Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: [DRAM] V pour Vendetta

  1. #1
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 728

    [DRAM] V pour Vendetta

    C’est un film contre l’oubli. L’oubli de l’histoire de l’humanité et de ses erreurs. Un oubli qui peut mener tout droit à l’arrivée d’un parti extrémiste au pouvoir. Et tout un pays se retrouve plongé dans la dictature.
    Ce pays, c’est Londres, dans un futur pas si lointain. Propulsés au sommet à cause de la peur suscitée par une vague d’attentat, un homme (connu seulement sous le nom de chancelier) et son parti ont pris le pouvoir. C’est l’ère de la censure, du couvre feu, des écoutes téléphoniques, de la mort de la liberté d’expression et du conditionnement au moyen d’une émission de télé diffusée en permanence. C’est donc une Angleterre en perdition qui est le théâtre de V pour Vandetta. Une Angleterre qui a oublié qu’un jour, qu’un révolutionnaire voulut faire sauter le parlement non pour le plaisir de détruire un édifice mais comme un symbole du régime qui s’écroule. Un concept : celui de la révolte pour la liberté. La tentative fut un échec et l’homme et ses idées furent oubliées de tous.
    Mais le passé finit toujours par refaire surface. Car dans cette Angleterre totalitaire, un homme se dresse à nouveau, seul contre tous. On le connaît sous le nom de V. Haute stature, verbiage élégant, masque blanc et épées acérés. Un homme dont la vie est partie intégrante de l’histoire de son pays. Un homme qui lutte seul et qui se venge à l’image d’un Edmond Dantès mais qui est en fait la voix de tout un pays. Il est aidé dans sa quête de justice par une jeune femme : Eve qui deviendra le témoin privilégié de son combat puis partie prenante.

    V pour Vendetta n’est pas un film facile. Souvent violent, triste et sombre, il pose la question de la légitimité de la violence comme moteur des révolutions, comme moyen de faire entendre ses idées. Quels sont donc les victimes, quels sont les bourreaux ? Il pose aussi le problème de la légitimité de la violence et de la torture. Est elle nécessaire pour permettre d’aller au-delà de soit même ? C’est la jeune Eve, miroir de notre humanité qui est le dépositaire de ses questions. Et la fin du film nous implique à son tour …

    Le film m’est tombé sur la tête hier soir et je n’arrive pas encore à en sortir. J’aimerais dire que je l’ais aimé mais je n’y parviens pas, j’aimerais dire que je l’ais trouvé beau mais je ne peux pas non plus. Pour le moment, je dirais simplement : fort. Et vous ?
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  2. #2
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Grenoble (ou Riln ;) )
    Messages
    2 340
    Je l'ai vu également et j'ai beaucoup apprécié.

    On voit comment (et d'une façon tout à fait plausible) un groupe totalitaire peut arriver à la tête d'un pays. Comment sous ce régime impitoyable des gens peuvent résister, subir ou collaborer...

    Manipulation des informations, censure, couvre-feu, opposants torturés... C'est un avenir sombre qui est dépeint. La vérité se dévoile petit à petit dans le film

    Un film qui fait pas mal cogiter à l'image de cette phrase, leitmotiv du film: "L’idée contrairement à l’homme est à l’epreuve des balles"

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Je l'ai vu également avec deux accolytes (malheureusement, ils ne sont pas présents sur la CdC) et je l'ai trouvé bien mais trop accès à la Matrix, c'est à dire que je n'ai pas tout compris au film. Mais c'est vrai qu'il est génial, même si je n'ai pas tout compris, j'en ai quand même compris le sens et je trouve que, même si parfois les scènes sont violentes, il faut le voir. Il montre bien l'impact des dictatures sur le monde, un peu un Big Brother des années 2006.

    Cependant, il semble peut être un peu trop irréel mais quand on regarde Le Meilleur Des Mondes d'Aldous Huxley, on s'aperçoit que bien souvent la réalité n'est pas si loin de la fiction, et parfois, elle la dépasse même.

    Sinon, désolée mais je n'ai pas pu m'empêcher de rire à certains moments, faut dire avec les amis qui m'accompagnaient, c'était pas possible de rester sérieuse : Quand elle l'embrasse sans enlever le masque (super le baiser) et quand il lui offre la ram de métro (c'est trop romantique), et humm...Ruth...il aurait pu trouver un plus beau prénom parce que ça nous a fait pensé à "route". *sort*
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  4. #4
    Date d'inscription
    July 2003
    Localisation
    Dans l'antre de la fooooliiiie
    Messages
    1 152
    un film honnète sans plus à mes yeux, de bonnes idées, un message fort, mais une réalisation un peu bancale à mon avis.

    Si les idées générales, le leitmotiv, l'engagement du film, la volonté de faire passer un message politique fort, sont louables et agréables à retrouver dans un film, certaines scènes sont un peu foireuses je trouve et/ou mal amenées.

    Un film sympathique, sans plus, mais intéressant pour les idées qu'il véhicule je pense. A voir au moins une fois (mais je ne le regarderais sans doute pas à nouveau).
    La plus grande peur des chauves-souris, c'est l'incontinence diurne. (oui parce qu'elles dorment le jour, pour le reste... comprendra qui pourra )

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages
    2 074
    C'est étrange, toutes ces critiques, moi ça ne m'a vraiment pas choqué. Peut-être que le côté politique du film m'a complètement emporté, le côté épique également, on est chevillé au destin de ce mec bizarre qui tue tout le monde pour restaurer la démocratie en Angleterre. Des scènes foireuses ? Comment ça ? On parle quand même d'un mec qui va buter à l'arme blanche la moitié d'une police surentrainée et surarmée. Après, le côté réaliste des choses...

    De très très bons acteurs, je pense par exemple à celui qui lit les actualités à la radio, ou à Nathalie Portman (en fait, le meilleur rôle de Nathalie Portman, avec celui qu'elle a eu dans Léon ). Et puis, plus globalement, le côté grandiloquent et irréaliste de cette société de carton noir qu'est devenue l'angleterre renvoie nos propres sociétés modernes à leurs vacuités, c'est peut-être ça qui m'a le plus plu.
    Nos dirigeants ne sont finalement pas si différents, dans leurs petits arrangements, dans leurs tractations occultes, que ceux qui contrôlent la société de V. Le pouvoir passe par les médias, comme c'est bien expliqué, grâce à l'appui des armées et des grandes fortunes, après, la population n'est pas si difficile à manipuler.

    Oui, sous ses airs d'oeuvre de fiction, V pour Vendetta démonte bien la facilité qu'ont quelques personnes à contrôler une société en l'abrutissant, ce qui a toujours été pratiqué et ce qui sera toujours pratiqué, c'est surement pour ça qu'il n'a pas eu tant de succès que ça, je veux dire, si on compare aux chiffres que fait le enième remake de Batman, Spiderman ou Superman au cinéma. C'est beaucoup plus neutre de faire voler un haltérophile en collants bleus à la rescousse de la veuve et de l'orphelin, de montrer un bonhomme qui tisse des fils d'araignée entre des gratte ciels comme un drogué alors qu'il pourrait prendre le bus, ou d'un mec qui s'habille en cuir et se prend pour une chauve-souris en nous faisant croire que c'est pour notre sécurité (moi je vois un mec comme ça j'appelle la police), que de montrer quelqu'un qui tue pour la liberté.

    Que vaut notre liberté ? Que valent nos vies ?
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

Discussions similaires

  1. [DRAM] Lord Of War
    Par Zaknafein dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 14
    Dernier message: 08/10/2014, 23h39
  2. [BD]V pour Vendetta
    Par Duo dans le forum La Grotte aux BDs
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/06/2007, 16h30
  3. [DRAM] Volver de Almodovar
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/05/2006, 20h36
  4. [DRAM] A la folie pas du tout
    Par Althéa dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2006, 15h51
  5. [DRAM] La cité des anges
    Par Lies dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/12/2005, 16h15

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232