Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

Discussion: [THEMA] Un film qui a changé votre vie

  1. #1
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    [THEMA] Un film qui a changé votre vie

    Salut à tous,
    je fais ce topic en parallèle à celui sur le livre qui a changé votre vie.
    Ca ne vous est jamais arrivé d'aller voir un film sans grande conviction et de ressortir de la salle en vous posant des questions, en analysant le message du film et en en étant tout retourné ?

    Ca m'est arrivé avec l'Auberge Espagnole et plus récemment Les Poupées Russes. Je me retrouve dans les questionnements, les angoisses des personnages. C'est tellement réaliste en fait qu'on se demande si c'est vraiment un film et je peux dire que ces deux films ont particulièrement bousculé mes pensées.

    Evidemment je ne peux pas dire qu'un film dont je suis fan comme Star Wars ait pû m'apporter quelque chose, même si ça a beaucoup compté dans ma vie.

    Ce phénomène se produit aussi avec les séries, pour moi ça s'est passé avec Friends. Je regarde cette série depuis quasiment le début et c'est devenu cultissime. Autant leurs blagues me servent dans la vie, autant chaque fois (ou presque) qu'on a un problème dans mon groupe d'amis je prends cette série comme point de référence.

    Faites nous donc partager ces films/séries qui ont "changé" votre vie. :blush:
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  2. #2
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages
    1 348
    moi, par exemple, Forrest Gump, Rain Man ou le 8e Jour ou le fait de voir la vie a travers les yeux de ceux que l'on appelle "Attardes Mentaux" nous permet de voir a quel point nous pouvons etre absurdes.

    Star Wars m'a fait beaucoup reflechir sur ce que sont le bien et le mal, l'honneur et l'amour (voir ma signature ).

    Ensuite Amelie Poulain est magnifique et tres beau, et tres interessant en tant qu'etude sociopsychologique des francais.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  3. #3
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages
    2 650
    Le tombeau des lucioles... Ca m'a fait me poser une question : Comment... Comment peut-on faire un film aussi minant ? C'est pas humain à la fin ! :snif: C'est vraiment terrible ce film :snif:

    Sinon, la chute... ici la réflexion est en partie historique mais pas seulement, elle est aussi psychologique. De la question : comment on en est arrivé là ? Bon au final, je vous rassure, pas de réponse mais des éléments de réflexion quand même.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  4. #4
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Metz
    Messages
    1 625
    Originally posted by Folken@mercredi 27 juillet 2005, 14h38
    Le tombeau des lucioles... Ca m'a fait me poser une question : Comment... Comment peut-on faire un film aussi minant ? C'est pas humain à la fin ! :snif: C'est vraiment terrible ce film :snif:
    Argh, doublé. Comme je l'ai déjà dit dans d'autres sujets de ce type: mais comment qu'on fait pour donner son avis s'il y a des autres qui font rien qu'à avoir le même et qui s'ingénient à passer avant nous?

    Sinon, j'ai tendance à regarder tous les films et séries d'un point de vue technique, interprétation, scénario... Et il est assez rare qu'un film me marque vraiment. j'en aime beaucoup, mais aucun n'a changé ma vie à proprement parler. Peut-être "Avalon"? Mais là encore, ce n'est pas vraiment un changement fondamental.

    Ah, si, maintenant que j'y repense, il y a deux thrillers qui m'ont vraiment bouleversé: "mémento" pour sa manière de raconter qui force le spectateur à réfléchir intensément sur le héros et sur le comportement humain en général. Le même sentiment m'a pris, mais en plus fort, lorsque j'ai visionné "un plan simple" de Sam Raimi (un vrai petit chef d'oeuvre, pas comme ces machins, là... Spider truc? :heu: L'est tombé bien bas, le pauvre Raimi.), thriller qui étudie finement le comportement de bons citoyens en présence d'une grosse somme d'argent...
    Les Neiges des Darkanisses. Onze chapitres postés. Arrêt de diffusion sur le net, pour suite et texte réorganisé, MPéez moi
    Mon moi RP; La Naissance du Maudit ; L'Invasion des Ombres
    Amis métalleux, venez visiter mon petit blog de chroniques métal

  5. #5
    Zaknafein Invités
    Je ne peux pas dire qu'un film m'ait boulversé mais j'ai été très impressionné par le Seigneur des Anneaux, l'oeuvre presque en image, Starwars et Usual Suspect, mon film de truand préfèré.

  6. #6
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    469
    Un film récent, ce serait "Mullholland drive". Intriguant, déroutant. Je sais que beaucoup en sont sortis en se disant : "j'ai rien compris !". J'ai cherché des critiques sur le net et j'ai trouvé une interprétation très intéressante. Qui démontrait combien ce film invitait à décoder, réfléchir et travailler. ça m'a ouvert les yeux sur la passivité habituelle dans laquelle nombre de films nous plongent hélas. Et sur la richesse insuffisamment exploitée du média cinéma.

    Sinon, quand je me retourne en arrière, je constate que j'ai acquis le goût du merveilleux par petites touches, dont deux importantes : La dernière Licorne et la série Rody, le petit sire, tous deux dessins animés (pardon : films d'animation). Et dans le même style, Les mystérieuses cités d'or. Je sais, ça fait déterrage de bonnes vieilles séries cultes propres à toute une génération. mais bon, s'il faut y passer ! Les 2 séries restent dans mon esprit par la joyeuse vitalité des héros, le sens du mystère et la découverte de l'insondable profondeur de nos imaginaires (c'est beau hein ? ). Les couleurs aussi (ça marque les enfants, ça !). La dernière licorne reste en moi pour ce parfum de mélancolie qui nous hante parfois et nous pousse à vouloir étreindre une dernière fois le passé.

    Quand j'y réfléchis, je me rends compte qu'il y a pour moi 2 catégories de films qui me parlent : les premiers me touchent aux tripes, les seconds au coeur. Der Untergang (La chute), Le pianiste, Clockers (de Spike Lee sur la misère et la violence de certaines banlieues noires ravagées par le trafic de drogue... tout un programme !!! :hein: ), La dernière marche, The Wall... font partie de la 1e catégorie. Je sortais de là marqué, révolté, touché, prêt à changer le monde avant que mon entrain ne retombe lamentablement. Et pourtant, je garde de chacun d'eux une empreinte à laquelle je peux tenter de me référer quand je découvre le côté sombre de la réalité. Savoir que d'autres s'y sont retrouvés aussi confrontés (au point d'y consacrer un film) m'aide peut-être à me sentir moins seul.

    Au coeur s'adressent La dernière licorne, The straight story (Une histoire vraie), La vita e bella, Ghost dog, La meglio jiuventu ou, dans un registre plus joyeux, La grande vadrouille ( :hein: Ne riez pas : ce film d'humour populaire reste pour moi un grand moment de cinéma et un formidable message d'espoir et de résistance !)... J'en passe pour ne pas paraître trop pédant. Tous ces films m'ont ému d'une certaine manière, faisant vibrer la corde des émotions plus que la rage du ventre, décrivant avec justesse la grande valse des émotions que nous essayons de porter au quotidien (raaah ! A quand le Goncourt ??? :8: ).

    Voilà un petit parcours personnel qui, j'espère, ne vous aura pas trop ennuyé...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  7. #7
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Difficile de dire quel est le film qui a changé ma vie, il y en a tellement que j'aime!

    Toutefois, les cas les plus visibles seraient ceux de films comiques dont les répliques (cultes) ponctuent assez régulièrement mes phrases. J'ai nommé: le père noel est une ordure, mission Cléopâtre, le diner de con, les anges gardiens, la cité de la peur, les trois frères...
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  8. #8
    Date d'inscription
    February 2003
    Messages
    624
    Originally posted by Folken@mercredi 27 juillet 2005, 14h38
    Le tombeau des lucioles... Ca m'a fait me poser une question : Comment... Comment peut-on faire un film aussi minant ? C'est pas humain à la fin ! :snif: C'est vraiment terrible ce film :snif:

    la question que je me suis posé après ce film c'est plus: comment peut-on faire la guerre ???? quel bénéfice on y trouve ??? :sad:

    sinon, commençant mes études d'archéo, et étant un énorme fan d'Indiana Jones, on peut dire que ces 3 films m'ont marqué.... :hein: :notme:
    code couleur pour Elvin: #66CD00

  9. #9
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    Lyon
    Messages
    492
    Eh ben, yen a moi aussi un gros paquet en ce qui me concerne... La plupart sont connus, et, après réflexion, ils n'ont pas exactement chamboulé ma vie (Snatch, The Big Lebowski, Fargo, Fight Club...), mais ils m'ont beaucoup marqué, tout d'même. J'en ai un en tête, cependant... Le Roi et L'Oiseau, qu'il m'arrivait de regarder plusieurs fois par jour quand j'étais tout gamin... Vraiment très bon.

    Niveau séries, je pense à Friends, surtout. Eh ouais...
    "THIS IS NO CAVE." -- Han Solo

  10. #10
    Avatar de Galathée
    Galathée est connecté maintenant Vestige des Temps Anciens
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    28 271
    Je ne peux pas dire qu'un film ait changé ma vie... Sans doute que certains m'ont plus marquée que d'autres... Et c'est comique d'en retrouver dans vos listes (argh, le Tombeau des Lucioles, je pleure dès le générique de début, et ça ne s'arrête plus) (et la Dernière Licorne, j'adore...) (Le Roi et l'Oiseau, c'était plutôt un trauma, par contre)...

    Cela dit, si je devais en citer...
    "L'Histoire sans fin", parce que j'espère toujours un peu que je vais pouvoir rentrer dans le Livre, chevaucher Arthax dans la plaine et Falcor le dragon-chien dans le ciel... (à mon âge, pfff...)
    et puis "Ghostbusters", qu'entre mes 10 et 13 ans, j'ai vu exactement 28 fois (je mettais des petites barres sur la cassette vidéo). Je ne suis finalement pas devenue chasseuse de fantômes, mais j'imagine que s'enfiler cette grandiose comédie un aussi grand nombre de fois à une période de la vie où le cerveau est encore plastique, ne peut qu'avoir une influence sur le développement. Ceux qui me connaissent doivent pouvoir le dire.

    Un détail pour finir, sur une série qui m'a aussi marquée (surtout la chanson du générique...).
    la série Rody, le petit sire,
    C'était pas "Rody, le petit Cid" ? C'était quand même une variation sur Rodrigue et Chimène, non?
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  11. #11
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Au couvent (a)
    Messages
    8 918
    L'étrange Noël de Monsieur Jack, Edward aux mains d'argent de Tim Burton : j'adore les deux personnages torturés, aux limites de la folie, mais si fragiles ... A chaque fois, une réfléxion sur la différence et la tolérance. Des moments de poésie pure ...
    Le chateau ambulant de Miyazaki : une superbe adaptation du roman. Des moments où le temps se suspend dans des passages de pure poésie, des explosions de folie meurtrière, beaucoup d'humour et de tendresse ... et la voix de Horu ... Tous les Miyazaki en général.
    Le septième sceaux de Bergmann : le chevalier et la mort qui jouent aux échecs ... lent, profond, plein de philosophie.
    Noblesse oblige : super performance de Alec Guiness qui incarne 7 personnages .. dont une femme ... et sans morphing. Eddy Murphy n'a qu'à bien se tenir
    Le bal des vampires : morte de rire du début à la fin. Une parodie désopilante des films de vampire.
    Les temps mordernes de Charlie Chaplin : pas une ride. Ah, c'est beau le progrès technique
    Chevauchée avec le diable : la guerre de Sécession du coté sudiste. Une réflexion sur la guerre, sur l'espoir, l'amour.
    Princes et princesses de Michel Ocelot : film d'animation presque entièrement en ombres chinoises.
    Des disneys aussi :timide:
    Dark crystal : un film d'héroic fantasy avec des marionettes ... magnifique ...
    Heu ... je vais m'arrêter là mais il y en a encore beaucoup.
    Entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr. Si l'amour soigne et le temps tue, l'éternité gagne à être connue (Amélie les Crayons)

  12. #12
    Date d'inscription
    August 2003
    Messages
    1 001
    des films, je sais pas, mais c'est bien possible...

    sinon, quelqu'un a cité Myazaki...je ne peut que lui reccomander Nausicäa, en 7 tomes, la 1ere eouvre qui l'a fait devenir le monstre qu'il est aujourd'hui (après une periode minable en independant), c'est vraiment LE livre qui a changé ma vie, a partir de quelques reflexions sur la nature et l'homme en a découlé tout ma "philosophie" actuelle (enfin, presque)

    Sinon, je viens de voir Charly et la chocolaterie, et il est plutot marquant... comme une confiserie avec un noyeau en poivre...ca commence doucement et sa laisse un gout amère (la comparaison a due etre faite +/- 786 fois depuis qu'il est sorti mais bon)

    P.S: d'ailleur, j'ai vu la BA du prochain Tim Burton..."noces mortelles" je croit, un film d'animation assez sordide pour ce que j'en ai vu
    Les paranoiaques croient que tout le monde leur veut du mal. Les mages, eux, le savent.

    Foutredieux (Mistrum Ridculle, Archichancelier de l'UI)

  13. #13
    Taganorm le Grand Invités
    bah moi surtout des films comiques : le chevalier black et Shrek ( 1 et 2 ) sont mes préférés ....
    sinon ; le "Tombeau des lucioles" ( pas comique ça ....) que j'ai vu beaucoup plus petit , sur devinez quelle chaine .... Arte ( pas étonnant , quand ils passent pas un film sur un tueur en série , sur des schizophrènes ou un opéra .... ) m'a , je dirais , presque fait fait pleurer ( j'ai des excuses quand même ) :snif: :snif:

  14. #14
    Zaknafein Invités
    Toujours sans parler de bouleversements, je peux à 23 ans, assumer mon penchant pour les mangas après des années d'interdits paternels.

    Pour ceux qui ont MCM, cette chaîne passe de bonnes séries: Hellsing, Ghost in the Shell et dernièrement Gundam Seed.

  15. #15
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Blainville ... trou perdu d'on tlm ignore l'existance ....
    Messages
    651
    Moi il y a un film qui a BEAUCOUP changer ma vie :timide:

    C'est le film Trainspoting (Ferovipatte je crois en francais)

    Pour ceux qui veulent s'avoir pourquoi je mets en spoiler (contien un bout du film ..)

    Juste ici
    Le film en resumer montre la vie d'un "Junky" ecossais, et on voix toute les choses qui lui arrive avec la drogue, et qui comme tout le monde avait commencer avec la beuh (je crois suis plus sur), et bon moi quand j'ai vue ce film, 2 jour au paravant, j'avais prit de la drogue... dure* :lunette: ... et tout le lnog du film j'avais presque l'impression qu'on fesait un film sur ma vie( Un rater addict a la drogue qui n'a pas d'avenir..). J'en ai deduis qu'il etait temps pour moi d'arreter la drogue si je ne voulais pas me rendre au point ou je dois me piquer pour etre bien ... Donc depuis ce temps je ne consome plus dutout ...* Voila ma petite histoire :timide:
    900 Message !!!! :hein: :happy:
    Vampire-Paladin Dechu-neutre mauvais
    "La Lame D'orion" Épée Batarde +1 Dégâts: 2d4+1 +1d3 d'électricité(+3 contre personage d'alignement Bon ou Neutre) Tout personnage Bon ou Neutre atteint par cette arme doit réussir un jet de sauvegarde contre la paralysie à -2 ou être paralysé pendant 2 rounds
    http://www.quick-web.com/icones/war/icone5.gif
    Statut : Present a peu pres tout le temps =P

  16. #16
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    5 154
    Originally posted by Saiko@mercredi 27 juillet 2005 à 12:58
    Star Wars m'a fait beaucoup reflechir sur ce que sont le bien et le mal, l'honneur et l'amour (voir ma signature ).

    [snapback]223729[/snapback]
    Bien d'accord, c'est vrai que je baigne dans StarWars depuis que je suis née quasiment, et ces films m'ont vraiment donné des valeurs. Je sais bien que c'est peut êrte pas forcément fait exactement pour ça, mais c'est l'effet que ça a eut sur moi. :blush:

    Maintenant des films qui m'ont marqués, et bien, je dirai qu'il y a tout d'abord "Equilibrium" qui donne particulièrment à réfléchir par rapport à nos émotions et ce qu'elles finissent par produire...
    Autrement, il y a aussi princesse Mononoké qui est merveilleux, m'a particulièrment touchée, et ouvre le débat sur l'homme et la nature...

    Dans les livres, la lecture du Seigneur des Anneaux ( bien avant la sortie des films je précise) a aussi changé ma façon de voir certaines choses. Tolkien avait vraiment un IMMENSE talent. Merci, grand merci de nous faire rêver encore et encore.... :love:
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  17. #17
    Date d'inscription
    October 2005
    Localisation
    dans l'infini, et l'au delàààà !!!
    Messages
    595
    Sans aucun doute, Stargate SG1. :love:
    C'est incroyable la quantité d'idées qu'à le réalisateur, mélangeant aventure, science-fiction et humour
    Mon préféré: celui ou il font une boucle temporelle. A crever de rire.
    Sinon, bien que ça soit un peu gamin, j'aime bien Bouffie contre les vampires et Angel. C'est pas très original, mais c'est assez sympa et les bastons sont super et nous tiennent en haleine tout le long.
    Voilà voilà.

    Sinon, niveau film; Independance Day est LA référence du film de SF qui m'aura marqué à tout jamais.
    Bon, et pis plus banal, le seigneur des anneaux.

    La véritable modestie consiste toujours à ne jamais se prendre pour moins ni plus que ce qu'on estime qu'on croit qu'on vaut ni pour plus ni moins que ce qu'on évalue qu'on vaut qu'on croit. Pierre Dac
    La croisade des âmes damnées, le roman écrit par Vergil et moi. Bonne lecture!!!
    Si vous pouviez cliquer ici, ca serait gentil. Merci d'avance!

  18. #18
    DevilCA Invités
    Pour le film c'est Matrix
    le probleme c'est les effet secondaire(on devient accros au PC et on voit des complots PARTOUT)
    mais non :8:

  19. #19
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859
    Stargate, Buffy, Independance day, Matrix, ça vole haut sur ce fil

    Allez, sans rancune les gars *va se mater 2 fast 2 furious *
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  20. #20
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Marck // Pas De Calais
    Messages
    585
    Je pense que ce sont des films comme ceux qu'à citer saiko qui me font souvent changer d'attitudes. Nous, toujours entrain de nous plaindre pour si et ça alors que d'autres personnes, en moins bonnes conditions que nous, se lève chaque jour et profite à fond de leur journée sans jamais se plaindre. Je pense que c'est une bien belle leçon de morale que ce genre de film nous apprend.

    Sinon, plus récemment, je dois dire que je le film qui m'a le plus marqué c'est les bisounours en cavale...mais non, c'est le film Joyeux Noel, il est vraiment bien réalisé et, le côté humanitaire change des reportages historiques de d'habitude. Et dans le même registre, il y a aussi Bloody Sunday. D'ailleurs, j'aimerai beaucoup voir Good Bye Lenine.
    Sinon, dans un tout autre registre, j'ai beaucoup aimé Chouchou mais il n'a pas vraiment changé ma vie car je n'ai pas d'homophobie.

    Joyeux noel :
    "Avec Diane Kruger (Anna Sorensen), Guillaume Canet (Audebert), Benno Fürmann (Sprink), Gary Lewis (Palmer), Dany Boon (Ponchel), Daniel Brühl (Horstmayer), Ian Richardson (le prêtre), Bernard le Coq (le général), Alex Ferns (Gordon).

    1914. La Première Guerre Mondiale a éclaté. Les familles et les couples sont séparés, la vie de millions de personnes est bouleversée. Anna Sorensen, une chanteuse lyrique allemande, réussit à rendre visite à son mari, Sprink, sur le front. Affecté aux tranchées, il est sous le commandement de Horstmayer. Face aux troupes allemandes se trouvent un contingent français, mené par Audebert et un autre, écossais, dont Gordon est le chef. Au réveillon de Noël, lorsque les Écossais jouent de la cornemuse, Sprink se lève et franchit les tranchées pour s’aventurer dans le no man’s land. Il chante et est bientôt rejoint par ceux qu’il combattait quelques jours plus tôt. La trêve de Noël commence pour quelques heures...

    L’histoire de l’Histoire
    Christian Carion présente dans « Joyeux Noël » une facette de la Première Guerre Mondiale totalement inconnue par les Français. En 1914, pour le réveillon de Noël, de nombreux soldats français, allemands et britanniques ont sympathisé quelques heures. Fait frôlant l’irréel, cette trêve un peu particulière a longtemps été gardée secrète et fait encore aujourd’hui grincer les dents des militaires français. Mais Christian Carion n’a pas reculé devant les nombreux problèmes qu’il a rencontrés pour monter le film. Il découvre ce « détail » de l’histoire en 1992 et après de nombreuses années de recherche, il s’attaque à l’écriture du scénario, motivé par l’aventure tant humaine qu’historique. Mais les soucis ne s’arrêtent pas là et « Joyeux Noël » voit refuser son tournage dans un camp militaire français. Toute l’équipe doit attendre qu’un nouveau terrain soit trouvé. La prise de vues continuera en Roumanie. Guillaume Canet a, à cette occasion, manifesté de vifs regrets et déploré que l’effort pour encourager les productions françaises sur le sol français soit ainsi saboté... Il n’est pas facile en effet de toucher à l’Histoire quand celle-ci embarrasse quelques dirigeants et Christian Carion remue ici la boue pour laisser sortir un bien beau trésor."
    Source

    Bloody Sunday :
    "Le dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, Ivan Cooper est l'organisateur d'une marche pacifique pour l'égalité des droits entre catholiques et protestants, farouchement déterminés à éviter toute violence entre les différents protagonistes. Mais malgré son dialogue avec les autorités unionistes et ses tentatives de négociation avec les forces de l'ordre britanniques, la manifestation se transforme en émeute : treize personnes sont tuées par l'armée. Cette journée, désormais inscrite dans l'Histoire sous le nom de Bloody Sunday, marque le début de la guerre civile"
    Source

    Good Bye Lenine :
    "Alex, 21 ans, jeune berlinois de l’Est, apprend la chute du Mur, alors que sa mère est hospitalisée dans le coma, à la suite d’un infarctus qui l’a terrassée alors qu’elle traversait la ville en plein bouleversement sans en connaître la raison . Sa mère a toujours été quelqu’un d’actif, participant avec enthousiasme à l’animation d’une chorale. Les mois passent et le coma ne cède pas. Pendant ce temps, la ville se transforme, les voitures occidentales sillonnent les rues, les publicités envahissent les murs. Au bout de huit mois, la mère d’Alex ouvre les yeux dans une ville qu’elle ne peut plus reconnaître. Alex veut absolument lui éviter un choc brutal que son cœur affaibli ne pourrait supporter…. et profitant de son alitement, avec l’aide de sa famille et de ses amis, il reconstruit autour d’elle son univers familier, convoque les jeunes chanteurs de la chorale qui ne chantent plus du tout les mêmes chansons, sollicite l’aide d’un ancien cosmonaute, héros du peuple, reconverti en chauffeur de taxi et s’efforce de faire revivre la RDA dans les 79 m2 de l’appartement, remis aux normes socialistes.. Pour Alex, tout ira bien tant qu’elle ne bougera pas de sa chambre…."
    Tu manques...

    Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. {Proverbe japonais}


  21. #21
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    Good bye Lenine est un film fantastique Lies ! Si tu as l'occasion, regarde le !

    Quand à Bloody Sunday, c'est un film superbe et tragique et ça reflète vraiment la triste réalité d'Irlande du Nord .
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  22. #22
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages
    1 102
    Pour moi, ça serait plus des films tristes, ou très forts émotionnellement... comme Forest Gump (en général la plupart des films avec Tom Hanks), Léon de Luc Besson (avec un très bon Jean Reno et Gary Oldman notamment). Ca comprend certains films qui arrivent à susciter énormément de pitié, ou de colère ( Star Wars II et III, DBZ :rigoler: , l'histoire de Batman, j'ai pas vu le dernier, et j'aimerais bien le voir :snif: ). Ou alors avec de grands principes, comme Spiderman ("un grand pouvoir implique de grandes responsabilités"), et même 7 ans au Tibet (avec, "pour une fois" :eye: , un excellent Brad Pitt )...

    Je sais pas si on compte les mangas, en tout cas certains m'ont beaucoup touchés...
    * Le Tombeau des Lucioles :snif: :snif: :snif: .
    * Mon Voisin Totoro : retour en enfance, et trop mimi en plus :love: .
    * La série Love Hina : très prenante, un peu tordu mais prenant .
    * Fullmetal Alchemist : tout simplement génial .


  23. #23
    Esprit Sélénite Invités
    Eternal Sunshine Of The Spotless Mind a été pas mal bouleversant. En plus d'avoir une mise en scène de très grande qualité, il est servit par un Jim Carey exceptionnel, qui montre l'ampleur de son immense talent. Très bon film, très touchant, quoique je me souviens qu'il est pas très joyeux.

    Dernièrement, Match Point. De Woody Allen, avec lui aussi de merveilleux acteurs, et mise en scène géniale. Il parle beaucoup de la chance, mais aussi des choix que l'on est amené à faire dans sa vie. Je suis allé le voir trois fois de suite, sans penser à me lasser.

    Bloody Sunday aussi, maintenant que je le vois. Moins que les deux précédents, mais tout de même, c'est très émouvant et triste.

    Un film de, et avec, Jonnhy Depp, dont le nom m'échappe. Même si je les pas vu en entier, de ce que j'en ai vu, c'était très noir. Oui, c'est pas précis je sais '

    Tigre & Dragon, que je vu pas mal de fois, et qui me passionne toujours autant.

    Le Secret des Poignards Volants a été très marquant. Outre la beauté des chorégraphie, c'est aussi (surtout peut-être ) le lyrisme qui se dégage de l'oeuvre qui m'a marqué.

    Princesse Mononoké, d'Hayao Miyazaki, dont le nombre de fois où je l'ai regardé m'échappe. Il y a cette subtilité, cette émotion, que Miyazaki fait merveilleusement passer par l'histoire de ses deux héros. Très beau conte donc, pas seulement pour sa valeure écologique.

    Le Voyage de Chihiro, d'Hayao Miyazaki encore. Toujours cette beautée, cette poèsie, et cette émotion. Différent dans le l'espace et le temps de Princesse Mononoké, le thème secondaire de l'enfance et de la recherche de soi et toujours présent.

    En fait, je vais faire plus court : tout lesMiyazaki que j'ai vu, aucun ne m'a déçu. Que ce soit Mon Voisin Totoro (très réussi), Laputa : Le Château dans le Ciel (pas pû le voir beaucoup de fois lui, mais il est merveilleux) et Le Château Ambulant (plusieurs personnages très réussi, dont Hauru, qui représente bien l'adolescent de base pour moi, et la Sorcière des Landes ).
    Ah, et la musique d'Hisaishi est merveilleuse aussi

    Pis la série des Naruto aussi, même si je lis surtout les mangas et n'ai pas vu tout les anims :notme2:

    Doit y en avoir pas mal d'autres, mais dans l'immédiat, c'est ce qui me revient.

  24. #24
    Astaldo tarkil Invités
    Pour ma part ce n'est pas vraiment un film ni vraiment une série qui m'a marqué le plus... Il s'agit de Band of Brother.

    Au début j'étais du genre à me dire "génial c'est filmé comme je l'aime avec les couleurs un peu usées et ça va cartonner sec".

    En effet ça tire dans tous les sens (littéralement parlant) dans certains passages, mais il y a tout autant qui font pas mal réfléchir, qui montrent des aspects réels de la guerre (car toute l'histoire est réelle).

    Il y a des passages tragiques, où le perso gentil mais assez effacé se prend une balle et où on s'aperçoit combien il nous manque, le soldat allemand qui a grimpé les flancs poreux de la Bavière au risque de sa vie pour cueillir une Edelweiss, signe de courage, et qui se fait tuer loin de chez lui en Normandie, ou encore quand l'un des persos principal, dirigeant une attaque surprise, surprend un soldat ennemi, à peine un gamin, mais doit le tuer pour ne pas donner l'alerte trop tôt...

    Sans des tonnes de discours beaucoup de messages passent.

  25. #25
    Date d'inscription
    March 2004
    Localisation
    Rennes
    Messages
    140
    Midnight Express est un film qui m'a énormément marqué (faut dire que j'avais 8 ans quand je l'ai vu). Sinon il y a un dessin annimé qui m'a beaucoup marqué quand j'étais petit. C'est un truc comme l'histoire d'un chat (humanoïde est-il besoin de le préciser) avec un déguisement à la zorro: masque, épée,cape... et il avait 7 vie qu'il perdait les unes après les autres :..: . Si ca dit quelquechose à quelqu'un j'aimerais beaucoup retrouver le nom.
    L'espérance de vie d'un personnage de jeu de rôle est inversement proportionnelle à son expérience, à l'affection que vous lui portez, et au nombre de novices qu'il traîne avec lui.
    Lois de Murphy

  26. #26
    Graoumf Invités

    Re : Un film qui a changé votre vie

    Des films qui ont chamboulé ma vie... bon faut pas exagérer, y'en a aucun. Par contre, y'en a beaucoup qui m'ont marqué et y'a encore pas si longtemps je pleurais systématiquement à toutes les scènes un tant soit peu émouvantes (même rikiki) que je voyais. Par exemple dans Collision, quand le flic sauve la nana dans la voiture... *sort un mouchoir*. Ou encore dans French Connection 2 quand les flics français ramassent à la petite cuillière Gene Hackman défoncé, qu'ils le raniment et que Fremont déchire le papier que lui tend le médecin pour justifier ses actes médicaux. Même pour Rambo I, j'y suis allé de ma petite larme... Bref !

    Si je devais citer quelques films qui m'ont marqué, je dirais : Love Story (LE film pour se nettoyer les yeux !), Paris Texas, Les Ailes du Désir, Etat Second, et plus récemment Lost in Translation.

  27. #27
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579

    Re : Un film qui a changé votre vie

    Tu sais Graoumf, par "Un film qui a changé votre vie", je parlais des films marquants hein , rien de plus !

    D'ailleurs, j'ajouterai à mes précédents messages le film V pour Vendetta qui m'a profondément marqué. J'étais tout chamboulé en sortant de la salle, me posant pleins de questions sur le monde, le contenu du film, la façon dont les choses pourraient dégénérer ainsi, etc.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  28. #28
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 006

    Re : Un film qui a changé votre vie

    Aucun film n'a vraiment changé ma vie...
    Mais dire qu'aucun film ne m'a marqué aurait l'arrière-goût du mensonge...
    Parmi les films qui m'ont le plus marqué:

    - le dernier samouraï, d'où je tire la citation qui termine tous mes messages...
    Je n'aime pas l'acteur principal, mais je dois reconnaître qu'il a assez bien réussi à incarner son rôle de mon point de vue...
    Et j'aime bien le genre de personnage qu'il incarne(de mon point de vue):une personne chargée de tourments qui recherche la paix intérieure, qui recherche la rédemption pour les souffrances spirituelles qu'il endure du fait de ses actions passées...
    Un personnage qui se retrouve assez souvent sur la brèche, à la recherche d'une paix intérieure, d'une sérénité qu'il a depuis longtemps perdu, le jour où ses illusions et ses bonnes intentions ont été écrabouillées par la réalité froide et cruelle du monde où il fait bon quelquefois oublier sa conscience...

    - Braveheart
    Le paysan lambda qui se retourne contre ses puissants seigneurs, et qui, finalement, leur donne une bonne leçon...
    Un homme qui rompt les chaines de la servitude, les siennes et celles de tout son peuple, quitte à en mourir, et gagne un statut qu'il n'aurait jamais dû perdre depuis sa naissance, celui d'homme libre...
    Oui, j'ai bien aimé...

    - L'échelle de Jacob
    A mon avis, un pur moment de folie...
    Le personnage se retrouve pris au piège de sa propre conscience et longe les gouffres de sa propre folie...

    - Hulk
    l'aspect "psychologique" du film m'a touché...

    - Elephant man

    J'ai aussi apprécié Willow, Léon, Forrest Gump, les autres(le film...), Edward aux mains d'argent, mullholland drive, lost highway et Hannibal(+ les origines)...

    Peut-être que j'éditerai ce message...
    Dernière modification par loqueteux ; 31/07/2008 à 11h25.
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  29. #29
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    là où je peux vivre pour les autres
    Messages
    132

    Re : Un film qui a changé votre vie

    Pour ma part le film qui a eu le plus d'impact sur ma vie fût "Edward aux mains d'argent" de Tim Burton avec Jhonny Depp dans le rôle d 'Edward, depuis je n'ai raté aucuns des films que c'est deux là ont fait ensemble

    Sayonara
    Si vous avez une paire d'ailes c'est que vous êtes un ange et si vous en avez deux c'est que vous êtes aux anges

  30. #30
    Date d'inscription
    December 2007
    Localisation
    Dordogne
    Messages
    1 141

    Re : Un film qui a changé votre vie

    Je te soutiens Kyoshiro, Burton est un vrai génie. Quand à moi j'opterai pour Dogville (la preuve vivante que Nicole Kidman peut faire des bon films) c'est un film étrange avec des décors de théâtre, le scénario est assez simple mais le concept est génial!

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Thema] Un livre qui a changé votre vie...
    Par Galathée dans le forum Le cabinet littéraire et B.D.
    Réponses: 75
    Dernier message: 01/09/2009, 09h39
  2. [THEMA] Le Seigneur des Anneaux : Film ou Livre?
    Par Schédir dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 217
    Dernier message: 25/05/2008, 18h31
  3. [THEMA] Du jeu vidéo au film
    Par Raistlin dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/09/2006, 16h09
  4. [THEMA]De la BD au film
    Par Lerne de Hydre dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/05/2006, 19h40
  5. [THEMA]Du Livre au Film
    Par Garfield dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 15
    Dernier message: 21/05/2006, 11h51

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237