visage d'Ailyn tandis qu'elle glissait la dague dans sa large manche.

    "Merci !!!! répondit-elle avec chaleur. Je vais donc me rendre à cetteuh... guilde des... arcanes, c'est ça ? Vous m'aviez dit par où déjà ? par là, à droite ? Olala ce que ça à l'air grand ! Je vais me perdre dans ce labyrinthe !!!! Merci, merci encore !"

    La jeune femme s'éloigna des gardes, pénétrant dans l'enceinte de Manost à pas mesurés, cherchant déjà son chemin dans les rues dallés de la cité du Vigilant...

    Essaie de se rendre ici ([Guilde] Les Gardiens des Arcanes)
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  14. #224
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 007

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Par monts et par veaux, Lester avait voyagé, marché, pris des raccourcis qui le rallongeaient de sa destination et il ne savait plus trop où il en était. Sur la route, il était même repassé dans son petit village, dreamdawn. Il a même revu Lila, avant qu'elle ne l'insulte"allez-vous en, vagabond", effrayée et ne lui jette des pierres.
    Non, ce n'était pas dreamdawn et ce n'était pas Lila. je dois me rendre à Manost, c'est ici? lança-t-il tout en évitant les pierres qu'elle lui envoyait maladroitement. "Manost, c'est par là" lui cria-t-elle tout en désignant son arrière train "et casse-toi maintenant de mes plantations, cendreux" Quelques personnes remarquèrent ce remue-ménage, l'une d'entre elles prit Lester à part"vous lui avez fait peur. Déjà qu'elle est un peu folle. Vous ne pouviez pas vous adresser à pire personne dans notre village" Derrière, la folle multipliait les bras d'honneur et grimaces, rappelait à Lester ce qu'il avait appris sur les "guenons en furie" lorsqu'il avait étudié la zoologie, et à ce rythme, elle n'allait pas tarder à lui montrer ses fesses. 2 hommes et une femme s'étaient rapprochés d'elle et s'efforçaient de la calmer en évitant quelques jets de pierre. "Calme-toi, Judith" La personne qui s'était adressée à Lester continua"qui êtes-vous et que vouliez-vous?... Et c'est quoi cette poussière qui vous entoure?"
    Vous pouvez m'appeler Lester, j'habite un village, dreamdawn, qui est... Non, je ne sais plus où il se trouve. C'est un village très charmant, il faudra que vous y passiez un jour, nous serons tous heureux de vous accueillir. Non, qu'est-ce que je raconte? Il a été entièrement détruit, je, je recherche ceux qui n'auraient pas péri. On m'a conseillé de me diriger vers un petit village du nom de Manost. Quant à cette poussière, c'est tout ce qui me reste de mon ancienne vie.
    Il se détourna et se remit vite en route vers ce petit village de Manost. "attendez, où allez-vous?" je vous l'ai dit, à Manost..
    "comment pouvez-vous aller quelque part sans savoir où vous devez vous diriger?" Lester sursauta, il avait le dos tourné à cette étrangère mais c'était la voix de Lila qu'il entendait.
    "N'as-tu donc plus aucun espoir de nous retrouver?" Lester pensa "vous n'êtes que des voix, des illusions." en réfrénant la tristesse, les larmes de ne pouvoir écouter que la voix de Lila alors qu'elle lui échappait totalement.
    je ne sais pas où se trouve Manost, c'est vrai. Mais je ne suis pas si sûr que ce que je recherche se trouve là-bas. Il se peut que ma voie se trouve ailleurs et que continuer mon chemin au gré du destin me permette d'y accéder. Mais aller à Manost pourrait peut-être m'aider à y voir un peu plus clair.
    Il se retourna, la villageoise étrangère pointait un doigt au loin, vers l'horizon."Vous trouverez plus facilement Manost en suivant cette direction."
    "si vous le voulez, vous pouvez rester cette nuit dans le village" répondit un autre villageois.
    Si ça ne vous dérange pas , j'accepte volontiers votre hospitalité
    La soirée fut un échange d'informations des habitudes de Dreamdawn et de ce petit village, Softner. La nuit céda sa place au matin, Lester se remit en marche après avoir globalement remercié ces villageois pour leur accueil.

    En route, il rencontra plusieurs voyageurs qui suivaient leurs propres chemins. Il demanda à un groupe qui passait: je dois me rendre à Manost, est-ce que vous sauriez où je dois aller pour me diriger vers ce petit village?
    vous voulez dire la grande ville? C'est par là. 4 d'entre eux avaient pointé leurs doigts dans des directions différentes...
    vous pouvez être plus précis ou plus clair?
    A l'un d'entre eux qui pointait négligemment son doigt vers le ciel avec un sourire bienveillant.
    Vous êtes en train de pointer le doigt vers le ciel...
    Ah oui, c'est vrai. Et ceux qui pointaient le doigt dans une direction se regardèrent, stupéfaits de ne pas montrer la même direction. Puis ils pointèrent brutalement leurs doigts dans sa direction. "Manost c'est par là." Lester s'écarta, il lui semblait que leurs doigts suivaient l'endroit où il se tenait. Cependant, ils montraient effectivement une direction. Lester la suivit, atterrit dans un village où on lui désignait comme chemin le plus court pour aller à Manost la direction opposée à celle qu'il avait emprunté.

    Finalement, après plusieurs erreurs de parcours, il commença par voir les contours d'un énorme mur d'enceinte délimitant une frontière, une grande forteresse, ville ou un pays peut-être... Derrière ce mur d'enceinte semblait trôner une gigantesque citadelle, arborant des symboles inconnus de Lester.
    Depuis un certain temps, il rencontrait de plus en plus de caravanes, de voyageurs, de chariots et il voyait que beaucoup d'entre eux se dirigeaient vers cette énorme porte d'acier, s'arrêtant à temporairement un peu à gauche de celle-ci, avant d'entrer, passer une deuxième porte d'acier puis une herse et disparaître de sa vision.
    Il fit la queue, écouta des gens parlaient du prix des taxes honteusement élevées, de la dernière collection de costumes à la mode qui faisaient "classe", des connaissances qu'ils avaient hate de revoir, de cette superbe armure qu'ils allaient pouvoir facilement refourguer à un pigeon et de tas d'autres discussions si intéressantes que Lester s'y habitua comme d'un bruit de fonds. Le son de la nature était plus intéressant.
    Enfin, il arriva près d'un petit bâtiment à la gauche des portes d'acier, se dirigea vers un garde et lui demanda
    Excusez-moi, messire, savez-vous où se trouve le petit village de Manost? Cela doit bien faire des semaines que je m'épuise en vain pour trouver ce satané village. Je me demande si j'arriverai à le trouver un jour. Il existe au moins?
    Dernière modification par loqueteux ; 20/09/2009 à 15h33.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  15. #225
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    L'affluence exerçait toujours une influence néfaste sur le sens de l'humour de la soldatesque, et ce jour-là, justement, la file d'attente était copieuse. Le garde eut un haussement de sourcil ostensiblement dissymétrique avant de détailler l'importun d'un regard ostensiblement oblique. Ce drôle de type était-il en train de foutre de lui ?

    "Si c'est bien de la plus grosse cité du sud de Dorrandin que vous êtes en train de parler, je crois bien que vous vous campez devant son poste de garde. Maintenant, y'a ptet un trou perdu qui s'est amusé à se baptiser "cité bénie" à son tour, mais c'est de la publicité mensongère et je ne le connais pas. Je vous déconseille de le chercher plus au sud, cela dit. Rapport à la mer derrière."

    Il laissa à Lester deux secondes trois centièmes pour réagir, avant d'enchaîner d'un ton vaguement condescendant.

    "Je vais vous laisser y réfléchir, hein, et puis vous revenez m'voir quand vous saurez si ça vous tente ? Au suivant !"

    Laissant le voyageur méditer sur le bord de la file, le garde était passé à un autre impétrant.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  16. #226
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 007

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Lester interrompit le garde sitôt qu'il comprit que Manost était peut-être cet endroit qui se dressait devant lui(instant qui peut-être compris entre "sud" et "derrière":
    Mais oui bien sûr, comment n’ai-je pas pu y penser avant ? Manost est une grande cité bénie dont j’apprécierai de voir les détails de toute sa profonde beauté incrustée.
    Lester->perception troublée
    Le garde qui fixait Lester eut quelques instants l’apparence d’une grosse moule puis d’un gros cafard aux yeux de Lester. Lester hésita un instant avant de continuer, l'homme ayant repris son apparence habituelle.
    Ah ah vous ne devez pas en voir souvent des personnes qui confondent votre belle cité avec un petit village. Je viens d'ailleurs moi-même d'un joli petit village dont le nom vous serait peut-être inconnu et

    (Lester ne savait pas si une fois entré il devrait à nouveau demander l’autorisation pour sortir, espérant que c’est bien la Manost où il devait entrer)


    Il eut la brève vision d'un petit village de moules et de cafards d'où ressortait toute la magnificence d'une pancarte vermoulue ayant le nom de Manost inscrite dessus. Les cafards et les moules se rassemblaient pour bientôt prendre forme vaguement humaine avant de s'exprimer "continue et je ferai en sorte que tu sois à jamais perdu"
    ->perte de santé mentale de Lester

    Lester essaya en même temps de maîtriser le timbre de sa voix et d'éviter une crise d'hystérie passagère
    je ne connais pas vraiment bien le monde urbain autrement que par les images que j'en ai vu et les histoires entendues. Eeett, c'est, eh eh, avec une joie renouveléé
    Lester voyait maintenant des hordes, légions de cafards et de sortes de moules baveuses mouvantes s'éparpiller autour de lui, à travers la foule, recouvrant entièrement le sol. A part ça, tout avait l'air normal.
    Lester(en lui-même)"ce n'est pas vrai, garder son calme, garder son calme"
    Lester, sourire un peu forcé:
    , messire, que je me plierai à toutes les menues formalités qu'il est nécessaire de respecter pour entrer dans votre trèèeeh belle citéé eh eh
    Dernière modification par loqueteux ; 21/09/2009 à 21h13.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  17. #227
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Et voilà qu'il avait droit à des ricanements débiles systématiques en guise de ponctuation, et en prime à de la flatterie mielleuse. Sans parler des pauses extatiques du type Helm-me-parle-sous mon crâne, sauf-que-je-comprends-pas-ce-qu'il-dit. Le garde expira un soupir exaspéré. Plus de doutes, ce type avait bien une araignée au plafond, et il ne lui donnait pas très long d'espérance de vie s'il continuait de cette façon. Un jour ou l'autre, il tomberait sur un malabar aussi dépourvu de sens de l'humour que lui en ce même instant, mais qui, contrairement à lui, lui défoncerait la tronche pour éteindre son rire.

    "Très bien. Nom, profession, armes à déclarer, motif de votre présence en ville", reprit l'helmite avec une certaine impatience.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #228
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 007

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Lester-> empathie, entraînement de l'âme
    Lester se rendait compte que cet adepte d'automatismes bien réglés, sans être pourtant sur ses gardes, se méfiait de sa personne, malgré les efforts qu'il devait déployer pour garder son sang-froid luttant contre la vision dans laquelle il était plongé.
    Lester se dit que l'adepte d'automatisme ne tiendrait pas longtemps face aux visions auxquelles il était confronté. Qui plus est, la paranoïa focalisée du garde sur l'apparence semblait l'avoir rendu aveugle.
    Le problème de la personne à qui il faisait face était de ne pas vraiment bien distinguer ses amis de ses ennemis autrement que par l'apparence.
    Mettez 2 gardes, ne sachant rien de l'autre, aux automatismes bien réglés, armés pour garder une même pièce et ils s'entretueront, croyant faire leur devoir. Lester se souvenait de certaines de ces énigmes qui remuaient parfois le monastère de la feuille sacrée.

    Si Lester acceptait facilement les moqueries et les injures causées par la peur et la méfiance qu'il pouvait inspirer, il éprouvait un certain dédain face à ceux qui, d'apparence, le sous-estimaient. Après tout, c'étaient les plus faciles à éliminer lorsqu'il devenait nécessaire de le faire pour sa sûreté. Il se tenait assez près du garde, trop pour que celui-ci utilise efficacement son arme imposante, mais à une distance convenable pour qu'un moine de la feuille sacrée puisse rentrer facilement dans sa garde, toucher les points vitaux nécessaires pour le neutraliser s'il le fallait.
    Il se souvint de ce pélerin, lors d'une "erreur de parcours", qui semblait vouloir le guider. Lester s'était rapidement aperçu que ce guide miraculeux mentait et le menait droit dans une embuscade. Lester lui fit partager une partie des baies qu'il avait ramassé. Le fabuleux guide ne s'était pas méfié de ce vagabond paumé et engloutit ces offrandes à pleines bouchées, le vagabond en ayant déjà avalé. Seulement, le fabuleux guide n'avait pas auparavant pris d'antidote au poison qui le fit vomir violemment quelques instants après avoir ingurgité ces baies. Lester en profita pour déshabiller son hôte, lui prenant ses armes, ne gardant par la suite qu'un petit couteau et un sac, et échangeant temporairement ses vêtements avec les siens. Il lui fit avaler ensuite un mélange d'antidotes et de drogues qui le rendèrent "docile", sans compter les hallucinations que lui causaient les vêtements qu'il portait. Lester et le fabuleux guide se rendirent sur les lieux de l'embuscade après qu'il put tirer des informations suffisantes des projets du bon guide. Les 2 acolytes du guide ne tardèrent pas à apparaître, ordonnant aux 2 malchanceux de se rendre(pour en tirer de bons prix comme esclave). Le guide devait faire mine de se rendre et inciter ainsi son(ou ses suivant les circonstances) collègue(s) à faire de même. Ils n'avaient pas prévu que le Lester d'apparence(ferait mine de, Lester lui soufflant:"tue tes anciens amis") poignarderait leur collègue, qui fit mine de s'écrouler sous les assauts du faux Lester. Ceux-ci tirèrent leurs arbalètes et tuèrent le faux Lester alors qu'il s'approchait d'eux, l'air menaçant et la bave aux lèvres. Ils s'en approchèrent mais Lester disposait déjà de 2 fléchettes empoisonnées dans sa bouche, et une dizaine d'autres avec un tuba caché sous la manche droite. Alors qu'ils se penchaient pour regarder le faux Lester, l'un d'entre eux avait déjà reçu 2 fléchettes empoisonnées dans le cou, s'écroulant quelques instants après. Son collègue eut à peine le temps d'être surpris lorsqu'il vit le tuba semblant sortir de la bouche du rabbateur et resta la bouche ouverte lorsqu'il fut touché par de petites aiguilles qui lui traversaient la peau, s'écroulant également de toute sa masse sans un mot.

    Lester se concentra, reprenant consistance malgré les visions démentes qui ne semblaient jamais vouloir cesser.

    Vous pouvez m'appeler Lester. Je suis ce que vous pourriez appeler un herboriste. Je dispose d'un bâton d'où émane de la poussière, comme vous le voyez sur lequel je peux m'appuyer lors de longues randonnées, d'un petit couteau et d'un petit récipient en bois rond qui me sert pour réaliser mes préparations à base d'herbes et de plantes médicinales.
    Je suis ici pour chercher des informations quant à la réalisation de remèdes grâce aux herbes et aux plantes. Nul doute qu'une bibliothèque me fournira tout ce pourquoi j'ai fait ce chemin.

    Quant aux fléchettes, elles n'étaient que brindilles dans le sac d'herbes et de plantes de Lester. La cape de poussière n'étant pas une arme et comme Lester la portait sur lui, il pensa qu'il était inutile de s'y attarder. Pour se fournir en venin d'araignée, il disposait de ce genre d'animal de compagnie(6 cm de long environ), recueilli en forêt, se camouflant parmi les plis de la cape.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  19. #229
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Le garde hocha la tête en prenant note de ces diverses informations sur le registre des entrées. Revenir à un échange plus classique le satisfaisait visiblement. Le bâton d'aspect étrange retint plus particulièrement son attention, car il le soupçonnait d'être magique. Une fois l'ensemble de ces précisions soigneusement calligraphié, il ajouta en marge un signe dont lui seul devait connaître la signification, avant de se tourner vers le visiteur :

    "Une bibliothèque ? Hum... L'office culturel possède une très grande quantité d'ouvrages... Mais vous trouveriez sans doute quelques conseils avisés auprès d'un collègue : il existe une herboristerie près du port. Sur ce, Messire, je vous souhaite un bon séjour."

    Une bonne chose de faite, se dit le garde avec un sentiment du devoir accompli exacerbé par la nervosité qu'engendrait chez lui ce voyageur.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #230
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 007

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Lester répondit merci pour votre accueil au garde qui semblait content de le voir partir, tout droit dans la cité qu'il était censé protéger.
    Si ce garde avait des appréhensions à son sujet, pourquoi ne cherchait-il pas en comprendre les origines? Lester se dit que cela était peut-être dû à une certaine impatience et à un attachement à ce que ce garde pourrait considérer comme d'apparence dangereuse menaçant l'ordre de sa cité. Nom, profession, armes à déclarer, motif de la présence en ville... Pfff, il était facile de cacher et de ne pas déclarer les armes qu'un aveugle ne pouvait de toute manière apercevoir. Aucune fouille au corps...
    (Lester se souvenait que lorsqu'une nouvelle personne entrait au village, les moines et la milice, formée par le monastère lui demandaient de déposer les armes qu'il possédait éventuellement au monastère et effectuaient une fouille au corps en lui expliquant pourquoi ils le faisaient tout en adressant à la personne la bienvenue. Ensuite, le(ou la) nouveau venu se présentait ou non, était aidé du mieux que le village le pouvait s'il(ou elle) en avait besoin(moyennant contrepartie s'il pouvait et voulait en offrir). S'il(ou elle) partait, ses armes d'arrivée lui étaient rendues à son départ.)
    Juste un ou plusieurs mots ou symboles sur un morceau de papier. Tout ce à quoi ce garde servait n'était pas vraiment de garder sa cité contre les importuns mais de la préserver des importuns qui seraient assez idiots pour afficher tout haut leur hostilité à la cité.
    Du coup, il pensa que l'endroit où il se dirigeait désormais n'était pas si sûr que ça.
    Ceci avec l'envie de plus en plus grande de courir en dehors de la masse de vermine qu'il voyait défiler à ses pieds, il allait découvrir cette cité d'une manière très particulière.
    Hors de vue de cette affiche de garde(que Lester soupçonnait de surtout vouloir garder son poste), il courut en essayant de semer la vermine qui lui provoquait maintenant des douleurs aux pieds. Il bouscula un inconnu, s'excusa brièvement, puis s'arrêta à un moment dans un endroit qui lui était totalement étranger, alors que la vermine semblait s'être volatilisée. Il demanda à une personne qui traînait dans les parages son chemin pour trouver un lieu où des personnes pourraient lui donner de plus amples informations sur la cité.
    La personne le dirigea vers la salle des registres mais il se perdit en route vers le loyal paladin...
    Dernière modification par loqueteux ; 27/09/2009 à 22h38.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  21. #231
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Mauvaise journée, on pouvait le dire.

    Le capitaine marchand avait omi de préciser à Kettrarik qu'il ne se rendait pas à Manost, mais qu'il devait jeter l'ancre dans un petit port de pêche à deux jours de marche de la capitale helmite.

    Ayant acheté là bas de quoi manger, Kettrarik avait marché presque sans s'arrêter sous une pluie battante. La nuit tombait lorsqu'il aperçut enfin les murailles de Manost. La perspective d'un repas chaud et d'un lit confortable, après plusieurs semaines de navigation et deux jours de marche forcée, lui paraissait aussi douce que le paradis des nains à ce moment précis. Il resta quelques instants songeurs devant la splendeur des imposantes constructions puis se hâta vers les portes.

    Ébloui par le génie qui habitait l'architecture de la première enceinte, Kettrarik fut surpris de se trouver devant une herse close non gardée. C'est alors qu'il aperçut le poste de garde dont la porte était close mais duquel s'échappait de la lumière. D'un pas décidé, il s'avança et frappa trois coups à la porte.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  22. #232
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Un bon feu flambait dans la cheminée du poste de garde. Lorsque la pluie tombait aussi drue, les sentinelles appréciaient de pouvoir se réfugier sous un toit, partager le dîner et converser entre elles. Une fois les grandes portes fermées et les herses baissées, il ne demeurait plus nul risque d'intrusion par cet accès, de toute façon. Seuls les gardes des remparts devaient continuer leurs rondes, quel que soit le temps, et là, justement, les sentinelles des portes étaient en train de porter un toast à leur santé quand elles entendirent frapper à la porte. La joie retomba d'un coup.

    "Un retardataire, probablement"
    , commenta le garde le plus proche de la porte en allant ouvrir. Presque tous les soirs, c'était la même chose : des isolés peu au fait des règles qui régissaient la cité parvenaient devant les portes plus d'une heure après le coucher du soleil, et s'étonnaient de les trouver fermées.

    Le garde - un vétéran d'une trentaine d'années - entrouvrit la porte, tout en portant prudemment la main à sa garde : on ne savait jamais sur qui on tombait. Dans la moitié inférieure de l'encadrement de la porte se dessina la forme d'un nain détrempé.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  23. #233
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Pourquoi diable ce garde se montrait-il aussi méfiant, laissant ainsi le nain à l'extérieur. Les règles de l'hospitalité ne s'appliquaient-elles pas à Dorrandin ? Levant les yeux au ciel, Kettrarik constata qu'il faisait nuit et se rappela soudain que les surfacins n'étaient pas nécessairement nocturnes.

    Toutes ces années à Féérûne et il n'avait toujours pas assimilé l'intégralité des coutumes de la surface. Il s'éclaircit la gorge et s'adressa au garde d'un ton qui se voulait humble.


    "Salutations noble garde ! Je m'excuse de mon arrivée tardive mais je suis sur les routes depuis des jours et j'avais bon espoir de trouver un refuge dans votre cité. Puis-je entrer ?"

    Le nain, habitué à la malchance qui le poursuivait, se demandait déjà où il allait passer la nuit si les gardes lui refusaient l'accès à la ville.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  24. #234
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Le garde évalua rapidement la situation et, voyant que le nain était seul, ouvrit la porte tout à fait. Kettrarik aperçut derrière lui une dizaine de gardes, une table, des assiettes, des chopes.

    "Votre mésaventure est loin d'être un cas isolé, voyageur, mais je regrette : les portes de la cité ne rouvriront pas avant le lever du soleil . Cette consigne ne souffre pas d'exception."

    Il pleuvait à verse sur les vêtements de l'inconnu, au point que la sentinelle devait presque crier pour couvrir le roulement du torrent furieux sur le toit. Aussi l'humain ajouta-t-il, compatissant :


    "Vous pouvez vous abriter ici, au moins le temps que ça se calme. Sinon, il faudra rebrousser jusqu'au dernier village."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  25. #235
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    C'était bien sa veine. S'il s'était arrêté pour dormir la nuit précédente, il serait arrivé en meilleure forme avant le coucher du soleil. Maudissant son impatience, il pesa les options qui s'offrait à lui. S'abriter avec les gardes lui paraissait une situation peu enviable. L'idée de passer plusieurs heures confinées avec des grandes gens était loin d'être agréable aussi prit-il une autre décision.

    "Puisqu'il en est ainsi, noble garde, je ne vais pas vous déranger plus longtemps. Et nous nous reverrons probablement au matin !"

    Il se pencha légèrement pour saluer les autres gardes.

    "Bonne soirée à vous et désolé de vous avoir interrompu !"

    Sans demander son reste, le nain se retourna et s'en fut. Lorsqu'il se fut éloigné des portes, il regarda autour de lui. Le terrain n'offrait pas beaucoup d'abris... Il vit cependant un rocher près d'un arbre qui pourrait faire l'affaire. Il s'installa dans le confort relatif de la mousse détrempé. Ici, il sera un peu à l'abri. En quelques instants, il fut endormi, la main sur la garde de son marteau.

    Lorsqu'il se réveilla, à l'aube, la pluie avait cessé et le soleil séchait déjà ses vêtements humides. Il se leva et se massa le dos qui avait été douloureusement meurtri par une racine mal placée. Il découvrit alors avec plaisir qu'il y avait du trafic sur la route qui menait à Manost. Kettrarik se leva donc et fut au pied des remparts après une brève marche. Il s'approcha du garde en faction et le salua.


    "Bien le bonjour noble garde, comment s'est passé votre nuit ?"
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  26. #236
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Ce dernier se retourna, interloqué et se demandant presque si c'était bien à lui que l'on s'adressait. Les nains avaient une politesse dont la plupart des humains s'estimaient dispensés à vie. L'humain reconnut alors le voyageur entraperçu la veille dans l'ouverture de la porte.

    "Hum. Meilleure que la vôtre, probablement", répliqua la sentinelle après un rapide coup d'œil aux vêtements encore humides de Kettrarik. J'imagine que vous souhaitez toujours entrer en ville ? Il faut commencer par en passer par quelques formalités. Il désigna le registre que tenait l'un de ses collègues, attablé à portée d'oreille. Nous collectons quelques informations de base sur nos visiteurs, leur identité, leurs intentions... et nous les renseignons, au besoin. Qu'est-ce qui peut bien pousser un nain à quitter ses montagnes pour venir dans nos contrées ? Je vous écoute."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  27. #237
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    L'interrogatoire d'entrée était bien sûr de rigueur. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivé, il avait donc bien préparé son discours - et ses manières surfacines. Il s'éclaircit la gorget et commença.

    "Je me nomme Kettrarik Purmarteau. Je viens de la cité de Basseloge, capitale des Nains d'Or, dans la Grande Faille. J'y ai appris le métier de forgeron. Voyez-vous, vivre sous terre peut vite devenir lassant. Le monde souterrain n'est pas infini. L'envie de découvrir le monde m'a poussé vers la surface et après avoir parcouru Féérûne, j'ai ouïe dire de votre continent et me voici, impatient de découvrir la cité du Vigilant !"

    Il marqua une légère pause puis se rappella la suite traditionnelle de ce genre d'interrogatoire.

    "J'ai avec moi ce marteau", et joignant le geste à la parole, il désigna au garde un imposant marteau de guerre finement ouvragé, " qui est à la fois mon arme et mon gagne pain, puisqu'il m'est utile pour forger. C'est la seule de mes possessions dignes d'être mentionnées ici."

    Kettrarik raccrocha son marteau à sa ceinture. Et attendit.
    Dernière modification par Duo ; 05/10/2009 à 13h12.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  28. #238
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    Un nain qui n'aimait pas les cavernes, donc ?! Le garde l'écouta sans l'interrompre, un peu étonné de ce qu'il entendait. Il ne savait pas grand chose du Peuple Vigoureux, sinon qu'un tel discours passerait chez beaucoup des siens pour une atteinte caractérisée aux traditions naines. Néanmoins, ce n'était pas son rôle que d'outrepasser ce que demandait son questionnaire. Cela devait bien arriver, après tout, sinon ce nain serait le premier qu'il voyait. Ce qui n'était pas tout à fait le cas. Mais pas loin.

    Pendant que son collègue prenait en note nom, signalement et armes, il conclut :

    "Vous êtes donc ici en... visite ?"

    Surpris. Manost attirait bon nombre de pèlerins, de marchands, de réfugiés, de colons en quête d'une nouvelle existence, d'aventuriers en quête de bonne fortune, mais assez peu de touristes. C'était plutôt Lumenis qui passait pour une ville d'artistes, dans ce coin-là du monde. Encore que pour ce qui était de tailler la pierre et d'édifier des bâtiments monumentaux, la Cité Bénie se défendait...

    "Hé bien, vous nous avez fourni les renseignements dont nous avions besoin : je vous souhaite bon séjour."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  29. #239
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    C'était tout ?

    Visiblement le discours de Kettrarik était à revoir car le garde semblait plutôt étonné. Il y retravaillerait d'ici la prochaine ville. Il s'inclina légèrement.


    "Merci à vous, le garde ! La bonne journée !"

    Puis, sans autre forme de salutations il s'en fut au travers des rues de la Cité Bénie.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  30. #240
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    4 969

    Re : [Lieu] Les portes de Manost

    S'approchant à pas de poney des portes de la Ville...

    Barundar n'avait que faire de ces formalités qui promettaient de durer, et Sabot d'Or encore moins. L'un ne pensait qu'à sa prochaine bière... blonde, généreuse... et l'autre à se défaire de cette charge qui lui pesait depuis plus de vingt heures sur le dos.
    A mesure qu'ils avançaient, le vieux nain se demandait comment il allait se soustraire aux interminables questions et paperasses dont les helmites étaient si réputés. Une dizaine de cavaliers surgirent à ce moment-là et vinrent s'échouer sur les gardes helmites qui les stoppèrent net en leur demandant de mettre pied à terre.

    L'occasion était trop belle et bientôt, comme si de rien n'était, Barundar et Sabot d'Or se mélangèrent à la longue file de carrioles et se faufilèrent benoîtement entre des chevaux bien plus grands qu'eux. Les gardes, trop occupés par le groupe de dix cavaliers ne les remarquèrent pas dans un premier temps, mais alors qu'ils s'apprêtaient à franchir la herse...
    Dernière modification par Graoumf ; 16/11/2009 à 01h30.
    "Gnorish vor kladden imtach, haddick vor lotten, an zamock vor nuamsch !"

Page 8 sur 13 PremièrePremière ... 678910 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Crash du jeu aux portes de la villes
    Par Pounce dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 19
    Dernier message: 11/02/2010, 18h35
  2. [CFA] Les Portes de la Mort
    Par Dyree dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/03/2007, 15h31
  3. Arkalym II ouvre ses Portes
    Par -yi- dans le forum NeverWinter Nights & NeverWinter Nights 2 : les modules
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/09/2005, 20h02
  4. [MODS] Les portes ne se ferment plus
    Par madjou dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/05/2005, 11h40
  5. Les portes inouvrables
    Par Cloma rouges mains dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/12/2004, 20h05

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231